Categories Menu

Le mois de septembre ’11 du Dark Side

Le mois de septembre, en séries, c’est un peu bancal. On attend la reprise, qui vient bien tard, et on remplit de rattrapages divers et parfois trop variés. Ce qui donne un panachage qui fait un peu mal aux yeux:

– Dans la catégorie « remplissage en attendant », bien sûr j’ai cru un moment pouvoir compter sur White Collar. Mais finalement, après avoir démarré la série fin août, une boulimie soudaine m’a fait engloutir les saisons 1, 2 et 3 en quinze jours. C’est mon problème avec les séries qu’on peut regarder « en faisant autre chose », je les regarde…. ben en faisant autre chose, du coup je me les enfile comme des biscottes Wasa: sans y penser et sans indigestion. C’est fort sympathique, les enjeux se sont élevés en saison 3, il y a donc plutôt une amélioration. Reste que le ton « propre sur soi » et un poil manichéen m’assure que la série ne transgressera quand même pas trop les codes du programme familial de network (bon c’est diffusé sur le câble mais on voit bien que c’est pas HBO et les bites à l’air de Rome). Donc vite vu, vite apprécié, vite passé à autre chose.

– De désœuvrement, je me suis donc demandé: bon qu’est-ce qui existe déjà, est fini, est plutôt court, et ne présente que très peu de risque de dégoût? Facile, Hero Corp!! Deux saisons, des épisodes courts et une structure assez proche des autres productions Astier, ça devait le faire. Et là, surprise: mais quel ratage! Les premiers épisodes sont englués dans un rythme ultra lent, et entendre Simon Astier faire les même blagues que son frère avec le même ton mais dans des situations moins drôles… ben c’est moins drôle. Et puis on passe des plombes à se déplacer d’un point à un autre, moi voir 20 minutes les personnages marcher dans la forêt sans aucun enjeu narratif ça me fait zapper. La saison 1 a donc surtout servi de fond sonore à d’autres activités computeresques. La saison 2 m’a un poil réveillée avec les arcs « politiques » à Montréal, et j’ai quand même beaucoup beaucoup ri sur un ou deux épisodes bien rythmés. Reste que 5 épisodes pour trouver leur bunker pourri, c’est trop. Le seul réel intérêt restant étant « comment ils vont boucler cette histoire et c’est quoi alors vraiment ses pouvoirs à John et c’est qui sa mère », j’ai foncé à blinde jusqu’à la fin de la série. Et là, ultra énervée: y a pas de fin, juste un cliffangher de merde qui sera jamais résolu (ou du moins c’est pas pour hier)! Remboursez!!!!

– Du coup, il a fallu se trouver d’autres occupations en attendant la rentrée télévisuelle. C’est comme ça que je me suis enfin (après d’incessantes incitations d’amis au goût très sûr) décidée à démarrer The IT Crowd. La bonne surprise, c’est que c’est british, chose que j’ignorais. Avec un côté très « ringard assumé » dans la mise en scène et l’humour, qui fait un clin d’œil franchement appuyé aux Monthy Python. Et comme tout le monde le sait, les Monthy Python, quand c’est drôle c’est génial, mais alors quand ça tombe à plat ça s’écrabouille comme une grosse limace. Et c’est un peu le problème de la saison 1, qui, après un pilot de toute beauté, patine un brin (l’épisode de Richmond mais rhhhaaaa quelle horreur!). Mais la série prend tout son sens en saison 2. Après être passée à deux doigts de décéder d’hilarité sur le 2×01, je peux vous dire que c’est juste exceptionnel. Ziouperb!

– Il restait quelques « séries de l’été » à clôturer aussi au début du mois. C’est chose faite avec le final de True Blood (ép 11 et 12), qui aura été dans la ligne droite du reste de la saison: risible. Il n’y a vraiment plus rien à faire pour moi, c’est cuit, True Blood est passé dans la catégorie des comédies qui font pas exprès d’être des comédies. Un peu comme Grease, mais en pire. Les perroquets morts, les fantômes de mères éplorées, les roulades cul nu dans la forêt et les scènes érotiques avec zéro érotisme, c’est pas terrible. Mais alors les bébés maléfiques, les sorcières qui psalmodient en serrant fort les fesses et les loups-garous qui jouent à celui qui pissera le plus loin, c’est au-dessus de mes forces. Heureusement que ça m’a vraiment fait marrer de me moquer, sinon je ne pense pas que j’aurais réussi à finir la saison. Ah, et heureusement que ça passe en été quand on a rien à se mettre sous la dent. Et qu’il y a Lafayette, unique point positif restant à mes yeux.

– Clôture également pour Torchwood (ép 9 et 10). Contrairement à beaucoup de monde, je ne suis pas complètement opposée à cette saison. C’est toujours un peu difficile de transformer autant de chose d’une saison sur l’autre, et si la série ne trouve pas son nouveau rythme rapidement, on peut passer une première partie de saison un peu inconfortable. C’est le cas ici, on est en équilibre précaire trop longtemps et ça a sûrement provoqué le décrochage d’une partie du public. Avec en plus le problème de la blonde qui est pas exceptionnelle, l’incapacité à réellement utiliser le personnage du condamné à mort, les Familles qui ne sont pas franchement traitées comme un sujet, et le « trou orange » qu’on comprend pas comment c’est foutu (j’ai toujours pas compris si c’est vertical ou en plan), ça faisait beaucoup de cahots dans le parcours de la série. Reste que le propos sous-jacent conserve toute sa puissance, et la description de la condition humaine, à travers la façon dont les gouvernements et les opinions publiques réagissent à la situation, est très fine et très cohérente. Tout ça me suffit pour pardonner à la saison ses imperfections, parce que bon c’est Torchwood quand même. Les erreurs de narration, c’est juste la signature de la série! Le summum restant le vol du serveur physique, grand moment de n’importe quoi qui sert à rien.

– Et ça y est, c’est la rentrée! J’ai fondu directement sur le redémarrage des comédies. Si Big Bang Theory ép 5×01 et 5×02 sont franchement pas terribles (à se dire que 5 saisons, c’est probablement une de trop), Community 3×01 fait plutôt un départ réussi. Pour une série toujours en dents de scie, c’est plutôt rassurant de démarrer par un épisode « tout change mais rien n’est transformé », c’est une très bonne direction. A surveiller donc. Parks and Recreation 4×01 n’aura pas fait des étincelles, même si on reste dans la droite lignée des saisons précédentes. Rien de grave, mais ça sent un peu le plan-plan mou. Il faudra qu’ils nous proposent quelque chose de neuf assez rapidement.

Castle a également repris, avec un 4×01 très efficace, en continuité directe avec le final étouffant de la saison précédente. Une bonne enquête, un maintien de la cohérence en ne mettant pas sous le tapis les questions soulevées dans la fin de saison 3, une bonne continuité psychologique des personnages, et un excellent nouveau capitaine antipathique. Bref, tout change mais rien ne change, et c’est très bien pour l’instant. Je crains un peu un retour trop rapide au rythme habituel et un peu conventionnel des saisons précédentes. J’ai peur que tout ceci ne fasse « soufflet dégonflé » dès l’épisode suivant. (Ah et oui, je me souviens que j’ai promis de faire un billet dessus un jour).

– Dans la même veine, The Mentalist 4×01 est très réussi. Comme pour Castle, le final de la saison précédente avait été ultra étouffant et avait fait complètement basculer tous les codes de la série. Mais The Mentalist s’en sort encore mieux que Castle, avec une transformation un peu plus profonde de la structure de la série, qui insuffle un vrai souffle nouveau. Espérons que ça dure.

– C’est la deuxième partie de la saison qui a repris pour Flashpoint 4×08. Rien à redire, c’est très bon, très bien raconté, très intense. Parfait, comme toujours. Je les adore. La saison est réussie, c’est indéniable.

The shield saison 3: comme annoncé, j’ai repris avec courage et détermination les tribulations de l’abominable Vic. C’est dur dur, on ne nous épargne décidément rien, mais bon sang que c’est brillant. Démentiel. Mais pas pour les âmes sensibles, c’est sûr.

– Mr Dark ne s’étant, à mon grand désespoir, toujours pas lassé de la série, on a enchaîne les saisons 4 et 5 de The Office. Heureusement, j’ai enfin trouvé la parade et stoppé le visionnage au 5×09 grâce à mon arme secrète: The Good Wife saison 1. Quel bonheur de revoir Alicia, Will et Diane! Un plaisir de tous les instants! Et j’ai rendu Mr Dark complètement accro, je vais donc pouvoir revoir aussi la saison 2 *se frotte les mains*.

– Bien sûr, comme tout le monde, j’ai sagement continué Doctor Who ép 9, 10, 11 et 12. Je n’arrive finalement pas à me faire à cette version trop enfantine et légère, malgré toute ma bonne volonté. Les gesticulations d’Eleven ont beau être charmantes, elles ne peuvent me faire oublier un instant Ten et son intensité dramatique. Bref, je prie pour que le départ des Ponds soir définitif et annonce un renouveau de ton pour la série. Mais je vous avoue ne pas avoir complètement confiance. Le final répondra, je n’en doute pas, à mes interrogations sur la direction qu’a choisie Moffat. Reste que tout ce qui touche de près ou de loin River Song me fascine, et c’est déjà très bien.

Mon conseil du mois de septembre: la rentrée, c’est dur? Déprimé de ne plus être en vacances? Faites-vous le 2×01 d’IT Crowd, après avoir vu le pilote quand même histoire de savoir de quoi ça parle. C’est énorme.

Posted by on Sep 11, 2011 in La mensuelle du Dark Side | 18 comments

18 Comments

  1. Merci Dark Side !

    Pour les séries "communes", je suis tout d’accord 🙂

    Ce qui fait que je vais peut-être me relancer dans IT Crowd mais directement au 2×01 parce que je n’arrive pas à terminer la saison 1, alors que j’avais beaucoup aimé le pilote. Donc là, j’ai un véritable espoir ! Merci 😉

  2. De rien de rien! Il est vraiment à voir, même si le reste des épisodes n’est pas complètement à la hauteur…

  3. oui alors IT crowd j’avais abandonné, en saison 2, je crois…

    mais dans le genre sitcom britonne ultra n’imp’, je préfère tout de même le mythique Black Books, qui est un pur ovni jouissif. je recommande fortement.

    tiens community aussi j’ai décroché, avant la fin de saison 2, ça tournait trop en rond, malgré des épisodes super mythiques dans cette série, qui reste de grande qualité…

    je partage ton point de vue sur Eleven, effectivement, il gesticule trop et manque d’intensité, c’est dommage… mais je kiffe les POnd, donc bon…

    et oui Castle, très bonne reprise, je vais pas tarder à regarder la suite pour voir si ça se confirme ou pas… Vraiment les acteurs sont bons, et le scénario était à la hauteur…

  4. The It Crowd, je suis fan mais comme tu dis, quand l’épisode est nul c’est quelque chose !

    Je suis plutôt fan de White Collar que je qualifie de série chic. J’aime le dou Neal/Peter.

    Torchwood, je suis OK, True Blood, il y a encore des choses qui me donnent envie de continuer.

    Doctor Who, j’aime. Même quand c’est enfantin. Et je pleure déjà que samedi soit le dernier épisode de la saison ! :'(

  5. La reprise de Castle et de The mentalist je les redoutais un peu vu les deux cliffhanger sur lesquelles on nous avait laissé. mais je trouve qu’ils ont bien géré la reprise. Changement de ton pour Patrick Jane. Et je ne me lasse pas des références de Castle, notamment sa remarque sur les épées dans le dernier épisode. Par contre j’espère qu’ils seront "s’arrêter" au bon moment pour ces deux séries et qu’on ne piétinera pas éternellement

    je confirme Black Book. Du grand n’imp, mais qui me fait mourir de rire à chaque fois. D’ailleurs je crois qu’un de ses acteurs sera dans le DW de noël 😉

    je suis mitigée sur Eleven. Matt Smith fait un très bon "jeune Docteur". J’aime son air ahuri et enfantin, parfois à côté de la plaque, mais il serait temps de nous le faire vieillir. J’espère que ce ne sera pas au détriment des Pond (mais Moffat n’est pas RTD). Il manque à Eleven cette dureté qu’avait parfois Ten (raaaaah Ten) et plus Nine.

    Bon résumé pour cette saison de Torchwood. je suis tout à fait d’accord, sauf que j’aimais bien la blonde moi 😉 Après Children of Earth, un back to normal était difficile. Il fallait une transition, ajouter du sang neuf, etc … Côté narration et personnage ça reste du Torchwood. J’espère que Starz financera une cinquième saison

  6. Black Book??? Mais qu’est-ce que c’est donc que ça??? Pourqwâ je connais pas????

  7. Bon, moi j’ai suivi les conseils du Maître. Je me suis procuré les deux épisodes en question de The IT Crowd ! LOL

  8. Du coup, It Crowd, ma moitié m’a appris que si si, on avait regardé le pilote, il y a longtemps. ??a m’est revenu, je me suis souvenue que franchement, je n’avais pas accroché DU TOUT. Bon, maintenant qu’on est appâtés, on va peut-être se procurer les 2 épisodes recommandés, pour voir?EUR?

    Et sinon, Matt Smith, vous savez s’il va rester le Docteur, s’il y a un nombre de futures saisons prévues, ou bien si tout s’arrête avec sa mort ? (attention, je risque de décéder derrière mon écran !)

  9. C’est vrai que l’épisode de The IT Crowd au théâtre est excellent…
    Je garde aussi un bon souvenir de celui où Roy essaie de prouver qu’il n’est PAS un laveur de carreaux !!! (faut le voir pour comprendre…)

    Mais j’avoue que je n’ai jamais accroché au personnage de Moss… Voulaient-ils en faire un geek ?… Il n’en ont fait qu’un débile à la limite du handicap mental.
    Je préfère quand les épisodes tournent autour des autres personnages.

  10. Ben je trouve qu’IT Crowd ça a au moins le mérité d’être différent, et d’explorer des tons monthypythonesques qui ne sont pas légions. Après, le problème, c’est que c’est un style d’humour très casse-gueule, et quand ça rate c’est le crash total. Si je tombe sur un autre épisode qui mérite votre visionnage, je vous préviens promis!
    Côté Docteur moi j’y crois pas du tout à cette histoire de mort du Docteur, en fait je suis pas du tout du tout inquiète. C’est peut-être un tort, mais bon….
    Pas d’infos sur Black Books alors?

  11. Black Books c’est le bonheur total! Dylan Moran, Bill Bailey, et Tamsin Greig (qui a joué dans DW d’ailleurs!) C’est cynique, avec un humour noir merveilleux et complètement décalé, pur british! Un propriétaire d’une boutique de livres (Moran) qui s’appelle Black Books. Il est alcoolique, voir complétement shooté, qui déteste les gens et ses clients donc (pour résumé c’est merveilleux) En trois saisons de 6 épisodes!

    Je ne sais pas qui a dit qu’un des acteurs de la série devait jouer dans le Christmas special, mais si c’est Moran je ne vais jamais m’en remettre! *v*

    ps : Merci très chère Dark Side, de parler de Castle! ^^

  12. Je chercherai peut-être ce Black Books alors, affaire à suivre….
    J’ai comme l’impression que je suis toute seule à regarder Flashpoint, non???

  13. Inspector Spacetime FTW !

    J’aime bien cette saison de White Collar pour l’instant. Ca fait du bien, une petite série sans prétensions, de temps en temps. Dans le même genre de duo, Suits est pas mal non plus.

    Au niveau des nouveautés, je pense tester Pan Am, Happy Endings et The Fades.

  14. Je ne sais pas qui a dit qu’un des acteurs de la série devait jouer dans le Christmas special, mais si c’est Moran je ne vais jamais m’en remettre! *v*
    ———-
    Désolé Nais c’est Manny et non Bernard, donc Bill Bailey, qui apparaîtra dans le DW de noël. J’ai vérifié 😉

    Tamsin Greig je crois qu’elle jouait une vendeuse sur le Satellite 5. Celle qui fait un trou dans la tête du copain de Rose (il se fait virer du TARDIS pour ça)

  15. Ah mais Black Books, il FAUT regarder. Pourtant j’en ai regardé plein des sitcoms britonnes, et c’est la seule que j’ai regardée en entier, tellement elle est hors normes et hilarante et juste super n’imp’, mais avec une grande classe… les persos sont tops, et moi je suis une pure fan de Tamsin Greig, donc love love love.

    bref, une série culte. vraiment.

  16. Quel enthousiasme!! 🙂

  17. Oh Castle ! Ma série chouchoute ! C’est vrai qu’on en parle pas souvent !
    e truc avec Castle, c’est que je pense qu’on est obligé de garder des épisodes plus normaux et plus légers. C’est aussi ce qui fait le charme de la série, ce côté humour – légèreté, entrecoupé de gros épisodes qui envoient du – très – lourd et font avancer le fil rouge conducteur.
    Finalement, Castle, c’est aussi le quotidien de la petite équipe, des meurtres bizarres et parfois loufoques… Ryan et Esposito sont de + en + adorables, ils méritent aussi que l’on s’attarde sur eux, leur quotidien, leurs interactions.

    Non, franchement, je pense que les scénaristes sauront gérer l’après fin de S3. Il faut aussi garder ce côté "train-train quotidien" qui fait aussi le charme de la série. Et même dans ces épisodes, parfois il se passe des petites choses. Si on construisait l’intrigue entière de la série sur le fil rouge… Ca serait bizarre… Et ce ne serait pas Castle 😉

  18. Merci @breched pour l’info. Bill Bailey dans DW, c’est déjà plus que génial en guise de guest! Il est juste fantastique, et avec Matt Smith ça peut être franchement quelque chose!

    Quant aux sitcoms british, il y en a quand même quelques unes d’excellentes. Green Wing, Blackadder, Little Britain par exemple pour ne citer que ça, mais bon Little Britain c’est TRES british, et c’est pas forcément fait pour tout le monde xD! David Walliams, l’un des créateurs de la série et aussi acteur à joué dans le DW d’il y a deux semaines d’ailleurs. Bref les British sont merveilleux! *v*

    Tamsing Greig a effectivement jouée le rôle d’une infirmière/vendeuse à bord du satellite 5!

    En tout cas, si le Dark Side regarde Black Books, je suis à peu près sure qu’on aura un petit mot dessus, donc j’applaudis déjà! ^^ (Je sais… Du travail en plus. Rahlala!;) )

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top