Categories Menu

205 : Concordia

Fiou, j’ai eu très peur, devant cet épisode ! (Enfin, tout est relatif, c’est « V », quoi.)
Non parce que les 18 ans de l’héritier, les tronches inquiètes des parents et la petite bataille autour de « c’est qui qui t’aime le plus » et « c’est qui qui te fait le plus chouette cadal », euh… comment vous dire ? On ne peut pas le liquider tout de suite, l’affreux ? Non ? Vous êtes sûrs ?

Bref, on commence cet épisode sur la discrète confrontation d’Anna et Erica qui s’envoient encore des sourires mielleux à gogo. Rassurons-nous, ça ne durera pas !

Et puis tiens, c’est agréable d’avoir à nouveau Nicholas Lea dans le secteur. En bonne fan de X-Files, j’avoue, sa présence touche toujours une petite corde sensible, chez moi. Il ne change pas, ou si peu. Ah, il en a fait, des âneries au côté de Mulder, celui-là, je peux vous le dire !

Bref, hop, cela fait un soupirant de plus autour d’Erica qui décidément ne manque pas d’hommes autour d’elle, la coquine !

(Nice dress.)

Elle est d’ailleurs doublement bougresse dans la mesure où elle doit d’un côté veiller à la sécurité de la super TEUF de la mort organisée par Anna pour célébrer le lancement de son projet Concordia. Censé – rions un peu – apporter du boulot à tous les pauvres terriens au chômedu. Réjouissez-vous, sans-emplois de ce monde ! Anna est là, elle va vous faire bosser !

Ah ah ah. Vous avouerez qu’elle a tout compris, cette taupe. D’abord, je soigne les malades. Ensuite, j’embrasse la foi des pays dominants. Puis j’éradique le chômage. Pas con, pas con.
Donc Erica est censé assurer la sécurité de cette grosse fiesta.

Et dans le même temps – parce que ça commence quand même à joliment lui échauffer les oreilles – planifie l’assassinat d’Anna.

Comme ça, tout va bien, Lisa devient Queen et la voilà parachutée belle-doche royale ! Nice plan, lady !
Bref, pour fêter l’enterrement du RSA, Anna organise une grande soirée à la bibliothèque.

(Le nombre de fois où j’ai arpenté ce même endroit, truc de ouf.)

Eh oui, que voulez-vous, quand on s’y prend aussi tard, eh bien on se retrouve avec le pauvre hall de la bibliothèque de Vancouver, avec de pauvres tentures pour cacher les cafés et autres boui-bouis !

(Un peu triste, non ? En tout cas, pas cher, pour sûr !)

Par chance, cet évènement donne pas mal de peps à l’épisode. Parce que les « tirera, tirera pas », « dring dring, allô c’est Ryan, la Cinquième Colonne s’apprête à abattre Anna », « oh ben puisque c’est ça, je prends ta place, Majesté » et autres « nooooon, pas mon fiiiils ! », c’était assez divertissant !

Au final, voilà mon Marcus qui fait hop… mais attention, il est dans un état critique, pas mort.
Par contre, super discrétion d’Erica qui lui vaut un regard assassin de la Queen Bitch.

Hé hé hé. Bring it on !
Pas gégé de l’autre côté non plus pour Erica puisqu’elle se fait gauler la main dans la boîte de cookies (si seulement) par ses collègues.

Ouh, je connais quelqu’un qui va bientôt devoir prendre le maquis pour de bon !
Et là-dedans, eh bien Curé vient ENFIN de franchir la ligne décisive. En organisant le petit bordel des manifestants aux portes de la fête, histoire de détourner l’attention des forces de sécurité, il a sciemment enfreint les ordres du Vatican. Allez hop, virez-moi cette vilaine soutane, mon bon ami !

Et en parlant des Ordres, ils ont ma bénédiction pour bouffer Ryan et l’enfant parce que franchement, ça devient très irritant, leur affaire. Même si j’aime bien l’idée des agents doubles, triples, quadruples, quintuples, etc… c’est juste que ça s’use vite, ce genre de scène.

De toute façon, je gage que Ryan ne va plus faire de vieux os étant donné que la présence d’une taupe a ENFIN été identifiée par les deux gros durs, là.

En conclusion, malgré ça : la Cinquième Colonne, c’est plus que jamais des boulets.
Il y en a pas un qui est d’accord avec l’autre, ça se bouffe le bec tout le temps pour savoir qui a raison, il n’y a pas de leader, chacun pense d’abord à ses petits intérêts perso, qui ma fille, qui mon fils, qui mon chien… Je sais pas, moi, faut trouver un truc pour souder les rangs. Tes membres, tu leurs organises des petites réjouissances de temps en temps, des petites fiestas, des séminaires, quelque chose. Tu fais venir des gonzesses… regardez Curé. Vous croyez pas qu’il fait tout ça un peu dans l’espoir de tâter un peu de la madame ? Le management, ça ne s’improvise pas, les gars.
Amateurs…

Posted by on Fév 14, 2011 in V | 9 comments

9 Comments

  1. On ne peut pas le liquider tout de suite, l’affreux ? Non ? Vous êtes sûrs ?
    ———-
    Oh que j’aimerais ! Je n’accroche ni au perso, ni à l’acteur. Mais au vu des déclarations de la queen en fin de zode et du petit trip en moto, on devrait enfin être tranquille. En tout cas espérons ! (ils ont du en préparer plusieurs des futurs pères, au cas où)
    C’est sur que lorsque l’on a vu BSG et sa résistance, V s’est le pays des bisounours. En plus comment tu veux qu’ils soient motivé les gars ? Ils sont une poignée. Ils se font trahir à tout va. Il n’y a qu’une nana. Ils ont 10 coups de retards et même quand ils réussissent un truc (mettre hors jeux le bras droit quand même), on dirait que s’est une défaite

    Ah, il en a fait, des âneries au côté de Mulder, celui-là, je peux vous le dire !
    ———
    Il avait trahi Mulder si ma mémoire est bonne. Un truc avec l’huile noire. Il s’était fait couper la main aussi, mais elle avait repoussé. Pi il avait tué le papa de Mulder ou la soeur de Scully ou même les deux. ah X-fils, il faudrait que je me fasse un marathon un de ces jours. Vu que j’en suis à la 6ème saison de ST:TNG et que mes yeux ne saignent pas, ça veux dire que je peux regarder de la vieille SF 😉

  2. *a comme un gout de matcha qui lui revient en bouche :)*

  3. Qu’est-ce qu’on était bien, au frais, à chercher du wifi, hein ma bonne So ? 😀

  4. Yep, c’est comme si c’était hier 😉
    Par contre, c’est vrai que les tentures, ça fait pas trop joli …

  5. Quelle nostalgie les filles (et comme je vous comprends!)

    J’avais vraiment très envie de m’enthousiasmer pour cette série, mais la saison 2 ne tient pas ses promesses. Ceci dit, vu qu’ils rajoutent un nouveau mec canon à chaque épisode, pour l’instant, je tiens le coup 😉

  6. C’est vrai que c’est dur de ne pas penser à ce qu’on a fait exactement ici…
    La première fois, c’était thé glacé en plein mois d’août.
    La deuxième fois, café bien chaud et rédaction de cartes postales. *snif*
    Par contre, je ne me souviens plus avec lequel des deux j’ai bouffé au McDo juste en bas et bu un verre à la terrasse d’à côté. Avec toi, So, non ? Sans doute puisqu’il me semble bien avoir chopé un coup de soleil ! 😀

  7. "Ouh, je connais quelqu’un qui va bientôt devoir prendre le maquis pour de bon"
    …tu oublies qu’Erica a gardé l’Iphone de son fils chéri, celui qui contient les images ou tylerounet fracasse les reliques de l’église.

    Au vu des rebondissements et du suspense intenable de cette série, je m’attends bien à un ‘oui j’ai menti, j’ai été voir le prêtre car mon cr*tin de fils a bousillé le confessionnal et je voulais pas qu’il soit arrêté’ et hop, réponse au collègue au rabais pour scénar de série à deux balles.

  8. Pfff, tous mes espoirs s’effondrent ! 😀 Décidément, ça restera un début de série jusqu’à la fin.

  9. Yep pour le Mc Do et le verre de l’autre côté de ma galerie 😉

Répondre à breched Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top