Categories Menu

[CASTLE] Saison 1

Mais oui, m’enfin, puisqu’il existe une rubrique Castle, remplissons-la !

En ce moment, j’ai besoin de réconfort parce que la vie ne se passe pas EXACTEMENT comme je le voudrais. Ce qui est tout à fait révoltant, vous l’avouerez. Et je prends ça très mal, moi.


Alors vu que les épisodes de Downton ne durent pas assez longtemps (ce qui est scandaleux, non mais je vous jure, le monde entier m’en veut), j’ai décidé de me rabattre sur Castle. Enfin, plus exactement sur les pitreries de Nathan Fillion, parce que très entre nous et surtout ne le répétez à personne mais… les enquêtes, je m’en bats un tout petit peu l’œil ! (Et n’allez surtout pas le répéter non plus, mais sa girafe frigide me donne pour l’instant des envies de massacre.)

Non, vraiment, le côté policier m’ennuie profondément et j’en profite pour faire tout un tas de choses intéressantes, par exemple faire du shopping sur Internet ou feuilleter le catalogue d’Ikea… parfois même faire la nouille avec le Battlestar. (« C’est qui le gentil chienchien ? Hein, c’est qui ? » « GNAP ! » « Aïeuh ! »)

Mais, heureusement, il y a Nathan. Il y a Castle. Enfin, vous me direz, c’est un peu la même chose puisque j’ai l’intime conviction que Nathan ne joue PAS. Non, il ne joue pas, il est juste lui-même, il s’éclate et puis voilà, il empoche son salaire à la fin du mois, il fait les tapis rouges et se prend en photo avec ses idoles, et il est content parce que c’est ce qu’il a toujours voulu faire, dans le fond.

Je ne lui jette pas la pierre parce que d’une part, c’est pas moi qui le paie, et d’autre part… ah mais ça me va très très bien, comme formule, moi !

CASTLE-SEASON1_52

CASTLE-SEASON1_53

Je me dois de rappeler que j’avais déjà regardé la moitié de cette saison 1 jadis, autrefois, naguère, et c’est vrai, j’avais laissé couler parce que pas mon truc, malgré Nathan.
L’ennui c’est que récemment, tout le monde ne parle que de ça, y compris le Dark Side, ce qui finit par devenir louche. Donc… je m’y remets.
Oh, c’est pas évident, parce que bon… y a l’autre, là. Déjà, c’est malheureux, mais sa tronche ne me revient pas. (Il n’y a pas grand-chose qui me revient chez elle, au demeurant.)

CASTLE-SEASON1_11

Oh bah oui, ça va, il s’est fait faire un super gilet pare-balle rigolo, y a pas de quoi tirer cette gueule !

CASTLE-SEASON1_9

CASTLE-SEASON1_10

Mais quoi, trop bien, quoi !

(Si un jour je deviens riche et écrivaine, préparez-vous au pire, parce que je serai exactement comme ça. J’irai aider la police et je me ferai faire un gilet pare-balle rose fluo avec marqué « Sorci » dessus. )

Je trouve ça très classe !

CASTLE-SEASON1_13

Après, non mais elle est à baffer. Attends, pour une enquête, la voilà qui doit se rendre à une soirée hyper chicos/branchouille/friquée. Comme toute bonne gonzesse (c’est là que j’ai eu une lueur d’espoir), elle flippe devant son dressing.

CASTLE-SEASON1_19

Mais de façon totalement inexpressive, entendons-nous bien.
Et là, une boîte arrive avec dedans la robe de vos rêves.

CASTLE-SEASON1_20

(On notera qu’elle a quand même réussi à se faire une copine, à un moment donné.)

CASTLE-SEASON1_21

Et un petit mot hilarant signé la marraine de Cendrillon. (Je meurs.)

CASTLE-SEASON1_22

Mais cache ta joie, ma pauvre amie !!!

Bon, c’est pas comme si elle était capable de la faire rocker, cette robette.

CASTLE-SEASON1_23

Voilà, on vous file une jolie robe et vous vous tenez comme une mamie après avoir enlevé vos bigoudis chauffants de septuagénaire. Non, mais là, je renonce !
Je sais pas, un sourire, quelque chose ? C’est pas comme si c’était Quasimodo, le bonhomme qui vous emmène au bal !

CASTLE-SEASON1_27

Ouf, ça y est, ça se décoince.
Bref. C’est toujours comme ça ou presque, dans cette saison 1, et c’est un CAUCHEMAR ! Même quand elle essaie de faire des blagues.

Castle : How often are people killed in neighborhoods like this ?
Beckett : Same as anywhere else, Castle, just the once.

Dear Lord.
Heureusement…

CASTLE-SEASON1_28

« Pa-na-na-na-na na-na-na ! »

D’ailleurs, très drôle, cette scène, parce qu’on lui dit de rester sagement dans la voiture et de ne SURTOUT PAS bouger, et vlan, le vilain malfaiteur lui tombe cash sur la tronche !

CASTLE-SEASON1_18

(Honnêtement, vu le portrait robot, je m’attendais à voir débarquer Papou Lannister avec ses armées de l’Ouest, mais non.)

CASTLE-SEASON1_29 CASTLE-SEASON1_30

Et là, que fait mon écrivain ? Eh bien il met les essuie-glace en route, écoutez, on lui a dit de ne pas descendre !

Après, qui sait ? On pourrait se lasser rapidement de ce cabotinage. Mais pour l’instant, ah, ça fait du bien ! Même si of course, on a parfois envie de voir le bon gars dépasser de la caricature.

CASTLE-SEASON1_41

Non mais forcément oui, ça dépend ça dépasse.

Alors sinon, c’est sympa parce qu’on fait un peu plus ample connaissance de l’engin. Ainsi, on se rend compte que Ricky est complètement envahi de rousses !

Il y a la fifille, il y a la maman – les deux vivant avec lui, c’est pas du tout bizarre – et il y a l’ex-femme avec qui il batifole encore régulièrement et qui est totalement barge !

Castle :  She’s Auntie Mame on meth !

Et là, au détour d’une petite partie de jambes en l’air : « Mon chéri, devine quoi ? Je reviens vivre à NYC, youpiiiii ! »

CASTLE-SEASON1_2 CASTLE-SEASON1_3
CASTLE-SEASON1_1 CASTLE-SEASON1_4

Youpi, en effet.
Et donc ces gens sont divorcés. Je vous le dis, quand on a du pognon et qu’on est célèbre, on fait n’importe quoi !

Martha : Why did you marry her, anyway ?
Castle : I don’t know, Mother. Maybe because she reminded me of you !

Je veux dire, même la gosse la trouve gentille, mais de loin.

CASTLE-SEASON1_7

Vous me direz que dans Scandal, elle est pas tout à fait alignée non plus.

CASTLE-SEASON1_8

Regardez l’angoisse qui se lit sur le petit visage de l’infante ! (Bon, ok, elle joue comme mes pieds.)

Ah, l’infante. J’avoue qu’elle ne me dérange pas plus que ça même si obviously, un petit détour par la case école de comédie ne serait pas du luxe. Je trouve qu’elle a une tête vraiment fascinante, un visage impossible. C’est face-de-lune genre Karen Gillan, mais en encore plus bizarre. Et puis ça rend le gars Castle hautement sympathique. Pensez donc, un grand gaillard comme ça, pas tout à fait sorti de l’adolescence, qui se retrouve avec une ado de fille. Comment peut-il gérer ça ? Ben n’importe comment, évidemment. Mais avec amour, attention.

CASTLE-SEASON1_54

Quoi ? Fifille a un rencard ?? Vite, vite, sortons les accessoires pour accueillir le promis comme il se doit !

CASTLE-SEASON1_55

« Papa, range la tête coupée, s’il te plaît ! »

CASTLE-SEASON1_56

(Croyez-moi, avec deux parents à élever et une grand-mère qui n’a pas grand-chose à envier à Mona Robinson, la gosse, elle est cramée à vie.)

A part ça, nous avons des guests sympathiques.

CASTLE-SEASON1_51

Robert Picardo, sivouplé !

CASTLE-SEASON1_17

Sydney/Lotz, tranquille !

CASTLE-SEASON1_49

Et ça, c’est Carla, de Scrubs !
Un des rares épisodes dont l’intrigue policière m’a presque tenue en haleine vu l’écho qu’a le fait divers du jour sur notre écrivain. Une enfant qui disparaît, pensez. Il ne va pas rater l’occasion d’aller farfouiner dans les ours en peluches.

CASTLE-SEASON1_45 CASTLE-SEASON1_46
CASTLE-SEASON1_47 CASTLE-SEASON1_48

C’est ça qui pourrait me plaire, dans cette série : le fait que Castle, avec sa façon de penser irrévérencieuse et « outside the box », contribue à résoudre les énigmes. Ou à sortir sa muse de situations périlleuses.

CASTLE-SEASON1_14

On tire = il tire ? Alors…

CASTLE-SEASON1_16 CASTLE-SEASON1_15

Faisons donc péter la roteuse !

Après, ce qui est aussi sympa, c’est tout le folklore autour.

CASTLE-SEASON1_37

Jeux de mains, jeux de vilains !

Et la délicieuse petite ambiance familiale qui s’installe entre tout ce petit monde. Le chef, les deux traîne-patins (qui commencent à me faire marrer), la girafe et l’irrésistible famille Castle.

CASTLE-SEASON1_32

Sans oublier le potentiel romantique.

CASTLE-SEASON1_38

Et l’inévitable certitude que malgré les flics ténébreux qui traînent dans le coin, elle finira par y venir.

CASTLE-SEASON1_39

Et qu’il ne se découragera pas aussi facilement.

CASTLE-SEASON1_58 CASTLE-SEASON1_57

Entre nous… c’est quand même surtout pour ça qu’on regarde, non ?
C’est pas dans mes habitudes, mais là, j’ai très envie de voir dégeler la banquise !

 

 

 

Posted by on Oct 12, 2013 in Castle | 22 comments

22 Comments

  1. À part le fait que j’ai tout de suite accrochée avec Beckett, j’ai pensé la même chose de cette première saison. C’est fun, on s’amuse en regardant toute cette joyeuse bande et les intrigues policières passent en second plan (même si certaines sont mieux ficelée que d’autres). Et puis Nathan Fillion, évidemment <3.
    Je regarde la saison 6 en ce moment et je ne suis absolument pas lassée.

  2. Je me rends compte à posteriori que, vu ce qu’on la sait capable de faire maintenant, elle le jouait super bien son côté girafe à l’époque… Donc oui, rester pour le cabotinage, l’ambiance familiale particulière. De toute façon sur les premières saisons la girafe est là pour faire le pendant de Castle, l’opposition à sa désinvolture, donc forcément elle est pas drôle, coincée et sans relief. Mais ça sert à mettre en lumière Castle et c’est tout ce qu’on lui demande après tout. La fille il y a des moments où c’est douloureux quand même le manque de cours de comédie…. En tous cas ça fait pas mal comme série, et c’est déjà ça hein !

    • Oui, c’est ce que je me suis dit vu que je ne suis pas tout à fait dupe, quand même, je sais reconnaître quand on me manipule. 😉 Je laisse faire de bonne grâce… Faut bien quelqu’un pour lui taper sur les doigts, vu que tous les autres sont complètement sous le charme ! Elle a tout le temps de jouer les groupies qui font « hihihi » à chacune de ses blagues, et c’est son job, aussi. Il n’empêche que les pisse-froid, ça me donne envie de foncer dans le tas !

      • C’est clair qu’elle donne bien envie de lui filer des claques !!

  3. C’est fou comme il était mince dans cette saison 1 :p

    J’aime beaucoup cette série, vraiment mais pauvre Nathan Fillon ( que j’adore hein, je rate pas une seule de ses bêtises sur Tumblr XD), il s’est vraiment empatté en 6 ans 🙁

    • Ah, passé la quarantaine, si tu fais pas deux heures de muscu par jour et que t’as une nature à prendre, t’es foutu. J’aime bien ce côté « mec normal » hyper charmant, ça envoie un message positif et c’est pas si souvent, à Hollywood.

      • Tout à fait d’accord, c’est naturel et tout à fait normal, c’est le contraste entre la première et la dernière saison qui fait ça, mais si tu le regardes  » en continu », tu t’en rends pas compte du tout
        ( et il est toujours aussi craquant quand il sourit, avec ses petites rides au coin des yeux 🙂 )

      • ça fait partie des qualités de la série, clairement. J’aime beaucoup son côté average people.

  4. Salut Sorci !

    Je me demande combien de personnes regardent pour l’intrigue ! 😀

    Parfaitement résumé et analysé 😉 Merci.

    • Bah, il y a des vrais fans de policiers, hein. 😉

  5. Les différentes saisons de Castle sont parsemées de petites allusions sympas à Firefly, tu as déjà du en repérer quelques unes.
    Dans la saison 2 il y en a une enooooooooooooooorme 😉
    Merci pour tes rewiews!

  6. Ah Castle une série à regarder sous une bonne couverture avec un bon chocolat chaud réconfortant…

      • Oui aussi ^^’ (enfin moi j’ai la version féline et non canine à la maison)

  7. C’est dingue, j’avais pensé exactement la même chose de la saison 1 : bien mais sans plus.
    En fait j’ai commencé à aimer vraiment la série au moment ou j’ai aimé Beckett. Et je pense secrètement que son pouvoir réside dans ses cheveux et que donc il est impossible de l’aimer en saison 1 et début de saison 2.
    Voilà, c’était ma théorie parfaitement sensé et scientifique du jour.

    • Cela dit, c’est vrai que les cheveux, ça bloque. Déjà que j’aime pas bien sa tête… *honte*

  8. Non mais après ça s’arrange et ça devient même ce que certains appellent du « hair porn »….et non je ne suis pas du tout jalouse de ses cheveux!

  9. Foutredieu, la sorcière s’est remis à Castle ? o.o Je t’envie un peu… Les meilleurs épisodes sont à venir ! (même si la dite girafe n’échappera pas à quelques jurons bien sentis, elle s’améliore grandement après ;))

    @ Jaze : quand je pense qu’elle s’est battue avec les producteurs pour féminiser Beckett, lui faire pousser les cheveux, et pour se fringuer mieux. Je me dis qu’elle doit avoir une sacrée bonne dose de féminité en elle, la Katic. [c’est pas du spoiler ça ? Non ? :/)

    Ps : Et honnêtement, comme il était dit plus haut, mais *qui* regarde ça pour les enquêtes policières ?

  10. Welcome in our Castle, Sorci! (oui, c’était nul. J’assume) 🙂
    Je t’assure, accroche-toi et au fur et à mesure le côté mécanique de la formule et le côté caricatural des personnages disparaît pour quelque chose de plus profond et en même temps toujours aussi doux-dingue. Tu verras, on s’y attache, même à Beckett.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top