Categories Menu

[THE GOOD WIFE] 305 : Marthas and Caitlins

Bonjour, c’est moi ! La bloggeuse qui change d’avis comme de chemise !

Eh ben c’est pas ma faute, j’ai juste trouvé cet épisode TROP BIEN.
Non que les précédents soient mauvais, loin de là, mais au bout de quelques minutes, malgré l’heure tardive, j’ai vite compris qu’il fallait que je parle de cet épisode.
Déjà, bon cas. Les derniers m’avaient laissée un peu sur ma faim. Là, soyons honnêtes, tout l’intérêt de la chose réside dans le fait qu’on va aller chercher un témoin bien connu et – en ce qui me concerne – adoré : Colin Sweeney, le méchant et complètement halluciné tueur d’épouse.

J’adore quand on va nous chercher des personnages secondaires récurrents. Ce n’est pas si souvent que ça, et quand c’est le cas, c’est la F??TE !

D’autre part, si je ne peux pas m’empêcher de trouver Cuddy hyper envahissante (retourne à Princeton Plainsboro, eh, poison !), irritante au possible et que je suis quasiment en lévitation chaque fois qu’elle approche Will tellement j’ai peur qu’elle le chope avec ses tentacules et entreprenne de lui lécher les amygdales avec sa langue de fourmilier, je me dois de reconnaître que ça commence à devenir intéressant, ce petit business. (Et la mère Edelstein a l’air de se faire bougrement plaisir !)

Je veux ASBOLUMENT voir davantage de scènes entre Diane et Celeste parce que celle-ci est trop prometteuse.
Et puis face à notre Bonne Epouse toute débonnépousée.

Ouais, ouais, ouais, ouais.

Car n’oublions pas que la Bonne Epouse n’a plus une seule pineco depuis que Kalinda a été démasquée. (Intéressant de voir que cette dernière lui jette toujours de longs regards mouillés, genre « coooopiiiiine ».)
Du coup, c’est con parce que clairement, Celeste aurait pu combler ce manque… si malencontreusement, elle n’avait pas un petit peu envie de se récupérer le Willou pour son usage personnel.

En même temps, toujours, ce qu’il y a de bien avec ce personnage, c’est qu’on va en apprendre looooong comme ça sur notre mystérieux héros. A mon avis, il n’a pas fini de dégringoler les étages les uns après les autres. Eh bien tant mieux : étant une incorrigible romantique, je me dis que n’ayant pas réussi à pécho la gonzesse de ses rêves à l’époque, il a dû enchaîner les conneries, ça me plaît ! (C’est super flippant, mais il a un côté un petit peu flippant, ne le nions pas.)
Et la perspective de voir Alicia se retrouver dans la même situation qu’au début de la série, à savoir le démontage en règle de l’être aimé, est d’un cynisme aussi cruel et que délicieux. Julianna joue ça tellement bien.

En parlant d’amitié, j’ai trouvé géniale la scène où Grace pique une crise à sa mère parce qu’elle l’empêche de passer du temps avec… sa seule amie, qui est aussi censée lui donner des cours de soutien scolaire et qui a 22 ans. Et là, je pense que la Bonne Epouse, elle prend une bonne claque dans la gueule en se disant : « Oh mon Dieu, la fille de sa mère. »

Ce serait bien que la mioche puisse s’habiller comme une ado de son âge, au passage, je pense que ça aiderait pour que ses petits camarades cessent de lui balancer leurs petits suisses à la gueule à la cantine.
J’ai beaucoup aimé la scène avec la fameuse Jennifer, d’ailleurs, et la perplexité d’Alicia face aux raisons qui poussent la nana à faire ses vidéos complètement déjantées. C’était édifiant ! Genre il faut des raisons d’avoir envie d’exprimer son art. (Cet art consistât-il en des gigotements abscons dans des tenues improbables.)

Enfin, et c’est là que le titre s’explique, Alicia recrute pour le cabinet. Et a le choix entre une Martha, brillante, pas super funky mais franchement la personne qu’il faut. Et une Caitlin qui est… très blonde.

(J’avoue avoir été troublée par l’absence de tailleur jaune. Et de Confrérie du Soleil. Et de Neuneu Stackhouse.)

Et là, ce forban de David Lee lui fout la pression genre c’est sa nièce. Non mais c’est tout, c’est sa nièce, quoi. Après elle fait ce qu’elle veut, Alicia. Mais évidemment, si elle recrute pas sa nièce, c’est pas très gentil. (Classe, non ?)
Vous pensez bien que notre Bonne Epouse, ça lui plaît moyen : on lui dit qu’elle a carte blanche et voilà que d’un seul coup, elle l’a plus !
C’est donc avec toute sa classe et son flegme légendaire qu’elle va trouver son blanc chevalier de boss parce que lui, forcément, la comprendra et la soutiendra. Sauf que le boss est bien embêté. Il faut dire que… hem… il a lui-même un petit peu soutenu la candidature de Caitlin.

Comment ? Quoi ? Mais enfin ? Expliquez-vous mon bon ami.
Naaaaaoooon, mais elle veut pas savoir.
Si, si, si, elle veut savoir et nous aussi bordel !
Ben en fait, c’est un peu gênant, mais il y a trois ans, ben Will, il a fait exactement pareil avec David Lee pour l’embauche d’Alicia. Il y avait une Martha. Et la Caitlin, c’était Alicia. Ooooops.

Mais attention, Jean-Claude. Les Caitlins aussi, des fois, elles peuvent réserver de bonnes surprises et ça peut valoir le coup de leur donner leur chance.

M’enfin tout de même ! Ca fait un peu chier, quoi, de se dire et d’une qu’on est le second choix, et de deux, qu’on est là parce que le patron est complètement obsédé par votre pomme depuis quinze piges.

Ah, ma pauvre Alicia. Jamais ça ne s’arrête, hein ?
Evidemment, c’est bien mignon que Will ait tiré quelques ficelles pour te faire entrer dans la boîte… mais ça fait bien chier de dénoncer un système lorsque soi-même on en a profité, fût-ce sans le savoir.
Tu es juste trop bonne, ma Bonne Epouse.

Et l’autre mante religieuse qui se gausse et qui guette, là, des fois que… grrrrrr !

Posted by on Nov 24, 2011 in The good wife | 8 comments

8 Comments

  1. Je trainass… me promenais sur le ouèbe entre 2 pages d’un livre sur les droits eco-socio-culturels que j’en suis venu à avoir envie de brûler quand soudain, une lueur inespérée est venue apaiser mon dés? »uvrement planctonnesque… celui là même qui fait furieusement fumer mon pauvre cerveau en ce moment même, le faisant ressembler à un pruneau gris séché et me donnant le QI d’une moule grillée.

    Une riviou de la sorci ! Et sur TGW en plus ! Et malgré ses dires ! *ovation*
    (inutile de dire que j’ai balancé mon livre sans cérémonie dans un coin, et que je me suis jetée dessus)

    Que dire donc *fouille dans ses souvenirs occultés par ce fichu relativisme culturel qui lui bouffe les neurones*… A part que j’aime Celeste ! ;D Enfin, j’adore la détester, la craindre et l’injurier dès que la méduse vient rôder près des rivages d’Alicia.
    Niarfniarfniarf, je dois avouer que j’ai fait le signe de croix plus d’une fois lorsque cette pieuvre satanique est venue s’échouer dans le cabinet. Je crois me souvenir (corrigez moi si ce n’est pas le bon épisode) que Celeste propose une place à Will et que celui ci refuse, et que j’avais fortement apprécié *comme si tu t’en doutais* le fait qu’il refuse poliment.
    (un truc avec le base ball, bref, truc sportif qui ne me parle absolument pas)

    Sinon, ce qui est amusant, c’est que je me souviens avoir commencé la série en adorant Alicia, mais maintenant je dois avouer que depuis ces épisodes, je ne sais pas pourquoi mais Diane semble avoir volé mon c? »ur qui dégouline de bonheur à chacune de ses apparitions.
    Diaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaane *cri de groupie*

    Voilou, j’men retourne à mes révisions moi… *partie chercher les allumettes*

  2. "la méduse vient rôder près des rivages d’Alicia."

    Heu, je floode légèrement et m’auto-cite narcissiquement juste pour préciser que, on dirait bien, mais non, il n’y a aucun sous entendu fallacieux dans cette phrase… parfois j’dois bien avouer que j’fais ce genre de remarques aussi subtiles et discrètes qu’un rocher dans n’oeil, mais là. point.
    Mon subconscient pas très finaud qui bossait sur la non discrimination sexuelle surement.
    Ou alors mon subconscient pas très finaud qui s’est juste encore un peu plus tordu.

    *7 phrases inutiles pour dire ça, va falloir que je revoie ma méthode de synthèse*

    Ps : et il y a une faute au début de mon premier message, ayant rajouté un "que" malheureux au lieu d’un "dont" qui me rend dingue, j’aime pas, alors scusez mes bons gens…

  3. Wouhouhouuuuuuu ! Au milieu de ma disette Good-Wifienne, une review vient me sauver du désespoir ! \o/
    Il était très très chouette, cet épisode. Mis à part le fait que David Lee a subitement dégringolé au 30e sous-sol de mon admiration pour le personnage (le "on t’a confié cette tâche parce que tu n’es rien", wouhaou !). Et le difficile moment pour Alicia quand Will lui apprend qu’elle aussi, elle a été une Caitlin?EUR? Dur à encaisser, même en se raccrochant au pinceau avec son "Caitlins often surprise you" !

  4. J’ai pensé à toi ! LOL

  5. Et Colin Sweeney, quand même, quel numéro celui-là ! Je ne sais pas où ils ont été le pêcher, mais il a quand même une dégaine de psychopathe plus vraie que nature !

  6. Ca faisait très Silence des Agneaux, j’ai trouvé.

  7. AHHH, MERCI!!!! True Blood, je la remets maintenant la Caitlin!!!

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top