Categories Menu

[FRINGE] 409 : Enemy of my enemy

Des fois, c’est con, un blog. ??a vous bloque bêtement sur une série, tout simplement parce que devant un épisode, vous calez, vous ne savez pas quoi dire. Pas que vous vous soyez franchement ennuyé, mais voilà, nan, vous n’avez pas envie d’écrire dessus, c’était ni bien ni pas bien, c’est juste « blah », quoi.
Bing, c’est exactement ce qui m’est arrivé avec cet épisode ! Du coup, ça fait quatre mois que je l’ai vu et c’est limite si je ne sais plus à quoi correspondent mes captures d’écran !

Alors, une des raisons pour lesquelles « blah », c’est Robert David Jones. Nan, c’est encore pas dans c’t’ordre-là, à tous les coups. David Robert Jones, ouais, c’est ça.

Ce type me fait tout simplement horreur, je le vomis de partout !
Ne me demandez pas pourquoi, c’est physique, sa voix, sa tronche, ses cheveux, TOUT. Je vous rassure, ça me fait ça aussi avec des gens considérés comme « beaux », par exemple Di Caprio dont j’ai dû voir deux films depuis Taïtanique. (C’est comme ça que j’ai failli dégobiller devant « Aviator ».)
Du coup, Seth Gabel a beau se donner plein de mal en étant doublement mignon, c’était quand même pas facile !

En plus, la mémoire me revient, il me semble qu’on découvre que ce fumier de David (ou Robert ?) est à l’origine des mutants transformistes et qu’avant, c’étaient de VRAIS gens. Ouh, c’est pas beau, ça. Du coup, Walternate a presque l’air sympa, à côté, comme c’est pratique !

Bon mais sérieusement, ce qui était merveilleux dans cet épisode et ce qui m’a le plus marquée, outre le petit problème de voiture d’Olivia…

LAUL

C’est la scène entre Walter et la maman de Peter. Bouhouhouh.

Jamais il arrête d’être bon, lui.
Enfin, Elizabeth va donc donner un sacré coup de pouce à son fils. Enfin… on sait pas trop si c’est son fils ou pas, mais toujours est-il que.

Elizabeth : I saw how much you loved him. Your strength…
Walter : Not strength! Hubris. And I’ve been punished for it ever since.
Elizabeth : By whom ?

Walter : By God. By a deity, whatever you want to call it. And I understand, I deserve it. No man should do what I did.
Elizabeth : You made a mistake. That’s what being a man is.
Walter : It was more than a mistake. I broke universes. I asked for a sign of forgiveness, but I got nothing. There is no absolution for me.

Elizabeth : Well, I don’t believe that. I forgive you, Walter. I forgave you a long time ago. And if I can, God can.

Et du coup…

Walter : I will help you, Peter. I will help you get home. The last 25 years, I’ve spent thinking about losing my son. I thought I was an expert on loss. Maybe that’s why you are here, because there are still things that I need to learn. What ?
Peter : I just spent the last several days with the other Walter, and I was very surprised to learn he was not the man that I thought he was. But I am not at all surprised to learn that you are.
Walter : Is that a good thing ?
Peter : Yes, Walter. That is a very good thing.

Je me souviens également que j’étais tout à fait prête à trouver toutes les excuses possibles à cette chienne de Nina, mais là, ça devient quand même très difficile !

Bon sur ce, je vais continuer, maintenant !

(Ah ouais, et désolée pour GoT, j’ai pas de demi-journées de libre pour reviewer, c’est con, mais c’est comme ça, ça m’ennuie autant que vous !)

Posted by on Jan 29, 2012 in Fringe | 4 comments

4 Comments

  1. Tu verras par la suite plein de choses vont se dévoiler. Et il y a une vraie raison sur la méchante Nina briseuse de c? »ur. Très bon billet comme d’habitude et toujours aussi plaisant à te lire.

  2. On venait justement de se dire avec M. Dark que finalement les "monster of the week" étaient plus réussis que l’arc général avec Robert/David dans cette saison. C’est marrant, c’est pas si souvent que ça marche dans ce sens-là dans une série.

  3. Ah zut, j’avais beaucoup de retard sur cette série par rapport à toi, donc je ne lisais pas tes reviews de la série, je ne savais pas où tu en étais. J’en ai bouffé pas mal ces derniers temps. Et je me disais que ta review de l’épisode 19 serait sûrement assez marrante (l’épisode WTF de la saison). Raté ! :-/ Bon ben on va attendre quelques années ! ^_^

  4. David Robert Jones est mon préféré, je l’adore, je l’aime à la folie, j’adore tout chez lui et il me fait très envie, il est parfait, c’est mon amour. Il est vraiment génial et je vibre pour lui!!
    De ce fait avoir lu ce que vous avez écrit sur lui me fait très mal.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top