Categories Menu

[SUPERNATURAL] 612 : Like a virgin

Tiens, j’étais contente de me remettre à Supernatural, dites donc ! Sauf que bon, pour être tout à fait honnête, ça n’a pas encore été la graaaaande révélation, c’t’histoire-là. J’y ai pourtant mis tout l’enthousiasme possible malgré les conditions délicates (Japon sur le feu, invasion maternelle, répétitions à répétition etc, etc…).

Ce que j’ai trouvé sympa, c’est qu’on retrouve très (trop ?) rapidement le vieux train-train des Winchester. Rock&roll, Metallicar, hôtels minables, enquête en costard, sacs de fast-foods, vannes fraternelles, lampes de poche… tout y est ! On se coule dans cet épisode comme dans de bonnes vieilles charentaises bien éculées mais confortables… y compris pour les deux frangins qui se dépêchent de replonger dans leur petit quotidien. Après tout, c’est à se demander si leurs meilleurs moments, ils ne les ont pas passés à écumer ainsi les bourgades les plus paumées de Vancouver des Etats-Unis.

En revanche, ce qui est un peu agaçant dans cette combine, c’est que Death nous avait promis quelques éclats de la part du Sammy-Boy une fois son âme remise en place, que Cas’ en remet encore une couche avec sa mine consternée après avoir procédé à l’intervention et que… ah ben que ledit Sammy ronque comme un bienheureux avant de se réveiller comme une fleur et d’engloutir quatre ou cinq steacks en guise de mise en bouche. Hellooooo ? C’est quoi c’t’arnaque ?

Castiel : If you wanted to kill your brother you should have done it outright.

D’ailleurs, Vieux-Bobby a l’air tout à fait de mon avis et roule des yeux révoltés en voyant la sauce ainsi rallongée.

Evidemment, Dean s’empresse de vouloir épargner et protéger le Grand Truc qui se souvient à peine être tombé dans le Trou et ça relance une dynamique que l’on connaît (trop ?) bien.

Voilà donc Big Foot frais comme la rosée du matin. Je me dois d’ailleurs de souligner que le changement de jeu de Jared est remarquable et que ça ne doit pas être simple de passer du Sammy sans âme au Sammy mit âme façon bombe à retardement.
Sympa aussi de voir Cas’ – qui a pourtant bien évolué au contact de ses protégés au bout de vouloir faire un gros câlin – se faire avoir comme une bleusaille et déballer toute la vérité à Sam aussitôt que celui fait mine d’avoir quelques lacunes.

(« Revenu sans mon âme, keuwâââââ ??? »)

Par contre, côté Monster of the week, il y a comme qui dirait une petite faiblesse dans les genoux. L’idée était pourtant brillante de faire exister les dragons et de devoir trouver un moyen de les pourfendre. J’ai beaucoup pensé à l’Archange avec sa lance que Dean était censé accueillir (l’Archange, hein, pas la lance… enfin, il fait ce qu’il veut, me direz-vous), j’ai donc été méga frustrée que ce soit expédié de cette façon aussi banale et surtout stéréotypée. Pensez donc. Des vierges effarouchées, terrifiées, jetées dans des cages ? Please…

Et puis le blabla en latin, le brasier, la nana qui débarque en flottant avec les yeux qui brillent ? Bienvenue à Sunnydale, quoi ! (Ceci n’est pas une critique à l’égard de Buffy, hein, c’est juste… du déjà vu.)

Maintenant, qu’on nous sorte une nouvelle grande méchante, ok, soit. Mais au bout de six saisons de nanas canons et vénéneuses, perso, je sature quelque peu, même s’il faut bien lancer un nouvel arc.
Par chance, il y avait quelques ressorts assez amusants. Par exemple la meatsuit de Mike qu’on attend évidemment au tournant. Au détour d’une conversation sur nos fameuses vierges, Dean souligne que lui, préfère les femmes expérimentées. Clac, en voici une qui se matérialise quasiment sous ses yeux ! Une ex de Bobby… dont on commence à se dire qu’il a quand même un fameux tableau de chasse, le vieux sacripant !

Cette dame informe donc notre godelureau que oui, elle sait comment tuer un dragon… et que même, elle possède une lame susceptible de faire l’affaire !

Un cri s’étrangle dans ma gorge alors que je visualise déjà le méga crossover avec « Merlin », m’enfin la châtelaine s’empresse de balayer mes fantasmes en précisant que non, il ne s’agit point d’Excalibur. Ca n’empêche pas Dean de jouer les rois Arthur. Sauf que… hem.

Avec la grosse musique bien épique et ridicule et Jensen qui s’amuse comme un petit fou, j’en ai hurlé de rire.

Trop glorieux !
Et pareil, quand le « dragon » lui pose la question…

Dragon : Where did you get that ?
Dean : Comic-con.

Voilà. Bon. Bref. Au final, j’avais envie que ce soit un peu plus spectaculaire. Il n’y a donc plus qu’à attendre que Sammy se réveille vraiment, n’est-ce pas, Dean ?

(Il vieillit top bien, non ? Ces quelques lignes de plus sur son visage sont tout bonnement adorables.)

Sauf qu’à chaque épisode où ce ne sera pas le cas, je vais être agacée. Et reste à savoir ce que va donner cette intrigue de la Porte du Purgatoire et de Mother of all. En attendant, trop d’éléments tombaient un peu à plat pour que je me passionne devant cet épisode. Cela dit, je n’ai pas passé un moment désagréable, donc… à suivre ! Vous voyez ? Je fais des efforts !

Posted by on Mar 16, 2011 in Supernatural | 14 comments

14 Comments

  1. Hé ben pareil, dis-donc ! J’ai bien aimé le côté "back to basics", on reprend la route ensemble, tout ça, mais en même temps, à cette étape de la série, ça fait vraiment trop charentaises, on ne frémit même plus quand le monstre du jour se pointe. Bon, cela dit, Sam en version cocotte minute qui s’apprête à siffler, c’est intéressant?EUR?
    Et je me suis aussi roulée par terre avec la scène de l’épée. Facile, mais efficace. Mais facile. Mais efficace.

  2. Je les entends d’ici dire à Jensen : « Bon, pour la scène de l’épée, tu fais CE QUE TU VEUX ! » 😀

  3. pareil que vous deux. Sorci tu as bien décris ce qu’ai ressentit vis à vis du retour du "vrai" Sam

    par contre c’est moi ou après nous avoir parlé en long et en large de la relation frères et père, la série est orienté sur la mère maintenant ? En plus de "the mother of all" je veux dire. On a quand même eut le droit à papy samuel et aux cousins maternels. par contre plus rien sur papa Weuh

  4. Wé, n’empêche faut au moins que tu vois le 15, j’en ai pissé de rire, même si le scenar est grosse ficelle, un pur moment de divertissement ;))

  5. Ah, çui-là, je l’ai vu parce que je savais que c’était un « loner » et que j’étais en train de me faire spoiler de toutes parts. Maintenant, je refais le tout dans l’ordre et bien proprement ! (Mais en effet, j’ai bien ri !)

  6. Merci pour tes efforts, Sorcière!
    Et oui, Jensen vieillit carrément bien, il est plus beau qu’à l’époque où il tournait dans des soaps!

  7. Dis, tu nous feras la review du 15, dis ? Dis ? Dis ? Dis ? Siteuplééééééé !!!!!

  8. J’ai hurlé quand Dean a cassé l’épée avec sa dynamite. Ah ben bravo… LOL

  9. Sébastien : c’est l’idée ! 😀

  10. LE truc que tout le monde crève d’envie de savoir c’est bien évidemment si tu comptes regarder le dessin animé ? 😀

  11. Ca va pas, non ??? 😀

  12. Ca a l’air fantastique !

Répondre à breched Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top