Categories Menu

[TRUE BLOOD] 408 : Spellbound

Et là…

Ben quoi ? Sans transition, quoi. Ils transitionnent, eux ? Que dalle !
Sans transition, donc, Neuneu Stackhouse plaque BabyVamp à terre et la voilà toute sauvée ! C’est magique, c’est Bon Temps, c’est Troubloude !

Quant à notre Neuneu, le voilà tout récompensé !
Pauvre Neuneu. Quoi qu’il fasse, il se retrouve toujours avec une gonzesse collée sur le visage.
Il faut dire que là, il met le paquet ! Très en forme !

Et vas-y que je te sors les jolis discours pour calmer la bombasse… au point que…

Même PapouBillou qui n’était pas le dernier en la matière de grandes envolées lyriques en gerberait bien son petit quatre-heures.
Et dites donc. Mais c’est que j’y ai presque cru, moi, à la première version de la rupture !

Tout ceci est fort amusant !
Evidemment, la version non-célinisée est tout de suite un peu moins glop. Pauvre Jess.

Et en plus, dans la foulée, elle se fait tej’ par Neuneu Stackhouse alias la bite-sur-pattes. Non, rien à faire. Mauvaise journée pour BabyVamp.

Mine de rien, avec tous les vampires blasés qu’on se paye, ce n’est pas inintéressant de voir le parcours d’une toute jeunette qui enchaîne les désillusions. Il y a de quoi y perdre de gros morceaux d’humanité.
Histoire de rigoler un peu, matez voir le sourire très « media-whore » de PapouBillou venu expliquer pourquoi un de ses sujets s’est malencontreusement « suicidé » à la lumière du soleil.

Ce vieux forban de Bill !
Ah, qu’il nous a bien caché son jeu, celui-là !

« Je suis super télégénique, poupée. Et maintenant, cadre bien serré, steup. »

Pendant ce temps-là, Crucruche, elle, procède à la réparation de son vampire à elle qu’elle a.

Oui, oui, c’est bon, vous ne faites qu’un, on a bien compris, merci.

Mazette, reluquez un peu la taille des battoirs, quoi !

C’est ainsi que, clopin-clopant, nous retrouvons nos deux larrons COMPLETEMENT pétés à leurs sangs respectifs (ce qui est plutôt mignon et surtout complètement hilarant) dans la… la… la… LA DOUCHE, ENFIN ! La fameuse douche que toute bonne lectrice de Charlaine Harris attendait avec impatience. Et alors là… eh ben… eh ben ça rend plutôt pas trop mal.

Diiiiieuux du ciel !

Là, j’ai imaginé toutes les groupies en feu devant leur écran, attendant que Crucruche tourne enfin le robicot… sauf que…

Magistral. C’est trop ce qu’il fallait faire. Teaser à mort pour basculer à l’instant crucial sur un concept entièrement différent.

C’est énorme de jouer ainsi sur l’attente et de les balancer au tout dernier moment… à Narnia.
Aussi kitsch cela soit-il, j’ai trouvé ça mieux filmé que les précédentes scènes, plus crédible.

(Sans doute parce qu’on n’y voit mie.)

Inutile de dire que je pense que nos deux tourtereaux se retrouvent là pour la dernière fois et que leur romance s’apprête à prendre fin dans la bataille épique qui se prépare contre Antonia-Della-Grognon.

Je suis donc prête à leur concéder les fourrures mitées et les petites larmichettes une fois qu’ils ont dessoûlé.
J’imagine que Krisprolls-le-Grand va retrouver la mémoire rapidement, maintenant. Tirer davantage sur la corde alors qu’ils se sont déjà dits tout ce qu’ils pouvaient se dire, ce serait franchir la limite. Ci-gît probablement la jolie histoire d’Eric et Sookie. Ca va être passionnant de voir comment la miss va gérer l’après, même si elle s’y croit déjà prête.

Sookie : There’s no such thing as forever.

C’était très drôle, n’empêche, de voir débarquer Mr et Mrs Eric Northman sur le canapé de leur souverain, bien blonds et propres sur eux.

On va dire que face à ce charmant tableau, notre cher monarque va redoubler d’efforts pour faire lever le sortilège qui pèse sur son ô combien loyal sujet.

Eric : My liege.
Sookie : My… Bill.

Et comme chaque semaine, dans la série on s’en branle totalement :

– Il s’avère que le papou de la morveuse de la pineco de Sam n’est autre que le chef de la meute de loups-garous auquel Alcide ne souhaite pas appartenir. Arf.

Le monsieur fait « grrâââeeeuh », Toutou fait « wif wif », et on en reste là pour l’instant. Sauf qu’effectivement, je ne suis pas persuadée que c’était une bonne idée d’aller lever la patte dans ce secteur.

– Apparemment, ça fait hurler de rire les scénaristes de faire jouer le rôle de Tommy à tous ceux qui passent. Cette semaine, c’est cette vieille Maxine qui s’y colle.

Et dans le prochain épisode ?

– On s’en fout toujours un petit peu de Creepy Baby, sauf que c’est le Nelsan Ellis show et que ça, c’est toujours bon à prendre…

Il nous permet d’apprendre ce qu’on entrevoyait déjà la dernière fois : le fantôme de René est en réalité le fantôme d’une dame dont le mioche a été zigouillé par son propre père, lui-même marié et bien blanc. Oups.

J’imagine que la prochaine fois, on découvre que le type en question est un ancêtre Bellefleur, que Creepy Baby est bien le fils de Terry et que l’infâme infanticide a bousillé la mutter dans la foulée. (Six saisons de Supernatural derrière moi, je peux vous dire que j’ai bien compris comment une poupée affreuse peut rappeler un macchab’ pour peu que celui-ci soit un peu en pétard. Et plus la poupée est flippante et mieux ça marche !)
En attendant, eh bien comme LaLa a bien reçu son hibou de Poudlard, il est tout trouvé pour héberger l’esprit rageur de la dame ! Même si dans un premier temps, il l’accueille un peu fraîchement.

Lafayette : Fuck dis shit.

Je suis bien d’accord, elle nous casse un peu les esgourdes, la dame.

Euh, non j’ai rien dit !!
Mais surtout, franchement, la performance d’acteur, quoi. Chapeau bas, c’était désopilant au possible.

Et d’emporter le lardon d’Arlene, bien évidemment.

Et nous en arrivons donc tout doucement au gros morceau. C’est-à-dire qu’Antonia-della-Grognon, elle commence à grogner pour de bon. Pensez donc. Son petit numéro de lévitation n’a coûté la vie qu’à un vampire, un tout pourri, en plus, avec des bigoudis. Du coup, c’est tout naturellement qu’Antonia convie son illustrissime majesté j’ai nommé KingBill à une petite séance de gym nocturne en tête-à-tête.

Attention, une, deux… bras en l’air, hop, on monte les genoux, et une et deux et trois et quatre !

Bill se montre peu impressionné. A vrai dire, il préfère les sports collectifs, c’est pourquoi il est venu avec sa propre équipe.

Sauf que ahah ! Antonia-della-Grognon avait prévu le coup ! Elle a rameuté toutes ses ouailles.

En leur demandant au préalable de prendre soin de piller l’argenterie familiale. Ah ah ! Il fait tout de suite moins son malin, le Billou, pas vrai ?

Bon, après ça, ça part un petit peu en vrille, mais très honnêtement, ça a bien de la gueule. Moi, j’ai tout à fait kiffé ces quelques dernières minutes !

Sympathique clin d’oeil, au passage !

Il faudra tout de même apprendre à Crucruche que c’est bien joli de faire de la magie, mais que si elle doit remercier sa main à chaque fois, ça risque de lui coûter cher.

Dont acte.

Par chance, avec tous les amoureux qu’elle a, forcément, il y en a toujours un pour venir la ramasser. Bien pratique, ça.

Ah.
Pareil, très très bien, le petit tête-à-tête entre Ikéa-est-là et Grognonne.

(« Hééééé, macarena, AH ! »)

(Maca-quoi ?)

Putain, Antonia, je te jure que lui, le jour où il se réveille, il va te tanner la peau du fion, mais proprement !

Ouais, en tout cas, cette fin d’épisode, elle était bien chouette !
Et moi, je me suis retenue de regarder le dernier épisode tout frais du jour jusqu’à maintenant, donc je vais lâcher ma Bonne Epouse pendant une cinquantaine de minutes histoire d’aller prendre des nouvelles de ces grosses nouilles de BonTempiens !

Posted by on Août 15, 2011 in True Blood | 9 comments

9 Comments

  1. Moi qui n’ai pas lu les bouquins, il se passe quoi quand elle tourne le robinet de la douche ?
    (Charlaine Harris, je m’attends au pire…)

  2. Pas mal du tout cet épisode-là ! Je m’étonne à chaque épisode de vraiment aimer Bill cette saison ! Depuis qu’il n’est plus avec Cruchette, il est sortable !

  3. Je crois avoir autant ri devant ta review que devant l’épisode^^

    Et du coup c’est peut-être pour ça que je n’ai pas accroché à la scène de "la douche/Narnia", je riais probablement un peu trop en même temps….

    Et le rêve de Jessica, les yeux m’en sont sortis de la tête tellement j’y croyais quand elle a éclaté la tête de Hoyt!

    Sinon je regarde toujours avec autant de plaisir, et pour le coup, même en ayant lu les livres, j’ai un regain d’intérêt pour Debbie en ce moment, on la sent vraiment sur le fil du rasoir, c’est sympa à voir évoluer.

  4. Ben quand elle tourne le robinet de l’eau tombe et ça devient très très chaud ! C’est leur première scène olé olé, aussi… 😉

  5. Je n’ai pas lu les romans, mais à t’entendre parler de la scène de la douche, je m’attendais à un truc vraiment énorme et quand j’ai vu ça, j’ai de suite pensé que tu allais être bien déçue… ben j’ai eu tort 🙂
    J’ai trouvé cette scène ridicule ! Comme toutes les scènes entre Sookie et Eric, mais là c’était vraiment le sommet !
    Les scénaristes ont fait une erreur, à mon avis, en faisant durer bien trop longtemps l’amnésie d’Eric, c’était rigolo 2 minutes, c’est maintenant ridicule, inutile et on voit bien qu’ils savent plus trop quoi en faire !
    Rendez-nous notre Eric !
    ET puis, tuer Lafayette, Tara (ou apprenez-lui à jouer) et les frères inutiles et la série s’en portera bien mieux 😀

  6. Ah non mais c’était ridicule, on est d’accord ! Mais j’ai trouvé génial qu’ils osent détourner ça, c’était un petit bras d’honneur rigolo au lectorat, j’ai trouvé ça culotté et ça m’a fait marrer. 🙂

  7. J’espère de tout c? »ur pour Eric qu’il ne se souviendra pas de cet épisode de cruchitude aiguë parce que sinon il en mourra de honte le pauvre… Tout ce sucre beuuuuuaaaarkkk!!
    Et je suis d’accord avec Lulu, qu’on nous débarrasse de Tara, je passe les scènes où elle est tellement 1- je m’en fous 2- elle joue mal. Je sais c’est mal mais j’ai même pas honte!

  8. ahahahaha ta review ahahahahahaha
    et OUI moi aussi j’y ai cru à la première rupture avec Hoyt, et j’étais pétée de rire…. pfff c’était pour du faux, quelle déception!

  9. Je suis encore plus pliée de rire devant ta review que devant l’épisode ! LOL

    La rupture avec Hoyt, j’ai ai cru jusqu’à ce qu’elle lui éclate la tête, mais ça plus la réaction de Neuneu dans la bagnole, je me suis dit OK, encore un joli rêve 😉

    Pour le reste, d’accord avec tout le monde : qu’on nous tue Tara et tous les garous qui servent à rien et sont chiants comme la pluie, par contre j’exige que le temps d’antenne récupéré serve à Lafayette, je l’adore, je l’aime, je le vénère inconditionnellement, il est exceptionnel ! (sans son petit Jésus aux basques si possible).

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top