Categories Menu

[GIRLS] 104 : Hannah’s diary

Ah, voilà l’épisode où tout a basculé. Visionné pourtant fort tard, je me suis surprise à enchaîner direct sur le suivant tellement je ne pouvais pas les laisser là-dessus !

A mon sens, voilà un épisode tout simplement délectable. Et drôle ! On pousse peut-être un peu loin le comique absurde et la caricature, mais entre Adam qui craque complètement…

Les commentaires de Marnie, Charlie et Hannah…

La réponse de l’intéressée à qui la fameuse photo n’était même pas adressée…

Les sourcils, les collègues barrées, le nouveau job, le nouveau boss et ses mains pleines de doigts…

Et… oh mon Dieu, Shoshanna !!!
Arrêtons-nous d’ailleurs un (long) moment sur Shoshanna. Cette fille est GENIALE ! Je trouve poignante son envie de bien faire. De ses fringues pour se donner l’air hype, dans le coup façon Carrie Bradshaw (ce qui fait qu’elle trébuche en permanence et semble trimballer la tête d’un animal mort tant son porter de sac est naturel)

… à sa façon de réagir avec ahurissement et incrédulité quand un mec lui propose un rencard. Hein ? Quoi ? Un rencard ??? Ah… euh… hé hé hé.

La tronche de Jessa, d’ailleurs.
Bon, et ce rencard… arf, une merveille de maladresse et de désespoir. Pauvre louloute, si pressée de se débarrasser de cet encombrant pucelage, et dont il émane malgré tout un besoin incommensurable d’amour et de reconnaissance.
Bon, mais la réalisation rend ça de façon hilarante et l’actrice le joue super bien.

Elle est canon, en plus ! La voilà donc les fesses à l’air avec la tête d’un gars entre les jambes, ce qui ne semble pas tout à fait la combler…

Respire, Shoshanna, respire.
Et finalement, chou blanc. Monsieur n’aime pas les vierges. Les vierges, ça saigne et ça s’attache. L’histoire ne dira pas si Shoshanna l’a flanqué par la fenêtre, comme toute fille normale devrait le faire.

Pendant ce temps, Jessa perd les enfants de ses patrons qui la détestent. Ca a de l’instinct, ces petites bêtes-là ! Ca sent quand il y a péril en la demeure !

Et de fait, péril il y a.

Hannah, elle, n’ayant pas apprécié la photo du bigoudi de son horrible fuck-buddy qui ne lui était pas adressée et soupçonnant l’existence d’une rivale (en même temps, elle est pas bien claire dans sa tête, quand même), décide d’aller rompre avec l’énergumène.

Un vrai succès !
Bon, mais ce qu’il y a de bien, c’est qu’on se marre un peu, mais surtout, à un moment donné, il y a une vraie tension qui explose à travers le pote de Charlie qui trouve malin d’aller fouiller dans les culottes (trouées) d’Hannah… et surtout de lire son journal.

Lequel journal se retrouve sur scène, et plus précisément dans une chanson dont les paroles sont essentiellement tirées du journal d’Hannah… qui dépeint la misère de son amie Marnie, étouffée par l’amour débordant de Charlie. Oups !

Vous l’imaginez, aller se coucher là-dessus, ce n’était pas vraiment une option !

Posted by on Juil 19, 2012 in Girls | 7 comments

7 Comments

  1. Bon, ba du coup, moi qui n’avait pas accroché, il m’aura fallu une journée et un truc genre "rhume presque grippe" la semaine dernière pour me faire la saison 1. Bref, ça fait plaisir de lire tes reviews… Ces persos sont très attachants en fait! Donc, vivement la suite et merci pour les review 😉 Bon visionnage!^^

  2. je pense également que c’est l?EUR(TM)épisode où je suis devenu accro !
    et celui où j’ai fini par regardé Adam sans l’envie de vomir …
    Les scènes avec soshanna sont toujours les plus délirantes
    j’avais également oublié les sourcils façon gang mexicaine !

  3. Oh oui, les sourcils ! Elles l’ont pas ratée. J’adore les collègues de Hannah qui lui disent en gros "le patron aime bien tripoter ses employées, mais sinon il est sympa il m’a acheté un IPhone".
    Les captures d’écrans sont extrêmement bien choisies, la tronche de Shoshanna !

  4. sur les six épisodes que j’ai vu pour le moment, celui-ci et le 6 pourraient me faire aimer la série pour de bon.

  5. En même temps, si t’aimes pas t’aimes pas, personne te mets le pistolet sur la tempe ! 😀

  6. 😀 je ne me force pas à ce point non plus. J’arrive pas à savoir si j’aime ou non cette série, ni ce qu’est-ce qui me perturbe dedans. Quand je n’aime vraiment pas une série, j’arrête direct : genre Luck ou Breaking Bad. Bonnes critiques ou non, je regarde d’abord pour mon propre plaisir.

  7. Je me demande ce qui a été inspiré par sa vie. Peut être que c’est ça qui me dérange.
    Que la série fasse trop réaliste parfois.

    J’ai vu les 10 épisodes et comme Breched, je ne suis toujours pas fixée si je l’aime ou pas.

    Il y a des passages que j’ai réellement apprécié (l’épisode 4 en fait partie) mais d’autres où j’ai trouvé à long, pas intéressant et où j’ai eu l’impression d’être une voyeuse. Et c’est désagréable comme sensation.

    Une chose est sure, j’adore Lena Dunham pour ce qu’elle a réussi à créer. Et ça fait tellement de bien de voir une fille normale dans une série ! Elle n’est ni moche, ni belle. Elle a quelques kilos de trop et affronte des problèmes de la vie de tous les jours.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top