Categories Menu

Who’s the boss ? Nan, oubliez cette question… le boss, c’est MOI ! J’ai été à bonne école.

Franchement, j’ai eu un peu honte ces derniers jours. Pas honte de m’être enfilée la saison 1 de Madame est servie (en DVD, je précise, DVD que j’ai achetés, oui, vous lisez-bien) en ricanant sous mon plaid mit battlestar tressautant et râlant d’inconfort sur les genoux (un colonel Tigh en puissance, vous-dis-je). Il est en effet bien connu que je n’ai honte de rien, pas même de posséder en divx l’intégrale d' »Angélique marquise des anges« .
Non, en réalité, j’ai eu honte de ne pas poster un petit bidule dessus. Alors voilà c’est chose faite !

Car il faut savoir que j’ai été élevée par Tony Micelli. Enfin, disons qu’il avait la garde à mi-temps et que le reste du temps, ça se jouait entre Ulysse 31, Magnum, Charles Ingalls et le professeur Procyon. Eh oui, j’ai reçu une éducation très éclectique !

C’est comme ça que je me suis retrouvée à jouer au basket le mercredi (ce qui s’est soldé par quelques malencontreuses morsures en série chez les membres des équipes adverses mais ça, c’est une autre histoire) et à tenter de copier successivement toutes les coiffures d’Alyssa Milano ce qui, je peux vous le dire, n’a pas été une mince affaire !

Presque trente ans plus tard, ce décalage principalement vestimentaire et capillaire semble délicieusement exotique et j’ai souri de tendresse devant les choucroutes garnies bicolores – noires en haut, jaunes en bas – de ma chère Judith Light, forcément assorties d’énormes et hideuses binocles…

… sans parler de ses tenues fluorescentes dont les épaulettes risquaient à tout moment d’éborgner le pauvre Tony Danza, ni même de ses délires régressifs chaque fois qu’elle fait valser ses tailleurs de glaciale femme d’affaires.

Chose amusante, avec mon regard d’enfant, je n’avais pas remarqué à quel point, en effet, le Tony était superbement gaulé. Et là, d’un coup, j’ai bien compris pourquoi toutes les desperate housewives du quartier se jetaient contre la porte du foyer Bower pour tenter de le subtiliser à la mère Angela !

Par contre, je déplore tout de même le fait que Tony ne m’ait jamais appris à faire correctement le ménage. Ca, franchement, c’est une énorme lacune de sa part. D’ailleurs, quand on m’a proposé un homme de ménage pour faire en une heure ce qui me prend habituellement deux jours par temps clair et vent favorable, j’ai refusé… ce n’était pas Tony.
Pour finir, j’ai regardé tout ça en VO, et ai été bluffée, trente ans plus tard, par le choix des voix françaises de Tony et Angela (et même de l’impayable Mona) qui sont quasi-identiques à la VO. C’est tout bonnement ahurissant !

Malheureusement, le parcours va s’arrêter là pour l’instant car je n’ai pas vu de saison 2… snif. Dommage, j’aurais bien enchaîné, moi. D’autant que…

Et puis quelque part, c’était bien chouette ce modèle de famille en vrac, avec une executive woman qui n’en touche pas une en cuisine, une grand-mère un peu nympho, une fille garçon manqué, un garçon un peu précieux et un sportif de haut niveau reconverti en gouvernante. En 1984, c’était la classe ! Une sympathique façon d’ouvrir un peu les esprits à 20 h 10 le soir sur M6.

Posted by on Mar 9, 2012 in Fourre-tout | 8 comments

8 Comments

  1. Ah j’adorais quand j’étais toute petite, ça passait après le 6 mn chez la mamie ^^ (Du coup, ça m’a fait percuter que d’une certaine manière, elle aussi, elle regardait des séries avec nous et un sacré paquet après réflexion oO). Sauf que j’ai mis 3 plombes à comprendre de quelle série tu parlais –‘

    J’adorais le générique parce que ça voulait dire qu’on allait se marrer, j’adorais Tony parce que c’était un super papa et finalement, je crois que même si je connaissais une nounou d’enfer par coeur parce que j’avais vu des rediffs plus souvent, j’avais toujours une petite place pour elle (genre devant Ugly Betty "Haaaaan mais c’est Angela !!").

    Je me rappelle plus trop la fin mais oui, c’était une série vraiment originale pour l’époque ! Merci pour les souvenirs !!

  2. Si tu regardais MADAME EST SERVIE sur M6, c’est que tu es vieille, MAIS si comme moi tu as découvert la sitcom sur Antenne 2, ça commence à sentir le sapin… 😉
    Le doublage français était énorme (exceptée la première voix nasillarde de Samantha) et les "Angelaaaaaaaaa" de Maurice Sarfati sont au moins aussi mythiques que ses "boulettes" servies dans NICKY LARSON.

  3. Les amateurs de la série Community savent que Madame est Servie est à l’origine de tout un cours à l’Université de Greendale… Pour ENFIN savoir Who’s the Boss !!!

  4. Je me suis refais l’intégrale de la série cet été (car je n’avais jamais vu les derniers épisodes, ce qui était scandaleux !), et j’ai passé un super été XD !

    Pour le coup bien que criant à qui veut l’entendre (ou pas d’ailleurs) mon amour de la VO, voilà bien une série que j’aurais du mal à regarder comme ça ! Je la connais tellement en VF, je connais bien les voix… Je crois que j’aurais vraiment du mal !

    Ahhh c’était bien, totue cette fine équipe ! Et bien la grande Mona, quoi ! *aime ce personnage* 😀

  5. ??a doit être la première vraie sitcom que j’ai regardée et j’en garde un souvenir ému.
    Comme mon homme n’était pas très fan de ce genre, je l’enregistrais le soir et la regardais au petit déjeuner le lendemain matin ! 🙂 En revanche, ne crois que je n’ai jamais vu la dernière saison.
    J’avais même été voir une daube estivale avec Tony Danza (Touche pas à ma fille) à l’été 90 à cause de la série ! 😀

  6. <= Frankie : J’avais même été voir une daube estivale avec Tony Danza (Touche pas à ma fille) à l’été 90 à cause de la série ! 😀 =>
    J’avais complètement oublié ce film, que pourtant moi aussi je suis allé voir au cinéma. 😉
    Il n’y avait pas Matthew Perry ?

  7. J’avoue je regardais quand j’allais chez ma grand-mère, ca ne nous rajeunit pas tout cela !

  8. J’ai l’intégrale si tu veux.

    Putain, chuis trop comme toi, c’est effrayant.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top