Categories Menu

111 : Retribution

Bon, j’imagine que ça ne sert à rien que je m’excite une fois de plus sur les STO et que de toute façon, on va se les farcir jusqu’à la fin de la série donc autant que je m’abstienne et que je finisse cette saison (qui sera peut-être la première et dernière vu qu’ils ont l’air d’envisager de lancer Blood and Chrome comme une vraie série et non sous forme de menus webisodes). Mais tout de même, je commence à en avoir ras le béret des attentats et des gens qui canent gratos. Si encore ils canaient bravement dans de beaux vaisseaux pour sauver les reliques de l’humanité, je ne dirais pas. Mais là, j’avoue, ça me fatigue tout doucement. D’autant que je suis déjà TRES fatiguée. Donc pas très patiente.
La frangine Clarice, elle m’épuise nerveusement. Et maintenant, après avoir anéanti ses copains de Gemenon, elle se met à buter tranquillou ses élèvesslashterroristes, en versant des larmes de croco devant les copines histoire de donner le change.

Après, t’as le jeune Gideon qui était un peu un pantin aveugle mais qui était quand même bien mignon. Paf le chien, une balle dans le cou. Je me suis demandée si on allait le coller dans une baignoire et le relier à un vaisseau mais non.

Et la fête à la pétoire qui continue. Bye bye Barnabus ?

Donc tout ça commence sur fond de « faisons donc péter un astroport juste pour rigoler » du grand Barnabus. Je ne crache pas sur les talents d’acteur de James Marsters, encore moins sur ceux de Magda Apanowicz que je trouve vraiment très talentueuse, très fraîche et très charmante.

Ni même sur ceux de Polly Walker que j’aime beaucoup, mais tout ça me gonfle prodigieusement. Je vais finir cette saison parce que j’aurais trop honte d’arrêter, mais si le prochain épisode ne me flanque pas par terre, je vais finir par perdre définitivement la foi.
Dans l’absolu, je ne trouve pas ça mauvais, c’est même nettement au-dessus de pas mal de séries que je regarde, mais j’en attends beaucoup plus de Caprica et d’un spin-off de BSG de façon générale. Là, je ne suis pas satisfaite, c’est bien, c’est grave, c’est joli, mais c’est insuffisant. Si j’ai pu passer dessus dans la première partie de saison, là, les défauts finissent par me sauter à la figure et je ne vois plus que ça. Outre le fait que je reconnais chacun des sièges de l’aéroport de Vancouver. Outre que je trouve de plus en plus perturbant les plans larges de la ville et ce qu’on en voit quand on est intra-muros. Outre toutes ces petites choses.
Et il faut ENCORE que l’intrigue de Daniel m’escagasse un peu plus. Lui aussi zigouille à tour de bras. Ses anciens compagnons qui l’ont désavoué. N’hésitant pas à faire du chantage, à pousser au suicide des pères de famille, pas franchement reluisants histoire qu’on ne soit pas trop émus. Mais enfin quand même, vous avouerez qu’il n’y en a pas un pour rattraper l’autre.

Oui, je suis fatiguée de voir les gens crever de façon presque anecdotique. Et je commence aussi à me demander comment vont les Adama. Ca fait au moins quatre épisodes que Willy a disparu, on ignore ce que Joseph a fait au cours des trois semaines qui ont suivi son « réveil », si ce n’est qu’il s’est remis sur ses pattes de derrière et qu’il a viré caïd de Ha’La’Tha.

Malgré ça, j’ai encore une fois apprécié de suivre Amanda requinquée, faisant son petit bonhomme de chemin sur ses béquilles, ouvrant petit à petit ses grands yeux sur la réalité de ce qui l’entoure. Curieusement, je pense que c’est la vérité qu’elle refuse dans un premier temps qui va la remettre définitivement sur pied. Elle ne va plus subir, elle va reprendre le contrôle puisqu’elle a désormais des raisons d’être en colère. (La colère, la haine, un moteur surpuissant.) Pauvre Amanda qui fait des cauchemars atroces et à qui son mari reproche, accidentellement, d’avoir tué leur fille. Franchement, j’aimerais pas être dans ses pompes.

Et puis toute cette flotte qui tombe du ciel et qui n’arrive pas à laver tout ce sang, ça fait frissonner.

Et c’est aussi comme ça que je connais Vancouver alors j’ai souri devant les parapluies et les trombes de flotte qui se déversent sur les trottoirs. J’imagine l’enfer que ça doit être de filmer quatorze heures par jour avec une météo pareille. C’est déjà crevant quand il fait juste frisquet, alors quand les éléments se déchaînent et qu’il faut passer la journée dans des fringues mouillées…
(On est d’accord que les acteurs se changent. Tous les autres, en revanche, non.)

Ce qui m’a aussi amusée, c’est le fait que ce soit l’agent Duram qui vienne une fois de plus annoncer une bonne nouvelle à Amanda.

Dans le premier épisode, c’était que Zoe était liée aux STO. Là, c’est que son amie, la seule qui lui reste, est sans doute responsable de la mort de sa fille. Cette même amie qu’elle a surprise tout Holoband dehors en train de prononcer le prénom de sa fille. Mmmmmh.

Bref, ce cheminement m’a plu, une fois de plus. Paula Malcomson a peu de dialogues, elle fait tout passer par le regard et par la lassitude de ses mouvements. Jusqu’au moment où elle prend le flingue. Et le dessus.

Badass Amanda. J’aime ça !

Amanda : Tell me everything.

Ouiche. J’espère qu’elles vont se prendre aux cheveux et assure le show.
Et Daniel a récupéré U87 ce qui est une bonne nouvelle. Allez, maintenant faites péter les donzelles du V-World, qu’on se marre un peu.

Posted by on Oct 21, 2010 in Caprica | 5 comments

5 Comments

  1. Tout pareil !

  2. pareil les STO me gonfle

    pas assez de Adama en ce moment (mais où est notre futur général ?!) et pas assez de robot non plus, pas de V-world et son New Cap City avec son atmosphère si particulière

    les épisodes très "religieux" de BSG passaient déjà plus ou moins bien chez moi. Mais je supportais grâce 1. à la performance de James Callis, 2. Parce qu’il y avait toujours des à côté comme la vie de la flotte, Starbuck bourée ou Lee qui se rebellé contre quelqu?EUR(TM)un et 3. ce n’était à chaque épisode

    et au risque de passer pour une inculte, quoiqu’est-ce "Blood and Chrome" ? Un lien avec BSG ? Parce que j?EUR(TM)avais lu qu’il y avait peut-être un second spin-off en préparation, donc …

  3. Oui, c’est de ça qu’il s’agit. Ca se passerait pendant la première guerre. (Saul Tigh, Saul Tigh !)

  4. donc entre Caprica et BSG 😀
    mais on verrait un Saul Tigh jeune alors ! N’a pas regardé THe plan, du coup l’es possible qu’il y est des info que je n’ai pas.

    😀
    bonne nouvelle du dimanche soir

  5. L’information est confirmée ce soir par Syfy avec une mauvaise nouvelle en prime:
    Pas de deuxième saison, et les prochains épisodes reportés au premier trimestre 2011 🙁

    "Caprica is toast. Syfy has announced that the low-rated Battlestar Galactica prequel has been canceled.

    ?EURoeThe remaining first run episodes of Caprica ?EUR » airing Tuesdays at 10/9c ?EUR » will be removed from the schedule as of next Tuesday, November 2,?EUR? said the network in a statement. ?EURoeThese final five episodes of the season will be re-scheduled to air at a to be announced time in the first quarter of 2011, and will conclude the run of the series.?EUR?

    ?EURoeWe appreciate all the support that fans have shown for Caprica and are very proud of the producers, cast, writers and the rest of the amazing team that has been committed to this fine series,?EUR? said Mark Stern, EVP of original programming at Syfy. ?EURoeUnfortunately, despite its obvious quality, Caprica has not been able to build the audience necessary to justify a second season.?EUR?

    The news comes less than a week after Syfy unveiled plans for another Galactica prequel, this one set 10 years into the first Cylon war."

Répondre à Alexandra Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top