Categories Menu

[CAMELOT] 101 : Homecoming

Alors, Camelot, cékoidon c’te nouvelle série ? Ben… je vous laisse deviner ?

Donc, j’ai regardé le premier épisode de Camelot… et je me suis fait joliment chier !
D’abord, j’avoue, je l’ai trouvé hyper prétentieux. Je sais pas… j’ai l’impression que quand on veut faire un drama épique, dans le doute, il vaut mieux y aller mollo sur la mise en scène, renoncer à balancer au bout de dix secondes les grandes envolées de violons sur chaque chevauchée dans des paysages somptueux (ça passe ou ça casse) et surtout, surtout… purée, mais les RALENTIS théâtraux, non, quoi !

Et puis pas de bol… dès le début, en ce qui me concerne, c’était mal barré. D’abord, caster Uther outre-Rhin, c’est quand même méga casse-gueule. Je n’ai rien contre Sebastian Koch… enfin… quoique si. Si t’es un poil germanophone, t’as juste vu sa tronche dans tous les téléfilms teutons les plus pourraves de la création, donc c’est pas possib’, ma bonne Gudrun. Pas possib’.

(Les Allemands l’ont vendu contre une bourse de deutschemarks sonnants et trébuchants ? C’est ça ? C’était le deal pour financer un bout de la série ?)

Ensuite… eh bien disons-le : Eva Green est très belle et aussitôt que j’ai su que c’était elle qui jouerait Morgane, je me suis dit qu’on ne pouvait pas trouver mieux… ah ben, je m’étais trompée !
Je ne me permettrais pas de remettre en question ses talents d’actrice, je ne l’ai pas vue dans assez de films pour ça. Mais là, c’est monolithique au possible. Ok, elle est fâchée, tout ça, elle veut dégommer tout le monde et coiffer la couronne, blablabla. Autant dire que vue l’écriture quelque peu réductrice du personnage, son entrée en scène s’apparente à celle d’un 38 tonnes !
Quant à ses expressions, elles se réduisent grosso merdo à ça :

Voilà, et c’est un peu comme ça pour tout. Merlin, c’est pareil. Je comprends pas ! Pourtant, Joseph Fiennes, c’est un acteur potable, non ? Enfin, hormis FlashForward, quoi.
Vous savez quoi ? Je n’ai même pas gardé une capture de lui. Ambiance !
Quant au jeune Arthur (qui est drôlement mignon, par contre, dans le genre blond), son problème, c’est que j’ai envie de beugler « Johannaaaaaa ! » chaque fois que je le vois mais j’ai bon espoir que ça me passe.

Finalement, le seul qui à mes yeux s’en tire plutôt bien, mais là, ce n’est pas vraiment une surprise, c’est…

… James Purefoy.
Qui joue Lot, forcément. Par contre, si son « FUCK OFF » au jeune Pendragon était du meilleur effet, sa scène de boules avec Morgane était une bouffonnerie sans nom. Je n’ai jamais été aussi peu émoustillée par une scène un peu polissonne. Merde, tant qu’à nous mettre un peu de cul – ou beaucoup s’ils veulent – autant que ce soit un peu excitant, quoi !

Je ne vous ferai pas l’affront de vous raconter l’histoire, c’est grosso merdo la même que d’habitude, avec quelques aménagements. C’est sans doute cela qui va me garder devant : l’histoire et l’ambiance. Je reconnais être très exigeante vis-à-vis de ce genre de séries. Il faut dire qu’en matière de fiction en costumes qui se prend au sérieux, Rome à pour moi placé la barre très, très haut. C’est certainement difficile de s’élever à un tel niveau. Réussir à concilier rigueur et divertissement, c’est super dur, en particulier quand on veut raconter une histoire aussi connue que celle du roi Arthur… ou de Jules César.
Là, tout est réuni pour faire une heure de fiction hebdomadaire potable : bons acteurs, chouettes décors, histoire qui déchire, gros effets de mise en scène. Alors je vais quand même regarder la suite… et espérer !

(Vous remarquerez que j’évite volontairement de faire quelque comparaison que ce soit avec « Merlin », « Excalibur », « Kaamelott » et autres variations sur le même thème. Je vous préviens aimablement que si ça part dans ce sens-là dans les commentaires genre « Moi je préfère Kaamelott » ou « C’est vachement mieux que Merlin », je les ferme illico.)

Posted by on Avr 3, 2011 in Camelot | 10 comments

10 Comments

  1. Quand je vois ce que tu apprécies dans cette série, je me dis que tu pourrais peut-être apprécier Spartacus. Mais quand je vois ce que tu n’aimes pas, peut-être que Spartacus te laisserait froide (quoique les scènes de fion sont plus "réussies", enfin excitantes).

  2. Trop artificielles, je trouve… comme tout le reste, d’ailleurs… j’espère que Game of Thrones sentira un peu moins le savon… 😀

  3. Mais la question à se poser, c’est plutôt : quelles étaient tes attentes face à cette série ?
    Surtout après avoir déjà vu d’autres relectures du mythe. Alors était-ce par pure curiosité ? Ou bien tu espérais peut être voir une nouvelle version façon "Rome" (puisque tu l’a citée) ?

  4. Il me semblait que mon dernier paragraphe était clair : bien sûr que j’attends une nouvelle Rome, et l’attente commence à être longue ! (Et encore une fois : rien à foutre des autres relectures du mythe, Astier a prouvé qu’on pouvait le réécrire tranquillou et en déchirant !)

  5. Ce n’est pas chez Starz que l’on verra le nouveau Rome. C’est beaucoup plus "m’as-tu-vu". Faut bien rameuter les jeunes avides de "300" et autres. (Cela dit, quand Spartacus se calme, on peut obtenir des moments grandioses digne de Rome, justement…)

  6. Je refuse de me dire « c’est pas chez… que… « . Après tout, sur CW, il y a SPN.

  7. Ah oui, et j’ajoute que si je regarde, c’est évidemment parce que j’adore cette histoire depuis toute petite. L’épée dans la pierre, le grand roi, le magicien, tout ça… 🙂

  8. Je ne l’avais regardé que pour Eva Green, et, comme tu l’as bien décrit, même elle a réussi à me décevoir (alors qu’elle peut être vraiment très bonne actrice, si, si !)

    J’ai l’impression qu’ils ont pris une pile de clichés purs et durs pour base, versé de grosses louches d’effets dramatico-épiques tous plus remâchés les uns que les autres par-dessus, et balancé là-dedans de pauvres acteurs qui, se voyant donner pour rôles ces espèces d’archétypes éculés et prévisibles, n’avaient pas vraiment de marge pour démontrer ne serait qu’une once de leur talent.

    En gros, je n’aime vraiment pas du tout.

    Bon courage à toi si tu comptes te forcer à regarder ça, personnellement j’abandonne sans regret !

  9. Ouaouh!
    C’est face à une oeuvre mauvaise que les critiques deviennent vraiment intéressantes; c’est quand il y a du mal à dire qu’il commence à y avoir à dire…
    Cette série est donc si mauvaise que ça?
    En même temps, faire une énième adaptation de ce genre de mythe, non seulement ce n’est pas indispensable, mais en plus c’est casse-gueule…

    Morceaux choisis:

    "bien sûr que j’attends une nouvelle Rome, et l’attente commence à être longue !"
    > Sorcière, je t’aime! (1) Rome était juste simplement le summum du summum!

    "Après tout, sur CW, il y a SPN."
    > Sorcière, je t’aime! (2) SPN est ma série culte (ah bon, je l’avais déjà fait comprendre à plusieurs reprises dans mes précédents commentaires? Ah…) Au fait, à quand la prochaine review (celle de l’épisode rigolade)

    "J’ai l’impression qu’ils ont pris une pile de clichés purs et durs pour base, versé de grosses louches d’effets dramatico-épiques tous plus remâchés les uns que les autres par-dessus, et balancé là-dedans de pauvres acteurs qui, se voyant donner pour rôles ces espèces d’archétypes éculés et prévisibles, n’avaient pas vraiment de marge pour démontrer ne serait qu’une once de leur talent."
    > Groumpf, je te félicite: difficile de mieux résumer les divers points qui importent dans une série!

  10. Je me suis endormie devant le premier épisode, et le second m’a à peine tenu éveillé.
    Non pour moi c’est un bide pour le moment.

    Je n’aime aucun des personnages principaux, je ne les trouve pas du tout attachants. Bref. Je sais pas si je vais continuer !

Répondre à Groumpf Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top