Categories Menu

510 : In the beginning

« They say that history repeats itself. But I will never put my family in danger again. »

Oui, c’est bien, Dex, éloigne le lardon parce que moi, ça fait quelques épisodes que je ne suis pas très rassurée pour lui.
Surtout avec – entre autres – Stan Liddy (alias Le Vautour) qui rôde autour et qui ferait probablement n’importe quoi pour regagner ses galons de flics.

Brrrrr, que c’est malsain.
Ca tombe bien, ça nous met en jambe pour la suite étant donné que dans le cadre de la délicieuse enquête sur les charmantes demoiselles des bidons, nos bons amis de Miami Metro trouvent de très riants DVD, un pour chaque victime des gentils garçons perdus.

« Despite having considered myself a monster for as long as I can remember, it still comes as a shock when I?EUR(TM)m confronted with the depth of evil that exists in this world. »

La fin de saison approche. L’étau se resserre autour des pires criminels qui hantent cette saison. Et aussi autour de Dexter (alias le Funambule) qui ne peut désormais plus faire machine arrière tant il est impliqué dans l’affaire Lumen. Et pour éviter que ses collègues ne remontent sa trace façon petit poucet, il doit faire appel à ses extraordinaires dons d’équilibristes. Ici, par exemple, gauler le DVD de Lumen histoire que sa frangine ne tombe pas dessus.

Tout cela est donc fort riant. Surtout pour Lumen à qui Dexter rapporte son trophée.

Et de plus en plus, au fil des minutes qui s’égrènent, Dex peine à cacher les sentiments que lui inspire son élève, bientôt son double.

Lui qui tue depuis tant d’années, on voit bien que les cris de Lumen lui percent le coeur. Qui aurait cru…

(Michael C. Hall est définitivement un prince. Et croyez-moi, je m’y connais en matière de princes.)

C’est fascinant de les voir tous les deux se rapprocher imperceptiblement, tels deux aimants, presque malgré eux, alors que pour l’un comme pour l’autre, pour le veuf comme pour la victime de sévices, il semble qu’une histoire d’amour ne pourrait pas tomber plus mal. Mais peut-être pas.

Lumen : You’ve been my only way through this.
Dexter : I guess we both met each other at the right time.

Chaud, chaud, chaud, cacao étant donné les progrès monstrueux accomplis par Deb dans cette enquête qu’elle est elle-même allée déterrer, comme si elle avait flairé le lien qui l’y unit.

« The DVDs. Lumen watching at home. Deb watching here. Both wanting some sort of resolution. But I can only help one. »

Oui, qui mieux que Deb, étant elle-même tombée aux mains d’un tueur dérangé, peut remonter la trace des mystérieux justiciers qui éliminent un à un les bourreaux de ces jeunes femmes ? La conversation qu’elle a avec son frère sur la barbarie de ces types et les répercussions que cela peut avoir sur une victime est à couper le souffle tant elle semble prophétique. Et MCH est encore une fois incroyable dans sa façon d’interpréter le désarroi de Dexter.

Deb : Watching these DVDs… watching it actually happen… is worse than any fucking crime scene. What these women went through, I don’t know, maybe it’s a fucking blessing that they’re dead. No one could go through something like this and have a life again.
Dexter : People may be stronger than you think.
Deb : Believe me, on this one, you’re wrong. There’s no coming back from something like this.

Et comme pour confirmer cela, voilà qu’on fait la connaissance de la toute première victime de Jordan Chase et ses compères, Emily Birch, dont le sang se trouve à l’intérieur de la précieuse amulette du grand gourou. Eh ben c’est pas pour dire mais effectivement, il aurait peut-être mieux valu l’achever, celle-là aussi.

Encore plus quand on découvre qu’elle se fait manipuler par Jordan Chase (alias le Marionnettiste) d’une manière à la fois grandiose et terrifiante.

Oh oui, il prend une dimension terrible, dans cet épisode, l’homme qui déchaîne les foules. En effet, il n’a jamais touché une seule des victimes, mais l’on découvre que c’est lui l’instigateur, capable de s’insinuer si profondément dans l’esprit de ceux qui l’entourent qu’il est capable de les pousser à commettre les pires atrocités rien que pour le plaisir de les regarder faire. Et de jouir de sa toute-puissance. Un vrai Maître Jedi de l’horreur et de la perversion.
Alors forcément, sa rencontre quasi-publique avec Dex, chacun sachant désormais tout ou presque de l’autre, elle a une sacrée gueule.

Jordan : You’re just now putting your life back together after a terrible tragedy. I implore you, don’t invite another one. For yourself or for what’s left of your family.
Dexter : You know, I’m glad you didn’t touch any of them.
Jordan : Really ? Why is that ?
Dexter : Because this DNA test will clear you and leave you all to me. And to her.

Dans le même temps, Emily Birch ayant craché un dernier nom, Lumen parfait sa technique de meurtre histoire de tuer de ses propres mains. Et Dexter de lui offrir des gants semblables aux siens. Et de l’habiller comme lui.

Dexter : You look… (like me ?) … perfect.

Avant de lui apprendre le B-A, BA.

Sous le regard médusé du Vautour qui a planqué une belle caméra dans l’appart.

Elle va donc tuer, la belle Lumen. Pour la première fois de sa vie prendre la vie d’un de ses tortionnaires.

Encadrée par son sauveur.

Le voilà le pendant de la mise à mort de Cole Harmon. Cette fois, Dexter ne se regarde plus dans les yeux de Lumen. Elle lui renvoie le reflet de ce qu’il est et c’est passionnant de suivre leurs réactions respectives, à l’un comme à l’autre.

Pas une pause, pas une hésitation, rien.

Chacun a donc vu l’autre tuer, un peu comme un échange de voeux qu’il ne reste plus qu’à consommer. Je dois le dire, je ne l’ai pas vu venir même si c’est tellement logique. Je n’aurais jamais cru que l’un et l’autre en soient capables. Mais voilà qui scelle définitivement leurs destins.

« Harry tried to mold me into the image of the monster he thought I was. He told me to flee human connection, so that became a way of life for me. »

« But with Lumen I’m someone different. In her eyes, I’m not a monster at all. »

J’ai failli pleurer, j’avais vraiment la gorge serrée. Sans doute parce que… tick tick tick… ça ne peut pas durer. Comment cela le pourrait-il ? En même temps, comment ne pas espérer…

Posted by on Déc 7, 2010 in Dexter | 14 comments

14 Comments

  1. "J’ai failli pleurer, j’avais vraiment la gorge serrée. Sans doute parce que… tick tick tick… ça ne peut pas durer. Comment cela le pourrait-il ? En même temps, comment ne pas espérer…"

    Oui, ba alors ça résume parfaitement mon état après cet épi, mot pour mot limite XD!

    Rah cette saison est prodigieuse, on le dira jamais assez! Et encore un final qui approche..^^’

    Merci pour la review Sorci 😉

  2. ?(TM)??(TM)??(TM)? (l’épisode ET ta review qui prolonge le plaisir 🙂 )

  3. *smouix* 😉

  4. Tick tick tick.

    Ahhh Dexter cette saison est … fantastique, poignant, tripant. J’adore !!!

  5. "Harry tried to mold me into the image of the monster he thought I was. He told me to flee human connection, so that became a way of life for me. But with Lumen I’m someone different. In her eyes, I’m not a monster at all."
    —————-
    C’est tellement poignant cette relation. Tout est bien mené. En douceur. ça devient comme une évidence contrairement à Rita et à la folle pyromane. Et la façon dont ils sont là à se regarder l’un l’autre à la fin de l’épisode, c’est juste beau.
    Mais comme toi je ne peux m?EUR(TM)empêcher de craindre, parce que c’est Dexter et comment pourrait-il y avoir un happy ending pour lui et cette série ? Et en même temps …

    Jordan Chase qui manipulait Emily je ne l’ai vraiment pas vu venir. Et ça le rend encore plus flippant. Sa métamorphose d’Eugène en Jordan, sa manipulation et son emprise, comme il réagit quand elle veut le toucher o_O

    Alex s’était Archie Morris dans Urgence. Du coup ça fait bizarre de le voir dans ce rôle là

    merci pour tes captures sorcière, tu sais toujours comment les choisir

  6. Regarder deux épisodes d’affilée d’une série n’est jamais une bonne idée quand il faut ensuite les commenter !
    ——————-
    tu voulais être à jour pour le season final ? 😉

  7. Je voulais surtout ne pas me faire spoiler. 😉

  8. « Alex s’était Archie Morris dans Urgence. »

    Yes, d’ailleurs ça m’a fait bizarre, ne l’ayant jamais vu jouer ailleurs, pour moi il EST Archie, du coup je n’arrivais pas à une seconde à le prendre au sérieux 🙂

    Tiens, j’en profite pour critiquer LE truc un peu facile de l’épisode, et dont les scénaristes sont un peu trop coutumiers à mon goût : la confusion entre deux lieux. Genre Deb et Quinn s’approchent de la pièce où Dex et Lumen sont en train de faire leur petite affaire?EUR? et hop au moment où ils ouvrent la porte, ah bah en fait non ils sont pas là. C’est pas la première fois qu’ils nous font le coup, du coup au dernier moment j’ai arrêté de me planquer sous la couette en comprenant qu’ils allaient nous resservir cette petite pirouette?EUR? mais franchement, ils valent mieux que ça 😀

  9. Ah moi j’ai plutôt bien marché, c’était pas mal suggéré et j’ai trouvé ça futé que Dex ne suive pas Lumen-la-débutante mais opte plutôt pour la maison d’à côté, ça ne m’a pas choquée, tu vois. 🙂 Ca ne m’a pas fait flipper plus que ça, évidemment, vu que pour moi ce qui est excitant, c’est que Deb soit si proche de la vérité, mais c’était rigolo.

  10. Yes, d’ailleurs ça m’a fait bizarre, ne l’ayant jamais vu jouer ailleurs, pour moi il EST Archie, du coup je n’arrivais pas à une seconde à le prendre au sérieux 🙂
    —————
    Pareil ! du coup je suis contente qu’il est été vite "expédié" (si je puis dire).
    Ce qui est intéressant là, c’est qu’il n’a pas l’air d’avoir la mentalité froide d’un tueur comme les autres du groupe. Mais Jordan l’a parfaitement manipulé. Et jusqu’au bout.

    J’ai marché pour le coup de la pièce. Et en même temps je me disais "nan c’est pas possible. Il y a encore 2 épisodes avant le season final, c’est pas possible que Deb le découvre."

    Je voulais surtout ne pas me faire spoiler 😉
    ——————–
    je m’en doutais. Au fait j’ai commencé Twin Peaks. J’ai fait un tour du côté de tes archives. Tu as reviewé les 3 premier épisodes ? Je suis complètement prise par la série et j’ai le thème qui tourne en boucle dans ma tête.

  11. Oui et j’ai arrêté après, je n’ai pas pu continuer… Sinon, Archie, c’est aussi le premier petit copain de Samantha dans Madame est servie. *assume son passé chargé*

  12. la série ou les review ?

  13. La série… je ne sais pas pourquoi.

  14. parfois ça arrive. Il faut dire que cette série est particulière. Peut-être que tu la reprendras un jour ^^ Moi je continue sur ma lancé. Cheville foulée et interdiction de marché, ça aide T_T
    bonne aprem

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top