Categories Menu

Le mois de mai ’12 du Dark Side

Comment ça on n’est plus en mai ? N’importe nawak. Vous dites des choses fausses. Je ne vous crois pas. De toutes façons il pleut donc ça peut pas encore être l’été. J’ai dit.
Et sinon le billet est plein de fin de saisons ou de séries, donc si vous êtes à la bourre sur le visionnage, attention, spoilers !!

Fins de séries et c’est pas dommage:

– Desperate Housewives 8×21 8×22 8×23 : Bon ben je suis pas mécontente d’être débarrassée de Wisteria Lane, faut vous l’avouer. D’autant que malgré les toutes petites choses qui me faisaient encore un peu sourire…..

…Bree porte les valises…

… pendant que Gaby porte le petit pot de fleurs….

…. il faut avouer que ce final est, dans tout ce que ça peut avoir de négatif, complètement Desperatien. À force de gonfler artificiellement les intrigues, on voit bien que les scénaristes nous ont définitivement émotionnellement éloignés des personnages.

Ces gens se marient ? Honnêtement, ça intéresse quelqu’un ? (ils pourraient attaquer les maquilleurs, on dirait deux poivrots avec couperose…)
Seule la disparition de Mme McCluskey arrive à nous serrer la gorge, peut-être parce que son interprète savait jouer avec finesse … elle.

Mais bien sûr, même ce rare moment d’émotion est gâché par un parallèle débile à la Lion King, le cercle de la vie toussa toussa, nous montrant la naissance du petit-enfant de Susan, et franchement, je suis désolée, mais ils l’ont pas réussi à nous y intéresser.

Je vous parle même pas du final où ils ont essayé de croire qu’ils pouvaient être à la hauteur de SFU, et ça c’était juste ridicule et sacrilège. Du coup vous n’aurez pas d’image de cette infamie.

Bref, adios les filles, c’était bien au début, divertissant le plupart du temps, et trop long au final. On a passé quelques très bons moments ensemble, mais il aurait fallu s’arrêter avant la lente agonie des dernières saisons.

– House 8×20 8×21 8×22 : Voilà c’est fait, ils ont réussi à nous rater le dernier épisode. Malgré une deuxième partie de saison en constante amélioration, tout ça a fait un peu splotch dans le final, même si je confesse que la toute dernière scène m’ait plu. C’est bien dommage, car il y avait vraiment matière à faire plus acide et housien, mais je crains qu’il ne faille plus rien espérer des « series finals » sur les grands networks. Apparemment il faut absolument emballer tout ça dans du conventionnel / acceptable / correct de commande. J’aurais aimé savoir ce que les gars du début de la série, qui avaient ce ton décalé et hautement incorrect, voire pervers par moments, auraient pu écrire pour la fin de cette série s’il n’avait pas fallu plaire au plus grand nombre.

Ils nous ont quand même fait une dernière amusante inconvenance avec notre dernier patient issu de Friends (et qui donc était-il dans Friends hein hein hein?) qui a eu la grande qualité de m’être parfaitement antipathique.

Sinon, on a eu droit à la gamme complète des « must feel » de fin de série. L’abandon et la solitude du départ, parce que bon faut toujours faire un parallèle bien lourd et explicite avec l’arrêt de la série qui laissera les fans dans le plus grand désarroi….

…la transmission, la continuité, parce que bon on veut pas trop vous foutre le bourdon, la vie continue, et tout ça a servi à quelque chose, hein…

…et le plan final ouvert sur la nature et le ciel, pour qu’on se reconnecte avec notre ying forestier maintenant qu’on n’a plus à suivre la série. Obvious. Mais, sinon, franchement, avant que ça ait du succès, c’était vraiment bien, il y avait un vrai ton, une vraie insolence. Et en plus, c’était drôle. *nostalgie*

Fins de saisons et on est contents:

– 30 rock 6×20 6×21 6×22 : franchement, on ne peut pas se plaindre, cette fin de saison a renoué avec la drôlerie absurde des toutes premières années. Mention spéciale à l’épisode Queen of Jordan II, qui enchaîne les séquences à un rythme enlevé et pourtant léger.

– Castle 4×23 : Oui, bon, c’était pas parfait, je l’avoue. Toute cette tension sexuelle depuis quatre ans pour ce pauvre bisou de collégiens, c’était nul. Mais je garde bon espoir pour la suite, et rien ne pourra m’empêcher de penser que cette saison était absolument merveilleuse prise dans son ensemble. L’affaire non résolue de la mother peut nous fournir encore d’excellents ressorts scénaristiques si les auteurs ne nous enlisent pas dans de la romance gluante. C’est encore faisable, ne me gâchez pas ce petit bijou !

– Community 3×19 3×20 3×21 3×22 : mais quelle merveille ! Ces fabuleux épisodes de faux flash-backs, de fausse enquête de thriller, de faux jeu vidéo et de vraies références multiples (celle d’ocean’s eleven était particulièrement réussie) sont des petits bijoux. À la réflexion, Community n’est jamais aussi bon que lorsqu’il traite ses personnages non comme des entités séparées ayant des intrigues spécifiques et des émotions distinctes; mais au contraire comme des morceaux d’un unique groupe, comme les différents éléments d’un unique super-organisme dont les actions sont imbriquées les unes dans les autres et dont les décisions déclenchent une cascade de dominos pour tous les autres protagonistes. Je trouve succulente cette description des réactions de ces différents organes d’une même structure, on se croirait dans un reportage de biologie. Même lorsque les personnages sont géographiquement séparés les uns des autres (Troy seul à l’école d’air conditionné par exemple), ils sont mis en mouvement par une même lame de fond qui s’abat sur tout l’épisode. Je crois bien que Community n’a jamais été aussi bon que dans cette saison 3, à part peut-être au tout début de la série.

On s’est en particulier bien régalés devant Evil Abed:

Ainsi que devant les multiples références (ici les précogs / BSG):

Ou encore devant le contenu pédagogique de Greendale :

Avec une mention spéciale aux références à la fois creepy et hilarantes :

D’ailleurs cet épisode de thérapie de groupe était la médaille d’or incontestable de toute la série. Je l’aime d’amour.

– Game of Thrones 2×06 2×07 2×08 2×09 2×10 : Je n’en dirai pas grand-chose puisque The Boss regarde et review, donc je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir de savoir pourquoi nous sommes un peu fâchées par le final et par les différents abus scénaristiques. Je vais plutôt vous dire que j’ai été EPOUSTOUFLÉE par les décors et les paysages (les vrais comme les faux), ainsi que par la composition photographique générale. Que de magnifiques images nous avons eues, et quelle amélioration par rapport à la neige en polystyrène sous 40°C de la saison 1 (on aurait pas eu une petite rallonge les gars hein ?).

Ils ont même filmé sur un VRAI glacier de sa race, j’étais toute folle. On voit la glace et tout et tout non mais franchement c’est trop la classe. Si c’est pas un vrai, c’est juste du délire (en même temps ils sont allés filmer en Islande, j’imagine que c’était pas pour ses plages de sable blanc et ses cocotiers).

Je vous parle même pas des magnifiques portraits, qui nous font, plus qu’en saison 1 je trouve, mesurer la profondeur des différents personnages -ou son absence, ça dépend des gens- .

Fins de saison Are you kidding me? :

– Fringe 4×21 4×22 : Non mais sérieux, là. Know your audience ! Vous vous en doutez, j’ai trouvé ça super pas terrible. Un peu de mauvais goût avec la fausse image la plus ratée de 2012….

… et le Evil Bell le plus improbable de toute la série. Je voudrais pas dire, mais c’est juste pas consistant avec les 4 années précédentes, et ne s’inscrit dans aucune logique. Faudrait juste pas trop me prendre pour une meringue.

Bon, il y a une 5° saison, et j’avoue que je regarderai. Parce que John Noble. Et parce que ce sera la dernière.

– Modern Family 3×22 3×23 3×24 : RAS. Un petit tour à Disneyland nous a permis de savoir que Dylan était actuellement le personnage le plus drôle de la série. Et ça, ça la fout mal quand même. Rien ne va plus, vite vite un renouveau pour l’année prochaine, ce serait dommage de laisser cette gentille série sombrer sans rien faire.

– The Big Bang Theory 5×23 5×24 : Oh mon Dieu que c’est long. À part Howard dans sa capsule spatiale et le père de Bernadette (it’s a fraction!), il n’y avait pas grand-chose à sauver. Le mariage était, à mon goût, franchement tarte.

Quelques petites blagues sont encore amusantes, mais ça reste trop ponctuel pour mériter qu’on s’y attarde. Il n’est pas impossible que TBBT ne survive pas à ma rentrée de septembre…..

– Parks and Recreation 4×22 : ouf, la campagne est enfin finie ! Sur un épisode ma foi assez réussi, j’ai en particulier aimé retrouver un Ben drôle et un Ron sarcastique à souhait. Ils vont peut-être réussir à repartir sur de bonnes bases (ce qui pourrait passer par la suppression des deux personnages boulets mais bon c’est juste mon avis).

– The Mentalist 4×22 4×23 4×24 : ça y est, c’est officiel, cette série traîne en longueur. Plus ça va et plus je me sens revenue au temps de Profiler, où on s’est tapé je sais plus combien d’épisodes pour ne savoir le fin mot de l’histoire de Jack qu’en saison 4. Abusé. Sauf qu’eux ils nous avaient essorés pendant 4 saison seulement. Et que c’est depuis Profiler que l’on sait qu’un Mystère Mystérieux ne peut pas survivre à quatre saisons sans être résolu, ou c’est la mort de la série. L’Histoire ne nous apprend donc rien…

Heureusement qu’ils sont un peu choupis tous les deux…

On croyait que c’était fini mais en fait pas du tout :

– Happy Endings 2×22 : Oh la bonne surprise ! Un petit épisode bonus, quand on avait déjà rangé et archivé la série, ça fait toujours plaisir. Avec toujours autant de malice visuelle, et de légèreté de ton. Ça nous change des morts-vivants en blouse blanche de DH. Petite séquence photo juste pour rappeler combien nos chers héros sont des gros inadaptés et qu’on les aime pour ça….

On vient de les démarrer et on en pense quoi ?

– Veep 1×01 1×02 1×03 1×04 1×05 1×06 1×07 : du bien ! Il faut bien 3 ou 4 épisodes pour choper le ton et l’humour du show, et aux acteurs pour trouver le rythme nécessaire. Mais maintenant que ça a décollé, c’est franchement bon. Avec l’immense Julia Louis-Dreyfus/Old Christine, l’étrange cancérologue de The Big C et le petit dernier d’Arrested Development. Rien que de la voir courir pieds nus comme une folle dingue dans les couloirs de la maison blanche ça me fait marrer…

– Scandal 1×01 1×02 : un début un peu pénible malgré une potentialité évidente. Trop de gens disent trop de choses inintéressantes, il va falloir expurger tout ça. Mais je vais continuer. Parce que….

Imparable. J’essaie même pas.

– Wilfred 1×01 :

Alors là je suis désolée mais ça va juste pas être possible. J’aime beaucoup Frodon, je suis assez cliente du concept sur un chien mais sans animaux, parce que bon les bêtes c’est pas trop mon truc. Mais rien n’y a fait, ce pilot m’a mise franchement mal à l’aise. Entre les comportements un peu téléphonés du chien (genre je creuse dans la pelouse… super) et l’agressivité qui se dégage des dialogues, je n’ai pas réussi à supporter le ton. Pas convaincue, Wilfred restera donc à la niche.

C’est jamais fini et c’est ça qui est bon :

– Farscape 3×11 à 3×22; 4×01 à 4×04: Du final lacrymal de la saison 3 aux Drôles de Dames du 4×03, tout est parfait. Superbe. Magnifique. Je veux vivre avec ces gens, je vous jure. « Talyn. Starbust. » *sanglots hystériques*

– Friends saison 7 saison 8: Deux saison pleines de petits bijoux, que ce soient le Holiday Armadillo, la Sex Tape ou encore la mort de Rosita sous les yeux de Steevie. Steevie the TV. Oh… my…. God.

Ah, et sinon y a les Lions qui mènent devant les Packers. Je rigole franchement.

– The Good Wife 3×03 3×04 3×05 3×06 3×07 3×08 3×09 3×10 3×11 3×12 : on continue la revisionnage de la saison 3, que Mr Dark n’a pas encore vue. Et c’est, je vous l’avoue, encore mieux la deuxième fois. On remarque toutes les subtilités qui nous mèneront inéluctablement vers l’issue déjà connue et c’est assez épatant. La plus-value apportée par un Eli Gold et un David Lee plus présents est évidente.

J’en profite pour vous donner quelques « scènes d’ouverture »: cette année les images d’ouverture des épisodes ont été non seulement magnifiques, mais en parfaite adéquation subtile avec les péripéties de la vie d’Alicia. SUBTILEMENT, pour une fois, et pas le genre « Le personnage s’interroge sur * (* pouvant être son secret passé, sa sexualité, son désir de changer de boulot, ses conflits avec son conjoint, son absence de popularité ou encore son manque de reconnaissance paternelle). Par un hasard confondant, il va justement avoir dans cet épisode un patient (ou un client, ou un voisin, ou un collègue) ayant des théories très arrêtées sur la question. Ça fera un parallèle subtil pour le spectateur. Putain on est forts. » Non, vous êtes des grosses quiches. Qui, heureusement, ne sont pas admises dans la writing room de TGW !

Ça continue et c’est tant mieux :

– Louie 2×07 2×08 2×09 2×10 2×11 2×12 : Les épisodes se font moins bavards et les propos plus sombres. Sur des sujets qui eux, restent pas franchement cruciaux, même si le 2×11, en Afghanistan, nous fait entrevoir une volonté certaine chez Louie C.K. de rentrer un peu plus dans le vif du sujet et dans les questions plus fondamentales de l’humanité. Je ne pense pas que les épisodes sur la masturbation disparaitront, mais il semble y avoir un sensible élargissement du ton de la série. À surveiller.

– The Big C 3×01 3×02 3×03 3×04 3×05 : petit démarrage en douceur, rien de transcendant, mais rien de grave non plus. L’apparition de Susan Sarandon est franchement amusante, mais il faudrait pas qu’on y passe toute la saison.

Mon conseil pressé du mois de mai: En cette fin de printemps, le temps vous manque ? Vous avez besoin de rire vite, efficacement, sans être perdu dans des codes novateurs et cryptiques ? Vous voulez pouvoir vous endormir devant un épisode tout en ayant trouvé ça bien drôle et en avoir un souvenir charmé ? Alors regardez Happy Endings, qui a la bonne idée de demander très peu de cerveau disponible tout en faisant ricaner de bon cœur. Ça mange pas de pain et c’est savoureux.

Posted by on Juin 25, 2012 in La mensuelle du Dark Side | 23 comments

23 Comments

  1. Perso, j’aodre wilfred, mais c’est clair que le ton de la série est très… spécial!
    La saison 2 vient d’ailleurs de débuter..

  2. Merci pour ce petit rappel !

  3. Au mois de mai pour moi, GoT aussi, déçue de ne pas voir certaines choses dans la finale, mais bon, il aurait fallu caster qq de plus…
    True blood, pas encore commencé faute de temps.
    Sinon je suis allée avec le Prometheus et Lysa Arryn jusqu’à la lune LV-223. Ce ne furent pas de vacances de tout repos…
    Et actuellement, nous prenons la Normandie avec Charles Xavier, Magnéto, l’archange Gabriel, Moriarty, Ross Geller, et toute une flopée de gars que l’on a vu dans d’autres séries. Pas mal du tout!

  4. Juste pour ma compréhension personnelle, SVP: je sais, je suis un gros boulet mais j’assume, qu’est-ce que tu appelles "SFU"? Sérieux j’ai eu beau réfléchir, je n’ai pas trouvé, donc pas compris ton commentaire sur le final de Desperate Housewives…

  5. SFU= Six Feet Under/Six Pieds sous Terre

  6. Tout à fait, SFU = Six Feet Under. Un incontournable

  7. ah la fin de saison de GoT. Je ne sais pas si ce sont les meme choses qui vous ont fachées mais je sais que j’ai pas mal ralée. J’espère que sorci aura l’occasion de caser quelques reviews dans son emploi du temps de ministre du département de la sorcellerie car j’aimerais bien connaitre l’avis des gens là dessus.

  8. Han mais c’est ça oO J’avais entendu parler mais zappé le dernier Happy Endings, à s’enfiler donc, merci pour le rappel^^

    Bon mois de Juin qui s’annonce !

  9. Ah ben oui, SFU = Six Feet Under. C’est dingue, je ne percute jamais, c’te série. ??a doit être parce que je ne l’ai pas vue…
    Et pour la fin de GoT, en effet, moi aussi j’espère avoir bientôt les reviews, parce que leur absence m’a gâché en partie la saison. Après, pour le final, je ne sais pas ce qui vous a fait râler, parce que je l’ai trouvé palpitant, mais c’est surtout vers le milieu de la saison que les abus scénaristiques m’ont particulièrement gonflée.
    Rah, j’ai hâte de pouvoir en discuter!

  10. Marge (je peux te tutoyer?)
    Est ce que tu crois qu’il serait possible d’embrigader notre chère Sorcière dans Happy Endings?
    Elle en ferait de magnifiques reviews (comme d’habitude).

    PS: C’est l’homme des rêves de Phoebe le dernier patient d’House?

  11. Oh, Wilfred, c’est pourtant hyper dark… Mais ça me fait hurler de rire ! LOL

    Faut que je rattrape plain de trucs, moi. J’ai déjà engouti Girls la semaine dernière, que je recommande vivement. Là, j’entame Luther. Pour l’nstant, il y a une alchimie intéressante entre Idris Elba et Ruth Wilson. Je sens que je ne vais pas être fan des murders of the week, mais bon. Sinon il y a Niobe qui sort avec le Docteur, ça fait ricaner un peu.

    Bref, pour le reste, il faut encore que je rattrape Happy Endings, Cougar Town, Revenge, Louie, Portlandia… et d’autres que j’oublie !

    Et t’avais-je déjà conseillé Suburgatory ?

  12. Moi je dis ça, je dis rien, mais je rappelle que pour se marrer avec en plus des épisodes courts, Raising Hope, c’est VRAIMENT TR?^S TR?^S TR?^S BIEN ! 😀 Et en plus il y a une grand mère aux petits oignons dedans.

  13. @cectoch : je crains un peu qu’on y arrive pas pour Happy Endings, je pense pas que ce soit trop à son goût… déjà qu’on tient le bon bout avec une autre comédie plus "torturée", ne la bousculons pas !
    @Maiky : oui j’ai pas compris pour Wilfred, plein de gens aiment bien, mais moi ce chien je n’y arrive pas. Luther est dans mes "urgents à voir", ça m’intrigue énormément, mais je me suis fait engloutir par Arrested Development actuellement. Suburgatory ça me dit vaguement quelque chose, de quoi est-il question ??

  14. Ah et sinon cectoch, oui le patient de House c’est le mec über creepy qui drague Phoebe en la suivant et qui écrit des romans érotiques pour les enfants…. bwark

  15. ah!!! Je savais pas qu’il y avait un épisode bonus de happy endings…hop hop hop à la pêche!

    Bon Castle 4×23, je vais pas mentir j’ai complétement fangirler…évidemment avec une apparition de Helo…et de Beckett toute mouillée!!!

  16. Ah bon. Ben tant pis pour Wilfred, alors. Ca passe ou ça passe pas…

    Suburgatory, au début ça fait très peur. C’est dans la lignée des comédies ado de feu Lindsay Lohan ou Emma Stone, avec une ado citadine qui déménage dans une banlieue bourge complètement barge avec son papa (joué par Billy Chenowith qui a bien vieilli !). C’est très fake et caricatural, mais c’est le principe, de monter le clash des cultures ! Bref, je conseille pour l’alchimie entre Jane Levy et Jeremy Sisto, qui n’est pas sans rappeler Veronica Mars, et la galerie hilarante de persos secondaires menés par Cheryl Hines, Ana Gayester et Alan Tudyk !
    Bref, c’est très, très con et j’ai bien rigolé ! 🙂

  17. Attends, tu veux me faire regarder un truc avec JEREMY SISTO ???? Le mec qui me faisait arrêter les épisodes de SFU quand son nom apparaissait au générique ?? Are you créééééééé-aiiiiiii-zy????

  18. Arf, ben je ne sais pas comment tu as vécu SFU, donc je ne peux pas connaître toutes tes réactions… Qu’est-ce que tu lui reproche, au monsieur ?

  19. Ben juste d’être bipolaire über creepy et d’attaquer les gens au couteau, rien de flippant quoi…. tu le trouvais pas inquiétant dans SFU sérieux??

  20. Si, si, bien sûr, mais là il est gentil quoi… C’est un papa cool à la Keith Mars, maintenant ! A vrai dire, c’est plus Peter Krause et Rachel Griffith (et Lauren Ambrose depusi Torchwood) qui me feraient bizarre maintenant.

  21. Globalement tous ces gens ça ma fait bizarre de les revoir dans autre chose… il m’a bien fallu 2 saisons pour accepter que David soit devenu Dexter ! D’ailleurs c’est la seule série avec un Fisher que j’ai réussi à regarder. Quand j’ai vu débouler Claire dans Torchwood j’ai failli leur écrire des insultes….

  22. Il y a un Happy Endings 22 ! 😮 ! Je ne savais pas ! Merci pour la review du coup, je vais de ce pas le commander sur mon site de vod préféré.
    Sinon je ne vois pas pourquoi Happy Endings ne plairait pas ? Mais après, vu le nombre de séries qui existent, La Sorcière ne peut pas tout regarder non plus :D.

    Ah oui, petite coquille : "Je crois bien que Community n’a jamais été aussi bon que dans cette saison 4" ;).

  23. Effectivement, merci !

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top