Categories Menu

Sense and Sensibilty

Comment vous dire à quel point j’aime ce film… Déjà, recadrons un peu. La première fois que je vois ce film, nous sommes en 1998, je finis ma deuxième deuxième année (hum… faut dire que je me fais sévèrement chier), et le lendemain, je dois aller voir mes résultats avec le fol espoir de passer… en troisième année. Sivouplé. Non parce qu’elle est sympa cette deuxième année, mais bon, une troisième deuxième année, il n’en est juste PAS question ! Bref, avec une copine qui est dans le même cas que moi, on décide de se murger comme il faut et de se faire une nuit cinéma dans mon 18m2 sous les toits. Zyva, au moins si on est défaites le lendemain, ce sera pour quelque chose. Je prépare Star Wars, elle rapplique avec la cassette de Raisons et Sentiments. « Kestu m’fé avec tes robes empires et tes bouclettes, toi ! » que je m’exclame. « C’est pas avec ça qu’on va s’éclater ! »
Que dalle. On s’est éclatées devant ce film, même qu’on a chialé à la fin et qu’on s’est endormies à quatre heures du mat’ et qu’on a fait de beaux rêves.

Tout ça pour dire que ce soir-là, je suis quand même tombée sous le charme de cette petite merveille signée Ang Lee, servie par des acteurs plus que fabuleux, Emma Thompson en tête…

… qui tient là un personnage qui lui sied à ravir. Celui de la jeune vieille fille très convenable qu’un coup du sort (la mort d’un père qui a eu le malheur d’avoir un fils d’un précédent mariage) jette sur la paille et qui se retrouve entourée de trois pures drama queens. Ses deux petites frangines et sa reum.

Kate Winslet a vingt ans, elle n’est pas encore passée par la case Titanic, et dans Raisons et Sentiments, elle a l’occasion de se faire compter fleurette par Alan Rickman, c’te garce.

A l’époque, il n’a pas le triple de son âge, mais pas loin. On s’en fout, c’est du Jane Austen, et à l’époque que j’ai 21 balais, je dois reconnaître que je n’ai d’yeux que pour lui, dans ce film. Malgré la hughgrantitude de Hugh Grant, plus Hugh Grant que jamais.

Bref, tout ce petit monde sans l’sou se retrouve dans un cottage pourrave dans le trou du cul du Devonshire (c’est dire), loué à pas cher par un lointain parent et sa belle-mère, des originaux qui s’amusent à vouloir marier tout le monde et qui sont d’un lourdingue totalement assumé.

(Dans une version trash je suis sûre que le gendre se taperait la belle-doche.)

Enfin, ça pique-nique, ça caquète, on rencontre un ménage formidable, la fille de la vioque (Imelda Staunton, génialissime, comme toujours), une hystéro complètement demeurée et le mari, futur MP grincheux et très désagréable. Entre deux crises de rire (en 1998, Imelda et Hugh Laurie m’ont causé un fou rire mémorable), on essaye désespérément de se demander par quel tour de magie la vieille Jennings est parvenue à refiler son tromblon de fille au pauvre Mr. Palmer…

Il est charmant, House, avec ses rouflaquettes, ses cravates bouffantes et ses chapeaux de trois mètres de haut !

Bref, du côté des filles Dahswood, pendant que la grande soeur Elinor (Emma T.) soupire discrètement après Edward (Hugh G.) et que le colonel Brandon (Alan R.) lui fait des yeux de chien battu, Marianne (Kate W.) s’entiche de John Willoughby (Greg W.) au point de s’en rendre malade quand attiré par la fortune d’une girafe anorexique, celui-ci la snobe au bal à London.
Hurlements, crises de nerfs, galopades désespérées sous la pluie, saignées, etc etc… On remercie quand même Marianne de foutre suffisamment la merde pour nous offrir une vue débraillée et quelque peu chiffonnée du jeune Hugh Laurie (36 ans au compteur, miam miam).

Uh uh.

Heureusement, tout finit bien, les deux célibataires sont finalement commodément casées, la plus mesurée des deux avec celui qui lui fait battre le coeur depuis le tout début, la plus passionnée avec un amoureux plus mûr et modéré. Nul doute que sur le chemin, elles auront toutes les deux tiré de grandes leçons de cette histoire.

Avec cela, la musique est délicieuse, les paysages bruts et d’une mélancolie qui prend à la gorge, c’est à la fois tendre, drôle et nostalgique… Et c’est un incontournable pour tout fan de Harry Potter.

Ben oui, on a là le professeur Snape, Sybil Trelawney, Cornelius Fudge, Dolores Umbridge, et j’en oublie peut-être…

Et moi, bien sûr, dans la foulée, j’ai eu ma deuxième deuxième année, engrangé la seconde et en voiture Simone.

(Ma copine Tequila a aussi vu ce film récemment. Elle en parle ici.)

Posted by on Sep 12, 2007 in DVD, cinéma, et autres... | 19 comments

19 Comments

  1. Je m’en souviens de ce film ! Je me rappelle qu’il était vraiment bien, et que même si je trouvais Rickman génial (comme toujours), j’avais des soucis avec la différence d’âge (oui bon, j’ai du voir ce film y a pas mal d’années aussi). Faudrait que je me le revois maintenant, tiens !

    Enfin sinon, tes bd de Calvin & Hobbes, c’est une honte. Mais garde quand même la bo de R+J 😉

  2. Superbe review. Qui me fait penser une fois de plus que j’ai toujours à voir Vera Drake… Godsdamnit !

  3. Tout ça me donne envie de revoir ce film, c’est que ça fait un moment… Et puis revoir tout ce petit monde avant Harry Potter et Titanic, c’est tentant !
    Par contre, je me rappelle que certains passages avec Hugh Grant m’avaient semblé un peu long ( oui, je sais, c’est horrible de dire ça^^ ). Mais sinon, j’avais adoré !

  4. Evidemment, grande fan de Jane Austen, j’adore ce film.
    Rickman est excellent. Emma thompson est une de mes actrices préférées et kate Winslet aussi.
    Par contre c’est vrai que moi qui adore Hugh Grant, je ne suis pas fan de lui dans ce film.
    Il joue très bien son personnage mais je le préfère dans des rôles plus extravagants.

  5. +1 pour calvin et hobbes , bill waterson i love you 🙂

    et +1 pour Emma Thomson , i love you…..une de mes actrices préférée.

  6. Plus Hugh Grant est mignon, et plus je le trouve irritant avec son air de chien battu… mais Jane Austen, c’est un merveille. Et quand l’adaptation est fidèle… le film est superbe également.

    Merci pour le lien, jolie sorcière, j’ai vu passer du monde 🙂

  7. Bé de rien, j’aime bien les « regards croisés ». 😉 Il est choubidou, Hugh Grant, dans ce film, et drôle dans sa maladresse. Il est à sa place, quoi. Mais je le préfère en premier ministre rock ou en connard.

  8. moi aussi un de mes films cultes… Je faisais bien marrer mes copines avec jaaaaaaaaaaane austen "si si si c’est géniaaaaaaaaaaaal" et je leur ai collé Orgueil et Préjugés. Ma meilleure copine a adoré puis elle a enchainé avec Raisons et Sentiments et bingo : nouveau film et réalisateur préféré (ahhh Ang lee 10 ans avant Brokeback)
    culte ce film … pour l’histoire bien sûr (jaaaaaaaane, ah je l’ai déjà écrit)
    les bouclettes. Ma meilleure amie appelle Marianne "Frisette".
    Alan Rickman sur son beau cheval noir au galop
    et depuis un mois, House avant l’heure (hiihi)
    Et Marianne qui réciet Shakespeare sous la pluie et tombe dans le vent (on est midinette ou on ne l’ai pas).

    SVP review donc Orgueil et Préjugé, please. Non pas la bouse avec la planche à pain (Kieira K.) mais la grandiose version de la BBC que j’ai du visionné 10fois.
    aller svp on a les même goûts (j’ai visité les lieux de tournage de l’Homme Tranquille de Ford)

    ps: Je me demande si c’est pas Emma Thomson qui a fait engagé Hugh Laurie sur le tournage.. Ca parait vraissemblable non ?

  9. Fort possible en effet, mais à l’époque, il me semble qu’elle était maquée avec Willoughby (si si). Elle et Hugh, c’est quand ils avaient vingt ans, je crois. Mais apparemment ils sont restés très très copains puisque maintenant il fait le cirque pour qu’elle vienne jouer dans House. Orgueil et Préjugés, c’est faisable, mais y a plein d’épisodes, non ? Surtout que par exemple, moi, Monsieur Darcy, j’en ferais bien mon minuit moins le quart. Gnihi.

  10. IL y en a 6 de 52 minutes environ… Tout à fait dans tes cordes vue que tu peux faire toute une saison de House en un mois (la fille qui flatte)
    bah , pas sur que ca va interesser grand monde sauf les fans de Mr Darcy (c’est à dire toutes les filles qui ont vu les films)
    BAh au moins, ceux qui auront vu Bridget Jones (non mais quelle daube ça alors) saurait de quoi il s’agit réellement.
    Willoughby ? Elle s’ennuie pas dis-donc… ET Snape ? Non ?

    Au fait je réagis qui joue Cornelius Fudge dans Harry Potter ? C’est Laurie ? M’en souvient plus …

  11. Non, c’est Lord Middleton, le « gendre » de Mrs Jennings. Le petit bonhomme à la perruque. Eh oui, je crois qu’Emma ne s’est jamais mouchée du coude, avec ses mecs, la gorette.

  12. Surtout qu’Emma s’est qd même fait Kenneth Branagh.
    Il existe aussi une adaptation de Persuasion (mon roman préféré de jane Austen) par la BBC avec Ciarán Hinds (César dans Rome).

  13. Elle a même été mariée avec lui, si je ne m’abuse…

  14. depuis que tu as posté l’extrait avec Hugh Laurie, je me suis procurée ce film (moi qui fait des études d’anglais, c’est pas du luxe, ça m’évitera de lire le bouquin tout en contribuant à ma culture), je l’ai pas encore regardé ceci dit mais j’en ai très envie!! Rien que pour notre House bien aimé, toujours aussi philanthrope!

  15. Je déterre un peu cette review pour te remercier de m’avoir fait découvrir ce superbe film. J’avais été enthousiasmée par le livre mais j’ignorais l’existence du film avant que tu en parles. Donc encore merci à toi et à ton blog (j’en fais des tonnes? c’est mérité!) et merci à Alan Rickman!

  16. Ah, ça fait toujours plaisir de rallier de nouvelles troupes ! Alan Rickman est magnifique, dans ce film…

  17. C’est malin,j’ai envie de le revoir maintenant.

  18. Allez, je suis en veine de commentaires inutiles… Je voulais juste dire que je suis amoureuse d’Alan Rickman. En fait à cause de la Sorcière et de son voyage à la FedCon, j’ai pensé à Galaxy Quest, où il joue, donc j’ai regardé Galaxy Quest. Ensuite je me suis dit que ça faisait pas assez d’AR, donc j’ai regardé des morceaux choisis de Robin des bois où il est dingo à souhait. Et puis là j’en suis à Sense and Sensibility. Et puis je voulais dire aussi je trouve ça très pas gentil de la part des "adapteurs" de HP d’avoir pris Alan pour jouer Snape. Parce que déjà que Snape est mon personnage préféré, si en plus c’est Alan je suis perdue!

  19. Un de mes "films de chevet". Je ne le regarde même plus, parfois, je l’écoute, comme on met un disque de Bach. Je suis ravie que tu en dises du bien !

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top