Categories Menu

[DOCTOR WHO CONFIDENTIAL] 612 : Open all hours

C’est évidemment après m’être gondolée comme pas permis devant ce Confidential et m’être une fois de plus félicitée de la qualité de ces makings-of que j’en ai appris l’annulation. Si c’est pas fait de travers, vous avouerez !

Maintenant, comme je vis actuellement dans un bunker où on ne reçoit que très exceptionnellement internet (en clair, à condition de pédaler très fort et de jurer très haut), la situation a peut-être évolué. Ce qu’il y a de bien, avec la panne de ‘ternet, c’est que vous pouvez rêver les trucs les plus fous, Goog’, Twitter ou Facebook ne viendront pas vous les écrabouiller. Enfin, jusqu’à ce que vous retrouviez une connexion décente.

Mais bref. Rigolade, donc, disais-je. Eh oui, ça transparaît dans l’épisode « Closing time », Matt et James Corden s’entendent comme larrons en foire et ils illuminent de leurs loufoqueries ce Confidential.

Ajoutez à cela de nombreuses scènes nocturnes et la fatigue aidant, ça part en vrille juste ce qu’il faut. Franchement, c’est ultime. Et on prétend nous priver de ça ???

En outre, quelqu’un de très futé a eu l’idée exceptionnelle de donner une caméra à Matt Smith et James Corden. Je n’ose imaginer les rushes !

Et puis les bébés. Alors là, je me marre, parce que j’ai trop capté que Stormageddon était une ptite nénette ! C’est Isabel, d’ailleurs, on la reconnaît trop bien.

Stormageddon est principalement joué par deux jumelles… mais également… par CINQ autres bébés ! C’est vrai, je me suis étonnée de voir autant le bébé à l’écran et je me suis dit qu’ils avaient dû bien galérer avec les lardons. Mais SEPT bébés en tout ! (Plus deux poupées.) Ben purée.

Et encore une fois, Matt Smith + Bébé = je ne m’explique pas ce phénomène, mais OH MY GOD ! (Boom, you’re pregnant.)

Petit détail amusant, James Corden – à qui l’on a donc scotché à tour de rôle une solide demi-douzaine de mouflets – s’apprêtait justement à devenir papa au moment du tournage de « Closing time ». C’est quand même un hasard bien mignon et amusant.

N’empêche, ça doit faire un peu bizarre de jouer les jeunes papas angoissés par procuration !

Ce qu’il y a de bien avec les Confidentials (oui, BBC3, c’est à toi que je parle, là !), c’est que ça répond à toutes les menues questions que vous vous posez quand comme moi, vous vous intéressez à l’envers du décor.
Là par exemple, je me suis demandée s’ils avaient réellement filmé dans un grand magasin. J’étais tellement sûre dans l’épisode précédent qu’ils s’étaient chopé un hôtel prêt-à-l’emploi (alors que non) que ça m’a perturbée. Eh bien oui. Et ils ont dû attendre… la fermeture (closing time !) pour pouvoir faire ce qu’ils avaient à faire.

Je ne connais pas le fameux animateur de radio dont la présence semble ravir James, mais j’avoue que ça m’a fait marrer qu’ils aillent chercher ce type et qu’ils le mettent à renifler des soutiens-gorges en arrière-plan !

Histoire, sans doute, de me faire encore plus regretter l’absence des Confidentials à l’avenir, le « Day in the life » de la semaine est consacré à un gars chargé du lieu de tournage, un « location scout » (ou « location aut’chose », ça dépend). Ces mecs-là ont des journées de guedin, on n’imagine même pas, à la base, que leur boulot existe, mais purée, ils en abattent.

(J’ai posté cette capture juste à cause du « love ». J’adore, je suis fan. J’ai envie d’être une petite vieille britonne pour que des jeunots m’aident à enjamber les câbles de Doctor Who en m’appelant « love ». )

Dans tout ce que j’ai pu mater comme tournages, ils m’ont toujours vachement impressionnée, surtout Outre-Atlantique puisque chaque fois, c’étaient des tournages en pleine ville, avec des piétons, des bagnoles, des magasins autour à gérer. Et sur « Fringe », j’ai eu de chouettes contacts avec certains d’entre eux, donc ce sont des gens que j’aime bien et dont je respecte beaucoup le travail. (Non parce que je les ai vus passer douze heures sur leurs pattes de derrière sous la drache, hein, parfois jusqu’à quatre plombes du mat’.)

Rien à voir, mais ce que j’ai également trouvé formidable, ici, c’est que le scénariste, il assume super bien la résolution super cucul-la-praline de son épisode. Eh ben ouais, eh ben c’est l’amour qui l’emporte, et puis moi, eh ben je vous dis crotte !

Enfin, une autre chose m’a fait exploser de rire et n’aura sans doute pas manqué de vous arracher quelques gloussements à vous aussi : le Cybermat. Pauvre petite chose qui se fait, mais m-a-s-s-a-c-r-e-r par cette grosse brute de Matt, et ce dès la première prise. J’adore le flegme de son concepteur !

« Alors bon, par contre, Matt, tu fais juste semblant de taper comme un sourd, hein, on est d’accord ? »
BIM !

Oups.

Bien sûr, on ne manque pas d’évoquer la fin de « Closing time » et c’est l’occasion pour moi de me rendre compte, une fois de plus, à quel point l’amour que porte Steven Moffat à River est énorme. Sacré vieux Moff’.
Et très honnêtement, ça m’a tuée de revoir ces scènes. A l’époque.

Bon. J’imagine que ça veut dire que je dois m’attaquer au final, maintenant ?

Posted by on Sep 27, 2011 in Doctor Who Confidential | 4 comments

4 Comments

  1. Ah, la joie des Confidential !
    Une campagne a été lancé via twitter, qui s’est ensuite mise sur FB et pas mal de sites en parlent. Plein de gens essaient de sauver DWC et envoie des mails explicatifs à la BBC ^^. Donc j’espère que ça le sauvera, quitte à ce que ce soit raccourcis :/ mais je trouve ça très intéressant (après tout ça montre très bien comment est-ce qu’on fabrique une série, les différents rôles des gens autour de ça, on voit les acteurs et non que les personnages, c’est vraiment chouette -et puis je suis sûre que les petits Britons étaient heureux de voir leur scrpt devenir une vidéo dans le confidential !)
    Bon courage pour le final, malgré quelques faits assez rapides/simples/faciles, je l’ai trouvé génial =) !
    (J’ai essayé de ne pas spoiler dans ma phrase, j’espère que ça ira)

  2. Ca va, et perso, je l’ai vu. 😉

  3. Qu’est-ce que j’ai pu me marrer devant ce confidential! Et ça recommence rien qu’en voyant tes captures de Matt et James. Je plussoie pour le "love" du type chargé du lieu du tournage. Décidément, il fait bon être briton grâce à Doctor Who, qu’on soit une petite vieille, un gamin qui écrit un scénario ou même un bébé dans les bras de cette grande perche de Matt Smith! (Soit dit en passant, je me remets à peine du "Boom, you’re pregnant.", tellement vrai ;P) Je ne savais pas du tout pour l’annulation, j’espère vraiment qu’ils vont revenir sur leur décision, ce serait bien stupide sinon…

  4. A noter que la BBC abandonne les Confidentials (snif…)

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top