Categories Menu

511 : Hop a freighter

C’est bien, elle va être simple, cette review, parce qu’à deux ou trois détails près, même si tout est très intéressant, cet épisode nous conduit tout droit vers deux scènes parfaitement renversantes. Au point que c’est quasiment tout ce que j’en ai retenu !

Mais bon, mes captures me rappellent quand même que Dex et sa chérie sont drôlement mignons avec leurs petites mimiques, leurs petits cadeaux, leurs petits projets d’évasion. De vrais petits amoureux ! C’est frappant de voir à quel point il est naturel avec elle alors que tous ses gestes de tendresse envers Rita semblaient si forcés et artificiels.

Ce qui est formidable, c’est que Dexter reste quand même au top. Et qu’il se rend compte bien vite qu’il est surveillé. Ce qu’il met rapidement sur le dos de Quinn. (Oups, pas bon, ça.)

Le dit Quinn qui tout en étant grand amateur de chats pétomanes nous sort quand même sa grande déclaration à Miss Morgan. Je l’avais sentie venir, celle-là, il passe son temps à la trouver formidâble et à avoir envie de gueuler à tout le monde : « C’est ma meuf ! »

Impressionnant revirement par rapport à la saison dernière, décidément.

Quinn : I?EUR(TM)m sorry. I fucked up, I know. I do dumb things. I?EUR(TM)m a dumb guy. But the one thing I did right was to get you to almost like me. Because I really love you.
Debra : Don?EUR(TM)t, Quinn.
Quinn : No, I mean it. There aren?EUR(TM)t many women like you. I know that. You?EUR(TM)re more like?EUR? A guy.
Debra : A guy ?!
Quinn : You don?EUR(TM)t play games where I have to figure out what it is you?EUR(TM)re really thinking. You just say it, usually with a lot of really filthy words that I?EUR(TM)ve never heard before. You?EUR(TM)re the first woman who?EUR(TM)s ever called me on my bullshit, and made me take a hard look at myself. It?EUR(TM)s made me a better person, I think. I just don?EUR(TM)t want to lose you, that?EUR(TM)s all.

Oh. Wow.
Alors là, super bien joué, garçon ! Dans dix secondes elle part s’enfermer dans les toilettes pour couiner de joie, la gonzesse !

Nan mais il faut dire qu’à part les énooooormes oeillères qu’elle s’est planté devant les oeils, elle est splendide Debra Morgan, dans cette saison. J’ai adoré ses échanges avec Jordan Chase qui tente comme un gros relou de rentrer dans sa tête pour la manipuler et qui se prend deux ou trois scuds dans la tronche vitesse grand V. La déclaration de Quinn ne m’en a fait que plus plaisir tant il faut que Deb sache à quel point elle est unique en son genre et à quel point elle peut être formidable malgré ses nombreuses failles et ses échecs. Je l’ai trouvée excellente, cette saison, d’une intelligence et d’une sensibilité professionnelle rares. Avec la dégringolade de Laguerta et l’absence relative d’Angel, ça n’en est que plus flagrant.
En plus, c’est une grande romantique, sous ses airs de grosse dure qui jure comme un charretier. Sa façon de raconter à Dexter qu’elle trouve ça trop mignon que la treizième victime soit sans doute assistée par un homme amoureux, c’était formidable. Tout comme c’est formidable de les entendre tous parler de Dexter et Lumen sans le savoir.

Deb : What they?EUR(TM)re doing takes devotion. To kill someone together, that?EUR(TM)s some pretty serious shit. He?EUR(TM)s risking his life, he?EUR(TM)s putting everything on the line to make whatever happened to her right. As crazy as that sounds, what word would you use to describe that but love ? It’s pretty fucked up, isn’t it ? But kind of beautiful too.

Et voilà comment Debra Morgan résume toute la relation qui unit Dexter et Lumen. Et valide la vie secrète de son frangin. Honnêtement, à ce stade de la série, c’est à se demander si au fond d’elle, elle n’a pas tout capté mais refuse de voir la réalité en face. Elle est trop intelligente pour passer à côté de ça.

(A part ça il paraît que MCH et Jennifer Carpenter divorcent et je peux vous dire que ça me brise le coeur, beuheuheuh. )

Donc, nos deux scènes à couper le souffle, les voici. Déjà, je suis fort aise que Dexter découvre que ce n’est pas Quinn qui le file, comme je me suis attachée à cet abruti de son-of-a-bitch, ça m’arrange. Il était assez évident que Stan Liddy ne verrait pas la fin de la saison mais je trouve qu’il s’en va comme un prince. Déjà, il parvient à neutraliser pendant quelques minutes Dexter, ce qui est la marque des grands.

Evidemment, quelques minutes plus tard, notre tueur préféré reprend le dessus et liquide l’animal de belle façon.

A priori, je n’ai pas respiré pendant les cinq ou six minutes qui ont suivi. Déjà, visuellement, c’est très beau, j’ai adoré la lumière et quand il veut, Desmond Harrington, il est quand même méga-canon.

Daaaaaaaah !!!

Eh ben putain, comment que ça passe pas loin ! Le coup du portable qu’il fait sonner, j’ai cru que c’était la fin !
Et le truc que TU SAIS que ça va lui apporter le plein d’emmerdes, au cops de Deb…

Oups !

Pis là dessus, oh ben c’est bizarre, Lumen qui ne répond pas au téléphone. Oh, mais c’est peut-être parce que l’innocente enfant est tombée dans le piège tendu par l’affreux Chase et sa chose Emily. Oh, ça ne lui porte pas bonheur, à la marionnette, étant donné que pour une fois, Chase s’énerve, et n’ayant pas d’autre outil que ses propres mains, lui balance un bon pain dans la gueule et la tue cash devant la pauvre Lumen.

Je vais vous dire, celui-là, il est quand même bien gratiné, de tueur. C’est peut-être pas Trinity, mais il assure bien, il est glaçant, cruel comme pas deux et on a juste envie de s’en débarrasser le plus vite possible.
Oh, le pauvre Dex qui arrive pour trouver ça, qui appelle sa chérie et découvre les traces de sang, dévoré d’angoisse, j’en étais malade. Remake de la saison précédente, quoi.

Dexter : Is this the only kind of love I’ll ever find ? The kind that ends in blood ?

Allez, plus qu’un ! Je prends mon élan et HOP !

Posted by on Déc 7, 2010 in Dexter | 4 comments

4 Comments

  1. Tu vas nous faire les deux d’un coup ? WOW !

    En tout cas, c’est un des meilleurs épisodes de la série, une des meilleures saisons si ce n’est LA meilleure mis à part la première.

  2. ??pisode pas mal du tout en effet, qui ne laissait pas présager une fin aussi bâclée et ridicule !
    J’attends ta review avec impatience

  3. C’est frappant de voir à quel point il est naturel avec elle alors que tous ses gestes de tendresse envers Rita semblaient si forcés et artificiels.
    ————–
    c’est ce qui est beau dans leur relation. C’est simple avec elle. Même s’il y a ce secret particulier qu’ils partagent, ça prouve que Dexter peut ressentir et agir en humain. Avoir une véritable relation. Quand ils se baladent en amoureux et qu’il lui offre un couteau, c’est vraiment un geste romantique.
    Parfois je me dis que c’est Harry qui a créé Dexter "le monstre". Qu’il aurait mieux fait de l’aider à surmonter son traumatisme plutôt que de lui asséner le Code dans la tête.

    Dexter : Is this the only kind of love I’ll ever find ? The kind that ends in blood ?
    ça m’a crever le coeur cette réplique. On se doute qu’il ne peuvent pas l’avoir tué un épisode avant le final, mais c’est Dexter quoi. Et tu te dis "pas encore !")

    Chase n’est pas Trinity. Mais en même temps Trinity c’est John Lighthow quoi ! Rien que ça, ça tue (plus le reste). Chase est bien flippant quand même. Surtout dans sa façon de manipuler les gens. Sauf les Morgan ^^

    La goutte de sang qui tombe lennnnnnteeeeemeeent. Il n’y a que cette série qui peut donner de la beauté au sang. J’ai retenu ma respiration tout le long de la scène.

  4. Rhaaaaa, la scène du van?EUR? j’ai bien cru mourir d’angoisse à ce moment là !
    Et c’est vrai que Quinn, dans le genre « minet bien coiffé », il est vraiment craquant, par moments 🙂

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top