Categories Menu

[DOCTOR WHO CONFIDENTIAL] 610 : What dreams may come

Ben dites donc c’était vachement sympa d’offrir un Confidential version holodeck à Karen et Arthur ! Ca change un peu et c’était très amusant… d’autant que ce sont de fameux clients. Karen m’a fait mourir de rire au volant de ses bolides. Alors elle, si elle n’avait pas été comédienne, je ne sais pas ce qu’elle aurait fait !

« Bonjour, je m’appelle Karen Gillan et je n’ai jamais conduit une voiture de ma vie ! »

Puis la version voiture de course qui en a sous le capot…

Et enfin avec le vrai pilote au volant…

Quant à Arthur, il va donc aller nager avec des requins. Hi hi hi, j’adore les requins. Enfin, je n’en fréquente pas personnellement, mais j’ai été pas mal sensibilisée au fait qu’ils sont super hyper menacés et que hum, sans requins dans la mer, on est mal. (En gros, ce sont les éboueurs marins, quoi.)
Perso, je ne les trouve pas SI flippants que ça à côté des horreurs qu’on peut trouver au fond de l’Amazone (hein ma Soso ?) et dans les grandes profondeurs de nos océans (les machins affreux phosphorescents avec des dents toutes fines, là, yeuk !), mais bon. D’ailleurs, sachez que vous avez plus de chances de crever à cause d’un chien ou d’un âne qu’à cause d’un requin ! Enfin bref. Merci, Steven Spielberg.

(Purée, c’te touche.)

En tout cas, Arthur et Karen ont un truc en commun : on se demande comment ils peuvent réellement exister tellement même dans la vraie vie, ils ont l’air complètement à côté de la plaque !

D’ailleurs, les voir à cinq heures du mat’ prêts à tourner, c’est vraiment surréaliste !

Evidemment, nous n’échappons pas à la séance de maquillage matutinale de Karen.

« Bonjour, je m’appelle Karen Gillan, il est quatre heures du mat’ et je viens pour me manger quarante piges dans les gencives ! »

Cela plaît beaucoup à Arthur qui fait « pouêt pouêt » sur ses bajoues.

Et nous avons droit à un très charmant gros plan de la chose.

Ah oui, c’est un petit peu très laid !

Je ne sais pas vous, mais à part ça, je préfère Arthur en version Rory…

… qu’en version Mephistophélès ! (Dans le Docteur Faust de Christopher Marlowe, au Globe Theatre.)

Doux Jésus !

Et effectivement, Karen et les arts martiaux, rien à faire… nnnnnnnon.

(Même si comme le souligne le Moff’, effectivement, Amy a vraiment la badasserie chevillée au corps. Vous la laissez cinq minutes dans son coin et elle se transforme en super-héros.)

Sinon, qu’est-ce que j’ai aimé d’autre, là-dedans ? Ah ben le monsieur qui est chargé de garder la caméra en focus, tiens, c’est marrant, ça.

(Y a de ces métiers, je vous jure.)

La chorégraphie des robots, je la voyais venir grosse comme une maison, mais c’était toujours marrant.

Et les gamins qui ont écrit le scénario et qui viennent serrer la cuiller à Matt Smith et Jeremy Webb sans se déballonner… je vous jure, y a que des mômes pour réagir comme ça. Hein ? Quoi ? Le Docteur ? Ah oui. Salut !

– Et à part ça, tu veux faire quoi, plus tard ?
– Ben scénariste !
– Ah oué.

On rigole mais si ça se trouve, il y a le futur Steven Moffat, dans le lot ! Et dans trente ans, quand on sera des fans tout fripés, qu’on en sera au Docteur numéro 27 et qu’on pleurera toujours Tennant et Eccleston tellement on sera des vieux cons, ils nous ressortiront cette séquence en disant : « Vous voyez, il s’était fait remarquer déjà à l’époque ! »

La magie de la télévision, les mecs. La magie de Doctor Who.

Posted by on Sep 17, 2011 in Doctor Who Confidential | 7 comments

7 Comments

  1. je préfère Arthur Darvill sans la barbe effectivement

    les 3 gus : Matt, Karen et Arthur ont vraiment l’air de venir d’une autre planète. Les DW confidentiel et les autres interviews sur youtube sont bourrés de pépites

    Quand on pense que Doctor Who va fêter ses 50 ans et que ça marche toujours autant, même auprès des jeunes. ça pourrait durer encore longtemps

  2. "qu’on en sera au Docteur numéro 27 et qu’on pleurera toujours Tennant et Eccleston tellement on sera des vieux cons,"

    Ne m’en parle pas, c’est déjà le cas… J’ai regardé G.I Joe parce qu’il y avait Christopher Eccleston dedans (oui le film avec un scénario d’une demi page où on entend distinctement crier un mec sous l’eau…) et je compte aller voir Fright Night parce qu’il y a David Tennant dedans…

  3. "qu’on en sera au Docteur numéro 27 et qu’on pleurera toujours Tennant et Eccleston tellement on sera des vieux cons"
    Je dois déjà être une vieille conne alors parce que, même si j’aime bien Matt, je les pleure toujours moi

    @lorane:
    Pareil :je suis allée voir Fright Night…. parce que David Tennant!
    Et un peu aussi parce que j’avais bien aimé "Vampire vous avez dit vampire" quand j’étais gamine…

  4. Un peu d’humour ne faisant jamais de mal, je voulais dire que si dans trente ans, on les pleure encore (et ce sera le cas), on sera devenus bien graves (et ce sera le cas aussi). 😉

  5. Je me suis peut être mal exprimée mais c’est bien comme ça que j’avais compris ta phrase 🙂

  6. Brrr les bébètes du fond de l’amazone …

    Et oui, j’irais voir Fright Night (pas FNL on est d’accord) exprès pour DT aussi. (Colin Farrell ? M’en fous moi !!)

  7. Je les (Ten et Ecclec) pleurerais jusqu’à la fin des temps na 😛

    Mais finalement, je commence à m’y attacher à ce trio là moi. Ils sont quand même bien marrants, et la dynamique du trio est … épatante non ?
    Et en général, quand je commence à m’attacher à un truc à Moff, il me le casse. Donc je commence un peu à avoir peur.
    Faudrait que je matte l’épisode d’après, mais j’ai pas encore eu le courage. Je balise. J’vais attendre d’avoir les 3 derniers histoire de me prendre une seule claque s’il y en a une.

    Et puis j’vais vous dire, River Song me manque grandement et cet épisode gentillet me l’a faite regretter encore plus. Bref, je regarde un peu à reculons pas vous ?

    Heureusement, il y a ces confidentials qui filent la patate 😉

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top