Categories Menu

[DEXTER] 602 : Once upon a time

Alors comment qu’il va notre Dexounet ? Hein ? Depuis le temps. Eh bien quoi qu’il en dise, il va très bien, notre gros pépère. Il pépérise à mort. Limite il s’encroûterait un petit peu, dites donc. En tout cas, les aperçus qu’on a de sa petite vie de papa célibataire sont extrêmement mignons. Il semble que tout le monde ait trouvé son petit rythme de croisière.

Faut dire que le môme est craquant. Pour un môme.
Evidemment, ces scènes toutes simples de vie familiale sont quelques peu entachées par les inquiétudes du papounet. Petit Harrison grandit et Dex redoute plus que jamais de trop l’exposer, qu’il n’en apprenne trop sur la vie cachée de son père, tout du moins qu’il ne voie trop de choses moches.

Dexter : As much as I want Harrison to stay this way forever, from now on, the only wolves in his life have to be the stuff of fairy tales.

En même temps, mater des photos de cadavres sous le nez de l’enfant, ce n’est tout de même pas ce qu’il y a de plus malin. Moi, je dis ça, je ne dis rien. En tout cas, perso, quand je gardais des mini-trolls pour me faire un peu d’argent de poche, je ne laissais pas traîner mes rats séchés et autres fioles de venin de cobra. Autant leur servir tout de suite une tranche de pudding à l’arsenic ! (« Et un peu de vitriol ! »)
Après, chacun fait évidemment comme il le sent.

C’est que le petit machin s’exprime, maintenant, et ne manque pas de réclamer des histoires de monstres. (Comme tous les gamins, quoi.)
Et puis forcément, dans le joyeux gloubi-boulga verbal du petit père, il y a quelques bricoles qui ne manquent pas de faire chanceler la béatitude de notre jeune papa. Eh ben oui, ça répète tout ce que ça entend, ces trucs-là !

Harrison : Daddy’s box !

Oui mais non, mon mignon !

A part ça, j’avoue que j’ai trouvé cet épisode sympa mais sans plus. Le macchabée du jour n’a rien de bien folichon, z’avouerez. Disons qu’il fallait qu’il y en ait un, quoi. Mais vite fait parce que c’est pas tout ça mais c’est l’heure du bain du mouflet.

Par contre, je compte sur Mos Def pour nous faire quelque chose de bien.

J’ai trouvé l’introduction du personnage un peu maladroite, limite pesante, mais l’acteur est vraiment chouette et je suis curieuse de voir ce que ça va donner avec Dexter. C’eût été dommage qu’il le trucidât. (Eh bah oué. Trucidât.)
Du côté des deux cinglés, j’adooooore flipper devant Colin Hanks. Il a l’air tellement inoffensif à force de ressembler à son paternel qu’on aurait presque envie de chater sur aol toute la nuit avec lui à Seattle. Très futé d’exploiter ça, trouve-je.

Quant à l’amiral, je le regarde entre mes doigts et quand je le vois je cherche toujours Michael Hogan à côté. Il va me falloir du temps. Honnêtement, c’est pas facile de voir Papadama être méchant. Oui, je le dis bien fort : ça me fait quelque chose !

Bon, mais pour l’instant, on en sait tout de même peu sur ces deux bonshommes. Ce qui du coup nous laisse tout le temps de nous demander si on a REELLEMENT envie d’en savoir plus !
Ma théorie, personnellement, c’est qu’ils ont été recalé au casting du boy’s band des prêtres et qu’ils se vengent en dézinguant les jurés. J’ai bon ?

Enfin bref. A part ça, eh bien c’est la saint Debra. Pour commencer, la voilà sacrée héroïne du bled grâce à Youtube.

Ensuite, comme prévu, son gros relou de mec lui claque la bague de fiançailles.

Ce qui chez une gonzesse à peu près normalement constituée devrait déclencher de petits cris hystériques et le feuilletage compulsif de magazines de mariage. Mais pas chez Deb qui a quand même un gros, gros souci en matière d’engagement.

J’adore d’ailleurs la façon fleurie avec laquelle la fiancée rougissante annonce la « presque-bonne-nouvelle » au frangin.

Deb : Quinn fucking proposed to me over fucking pancakes ! What the fuck is wrong with him ???

Cela arrange bien notre cher Dexter que la perspective d’avoir Quinn en guise de beau-frère n’enchante que très moyennement.

Sérieux, l’un comme l’autre, on dirait qu’on est en train de les forcer à avaler des carcasses d’écureuils faisandés !

Arf.
Le pire, c’est qu’il est tellement finaud qu’il insiste, le Quinn.

Mais comme ça commence gentiment à échauffer notre fliquette, cette affaire de mariage, paf, ça part totalement en vrille.

Et rideau.
Histoire d’arranger les choses, voilà que Deb devient le nouveau lieutenant, en lieu et place d’Angel qui semblait tout désigné pour remplacer cette grognasse de Laguerta. Non mais elle avec ses embrouilles, ses copinages, ses couchailleries, qu’est-ce qu’elle nous emmerde, c’est impressionnant !
Du coup, bim, ma Deb qui présente bien et a le bon goût de te retourner un malfaiteur en moins de deux devant témoins en train de filmer… la voilà lieutenant. Félicitations !

Ah, dommage ! Tu te la serais bouclé, tu serais concubin du lieutenant, à l’heure qu’il est, mon petit Quinn. Oups !

Pour finir, n’oublions pas le copain Masuka qui pour la première fois depuis qu’on le connaît semble à cours d’épithètes.

Au final ? Pas mal. Pas bouleversant, mais pas mal. Je suis assez perplexe concernant le traitement de la religion, j’avoue. On tourne autour, sans vraiment rentrer dans le vif, c’est assez curieux. Va vite falloir choisir si oui ou non on fonce ou pas, parce que sinon, je vais roupiller devant, les amis !

Cela dit je dois avouer que l’annonce de la commande de deux saisons supplémentaires par Showtime m’a littéralement assise et en a foutu un sale coup à ma motivation. Mine de rien, ça fait depuis les débuts de ce blog ou presque que je suis le bonhomme… je ne suis pas certaine d’être encore d’attaque pour commenter deux nouvelles saisons voire plus. A méditer.

Posted by on Nov 30, 2011 in Dexter | 10 comments

10 Comments

  1. "En même temps, mater des photos de cadavres sous le nez de l’enfant, ce n’est tout de même pas ce qu’il y a de plus malin" > Mais voilà mais exactement… Je me souviens de l’épisode (surtout grâce à ta review, j’avoue), Dexter passe son temps à s’inquiéter pour le bien être de Boucle d’or mais se pose pas de question quand à lui coller la truffe dans les cadavres. Certes, sur papier glacé mais quand même…

    J’ai aussi plus peur de Colin Hanks que de son mentor, je trouve le premier plus instable que l’autre (si l’on peut diiiiiire). Et j’aime bien Frère Sam.

    Mais pareil, mon emballement va pas plus loin… C’est pas le pire des épisodes que j’ai vu ni même le pire début de saison mais où est l’engouement du début ?

    Je ne sais pas non plus si je serais là pour les 2 autres saisons, ça dépend pas mal de la fin de celle-ci–‘

    Ca m’a fait bizarre de te lire sur une série autre que les habituelles que je lis mais le dépaysement est toujours aussi agréable et la bonne humeur au RDV dans ta review (euh quoi que pour Dexter…) Merci^^

  2. Deb : Quinn fucking proposed to me over fucking pancakes ! What the fuck is wrong with him ???
    ——
    j’aime aussi sa réaction quand on lui annonce sa promotion. Debra ou comment place le plus de fois le mot fuck dans une phrase 😀

    Je vais éviter de commenter l’épisode because je suis à l’heure dans la série et je ne sais pas ce que tu as entendu dessus.
    par contre je ne sais pas quoi penser de Dexter en général depuis le retournement de situation avec Lumen. Pour moi cette série devait mal finir pour Dex’ avec probablement une Debra en vrac après la découverte de sa vraie nature. Et maintenant on nous annonce deux saisons supplémentaires … est-ce que les scénaristes vont réussir à creuser encore plus la psychologie de ce sociopathe tout en créant de bon "méchants" à côté pour nous tenir en haleine ? Et ce sans ruiner le show ?

    en tout cas je te souhaite d’Enjoy! le reste de la saison 6 🙂

  3. Je ne sais rien de la suite et même si c’était le cas, on n’en parlerait pas dans les commentaires pour ne pas gâcher le truc aux futurs lecteurs qui suivront la diff’ sur Canal et liront les billets dans quelques mois. 😉

  4. je n’aurais pas lâché un big révélation, mais à 1 ou 2 épisodes près, avec les mois on ne sait plus dans quel épisode arrive telle ou telle chose (d’où mon "I sleep clown" erreur 😉 )

    en parlant de papi Adama. Il apparaît dans The green hornett. J’avais juste envie de donner un coup de tatanne aux 2 héros. Comment ils osent snobert Zeus ! Difficile de s’habituer à voir cet acteur jouer des seconds rôles après BSG

  5. moi j’aime bien cette saison… j’aime qu’on continue à explorer la psychologie de dexter, et suivre son évolution….
    je suis à jour aussi dans la diffusion, et donc je garde bouche cousue, mais franchement c’est bien foutu, intelligent, et avec un rythme qui perso me va bien (ni trop speed, ni trop rummmppsssheee). Pis Colin Hanks quoi. Pis Debra.

    Par contre une énorme envie de tuer Laguerta. M’insupporte, grrrrrrrr.

  6. Personnellement, je trouve cette saison chiantissime et je reste convaincue qu’ils auraient pas du aller au-delà de la 4. Déjà l’an passé, on s’est ennuyé ferme (la mort de Rita hyper mal exploitée IMO, la conclusion de l’arc Trinity également, surtout après le final de la S4….) bref, je regarde parce que je veux voir la fin mais bon, l’enthousiasme n’est plus là pour moi.

  7. Tout pareil. Je regardais Dexter dans l’espoir d’en voir la fin. La saison 5 m’avait pourtant passionné mais j’étais déçu de la fin assez mal amenée.
    Là c’est pas que c’est mauvais, mais on finit quand même par vouloir que ça se finisse. C’est assez bizarre comme sentiment parce que j’adore Dexter. Je suis peut-être juste angoissé qu’ils plantent cette fin, d’ailleurs.

    Donc du coup, le fait qu’il annoncent deux saisons de plus me déplait fortement. Je ne vois pas bien comment faire encore évoluer Dexter et le fait est que dans cette saison 6, ben il n’évolue pas beaucoup. Je ne veux pas que Dexter devienne la série que je regarde "par habitude", ça serait bien triste 🙁

    Enfin heureusement qu’il y a Hanks et Adama, ils sauvent cette saison 🙂

  8. bah je suis pas d’accord, moi je trouve que l’évolution "spirituelle" de dexter cette saison est très intéressante, et bien fichue en rapport avec le perso de brother sam et l’intrigue "serial killer hyper horrib"’. bon apres deux saisons de plus, va falloir se creuser le ciboulot, clairement…

    en tous cas moi je passe toujours un très bon moment…et j’ai très hâte d’être demain soir pour voir la suite ^^

  9. pareil qu’angel. Le thème "spirituel" de cette saison est plutôt logique. Dès le premier épisode avec la visite de l’école, le ton était donné. Surtout que Dexter affirme ne croire en rien à ce moment là
    Et puis j’aime bien l’évolution de Deb. Son personnage n’est pas laissé de côté. Elle a grandit depuis la saison 1

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top