Categories Menu

[SUPERNATURAL] 616 : And then there were none

Mouaich. J’ai visionné cet épisode il y a de ça bien un mois et demi, maintenant. Je n’en retiens pas grand-chose… excepté que je n’ai pas du tout envie de le revoir !

Le problème, c’est que sorti de l’épisode super flashback où l’on découvre la malédiction de Mary Winchester, Mitch Pileggi – que j’adore, comment pourrais-je ne pas l’adorer ? – n’a jamais réussi à trouver sa place dans cette saison. A vrai dire, je n’ai toujours pas compris ce que Papy Campbell fout là. Il y a eu cette histoire d’âme de Sammy, cette histoire de retour pour sauver Mary… c’était d’un brouillon ! Du coup, qu’on me le tue dans cet épisode… Bah ! Ca ne m’a pour ainsi dire fait ni chaud ni froid. Oh, c’est bien dégueu, pas de souci !

La deuxième partie du problème, c’est que même si on a envie d’en avoir un petit peu quelque chose à branler, c’est un peu compliqué. Parce que déjà, on nous dézingue la cousine Gwen qui quelque part n’était pas désagréable et aurait pu être prometteuse, tout comme Christian, d’ailleurs. Sauf que la pauvre fille, on ne la connaîtra jamais plus que ça. Enfin… peut-être. Ou pas. Gâchis.

En plus, pardon, mais… c’est pas complètement con de nous expédier Papy les pieds outre, puis de liquider Rufus – dont on en a déjà un petit peu plus quelque chose à péter – et ENSUITE, comme si ça ne suffisait pas, de nous menacer Bobby dont on a, pour le coup, carrément quelque chose à péter ???

Complètement con. Vraiment.
Du coup, le regrettable accident de chasse de Papy passe complètement à la trappe. Celui de Gwen… pardon, Gwen qui ???
On perd trois personnages récurrents pour au final, être bien contents que Bobby s’en sorte une fois de plus, et vaguement renifler sur le sort d’un seul.

Et pour enfoncer encore le clou, le coup de l’entité maléfique qui envahit les gentils et les fait devenir très très méchants… super original ! Alors oui, on a un petit instant d’angoisse, on se demande d’où va venir l’attaque, etc…

C’est même presque drôle, par moments ! Faut dire que Steven Williams est quand même excellent.

Mais entre nous, pour ne pas risquer d’être envahis par les oreilles… mais ils n’avaient qu’à s’y fourrer du coton, ces gros abrutis ! Ah les hommes… pas le sens pratique pour un sou.

La vérité, c’est que les personnages peuvent bien tomber tout ce qu’ils veulent. De toute façon, à part Papa Weuh qui a profité de ses tarifs trop élevés pour devenir mythique, tous les personnages décanillés ou presque ont trouvé le moyen de nous refaire des coucous d’outre-tombe… voire carrément d’être ressuscités. Alors on voit vraiment pas pourquoi on s’inquiéterait pour eux !

Posted by on Juin 3, 2011 in Supernatural | 2 comments

2 Comments

  1. Sans spoiler, le côté brouillon c’est ce que je reproche à toute cette saison. Les épisodes sont sympas mais au final y a pas une trame cohérente. On prend tous les persos connus, plus quelques nouveaux on secoue bien fort (en en perdant pas mal au passage sans raison valable) et on espère qu’il en sorte une histoire un peu logique…Sera tu peux mieux faire!

    Sinon rien à voir mais j’ai vu "minuit à Paris" cet aprem, et j’ai pas mal pensé à toi en voyant Zacchariah, la Dame du Lac et Kathy Bates dans le même film.

  2. Ah oui quand même ! 🙂

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top