Categories Menu

[GAME OF THRONES] 105 : The wolf and the lion

Eh ben voilà. Mi-saison, mes mignons ! Et fort logiquement, c’est donc l’épisode où tout bascule. Je sens qu’on va finir cette saison en ayant plus un poil de sec !
J’attendais avec impatience qu’on nous change le générique, puisqu’il est désormais évident que celui-ci s’adaptera à chaque lieu présent dans l’épisode. Aujourd’hui, on nous ajoute donc les Eyrié, capitale du Val d’Arryn. (Val d’Arryn comme Jon Arryn, ancienne Main et beau-frère de Catelyn Stark, mais si, mais si, vous suivez parfaitement.)

Puisqu’on parle de lieux, franchement, Port-Réal a quand même de la gueule, faut avouer.

Et puis pour commencer… ah ben voui, il était pas fini, le tournoi ! Mais pfff… c’est un peu frustrant, quand même, de caser le truc à cheval sur deux épisodes. Enfin bref. Après avoir encore une fois admiré la classe de Ser Barristan Selmy, le commandant de la Garde Royale, voilà enfin mon Chevalier des Fleurs, Ser Loras Tyrell, issu de la grande famille sise à Hautjardin (Highgarden). Avouons-le, Loras est un tout petit peu plus que le bon pote du très mignon Renly !

La subtilité coule décidément dans les veines des Baratheon, n’est-ce pas ?
Au passage, comme j’ai eu pitié de la pauvre Sansa, toute contente de recevoir la rose rouge des mains du parfait chevalier et qui refuse de croire que ce cher Loras ait pu un peu trichouiller pour défaire La Montagne ! Arf… Sansa, sérieux, il faut arrêter, maintenant, ma chérie.

Alors moi, j’avoue, j’en suis restée pantoise. Pas de découvrir que Renly et Loras prennent du bon temps entre couilles, nenni, mais que BAM !, on nous les sortent ainsi de force du placard pour nous les balancer à la tronche. Perso, à la lecture, j’ai bien largement soupçonné une petite bricole ou deux, mais ce n’est pas comme si on passait la moitié des bouquins au pieu avec eux, très loin de là !

Non parce que là, c’est quand même muy caliente ! Outre la turlutte de préférence bien sonore, on retiendra quand même le fait que Ser Loras verrait bien un de ces quatre son amant poser son auguste derche sur le Trône de Fer, même s’il n’est que quatrième dans l’ordre de succession, après cet étron de Joffrey, le petit Tommen et le deuxième frère de Robert, Stannis, qui a – vous l’apprendrez – autant de charisme qu’un homard ! (C’est pas tout à fait faux.)

Alors, les lecteurs ? Vous en pensez quoi, du Chevalier des Fleurs ? Moi j’avoue, à cause des chapitres lus du point de vue de cette petite sotte de Sansa, je le voyais VACHEMENT plus beau !

En fait, il s’avère qu’il est juste ridicule.

Nous lui concéderons qu’à part le fait de recourir à une vieille ruse pas très classe pour faire choir Gregor Clegane, c’est quand même une sacrée fine lame pour un môme.
D’ailleurs, c’est marrant, mais ça plaît moyen à La Montagne de se faire avoir par ce morveux mal mouché.

Tout aussi curieusement, cela fait presque sourire son frère. Que cette famille respire donc la fraîcheur de vivre !

Bon, je pense qu’il est temps que je vous confesse que… cet épisode m’a TRAU-MA-TI-SEE à vie !
Y a des trucs, comme ça, c’est fou comme votre cerveau s’empresse de les oublier. Par exemple le charmant Gregor Clegane qui décapite son cheval devant l’aimable assemblée ? PIOUF ! Passé à la trappe. J’avais complètement oublié ! Adorable, non ? (Je ne vous posterai pas de capture, par chance, ça va beaucoup trop vite pour pouvoir en prendre une potable. En revanche, je l’ai encore bien imprimée sur la rétine, le coup de la tête qui se détache !)
C’est dément comme, à la lumière de ce coup de théâtre, Le Limier – pourtant pas super choupi à la base – nous devient aimable. Voir ces deux gaillards croiser le fer, par les Sept, c’était fameux. Et surtout, si Toutou ne répondait pas au doigt et à l’oeil du roi, il n’aurait sans doute plus de tête. N’est-ce pas admirable ?

Loras : I owe you my life, Ser.
Limier : I’m not « Ser ».

Nan. J’suis pas chevalier, moi. Etre chevalier, ça pue du fion, et moi, j’vous pisse tous à la raie, et toc ! Honnêtement, ce type n’a-t-il pas tout compris ? Si.
Poursuivons. J’espérais trop qu’on verrait la scène où Robert se met à bramer que le roi est trop gras pour son armure. Elle est super bien rendue ! Tout autant que sa façon de faire tourner en bourrique le jeune Lancel… Lannister, ne l’oublions pas. Cersei a insisté.

(Faut dire qu’il est quand même con comme ses pieds.)

Une scène qui souligne bien la complicité qui unit Robert et Ned. Ainsi que les divergences qui les séparent.

(« You’re too fat for your armour. » Bwahahah, j’en pleure encore ! )

Tiens, puisqu’on est à Port-Réal et que ça va tout doucement commencer à sentir le cramé, j’ai trouvé la scène d’Arya extrêmement bien gérée. Je l’ai déjà dit à de nombreuses reprises, toute la difficulté d’adapter cette série de bouquins, ce sont les points de vue. Dans le livre, Arya chasse le chat.

Elle se retrouve dans les oubliettes, près des crânes de dragons dont parlait justement Viserys pendant qu’il barbotait avec Doreah.

Surviennent deux personnages qui chuchotent. Arya ne les connaît pas, ni l’un ni l’autre et ce chapitre est vécu à travers ses yeux. Elle les distingue à peine. Et là, cette scène est justement filmée de façon à ce qu’on reconnaisse à peine Varys et Ilyrio… souvenez-vous, c’est lui qui a accueilli les deux petits Targaryen à Pentos et orchestré le mariage de Daenerys. Dans le livre, on n’a jamais la confirmation qu’il s’agit bien d’eux, tout juste peut-on supposer.

Et puis alors pardon, mais les deux gardes qui manquent de faire dans leur froc lorsqu’Arya vient les terroriser pour rentrer au château après avoir fait un long détour par les égouts… ben purée, j’en ai ri à me faire péter la rate !

Arya : My father is Hand of the King. I?EUR(TM)m not a boy, I?EUR(TM)m Arya Stark of Winterfell and if you lay a hand on me, my father will have both your heads on spikes. Now are you going to let me by or do I have to smack you on the ear to help with your hearing ?

Allez, comme moi, les lecteurs auront sans doute poussé quelques couinements porcins devant cette scène. Pas vrai ?

Yoren : This must be your son…
Arya : I’m a GIRL !

Mais lol !

C’est fou comme les scènes les plus insignifiantes peuvent être absolument cruciales pour la suite !
Oh, et ça m’a fait mourir de rire d’entendre Jory appeler Arya « Mylady ». Super. Lady Cracra, oui ! Ah, c’te gosse, je vous jure… jamais elle se déballonne ! Elle en est limite terrifiante.
En même temps, c’est marrant comme elle a l’air plus armée que son père pour gérer ce genre de truc. Non parce que Ned Stark, il commence à se dire que ça pue pour sa gueule mais pour l’instant, pouf pouf, il se promène encore bien gentillement à Port-Réal genre décontracté du calebute, quoi ! Oh, il se met bien à tirer un peu le nez quand Varys, bon pote, lui fait comprendre qu’il se pourrait bien que son prédécesseur ait LEGEREMENT été empoisonné.

Mais bon, à part ça, tout va bien ! Ned ne commencera à flairer les emmerdes qu’au moment où il apprendra de Yoren que sa femme a arrêté le Lutin. (Elle est conne, elle, aussi, ptain !)
Avant d’évoquer Catelyn Stark, je m’en vais en finir avec les affaires courantes à Port-Réal. Oserais-je avouer que j’ai frôlé l’orgasme lorsque Littlefinger vient taquiner Varys avant le Conseil ? Sans dec’… nan mais c’est ENORME ! Ce petit bonhomme, décidément… j’ai rarement eu des sentiments aussi partagés face à un personnage. Je le trouve gé-nial. Sa répartie, son intelligence, le fait qu’il ait TOUJOURS une longueur d’avance sur tout le monde, M??ME VARYS ! Qui est quand même le grand espion en chef ! Mais à côté de ça, il y a un aspect tellement mesquin qui se dégage de sa personne que malgré mon admiration, je ne peux pas m’empêcher de le mépriser un petit peu.

En attendant, c’est tout à fait jouissif de voir ce genre de personnage évoluer si haut au dessus de la mêlée. On sent bien qu’il n’y a pas de limites à leurs manipulations et c’est ce qui rend la situation aussi instable et imprévisible. Or… est-ce qu’on n’est pas là, devant nos écrans, à attendre de ressentir ce genre de choses ?

Et ces deux personnages, c’est tout simplement formidable de les voir rivaliser de rouerie. J’adore.

Surtout, la tronche de Varys en apprenant que Littlefinger sait tout de ses connexions avec Ilyrio Mopatis.

Arf.

Chose amusante, même si Robert est bourré environ 20 h par jour et brille par son absence lors des Conseils, paf, là, aussitôt qu’il est question que la lignée des bourreaux de Lyanna ne soit pas tout à fait éteinte, il débarque et se met à brailler que la garce est grosse. Punaise, ça aussi je l’attendais. La garce est grosse. Trololol. La formulation m’avait fait mourir de rire, dans le bouquin.

Pour résumer, comme dirait Littlefinger, égorgeons-la et qu’on en finisse. Mais re-lol !
Sauf que Lord Eddard Stark, ah ben non, par contre, ça ne l’arrange pas d’assassiner une enfant de treize ans (ou quinze, sait-on ?) en cloque. Et ce grand serin de balancer dramatiquement sa main sur la table devant Robert qui postillonne tout ce qu’il sait.

Ned : I thought you were a better man.
Robert : Out, out and damn you. I’m done with you ! Go, run back to Winterfell, I’ll have your head on a spike !

Bouhouhouh !
Pourquoi faut-il encore une fois que Ned place son honneur au dessus de sa loyauté ? Hein ?
Enfin bon, là, même un gentil crétin tel que lui se dit que ça commence à puire. Mais que va-t-il faire, ce grand niais ? Rendre visite à une autre bâtarde de Robert (Barra !), sur les « bons conseils » de Littlefinger. Vous avouerez que c’est fortiche, non ???

Et il part juste avec trois gus, hein. Ben oui, c’est sûr que s’il se fait tuer en chemin, ça va vachement servir que les 47 autres soient massés devant les chambres de ses filles.

Enfin bref. Laissons là ce chapitre fâcheux le temps d’aller respirer le bon air de la montagne.
Si vous voulez bien, je vais d’abord m’empresser de dire que je trouve Bronn merveilleux. Il ne pourrait pas être mieux casté, je suis ravie-ravie !

Tyrion : The Eyrie. They say it?EUR(TM)s impregnable.
Bronn : Give me ten good men and some climbing spikes, I?EUR(TM)ll impregnate the bitch.

Par contre, si je trouve Catelyn très belle, doux Jésus ai-je eu envie de lui coller des tartes !

Mais si elle croit les Lannister capables de venir assassiner son fils dans son lit, l’idée de ce qu’ils peuvent faire à son mari et à ses filles servis sur un plateau à Port-Réal ne l’effleure jamais ???
En attendant, elle se fait bien attaquer sa race sur le chemin menant aux Eyrié et a encore la présence d’esprit, entre deux piaulements terrifiés, de libérer Tyrion.

(J’ai quand même beuglé : « Prends une épée, femme, nom de Zeus ! » Je vous jure, mais qu’apprend-on aux jeunes filles de bonne famille, de nos jours ?)

Enfin bon. Une fois ce vieux badass de Ser Rodrik légèrement égratigné par un coup d’épée qui couperait n’importe qui en deux et la première boucherie de Tyrion, nous revoilà en route pour ce haut-lieu de la culture westerosienne.

Et là… oh… pu… tain. Quand je disais que je suis traumatisée à vie, je ne parlais pas seulement du pauvre bourrin décapité. Honnêtement, je ne pensais pas qu’ils oseraient. Mais si. On surprend bel et bien Lysa Arryn et son fils Robert (renommé Robin parce que dans tout ça, ça commence à faire une paire de Robert… ah ah ah !) en plein pendant le goûter ! Eh non, ce goûter n’est pas composé de grosses tartines de Nutella, comme ça devrait être le cas chez un môme qui est sur le point de muer !

AAAAAAAH ! I’M BLIND ! I’M BLIND !!!

En fait, ce que j’ai adoré, c’est les tronches de Catelyn et de Tyrion, muets d’horreur et fascinés par… ce truc. En oubliant presque leurs différends !

J’en profite quand même pour souligner l’excellence du décor. Franchement, c’est très bien foutu.

Cette pauvre Lysa, frangine de Catelyn, est donc complètement ravagée. Autant dire que le môme est déjà cramé d’importance.

Robert/Robin : Mummy ? I want to see the bad man fly.

Ouiiiii, mon petit, c’est ça.
C’est marrant parce qu’un peu plus tôt, Bran citera avec amertume la devise des Tully, la maison des deux soeurs : « Family, duty, honor. »

Et si Catelyn, aux yeux de son fils, semble avoir oublié que le « family » vient d’abord, Lysa, elle, semble le prendre un peu trop au pied de la lettre !
Quant au mioche, c’est une sorte de clone grotesque de Bran, justement. Il a clairement un petit souci mental là où le souci de Bran, lui, est physique. Robert/Robin est un semi-crétin. Bran est trop intelligent pour son âge, dixit Mestre Luwin.

Pour en revenir aux Eyrié, Tyrion ne volera pas tout de suite. Il a tout le temps de trouver l’inspiration dans les geôles de la maison Aryn. Sympa, non ? Je suis en train de me faire construire les mêmes cellules célestes.

Et pour clore le chapitre un peu anecdotique de Winterfell, j’avoue que je ne m’attendais pas à connaître Theon aussi intimement d’entrée de jeu !
Outre que claquer le full frontal, ça fait toujours son petit effet, c’est vrai que c’est très surprenant de voir Theon Greyjoy autant occuper le devant de la scène aussi tôt dans l’histoire. Je ne m’en plaindrai pas, j’adore ce personnage.

Enfin, disons plutôt que j’adore le détester.

Allez, revenons donc à Port-Réal. Alors là, j’ai gardé le meilleur pour la fin. J’ai manqué de me rouler par-terre tant j’ai trouvé la scène entre Robert et Cersei, totalement absente des livres, formidable d’intelligence. Quel éclairage sur Cersei ! Comme elle nous force, bien contre notre gré, à revoir notre positionnement face à ce personnage ! C’est tout simplement brillant. Oui, dans la série, Cersei a perdu son premier fils, celui de Robert. Oui, Cersei a eu des sentiments pour Robert, un jour. Et tout cela a bien vite été balayé lorsqu’elle a compris que Robert n’aimerait jamais personne d’autre que Lyanna Stark. C’est très violent, quand on a lu les livres, de les entendre parler de Lyanna aussi ouvertement. C’est un choix vraiment très audacieux.

Cersei : What harm could Lyanna Stark?EUR(TM)s ghost do to us, that we haven?EUR(TM)t done to each other a hundred times ?

C’est avec une incrédulité inouïe que je les ai vu rire ensemble en réalisant, ô ironie, que c’est leur haine réciproque qui fait tenir le royaume debout.

Et puis Robert, le pauvre, se fend d’un discours bien prophétique sur les Sept Couronnes qui n’attendent qu’une chose, c’est de se disloquer.
Mais le truc qui m’a le plus flinguée, c’est cette question de Cersei.

Cersei : Was it ever possible for us, was there ever a time, ever a moment ?
Robert : No.

Robert : Does that make you feel better or worse ?
Cersei : Doesn?EUR(TM)t make me feel anything.

Splendide prestation des deux acteurs… ils font vraiment briller ces personnages. Evidemment, je ne peux pas dire grand-chose concernant la suite, mais j’ai eu un peu mal au bide.
D’autant que c’est parti pour du lourd. D’abord, il faut savoir qu’un Lannnister paie toujours ses dettes, au cas où vous ne l’auriez pas compris. A plus forte raison quand il sait tenir une épée aussi bien que le Régicide.

Quelqu’un d’autre aurait-il pu déchirer autant dans son rôle ? Je ne crois pas. Je suis absolument bluffée par la prestation de Nikolaj Coster-Waldau. Ca, c’est du pur Jaime Lannister.

Ah, j’ai eu un pincement au coeur en voyant Jory reluquer avec autant d’insistance la blonde dépoitraillée.

Je me suis dit : « Vas-y, mon Jory, fais-toi plaisir car dans dix secondes, le Régicide va t’arracher cette plaisante vision de la rétine. »

(Ce regard, quoi !)

Quand on a lu les livres, on a tellement pas envie que ça arrive… et pourtant, rien à faire. On s’accroche à l’accoudoir et on subit, en espérant niaisement que ce ne sera pas trop difficile.

Sauf qu’évidemment, difficile, ça l’est. Plus encore qu’à la lecture.

NONONONONONONONONNOON !!!

Snif. That’s the Lord of the Rings all over again.

Et vous savez quoi ? Malgré toutes les blessures qu’il inflige à la famille Stark, je ne peux pas détester le Régicide. Impossible. J’ai essayé, hein ? Mais s’il joue avec sa nourriture comme un chat avec une souris, s’il est puant d’arrogance (merde, il a de quoi), si ce n’est qu’un mec qui saute sa soeur, là, qu’est-ce que je vois ? Un type qui vient d’apprendre que son frère a été injustement arrêté par Catelyn Stark. Un type qui ne supporte pas qu’un de ses hommes frappe Ned par derrière, ce qui est plutôt comique, quand on y pense. Un type pour qui la famille passe avant tout le reste.
Cela dit, j’admets que je serais bien capable de lui trouver toutes les excuses possibles tellement je le trouve rock’n roll !

Enfin bref. A partir de maintenant, je ne sais pas. Je crois que je vais devoir me plonger dans un coma artificiel ou un truc du genre parce que je sais que je vais BEAUCOUP souffrir. Le prochain épisode s’intitule « A golden crown ». Je vais en chier comme jamais !
Mais c’est si bon.

A noter que je me suis rendu compte seulement après la fin de l’épisode que Daenerys et Jon Snow étaient totalement absents. C’est si bien géré que ce manque ne s’est pas du tout fait ressentir, à mes yeux.
Allez… la suite dans quelques jours. Je crains le pire !

Posted by on Mai 16, 2011 in Game of Thrones | 36 comments

36 Comments

  1. Ouiiiii, la review GoT! Merci Sorci pour une superbe review d’un épisode vraiment fascinant et très gratiné. Je me ronge d’impatience en attendant la suite!

  2. J’étais dans le même état quand "the Mountain" trucide ce pauvre cheval o_o Et je ne parle même pas de la scène avec Lisa et son mioche qui me fait vraiment peur… je faisais la même tête que Catelyn et Tyrion!
    Non mais Loras et Renly xD que’est ce que j’ai gloussé pendant cette scène!
    Les scènes de Littlefinger sont savoureuses, j’ai trop de plaisir à voir ce personnage prendre vie dans cette série!
    J’en ai rongé mes ongles pendant tout l’épisode, me disant que Jory en avait pour plus très longtemps… i’ll miss you, Jory ;__; et la dernière scène était superbe! Comment c’est possible que tous ces acteurs soient aussi parfaits dans leurs rôles?!
    "A golden crown" pour le prochain, ça va être dur ça aussi ;__; et tout s?EUR(TM)accélère à partir de maintenant. Je vais me retrouver à l’état de larve à la fin de cette 1ère saison ;__;

  3. J’ai presque envie de passer direct à la saison 2. Une fois le premier bouquin fini, je me suis dit que je pourrais tout encaisser, ça pouvait pas être pire pour machin, bidule et bidula par exemple.

    Et ben, j’avais tord !

    Sinon, la saison 2 va bien avoir lieu à ce que j’ai lu. Ont-ils déjà casté Brienne, qu’on se marre un peu ?

  4. Oh purée, Brienne. 😀 J’ai hâte de voir la tronche de la nana !!!

  5. La review, la review, la review !

    Le Knight of Flowers m’a surpris. A la lecture des bouquins je le voyais moins manipulateur et plus chevaleresque mais bon… Par contre, je ne crois pas que ce soit déjà le beau-frère de Renly. Si je me souviens bien, le Renly ne se fiance que plus tard non ?

    "Allez, comme moi, les lecteurs auront sans doute poussé quelques couinements porcins devant cette scène. Pas vrai ?"
    C’est le cas de toute scène impliquant Arya ou même ne serait-ce qu’une allusion à Arya 😀
    Et Yoren qui appelle Arya "boy", c’est juste trop bon xD

    Lysa Arrin est presque aussi folle que dans les bouquins et ce en 2 min d’apparition.
    Littlefinger est génial ! Le joueur parfait du Game of Thrones avec une ambition qui n’a d’égale que sa capacité à magouiller. Et puis bon, "whores rarely sink" quoi 😀

  6. Encore une fois l’épisode de la semaine réussit à monter en puissance!
    Quelques scènes m’ont cependant surpris: j’aurais aimé plus de subtilité dans le traitement de la relation loras/renly. De plus Loras parle de placer Renly sur le trône alors que dans le bouquin le plan c’est plutôt de marier le roi Bob à la soeur de Loras…bref.
    Sinon je suis d’accord avec toi le régicide est dur à détester malgré tout ce qu’il a fait. Surtout quand on sait dans quelles conditions ce gamin a du décider d’assassiner le mad king. J’espère d’ailleurs qu’on aura un jour un flashback de cette scène qui ne peut être que grandiose. Peut être en saison 2 casteront il un Aerys!

  7. Pour Brienne, je suis les news de casting sur Winter-is-coming.net et la favorite des fans se nomme Eva Damen qui a, comme de par hasard, des photos en tenue Briennesque.

    exemple : ia.media-imdb.com/images/…

  8. En effet, j’ai peut-être bien mis la charrue avant les boeufs !!! (Eva Damen serait parfaite. Hi hi hi, je m’y vois déjà !)

  9. "a golden crown", pour le prochain épisode ? Really ? Donc ça + les prochaines scènes d’Eddard Stark dans le prochain épisode. Bon bon bon.

    Cet épisode est mon favori jusque là, malgré la scène de décapitation du cheval (et, oui, malgré la fraicheur de la scène chez moi, je n’aurais jamais cru qu’on le voit à l’écran, je me suis cramponnée à mon fauteuil, mais quelle brute épaisse de cruauté, ce type >.< ).

    Littlefinger est juste parfait, même si la puissance avec laquelle je le hais est assez impressionante. Oui, il me fascine, parce qu’il est intéréssant, mais si je pouvais le faire trébucher du haut d’un parapet ou tomber sur une épée, ça serait vite réglé…
    Hum.

    Les scènes ajoutées en sus du livre m’ont passionnée, même si le chevalier des fleurs à vraiment une tête bizarre, je trouve. Pas que je me sois plainte de la scène de rasage. *gloussements*

    Cette série relève haut la main le défi d’égaler la qualité des livres, je suis bluffée à chaque fois.

    Merci pour la review, et merci de nous avoir épargné la capture d’écran de la scène du tournoi !

  10. Ah que c’est bien!!!!

    J’ai adoré la scène entre Robert et Cersei. Effectivement ça amène un nouvel éclairage sur Cersei, j’ai toujours du mal a "apprécier" le personnage, mais Lena Headey joue vraiment superbement!

    Moi qui adore Daenerys et Jon, je ne me suis dit également qu’à la fin que "ah ba non, on ne les a pas vu". xD! Cela dit c’est aussi parce que dès qu’arrive le générique de fin je soupire généralement un "déjà" d’importance, donc j’avais l’impression qu’il arriverait à un moment ou à un autre!

    Les scènes WTF, entre la soeur complétement barge de Catelyn, le cheval sans tête (brrrr), la scène de fin entre Ned (awww pauvre Ned) et le Régicide (wooow mais woow quand même mdr) – Jory et son oeil (re brrr) et Arya qui ne ressemble plus à rien en se pointant devant les gardes et qui leur cloue le bec par la même occasion, c’est assez énorme! On ne s?EUR(TM)ennuie clairement pas en tout cas, et on ne peut pas reprocher à la série de ne pas être "visuelle" ^^! Bientôt la suite!

    Merci pour la review Sorci!

  11. ayant les bouquins fraîchement en mémoire (j’en étais à quasiment la moitié du tome 2 quand j’ai vu l’épisode) j’avoue que la scène entre Loras et Renly m’a énervée, j’ai trouvé que c’était grossier et aguicheur à deux-balles, j’ai bien plus préféré LA remarque d’un perso dans le bouquin qui fait comprendre à demi-mot que Renly est homo vu qu’il ne risque pas d’avoir d’héritier de sa femme… La subtilité du bouquin est plus intéressante que les gars torse poil de la série, sur ce coup là… (pis il est MOCHE Loras, là, dans le livre il fait un peu ridicule avec ses vêtements et ses armures plein de fleurs – à fond viril le mec – mais là il fait complètement malsain, j’aime pas!)

    sinon tout le reste de l’épisode est scotchant, j’ai bien aimé la scène avec le môme de 6 ans pendu au nichon, super glauque, mais en 2 secondes t’as pigé tout ce qui est dit dans les bouquins sur la relation complètement malsaine de Lysa à son fils, et sa folie complète… je voyais le môme bien plus chétif par contre…

    la scène entre Cersei et Robert, bien que rajoutée, éclaire très bien les motivations et la psychologie des deux persos, c’est finement fait, bravo.

    vivement le prochain épisode et ta prochaine review, donc!

  12. C’est peut être un peu trop "graphique", mais c’est une bonne idée d’avoir fait cette scène entre Renly et Loras, ça va permettre d’éclairer plein de choses des saison suivantes sans être lourd du genre "ah oui mais en fait Renly…" Ils anticipent globalement beaucoup, c’est très bien. J’ai juste un peu peur que ça fasse beaucoup d’exposition pour les gens qui regardent juste la série.
    (ah, et sinon, il est pas marié du tout pour le moment…)

  13. Voilà, j’ai viré. Dur de garder toute la chronologie en tête !

  14. Hé, La Montagne va jouer dans Le Hobbit ! When fandoms collide ! LOL

  15. C’est clair!! A chaque fois que je poste un comm je passe 5 min à me dire "alors, attends, c’est quand déjà??" Misère!! 😀
    Bon la grosse loose c’est que le prochain je le verrai pas avant une semaine…. ça m’exaspère! D’autant que je les trouve de mieux en mieux ces épisodes (à part qu’ils sont très indulgents avec la famille du Roc… parce qu’on peut dire ce qu’on veut, c’est des MALADES!!)
    Je suis bien d’accord qu’avec Littlfinger, on oscille souvent entre admiration, dégoût, et angoisse. C’est souvent le cas dans GoT en fait. Du coup j’ai choisi une ligne de conduite: s’ils sont brillants ou rock’n’roll, ils y sont pour rien c’est juste de la chance. Par contre les grosses dégueulasseries qu’ils font ça c’est leur choix, et donc je ne jugerai que là-dessus…. Ben du coup j’ai plus beaucoup de potes à Westeros…. bah c’est bizarre ça alors!!!

  16. Ah ouais effectivement, tu dois te sentir bien seule, là ! LOL Il t’en reste quoi, après le gros ménage… ? Allez, cinq ? Sept ? Et encore, y a du secondaire dedans !

  17. (En même temps, avec les trop gentils, des fois, c’est un peu popote.)

  18. Popote, c’est ça! 😀
    Disons qu’à la deuxième lecture, c’est les mystérieux qui emportent la timbale… ceux dont on ne sait pas bien où ça va, d’où ça vient, et comment ça s’imbrique. Les Bran, Sam, Lancel, Selmy, Jon, Ilyrio, Sandor, Asha, Victarion, bon Arya évidemment et de + en +…. ils ont plein d’épaisseurs différentes, c’est très sympa! Mais j’avoue qu’à la première lecture, ce sont les "brillants" et les "dingues" qui l’ont emporté, les Jaime, Petyr, Tyrion, Tywin, Varys, et autres Theon! Du coup ça faisait beaucoup de Lannister!

  19. JE HAIS JAIME LANNISTER!!! JE VEUX VOIR CE FILS DE PUTE MORT LES TRIPES ?EUR L’AIR ET LES COUILLES DANS LA BOUCHE!!!

  20. Note pour plus tard: ne pas s’attacher aux personnages de cette série…. Jory, sniff… En plus j’imagine les larmes d’Arya.
    Donc comme je le pensais les mouflets de la reine ne sont pas ceux du roi… Bien bien bien, ça excuse génétiquement la dégénérescence de Joeffrey.

  21. "Donc comme je le pensais les mouflets de la reine ne sont pas ceux du roi… Bien bien bien, ça excuse génétiquement la dégénérescence de Joeffrey."

    Hum… à moins que quelque chose m’ait échappé, rien dans cet épisode n’a été dit qui permette de le penser…

  22. Je confirme que pour moi et quelques amis à qui j’ai conseillé de regarder et qui découvrons la serie sans avoir lu les bouquins, c’est sacrement chaud de suivre qui est qui…
    Ils font un bon boulot pour pas trop nous perdre mais la scène entre Renly et Loras, je pensais "mais c’est qui lui ? comment ça se fait qu’il pourrait devenir roi ?"…
    C’est vraiment pas évident, je pense louper bcp dans les intrigues secondaires

  23. « Popote, c’est ça! 😀 » En même temps, ça te va bien, à toi, la fan de Helo ! (Oh, allez, un petit tacle, ça fait si longtemps… :-D) Moi, je reste cohérente en adulant les bonnes têtes à claques !

  24. J’assume, j’assume…. on en reparlera quand tu auras avancé d’une quinzaine-vingtaine de chapitres!! 😉 (tu me dis quand il se passe un truc hein????)

  25. Ah ben justement, deux gros gros trucs, je te smeusse sur-le-champ !

  26. Hmm intéressant, des trucs qui se passent au milieu du 3ème livre 😀 (snif…)

  27. "Je confirme que pour moi et quelques amis à qui j’ai conseillé de regarder et qui découvrons la serie sans avoir lu les bouquins, c’est sacrement chaud de suivre qui est qui…"

    Je me disais aussi, ça doit devenir de plus en plus dur à suivre pr qqn qui n’a pas lu les bouquins tant ça devient dense…

    Sinon excellent épisode! perso la scène entre Loras et Renly ne me gêne pas plus que ça même si c’est pas du tout mon trip ^^; je veux dire que les dialogues sont plutôt judicieux si vous voyez ce que je veux dire…
    J’apprécie mieux le limier que ds le bouquin… je sais pas mais là le côté graphique et direct du combat avec son frangin m’a fait plus percuter.

    Et dis donc c’est limite la guerre ouverte entre Varys et Littlefinger O_o je me souviens pas d’un dialogue aussi franc ds le livre?

    J’ai juste été un peu déçu qu’on ne voit pas les Eyrié plus que ça (juste un plan). J’avais trouvé ce passage très dépaysant ds le bouquin et j’étais impatient de voir ce que ça donnerait à l’écran.

  28. Ben à ma connaissance, on ne peut pas trop savoir si Varys et Littlefinger se mènent une guerre ouverte puisqu’on n’a pas de chapitre de leur point de vue. 😉

  29. Je n’ai pas lu les livres, mais wow la série déboîte !
    Me suis retrouvée scotcher devant à ne plus pouvoir me décoller de mon écran…
    Dire qu’on est déjà à la moitié de la saison :'( 10 épisodes c’est trop peu…

  30. encore un pur episode!!
    rien a redire sur l ensemble sauf que l on sent que de plus en plus que pour les Starks ca sent le sapin a fond !!!
    un vrai moment de grace lorsque cersei et le roi discutent à coeur ouvert !!! jouissif comme jamais de les voir se fendre la poire alors qu ils sont limite a s ‘insulter!!! quand on vois ce qu ils sonrt capable de faire on peut extrapoler tres loin pour la suite de cette serie ( oui je sais je les ai lu et donc je sais ce qu il se passe mais tout de meme ….)
    la chasse au chat est parfaite aussi et Arya ( comme le dit tres justement Marge ) est surement le personnage le plus travaille pour une enfant de cet age ….( toujours pas rapport aux bouquins)
    je reste toujours super scotché de voir a quel point cette serie s ‘etoffe de second et voir de troisieme et quatriemes roles tous aussi importants que les premiers
    c est vraiment un mille feuille politique genial …
    encore une fois la montagne ( ca vous gagne!!) ……et son frere…pffff idyllique!!!
    sans oublier de terminer sur les dernieres images qui sont ma foi comme d habitude tellements dures ( je me demande si ces gens là en terminant comme ca ne s’exposent pas a des appels à la decapitation !! hihihihihihihih)
    merci pour cette belle review petite sorciere ( alors t en est ou maintenant ???)

  31. Pour Camille, non rien de plus dans l’épisode pour confirmer les soupçons, mais une petite phrase de la Sorcière!

  32. Merci pour ta review, digne de cet épisode épique où tout s’accélère.

    J’ai piqué un fou rire au moment où tu parles du goûter de Robert/Robin. C’est pas tout à fait un moment Nutella, c’est vrai. Et puis la tête que font Catelyn et Tyrion ! C’est extraordinaire. Très bonnes captures. J’en ris encore !

    J’aime bien le parallèle que tu fais entre Bran et Robert/Robin. En fait, ils sont si différents que j’en avais oublié qu’ils sont cousins.

  33. J’ai toujours autant de plaisir à regarder cette série mais c’est vrai que, pour quelqu’un qui n’a pas lu les bouquins, ça commence à devenir un peu confus niveau personnages 😀

    Genre Theon Greyjoy, j’ai pas vraiment capté qui c’est. Et je le connais encore trop peu pour « adorer le détester ». Moi, c’est clairement le régicide et sa s? »ur que j’adore détester !

    Pareil qu’un commentaire ci-dessus, j’ai pas compris qui était Renly et pourquoi il pouvait prétendre au trône ?

    Quant à la s? »ur de Cat qui allaite son préado, comment dire?EUR? eeeek !!

    En tous cas, merci pour ta review qui m’aide quand même bien à remettre les choses dans l’ordre (et, au passage, à prouver à Julien que j’avais pas rêvé quand j’avais dit que j’avais l’impression que le générique changeait) !

  34. Renly, c’est le ptit ptit frère de Robert. Ils ont un autre frère au miyeu qui s’appelle Stannis. Renly est donc quatrième dans l’ordre de succession, après Joffrey, Tommen (le benjamin des petits princes) et Stannis. Quant à Theon Greyjoy, c’est le pupille/otage de Ned depuis dix ans, c’est-à-dire qu’après la rebellion de son paternel, Ned a raflé au vieux Greyjoy son fils histoire de dire on est bien compaings, on vous l’élève et tout est-ce qu’on n’est pas sympa ? Il a été élevé avec les petits Stark. Tout comme Robert et Ned ont été dressés par Jon Arryn, l’ancienne Main.

  35. Merci pour ces éclaircissements 🙂
    (entre temps j’ai regardé l’épisode suivant, où le lien entre Renly et Robert est expliqué clairement, mais j’étais encore dans le flou concernant Theon ^^)

  36. La reine, pour moi, ça ne passe pas. Je n’arriev pas à la voir autrement qu’appartenant à Jaime, et Jaime lui appartenant. Pas de fils avec Robert, encore moins de sentiments.
    Sinon, cette série est juste… wahou, même si j’ai regretté dans cet épisode l’abscence de deux de mes chouchous, j’ai nommé Sno et Danerys.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top