Categories Menu

206 : Siege

Ah. Tiens. Il se pourrait, j’ai bien dit il se pourrait, que cette saison 2 ait enfin commencé. Au bout de six épisodes à regarder ces couillons de la Cinquième Colonne s’agiter dans tous les sens, c’est pas trop tôt. Franchement, le pauvre John May doit faire triple axel sur triple axel dans sa tombe. (S’il est vraiment crevé et il serait bon que ce ne soit pas tout à fait le cas.)

Enfin bon.
Je dois avouer que dans cet amoncellement de médiocrité, j’ai réussi à admirer un peu la blonde Erica. Elle a beau avoir un boulet de fils et un boulet d’ex-mari sur les bras (sans parler des planches pourries de pseudo-résistants dont elle est entourée), elle assure, quand même.

La Suite

Posted by on Fév 16, 2011 in V | 0 comments

205 : Concordia

Fiou, j’ai eu très peur, devant cet épisode ! (Enfin, tout est relatif, c’est « V », quoi.)
Non parce que les 18 ans de l’héritier, les tronches inquiètes des parents et la petite bataille autour de « c’est qui qui t’aime le plus » et « c’est qui qui te fait le plus chouette cadal », euh… comment vous dire ? On ne peut pas le liquider tout de suite, l’affreux ? Non ? Vous êtes sûrs ?

Bref, on commence cet épisode sur la discrète confrontation d’Anna et Erica qui s’envoient encore des sourires mielleux à gogo. Rassurons-nous, ça ne durera pas !

La Suite

Posted by on Fév 14, 2011 in V | 9 comments

204 : Unholy alliance

(Cet épisode est signé Rockne O’Bannon. Une petite minute de silence en souvenir de Farscape, je vous prie.)

La vache ! Ca faisait sacrément longtemps qu’on n’avait pas eu un personnage aussi détestable dans une série télé que cette petite vermine ingrate de Tyler Evans ! Waouh ! Je suis très impressionnée ! Un vrai bon gros boulet de magnitude 8,1 sur l’échelle de Mohinder Suresh ! Une perle, une rareté, ça s’entretient, ça se déguste !
Allez, Erica, ce sera un mauvais moment à passer, mais crois-moi, ça devient indispensable de le dégager, ton foutu gamin. Même Lisa commence à être gonflée, c’est dire !

La Suite

Posted by on Fév 5, 2011 in V | 4 comments

203 : Laid bare

Encore une fois, je suis agréablement surprise par cet épisode. Je trouve que la série s’installe bien. J’ai tendance à trouver qu’elle manque un peu de maturité et il serait facile de ne pas aimer son côté un peu outrancier, répétitif et ses personnages tous plus détestables les uns que les autres, mais je me surprends à attendre chaque épisode avec curiosité. Disons qu’on sent les efforts. Ce qui est une bonne et une mauvaise chose. L’avantage, c’est qu’on constate que les gens derrière cette série essayent de ne pas trop se foutre de notre gueule et qu’ils prennent le truc au sérieux, ce qui est plutôt appréciable. (Non parce que bon.) L’inconvénient, c’est qu’en tant que spectateur qui a envie de mettre son cerveau en veille devant une grosse série fantastique, on n’a pas trop envie que celle-ci sente la sueur et l’effort ; en bonne moule, on voudrait que tout ait l’air fluide et easy genre la série s’écrit toute seule, c’est une évidence, et dans la writer’s room on boit du thé en levant le petit doigt en respirant du pot-pourri.
Ce n’est pas le cas de « V ». J’ai même parfois l’impression de capter la détresse des acteurs forcés de jouer devant leurs putain de fonds verts et qui doivent un peu se rendre compte qu’ils incarnent de grosses truffes.
Non parce que vous avouerez qu’ils sont un peu tartes, quand même !
Sérieusement, le Ryan, il va falloir envisager d’abréger ses souffrances, parce qu’il a beau être plutôt pas dégueu à regarder, je n’en PEUX PLUS de le voir retourner sa veste toutes les trois secondes. Pauvre veste. Elle est en lambeaux.

La Suite

Posted by on Jan 19, 2011 in V | 4 comments

202 : Serpent’s tooth

Pas mal, cette saison 2 de V… Ils commencent à balancer des trucs intéressants. A commencer par une bonne dose de philosophie à laquelle j’aurais sans doute été plus réceptive si je n’avais pas encore quelques miettes de Battlestar Galactica et Caprica coincées dans les dents. Un grand classique de SF que de se demander ce qui fait de nous des humains, et où tracer la limite entre l’humanité et le reste. Cela dit, tout cela était plutôt bien traité et du coup, j’ai pas mal accroché à cet épisode.
Au passage, permettez-moi de me demander si ces Vvvvvisiteurs ne seraient pas une sous-espèce venue de Vvvvvulcain ou truc du genre parce que leur rejet des émotions au profit de la logique de la survie, elle me rappelle une problématique très familière ! (Même si les Vulcains, au fond, ils s’en foutent de la survie, ils sont déjà les maîtres de l’Univers. Enfin, si on exclue le reboot de JéJé Abrams, of course. Ah ah ah, j’en ris encore !)

La Suite

Posted by on Jan 12, 2011 in V | 6 comments

Page 1 sur 3123
FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top