Categories Menu

[DEXTER] 601 : Those kinds of things

Ah, ce cher Dexter… ce qu’il y a d’amusant avec le tueur en série préféré de l’Amérique, c’est qu’il n’y a qu’une fois lancé le season premiere que je me rends compte à quel point je suis contente de l’avoir retrouvé. Ce qui explique pourquoi je ne me jette jamais sur une nouvelle saison comme une crève-la-faim.
Là, ça n’a pas manqué : à peine les premières mesures du générique ont-elles retenti que je me suis retrouvée à glousser de joie devant mon écran !

Alors, quoi de neuf, donc, chez ce cher Dexter ? Eh bien plein de choses ! Du neuf, oui… et pas mal d’ancien, aussi ! Bim. Premières minutes, une double exécution. Des retrouvailles dignes de la série.
Par contre, pas mal joué car ayant entamé ce premier épisode avec une âme parfaitement pure (comprendre que je n’ai lu aucun spoiler), j’ai bien cru être partie pour un drame qui allait se solder par un repoussant « 24 hours earlier ». (J’aurais pas supporté.)

Mais non ! Ce n’est qu’une petite farce de notre ami Dexter pour nous rappeler que si tout va bien, on devrait passer un certain temps assis du bout des fesses sur le canapé avec les mains plaquées sur la bouche d’angoisse.

Et donc, du côté des nouveautés, c’est la première rentrée de Baby Harrison ! Qui commence à ressembler à un vrai petit bout d’homme.

Harrison a également une nouvelle nounou en la personne de… la soeur d’Angel. (Adoptive, donc.)

Oui, ça fait six ans que nous connaissons le sergent Batista et hop, une soeur ! Comme c’est amusant !

Soulignons d’ailleurs, au grand soulagement de tous, que celui-ci n’est plus marié à Laguerta. Qui elle-même fait ses ballots, ayant été promue capitaine. Bon vent, ma petite dame, je ne suis pas sûre que vous me manquerez !

En bref : tout ça pour ça !

Puisque nous parlons de fesses, curieusement (ou pas), Deb est toujours maquée avec Quinn, ce qui ne l’empêche pas de continuer à jurer comme un charretier et à faire des « pan pan » dans les bars.

Pas de bol, elle parvient tout de même à se faire tirer dessus au moment où le pauvre Quinn – qui fait dans son froc, au passage – allait la demander en mariage. Pas mal, comme stratégie d’évitement ! Je retiens !

Quant à notre ami Masuka, il va trèèès bien ! Il vient de recruter toute une flopée de petits étudiants pour lui cirer les bottes et adorer le sol qu’il foule. L’un de ces larbins aura bientôt la chance de devenir son stagiaire : on lui souhaite d’ores et déjà bonne chance !

Masuka : Hhéhhéhhéhhéhhéhhé. (Vous aurez tous reconnu son rire légendaire.)

Pour en revenir à Dexter, ah, que c’est chouette de se retrouver face à un tueur en série en train de contempler sa foi… ou plutôt son absence de.
Tout commence lorsqu’il envisage d’inscrire Baby Harry dans une maternelle ultra-catho, avec des crucifix partout. Parce que, comprenez-vous : « All kids have to learn those kinds of things, Dex. »
L’occasion pour Dexter de se rendre compte que lui ne croit en rien (la sister aurait dû lui demander s’il ne croit pas en l’Evolution, ah ah ah) et de se rendre compte qu’il a beaucoup réfléchi à ce qu’il ne veut pas transmettre à son fils, et très peu à ce qu’il souhaite, en fin de compte, lui transmettre. (Crois-moi, chouchou, tueurs en série ou pas, c’est une question que se posent à peu près tous les parents, et qui fait également méditer certains enfants !)

Pour compliquer le tout, Dex doit se rendre à l’anniversaire des vingt ans de sa promo de lycée histoire de faire un peu de ménage et de venger la seule nénette qui était un peu sympa avec lui à l’époque, assassinée par son mari, un gros cliché d’ancien footballeur super populaire.

Naturellement, ces gens s’appellent les Panthers, parce que sinon, ce ne serait pas drôle du tout.

Grosse surprise pour l’ancien mouton noir du lycée, le voilà ULTRA populaire. Tout le monde hurle son nom et insiste pour lui taper dans le dos. Perdre son épouse dans des circonstances dramatiques (mais ô combien sexy) et analyser des taches de sang pour la police, c’est jackpot niveau points de popularité. Même l’ancien quarterback peut aller se brosser pour faire aussi bien, Martine.

On soulignera tout de même que la cavalière de Dexter au bal de promo est très rapidement devenue lesbienne après ce qui a dû être une soirée mémorable. Nous n’en tirerons aucune conclusion hâtive.

« You’re the last man that I’ve ever dated ! »

Bref, l’intrigue de la rencontre des anciens, c’est un peu l’occasion pour nous de constater les progrès effectués par Dexter depuis cette pénible époque (qu’on le rassure, pas besoin d’être tueur pour passer des années difficiles au lycée, c’est le lot de trois quarts des ados), et aussi de le placer dans des situations inédites et cocasses, par exemple en faisant de lui la star du jour.

Ou en le jetant sur un terrain de football…

… une piste de danse…

… puis dans une salle de cours où une ancienne camarade un peu chaudasse insiste pour lui… hum… rendre service.

Chose amusante, c’est Dexter, l’anti-star d’autrefois, qui parvient à faire des cochonneries avec LE fantasme de tout le lycée, alors que le quarterback lui aurait bien mis le grappin dessus. Hé hé hé.

Après tout ça, il est bientôt l’heure pour Dex et son ami Joe Walker (le fameux quarterback) de faire enfin un gros câlin.

Avant de se souhaiter… une bonne nuit.

Mais attention, nous avons également deux nouveaux tueurs dans cette saison. Et nous sommes gâ-tés. Déjà, ces deux tueurs bien propres sur eux, un bon papy bien souriant accompagné d’une sorte de gendre idéal en chemisette rose qui ont l’air TOUT sauf menaçants. Ce qui peut les rendre d’autant plus flippants, d’ailleurs.
Et ces deux charmants personnages sont incarnés par deux acteurs au visage familier… et à la voix, aussi. Parce qu’entendre la voix de l’Amiral Adama s’élever au milieu des flots dans la nuit. Gnnnnnn.

Le vieux, c’est donc Edward James Olmos (papaaaaaa !). Le jeune, c’est Colin Hanks. Qui ressemble de plus en plus à son paternel, dites donc.

Quand même, faire jouer des méchants à ces deux messieurs… enfin je ne maîtrise pas ma filmographie de Colin Hanks sur le bout des doigts, mais Adama-Sauveur-de-l’Humanité tueur en série… ah oui, ça change, dites donc !

Pis ils font des trucs bien dégueulasses, quand même. Du genre à faire évanouir les stagiaires.

Sept serpents. Encore un coup du livre de la Pythie. (Woops, wrong show.)

On remarquera que cela ravit notre Dexter ! Trop bien, un nouveau tueur en série complètement ravagé, de quoi le faire sentir parfaitement normal !
J’ai hâte que tout ce petit monde fasse connaissance !

Je suis curieuse de savoir si ces deux illuminés vont réussir à lui faire croire en quelque chose…

« So it’s begun ? »
« Yes, it’s begun. »

Finalement, j’adore toujours autant Dexter, mais j’avoue que je suis vraiment très intriguée par ces deux bonshommes et je suis curieuse de savoir ce qu’ils veulent, quels sont les plans et surtout quelle est leur relation. C’est super intéressant de nous jeter dans une association qui existe déjà sans qu’on sache quels sont les liens qui unissent les protagonistes. Ca donne clairement envie de voir la suite, surtout quand ça ronronne un peu du côté de nos personnages au long cours.
Il ne me reste plus qu’à réussir à mon concentrer sur autre chose que les matières non-identifiées qui encombrent mes bronches et je devrais être en mesure de regarder la suite. (Non parce que là, j’en suis à regarder les programmes télévisés diffusés en journée, je ne vous raconte pas le niveau !)

Posted by on Oct 18, 2011 in Dexter | 16 comments

16 Comments

  1. Bonne review ! comme d’habitude Dexter revient en grande forme, toujours aussi bon le bonhomme 🙂
    Tiens en parlant de papa tu as vu que notre cher Jamie Bamber a guest-star dans un episode de House cette saison?

  2. Hanlala pauvre Sorci! Mais ça n’en fini pas cette crève/grippe/trachéite horrible! ^^’
    Bon courage donc…

    Pour en revenir aux séries, il n’y a vraiment pas grand chose qui me branche en ce moment à part Castle (je ne comprend limite même pas pourquoi soudainement à la saison 4, j’attends les épisodes à ce point là!) Il y a bien Downton Abbey et Merlin, et encore même là, je regarde mais je ne peux pas dire que je trépigne d’impatience à l’idée de voir la suite, surtout Downton, qui généralement me lessive un peu! ^^

    Donc retrouver Dexter, ça a quand même été pas mal, des choses très intéressantes sont en train de démarrer! Et puis Deb me manquait… Et puis Olmos quoi, Olmos! *v*

    Bon visionnage pour la suite, et bon rétablissement! 😉

  3. je l’avoue la voix de papy Adama, je n’avais pas reconnu. C’est sur le dernier plan, face au soleil couchant que j’ai reconnu Edward James Olmos (et que je suis devenue toute chamallow :p). Colin Hanks, je ne l’avais pas vu depuis Roswell (ça date)

    j’aime beaucoup ce début de saison, le thème principal qui s’annonce et les changements au poste de police.
    C’est intéressant de voire comme Dexter a changé depuis le lycée et finalement depuis le début de la série. D’ailleurs on a récapitulatif au début

  4. La mise en scène de papy Adama est tout simplement sublime (surtout dans la suite, mais je ne vais rien dire !)

  5. J’ai adoré cette reprise ! Comme tu l’as dit, se débarrasser des grosses lourdeur comme le couple Laguerta/Batista (voire Laguerta elle-même), c’était une bonne idée. Donner plus d’écran à Masuka aussi ! Et quel plaisir de retrouver un humour noir corrosif et enfin deux tueurs qui sont des vrais de vrais sordides !

    Poser la question de la foi est aussi super intéressant ! Ce sont les saisons comme ça que j’aime, quand Dexter est un vrai Dexter, sûr de lui, drôle et froid !

    Excellente review, j’avais oublié le début (j’suis tombée directe dans le panneau aussi…)

  6. oui je trouve ce début de saison super prometteur… un peu planplan mais en même temps proprement terrifiant (les deux, là, mais argh, ils sont angoissants au possible!)

    et bon sang tout du long je me disais que ce parfait gendre idéal me disait quelque chose, mais alors OUI OUI OUI le fils de TOm Hanks, ah mais bien sûr! (ou comment je devrais consulter IMDB encore plus souvent)

    bref, oui Dexter en ce moment, je me jette dessus 🙂

  7. Moi j’ai trop du mal à accrocher au trip rituel de Papadama et du prêtre à Peggy Olson (que je ne savais pas rejeton de Tom Hanks. Au moins il ne fait pas de rap !). Du coup j’ai dépoussiéré de vieux zode de S1 de BSG…
    Et comme le dirait Severus : "Always <3 ".

    Mais je reste toujours, ne serait-ce que pour les jurons inventifs de Deb ! 🙂

  8. Ah, et je voulais dire aussi que ça doit lui faire drôle, à Eddie Olmos, de revenir à Miami, lui qui y a squatté un bon moment, jadis, autrefois, naguère… 🙂

  9. Mais je reste toujours, ne serait-ce que pour les jurons inventifs de Deb ! 🙂
    ————
    Mon Dieu il y a des perles. Dans l’épisode suivant notamment. Cette fille arrive à dire fuck ou fucking tout les deux mots. Et ça passe comme un lettre à la poste

    Dexter il sourit en voyant les serpent. Je n’ai pas rêver ? je me souviens qu’il avait eut un côté "fasciné" au début avec Trinity. C’est impressionnant comme il méprise les tueurs, mais admire le travaille des sérials killers (un quoi !?), ce qui ne l?EUR(TM)empêche pas de les tuer après bien sur.

    Cette série, j’hésite toujours à la reprendre et ensuite je deviens accro. Vivement Dimanche/Lundi

  10. Un cereal killer.

  11. Adama =D

  12. "Un cereal killer."

    *slow clap*

  13. "Ah, et je voulais dire aussi que ça doit lui faire drôle, à Eddie Olmos, de revenir à Miami, lui qui y a squatté un bon moment, jadis, autrefois, naguère…"
    > Le pilote et la majeure partie de la première saison ont été tournés à Miami mais la série est tournée exclusivement à Los Angeles depuis la saison 2.

  14. C’est super crédible, en tout cas !!! (Faux Miami, donc… )

  15. Vachement moins emballée que toi par cette reprise?EUR? mais par fidélité pour Dexter, je vais poursuivre quelques épisodes avant de me permettre un jugement définitif.

    Déjà, le coup des deux ambulanciers, j’ai trouvé ça un peu gros, genre « ?(TM)??(TM)? toujours plus fort, toujours plus hardcore, c’est Dexter-serial-killor ?(TM)??(TM)? ».

    Et puis?EUR? en fait je ne sais plus trop ce qui, dans cet épisode, m’a déçue?EUR? vu que j’en ai déjà vu 2 de plus que toi, je voudrais pas spoiler.

    Mais revoir Adama m’a moi aussi fait rudement plaisir ?(TM)?

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top