Categories Menu

[TORCHWOOD] 402 : Miracle Day – Rendition

Marrant, je suis un peu partagée, au sujet de cet épisode. J’y comprends rien, je suis larguée. Et puis je veux des réponses. Et aussi c’est franchement too much. Il faut juste que je me dise que c’est « Torchwood ». C’est « Torchwood », quoi. J’ai perdu l’habitude de me dire que c’est « Torchwood ».
« Torchwood », donc.

« Torchwood » m’a donc fait passer par toutes les émotions possibles et imaginables, la semaine dernière. Vous me direz, finalement c’est à peu près la seule chose que je réclame de la part de « Torchwood », même si la saison 3 a fait un peu évoluer mon jugement sur la série. Que j’adore, hein. Mais ça reste « Torchwood », la série avec des gens qui enchainent les boulettes et qui recycle les aliens de « Doctor Who » parce que ça coûte moins cher.
Bon, là, on ne recycle plus trop, on chope même du guest qui tache. Prenez par exemple…

Ma réaction ? « Hé, ne faites pas confiance à ce type ! Il a barboté des embryons de dinosaure !!! » (Véridique.)

Prenez ensuite…

Ma réaction ? « Hé, ne faites pas confiance à cette meuf, c’est une doll ! » (Véridique aussi.)
D’ailleurs, elle fait toujours super bien la doll, Dichen Lachman, c’est impressionnant !

Enfin, nous avons Claire Simone Fisher, et là, ça devient compliqué étant donné que je suis encore marquée à vif par « Six feet under » et ce probablement à vie. Je n’avais jamais revu Lauren Ambrose dans autre chose et pour moi, elle reste la fille qui pleure dans sa voiture. C’est horrible, mais j’ai détesté son intervention, ici.

C’est comme si on m’arrachait la fille qui pleure dans sa voiture et c’est hyper violent, comme truc. Je n’ai vraiment pas aimé. En plus, ce personnage de « PR-genius » est à claquer et sérieux… mais taisez-vous, madame, vous me foutez la migraine, quoi !

Bon, je ne me souviens plus trop pourquoi (reviewer des épisodes dix jours après les avoir vus et avoir entretemps frôlé le coma FNLesque n’est décidément pas une bonne idée), mais il me semble qu’elle ne raconte pas que des conneries, surtout dans son échange épuisant avec la chouette doctoresse.

Mais bon. On n’aime pas trop que l’apocalypse que la Terre est sur le point de vivre soit récupérée par ce genre d’individus. Ou par des bouilleurs d’enfants.
A propos de la chouette doctoresse, elle a encore de super bonnes nouvelles à nous annoncer concernant Miracle Day. Par exemple : vu que les malades ne crèvent plus, eh bien les bactéries continuent à proliférer comme dans un chouette incubateur ! C’est sympa, ça, pas vrai ? Puis ce qu’il y a de bien, c’est que du coup, on ne peut plus crever… mais qu’est-ce qu’on en chie ! Surpopulation, famine, maladies diverses et variées. Je dis que d’ici deux ou trois épisodes, on va trop trop s’éclater !

J’aime bien la façon avec laquelle Torchwood nous oblige à considérer la mort. Je veux dire, moi, par exemple, je suis terrifiée par la mort. En fait, là, ça m’oblige à reconnaître que c’est un peu indispensable de crever, sinon… ben sinon c’est pire, quoi.
En attendant, il y en a qui rigolent déjà comme des bossus. Par exemple Esther qui se balade, légère et court vêtue. Jusqu’à ce qu’elle se rende compte qu’elle ferait mieux de larguer ses stilettos et de se mettre à cavaler sévère pour rejoindre directement Torchwood. Délicieuse enfant. Elle aura mis le temps.

Et Torchwood ? Oh ben Torchwood, normal quoi ! D’abord on commence par séparer les familles, hein, comme au bon vieux temps. Donc au revoir Rhys et Anwen, désolés mais on vous laisse là. Et Eve Myles de me percer les oreilles pour la première fois de l’épisode mais pas la dernière !

Au passage, je n’aime plus DU TOUT Rex, hein. Oh, la déception !

Pour en revenir à Gwen, franchement, elle tient là un fameux superpouvoir. Ca ne se passe pas comme elle le veut ? Hop, elle monte le son et d’épuisement, tout le monde finit par céder !
Exemple quand la doll empoisonne le pauvre Captain Jack.

Ca ne se bouge pas encore assez le fion pour le sauver ? Qu’à cela ne tienne, on augmente encore d’un cran !

Là, le Rex, il commence à être très fatigué. Et à avoir les tympans en peau de saucisson. Cela dit, ce petit intermède « MacGyver » rencontre « ER » était tout à fait amusant et même un petit haletant. Quoique hautement improbable. (« Torchwood », quoi.)

Et à force de s’époumoner et de terroriser le personnel de vol, Gwen finit par trouver – grâce à la chouette doctoresse qui est décidément super chouette – l’antidote au poison de la doll. Le tout sans faire péter l’avion.

Ce qui n’était pas gagné, surtout étant donnés les ultrasons qu’elle produit chaque fois qu’elle ouvre le bec.

Et Dieu sait qu’elle l’ouvre souvent !

Tout ça pour sauver un mec immortel. Non mais je vous jure.
La doll étant visiblement immunisée contre l’éclatement de tympans, voilà-t-y pas que pour couronner le tout, elles décident de se mettre des baffes. Purée que j’ai ri !

Et attention. On ne traite pas Gwen Cooper d’Anglaise. Sinon, elle se fâche.

Gwen : That was your last chance.
Sierra Lyn : Yeah ? What are you going to do about it. If you’re the best England has to offer, God help you.

BING !

Gwen : I’m Welsh.

Bon, évidemment, avant de ressusciter, cette grosse nouille de Captain Jack nous fait le coup du gars qui trépasse, vous pensez bien.

Il n’allait pas juste reprendre gentiment des couleurs en disant : « Hum, ça va mieux ! »
Non, en bonne diva, il gargouille, se tortille, lâche un dernier râle. Captain Jack, quoi.

(Genre on a eu super peur.)

Enfin, l’essentiel, dans l’affaire, c’est qu’ils ont tous fait TRES attention à ne pas abîmer son manteau !

Sinon, petite fin très sympathique avec Rex qui ENFIN retourne sa casaque, parce que bon, il commençait à devenir un peu boulet, le garçon. Et qui fait un gentil petit massage à la connasse de doll.

Ce que j’ai trouvé parfaitement hilarant. Nan, vraiment, ça faisait longtemps que je ne m’étais pas poilée comme ça !

Tenez, madame. La carte de mon kiné. Il dit beaucoup de gros mots mais il fait des… des… hem… des miracles !

Gwen : Welcome to Torchwood.

Bon, pour l’instant, ça va. Je crois que je préfère que ça reste comme ça et que je ne m’investisse pas trop émotionnellement. Mais je me méfie. On n’est pas à l’abri d’un nouveau « Children of Earth ».
Bon, je vais peut-être pouvoir regarder la suite, maintenant que j’ai raccroché mon ballon ovale !

Posted by on Juil 19, 2011 in Torchwood | 17 comments

17 Comments

  1. Je sais pas, pour l’instant, cette saison de Torchwood me déçoit, et Rex me tape sur les nerfs… Mais bon, c’est Torchwood. On verra bien quand la saison sera finie.

  2. Je crois qu’il ne faut pas perdre de vue ce que c’est, Torchwood, à la base. Des gens pas très sympathiques qui doivent gérer des évènements qui les dépassent et qui le plus souvent le font très mal même si leurs intentions sont à peu près louables. (Mais pas toujours.) Le tout avec des bestioles moches et du fond vert. Elle revient de loin, cette série, quand même. Là, le truc qui me fait le plus bizarre, c’est que j’ai l’impression qu’à chaque virage, je vais voir débarquer Jack Bauer ! LOL

  3. Je trouve ça chouette, même si on sent que ce n’est plus tout à fait pareil. La sauce prend véritablement à l’épisode 3…

    Par contre, que Jack soit subitement rendu mortel est assez… choquant. N’est-il pas censé être un point fixe dans le temps ? Et donc, je suppose, inaltérable, malgré tous les gadgets, virus ou aux champs morphiques possibles… j’espère qu’ils auront une bonne réponse à ça !

  4. Comme toujours une review géniale, j’aime toujours autant ton humour. et quand tu dis :"En fait, là, ça m’oblige à reconnaître que c’est un peu indispensable de crever, sinon… ben sinon c’est pire, quoi." Eh bien, je vote pour aussi, ça fait réfléchir sur le sujet !!!
    Et avec certaines de tes remarques, j’ai encore plus hâte de te lire en ce qui concerne l’épisode suivant qui aussi très "Torchwood".
    Bonne continuation 🙂

  5. Je suis d’accord avec Sedryann , la sauce prend vraiment à l’épisode 3, ça devient vraiment Torchwood et ça rappelle Children of Earth par la façon dont ils doivent se débrouiller avec les moyens du bord et contre tous.
    Et sinon je ne comprends pas du tout comment font ces nanas pour marcher avec des talons pareils!

  6. C’est vrai que ça fait un choc pour Lauren Ambrose. Surtout qu’on ne l’a pas beaucoup vue ailleurs depuis SFU.Mais c’est sans doute un peu pour ça, au moins en partie, je pense. Casser un peu cette image qui reste dans la tête de beaucoup de gens.

  7. Lauren joue super bien l’hystéro sans vergogne. Mais ça fait VRAIMENT bizarre.
    Et sinon, pour les talons d’Esther, pffff… nan mais dans le premier épisode, c’était presque ridicule tellement elle galérait à cavaler avec sur les plans larges. LOL

  8. (D’ailleurs, la cascadeuse qui fait le saut lors de l’explosion porte des talons, mais pas des plateaux vertigineux, ça m’a fait mourir de rire de remarquer la différence. Vive la HD !)

  9. Moi j’aime bien. C’est un peu lent à démarrer et on n’a pas beaucoup de réponses mais pour le moment j’aime bien.
    C’est sur, je fais TOUT pour ne pas m’attacher à ces nouveaux. Trop peur de revivre Children of Earth. Trop trop peur.

  10. Dites, il commencerait pas à abuser des crèmes anti-rides et du maquillage Captain Jack ?
    J’ai l’impression qu’il a le visage tout tiré dans cette nouvelle saison.

    Mais sinon, ça fait plaisir de retrouver tous ces personnages. Et c’est vrai qu’il faut se rappeler qu’on est devant Torchwood. C’est à dire la série qui était parvenu à me faire apprécier le personnage d’Owen Harper, pas gagné d’avance quoi^^

    Ces personnages qui ont tout pour déplaire et qui pourtant sont adorables, avec une grande louche de WTF!! ??a rafraichit quoi!

  11. Ah tiens c’est marrant moi j’ai justement trouvé qu’il avait vieilli par rapport à la saison 1 de DW que j’ai revue récemment! Et qu’avec ses rides il commence un peu à ressembler au Gibs de NCIS.

  12. C’est vrai que c’était du grand n’importe quoi cette préparation d’antidote dans l’avion mais qu’est-ce c’était bon! Le "I am Welsh", "be careful with his coat" et le running gag du stewart gay (Russell T Davis is back! après un 1er épisode bizarrement gayfree je commençais à me poser des questions…) Et puis ça permet aux nouveaux spectateurs de voir quelle Badass est Gwen. J’ai d’ailleurs l’impression qu’elle a beaucoup gagné en autorité et violence…

    La scène de Gwen reprochant à Jack de porter malheur (oh ça va hein!) tout en lui disant qu’il aurait pu revenir plus tôt était vraiment bien jouée, toute en finesse.

    Quant à Lauren Ambrose: oh que je l’aime!!!! contrairement à beaucoup ici, j’oublie totalement Claire Fisher quand je la vois. Elle est lumineuse et tellement inquiétante en même temps.

    Je pense en fait avoir préféré cet épisode au 3e. Plus de fun, de n’importe quoi: je pense qu’il supportera mieux la rediffusion. Même si dans le 3e il y a quelques blagues démentes, une référence à Dr Who et les fesses de Jack!

  13. quelqu’un peut m’expliquer pourquoi ça fait rire tout le monde que ça puisse être une intervention alien???
    Je veux dire c’est Torchwood: space pig, army of ghost, 4,5,6 we are coming… c’était mondial non??? alors pourquoi personne ne semble croire aux aliens, même à la CIA? C’est la fissure du mur d’Amy qui a tout effacé? Je comprends pas…

  14. Pareil, je me suis posé la question… Le cas 4,5,6 a bien existé, puisqu’ils en parlent dans les archives de Torchwood.

    Je crois qu’ils ont juste essayé de réduire un peu la "mythologie" pour chopper au passage de nouveaux spectateurs…

  15. Clair qu’on comprend pas bien comment un évènement tel que celui-ci peut passer aussi facilement à la trappe. La Terre aurait dû rester marquée au fer rouge. (Children of Earth, quoi. Pas Children of Cardiff, London ou Perpète-les-Andouillettes.)
    Je me dis qu’on va peut-être nous sortir une petite explication.
    En même temps… Torchwood, quoi. (And I say that with all the love in the world.)

  16. Je fais partie des un peu déçue malgré de très bon moment (I’m Welsch est juste grandiose), mais j’ai vraiment de la peine à rentrer dans l’histoire.

  17. J’aime beaucoup ta review, merci!
    En ce qui me concerne, j’ai un peu beaucoup les boules, car j’ai fini CE MATIN la saison 5 de Six Feet Under et un marathon SFU de 3 semaines – je n’avais jamais vu la série avant. J’ai été sous le charme/choc de SFU toute la journée et ce soir je me mets TW, histoire de passer à autre chose… Pas de bol, quoi. De voir débarquer Claire Fisher toute guillerette ce soir sur mon écran alors que j’avais pleuré pendant dix bonnes minutes en la regardant dans sa voiture ce matin même, ça m’a quand-même pas mal gâché cet épisode de Torchwood. Mais j’ai enchaîné sur le 3 tout de suite et là ça allait mieux. Faut croire que j’ai de la capacité d’adaptation.
    Comme toi, j’ai fait naaaan, Sierra c’est une doll. Pffff.
    Et je me suis dit aussi que Gwen avait drôlement pris de l’assurance (encore plus d’assurance, je ne croyais pas que c’était possible!).
    Mais bon, quoi qu’il arrive, c’est Torchwood.

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top