Categories Menu

Genre six mois plus tard…

Pas tout à fait, mais presque… pourtant, j’avais promis des photos de l’expo BSG à Imagin’ères… ben les voilà ! Ce sont les photos de Matrix et Tiwow, gentiment envoyées à moi-même avec l’autorisation de les poster ! Merci, les loulous, elles sont magnifiques !
Bon, je vous fais les honneurs de la visite express, pour ceux qui n’ont pas pu y aller cet été et pour ceux qui y sont allés mais sont nostalgiques.

Imagin’ères, c’est ça, et c’est à Toulouse, donc !

Vous admirerez la superbe reproduction du Mandala de Kara… un peu caché par un chiffon qui gêne, là, rah, on n’a pas idée de poser ses affaires n’importe où quand on est le dernier des Final Five ! J’vous jure, sont pas chiés, ceux-là.

Ca, c’est la partie « sanglante » de l’expo. Avec la blouse d’hosto de Kara (vue dans The farm), le costume « raaah, j’suis mort » de Simon-le-Cylon (The farm itou), la combi du pauv’ gamin manchot qui provoque la grève du vaisseau-raffinerie. Entre autres.

Du lourd, là aussi… une plaque de viper, les sapes de la gentille Mme Bamber infirmière Ishay, des études de décor, si je ne m’abuse le pyj’ à Gaius, et des reproductions de statuettes des Seigneurs de Kobol.

La chemise cochonnée de Kara (que dis-je, ZE chemise, celle de Maelstrom, tranquille), le bouquin de cuisine de Kara (quelqu’un nous fait une fixette, non ?), le costume de mista pwesident, et un petit peu le top-tank du Chief, quand même.

Je ne vous présente pas le chemiser en soie noire qui va aller coquinement mettre une tite balle dans la poitrine de notre Apollo, hein. C’est que pour ce genre d’occasion, une Kara, ça se met sur son 31. (Costume vu dans Sacrifice) A côté, trois fois rien, une cible trouée par nos héros sur le point de s’asphyxier dans… euh… de mémoire… Flight of the Phoenix ? Ou pas…

Au premier plan, les gants de boxe de Kat et tout le matos (vus dans Unfinished Business), plus loin, le superbe flyer « Demand peace » (vu dans Epiphany). Et encore plus loin, l’arme du crime de Zarek et la robe d’Héra.

La clé anglaise (colonel Moutarde, hangar deck) ou à molette, je sais plus, qui tue le pauvre Chief Laird (vu dans The oath), méchant, méchant Zarek, et puis les petits pin’s qui servent à savoir quel est le grade des gensses.

Là, pareil, que du très sympa… les marqueurs qui servent à écrire sur le front des gens qui vont pas s’en remettre (vus dans Daybreak), qu’on a envie de tracer un gros X sur le front de la pauvre Roslin tellement elle non plus ne manque pas de s’en remettre. Derrière, le flyer distribué par l’administration Baltar pour célébrer le premier coup de pelle dudit président sur New Caprica. Autant rappeler que c’est à peu près tout ce qu’il fera sur cette chouette planète. (Faut-il préciser que c’est dans Unfinished Business ?) Ah, je distingue aussi un badge de visiteur plutôt sympathique, là derrière ! Et un stylo, mais alors me souviens plus à qui il appartient, ce brave. Gaius ? Et puis aussi, le très très sympathique et riant kit à morphine du copain Gaeta dans The face of the enemy. Qu’est-ce qu’on s’marre, dans c’te série !

Ah, de la bonne camelote, là ! Les statuettes de moines qu’on trouve dans les quartiers d’Adama (sivouplé !), les froufrous de la robe d’Héra quand elle cavale dans l’opéra (sivoupléééé !), et la baballe de pyramid game. Et un stylo, sans doute celui de Romo, car il faut savoir que Romo utilise beaucoup de stylos, c’est bien pratique pour se libérer quand on est un peu prisonnier des mutins. Hé hé hé.

Robe que voici en entier, avec derrière une cartouche des fameuses cigarettes de la désopilante marque Sarcoma (très très visibles dans Black Market, j’ai revu l’épisode la semaine dernière, on ne voit que ça !). Vous apercevez aussi un bulletin de vote de ZE élection. La seule. Truquée. C’te honte.

Aboule le blé, coco ! Des sous, des sous, des sous ! Et des cubits, plus précisément. Des vrais, sonnants et trébuchants, et du papier monnaie. Pour compléter, une petite carte de triad, pour le symbole. Et tout ça vient de la série, hein, c’est pas de la copie à deux balles ! (Enfin, à deux cubits. Ah ah ah.)

Jadis, autrefois, il y a longtemps, à la fin de la saison 2, Samuel T. Anders faisait sauter des trucs en compagnie d’une rouquine incendiaire avant d’aller sauter une blonde et de briser le coeur de bien des nénettes. Eh bien c’est avec une cigarette et le briquet de cette rouquine qui finira mal (Jean Barolay, RIP) qu’il fait sauter un parking, le coquinou, ce qui ne va pas trop lui porter bonheur, mais bon. Et pour rester dans le même thème, le cendrier de Baltar.

Ca, pareil, ça vaut super top le détour, ce sont les patchs des vaisseaux.

Alors là, ze oeuvre d’art : le Caprican Chess… souvenez-vous, c’est à ça qu’on joue lorsque Hot Dog baptise par inadvertance Athena… Sublime. Oh, et un bout de Caprican Life, juste à côté !

Bon, j’ai zappé plein de trucs parce que… ben vous n’aviez qu’à y aller. Si vous avez de la chance, peut-être qu’un jour, les collectionneurs bouffeurs de grenouilles se prendront par la main et remettront le couvert. En attendant, vous avez toujours le blog d’Imagin’ères où Popo vous a tout bien expliqué l’été dernier. Hop, la rubrique sur l’exposition BSG, c’est toujours . Ne t’en prive pas, Public, comme dirait quelqu’un que je connais.

Posted by on Déc 18, 2009 in Battlestar Galactica divers | 15 comments

15 Comments

  1. "Qu’est-ce qu’on s’marre, dans c’te série !"

    Ahahhhh tu l’as dit ouais XD!

    Tout ça est très très beauuuuu en tout cas *v*! Décidément le chemisier de Kara en soie là, il est vraiment vraiment superbe. Bon certes il a vu Lee s’écrouler au sol, mais bon…Il est beau! ^^

  2. OH.MY.GODS.
    Je ne m’étais pas rendue compte que l’expo avait réussie à récupérer autant d’objets de la série, c’est complètement fou tout ça, est-ce que les passants se rendent compte des trucs qu’il y a dans la vitrine ??? O_O C’est du lourd, de l’exceptionel, des choses ayant fait partie de l’une des plus grandes séries de SF… incroyable ! milles merci pour les photos !
    ps : je sais pas qui a récupéré le casque romain des quartiers d’Adama, mais j’en suis verte de jalousie. Littéralement.

  3. Indeed, c’était sublime ! 🙂
    On est désolés pour les photos ratées, mais bon, avec les reflets, on a fait ce qu’on a pu…
    (D’ailleurs, si vous regardez bien, on peut voir la/le photographe sur certaines, notamment sur la 3°… 😉 )

  4. Elles sont pas ratées du tout, vous vous en êtes super bien tirés ! 🙂

  5. J’ai oublié de remercier encore une fois la très charmante, serviable, généreuse, etc Popo qui nous a accueilli à bras ouverts. 🙂
    (Même si on a un peu raté notre entrée…)

  6. Gniiiiiiiiiiii !!!!

    C’est vrai que c’était magnifique, une expérience unique même… raaah quand on est rentrés dans le magasin, avec du Bear qui tournait en musique de fond, et toutes ces reliques sacrées dans les vitrines <3

    Merci à Popo pour nous avoir accordé de son temps entre deux clients et pour avoir ouvert la vitrine (le Caprican Chess sans les reflets, c’est pas beau ???)

  7. Superbe……..magnifique…………….merci bcp pour ces photos ;)…que du bonheur…

  8. Comme j’ai pas pu aller à Toulouse au moment voulu, je vais me faire un tour de France pour voir tout ça en vrai. ça va j’ai déjà bien commencé !! 😀

    Les photos sont super ! Merci !!

  9. Toulousain, j’ai eu la chance de pouvoir passer dans ce magasin qui est un passage olbigé pour moi dés que je vais au centre. Et je dois dire que même si BSG est derière moi, ça fait drolement bizarre de voir les props que nos acteurs ont touché/manipulé.

    Merci en tout cas d’avoir prêté tes précieux objets!

  10. Ah, ça me fait plaisir que tu aies pu y aller !

  11. Ouais, paske franchement ça valait vachement le coup !

  12. c’est juste magnifique ! et l’échiquier est sublime, de quoi s’arracher les cheveux une paire de fois !!! merci pour toutes ces photos !
    Long live the Switch !!

  13. Hey ben didonc, la surprise matinale !
    Elles sont super vos photos les Chtiots ! Bien meilleure que les notres. *rires*

    C’est fou parce que même en les revoyant, j’ai toujours une hallucination en me disant que c’était chez nous tout ça !

    Merci encore !

  14. Tiens, j’y pense, Sorcière, tu es restée étrangement silencieuse sur les enchères de Caprica… Tu n’aurais quand même pas acquis quelque babiole sans rien nous dire ? Non ?

  15. Nope. J’ai un plus gros chat à fouetter, en ce moment, et il n’a rien à voir avec les séries ! 😉 (La vraie vie. Je devrais envisager d’arrêter ça, en fait.) J’ai jeté un oeil, cela dit, mais bon, il faut faire des choix… Par contre, pour les enchères Stargate, j’ai acheté des bouts de réplicateurs. Gnuhuhuh. ^^

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top