Categories Menu

102 : Seeds

Oh oh ! La Sorcière prend grave son pied et se dépêche de reviewer cet épisode pour aller en mater un autre ! (Ah, les bonnes résolutions de début de série, c’est pas mignon ?)
Nan, mais c’est trop bien, quoi. Bon, l’épisode est un peu en dessous du premier, mais les personnalités se dessinent et ça laisse présager pleeeein de chouettes trucs.

Alors, en vrac…
L’humour. Encore… oh God. Effroyable, par moments. On se demande comment ils osent. Tig, par exemple, qu’on soupçonne d’être complètement jeté d’entrée de jeu et qui se retrouve avec son… hum… ADN à l’intérieur de deux cadavres… ah ben effectivement, il est bien arrangé, le garçon !

Clay : So you’re just gonna stroll outta there with two dead Mexi whores draped over your shoulders ?
Tig : I’ll gut them dead bitches. I’ll flush their bellies with bleach. No DNA. (Ewwwwww !!!)
Clay : What kinda nasty shit did your momma do to you ?
Tig : What do you mean ?

C’est assez horrible, mais j’étais explosée de rire.
Et encore plus (j’ai presque honte, hein) quand ils vont se débarrasser des deux cadavres un peu gênants et que…

Bobby : Hope they looked better when they blew you.
Tig : A little.

*se retient de ne pas exploser encore une fois*

Je sais pas pourquoi, mais ça me fait carrément beaucoup plus rigoler que les blagounettes des Soprano. Pourtant, c’est tout aussi dégueu !
Ah oui, et aussi quand ils déterrent le Mexicain ! (Pauvres Mexicains, qu’est-ce qu’ils morflent.)

Jax : Someone call Greenpeace, we’re saving a mexican whale.

Donc ça, mortel. J’adore cet humour. En plus, je les trouve tous très mimi dans leur petit côté infréquentable. Et ça, les Soprano, je ne peux pas dire que je les trouvais mimi. Non, pas vraiment. Entre les vieux répugnants et le jeune complètement teubé.
Ah ben tiens, en parlant de mimi.

Uééé !

J’ai adoré cet épisode pour la manière dont il nous présente Jax. C’est vraiment un personnage prometteur. Ses deux visages me plaisent beaucoup. Que ce soit celui de la forte tête qui frime à mort sur sa bécane et qui mène ses petites affaires de bandit de grand chemin, parfois avec classe…

Hale : Chief Unser’s retiring at the end of this month. I’ll be stepping into those shoes. Unser’s always had a look the other way policy with the Sons of Anarchy.
Jax : Unser’s a lazy drunk.
Hale : I will not look the other way, Jax. Just a friendly heads up.
Jax : We’re all free men, protected by the Constitution. You look any way you want, Chief.

Parfois moins…

Et celui du petit con avec sa belle petite gueule et qui se tape absolument tout ce qu’il veut, ce qui en plus arrange les affaires du groupe.

Emily : You do me and I’ll do him.

J’adore ce Jax-là. Il est à gifler mais il est irrésistible. Il l’est encore plus quand il est question de la famille, quand sa mère est dans le coin, notamment. Je trouve leur relation très bien écrite. La télé est remplie de relations mères/fils super-compliquées et conflictuelles. Celle-là, elle est vraiment chouette, l’amour est palpable, il y a vraiment une belle alchimie entre Charlie et Katey, ça m’avait déjà frappée dans le pilote, là, ça m’a encore prise aux tripes.
Difficile de détester un type qui aime autant sa maman.

(Perso, mon instinct me crierait : « Fous-la dehors, elle va fouiller dans tes affaaaaaiiiires !!! »)

Bref, quand on fait abstraction des types qui se prennent une hache dans le crâne, c’est un bon petit gars. Gentil, rendant service, qui apporte des fleurs à la mère de son fils (toujours pas clamsée, la camée, tiens), a le sourire facile, est loin d’être illettré, a le sens et le respect de la famille chevillés au corps et est heureux de voir son clan réuni et sa mère heureuse.

Rah, c’est bon, on l’aime, votre héros, arrêtez de nous le rendre aussi adorable !!!

Mais attention… ouh là là, manman elle veille, hein ? Un peu territoriale sur les bords. Et n’hésite pas à fouiller un peu dans les tiroirs de son grand fils.
Pareil, la réplique qu’elle balance en entrant dans la chambre, m’en suis pas tout à fait remise.

Gemma : Jesus, smells like old socks and pussy in here.

Okéééé !

Néanmoins, très intéressant de la voir déterrer cette vieille photo.

Mariée au papa enceinte, donc. Avec Clay à côté. Hinhin.
Fascinant, d’ailleurs, de la voir manipuler son petit monde à son échelle, parallèlement aux hommes qui manipulent la ville.
Le petit numéro auprès de Tara était fameux.

Ca n’a pas l’air d’être le grand amour entre les deux nénettes. Donc là, en plus, on capte que c’est sans doute la petite copine de jeunesse de Jax et il ne fait pas l’ombre d’un doute qu’ils sont sur le point de rallumer la flamme.

Moi, perso, je l’aime bien parce qu’elle me rappelle elle.

Idem, le coup des courses de Donna qui n’a plus un kopeck en poche, très très fort.

Elle va avoir des soucis, Donna, non ? A refuser de se montrer aux dîners de « famille » ?
Dommage, son barbu il me plaît bien. Et j’aurais volontiers bien rigolé devant son échange avec son paternel si ses ennuis financiers ne m’avaient pas autant émue.

(Tain, il est terrible, pépé !)

Et puis le plus important, dans cet épisode, c’est qu’on commence à s’installer dans le fonctionnement des Sons, et ça, c’est absolument passionnant. Surtout quand au milieu de ce vivier de flics pourris jusqu’à l’os débarque le Mister Right qui a bien l’intention de faire le ménage là-dedans. Sauf que Clay et les siens sont tellement futés qu’ils manoeuvrent de manière à faire reculer l’échéance. Je veux pas dire, mais ils sont vraiment très très doués, les gaillards ! Clay, je l’ai trouvé excellent, tirant les ficelles sans jamais s’exciter, sachant quand il faut ménager la chèvre ou le chou, se fendre d’un petit cadeau ou sacrifier une amitié au profit des intérêts du clan. Wow.

Unser : Jesus Christ, this is how you treat an old friend ?
Clay : Nah. It’s how I treat an old cop.

Owned !

On a déjà envie de les regarder se planter. Mais quand on voit comment ils parviennent à rattraper le coup des Mexicaines et à se débarrasser momentanément du justicier qui frappe à la porte, on se demande bien qu’est-ce qui pourrait les faire trébucher.

Le directeur adjoint Skinner, peut-être ?
Pour finir, je suis assez soufflée de voir à quel point tout se tient déjà super bien. Quand on voit le temps que prennent parfois les séries à se mettre en place (oui, dernièrement, Fringe, Dollhouse et même True Blood, ça ne s’est pas fait tout seul), ben là, je m’émerveille de voir la dynamique et l’alchimie entre les personnages aussi bonnes. C’est comme le héros : assez irrésistible.

Et le jeune et le vieux, je trouve qu’ils forment un duo d’enfer.

(Puis bravo à Katey Sagal qui chante « Son of a preacher man », sur la scène finale, la chanson m’est restée dans la tête toute la journée, je l’adore.)

Posted by on Déc 20, 2009 in Sons of anarchy | 7 comments

7 Comments

  1. Ah perso, ça y est, je suis convertie! Je vais attaquer l’épi 10, c’est "sons of anarchy week end" XD!

    Bon, pi oui ça se confirme, le Jax il est vaiment pas à jeter!^^

    Bon visionnage, et merci pour la review *v*

  2. "Pour finir, je suis assez soufflée de voir à quel point tout se tient déjà super bien. Quand on voit le temps que prennent parfois les séries à se mettre en place (oui, dernièrement, Fringe, Dollhouse et même True Blood, ça ne s’est pas fait tout seul), ben là, je m’émerveille de voir la dynamique et l’alchimie entre les personnages aussi bonnes."
    > Cela dit, d’expérience ce n’est pas bon signe.

    Quand je pense aux séries que j’apprécie le plus aujourd’hui, j’ai très peu accroché aux premiers épisodes (à l’exception de Breaking Bad mais c’est à part ça !) : Dexter, True Blood, …
    Inversement, les séries dont le premier épisode m’a donné envie de voir la suite ont pour la plupart fini par me décevoir tôt ou tard (Prison Break, FlashForward, Burn Notice, …).

    Bon, pour SoA, ça rentre dans le troisième groupe : les séries dont le niveau stagne du début à la fin (évidemment, plus la série dure plus il y a de chance qu’elle retombe dans la première catégorie. Mais après deux saisons ce n’est pas encore le cas pour SoA).

  3. Bon signe ? Pas bon signe ? Genre y a une règle ? LOL Ben non, y a pas de règle, sinon il n’y aurait jamais de surprises, bonnes ou mauvaises. J’avais adoré le pilote de Lost… j’ai lâché. J’avais adoré le pilote de The West Wing, j’ai aimé la série jusqu’à son dernier épisode. Franchement, je ne suis pas sûre qu’on puisse généraliser sur ce point. C’est juste super agréable d’être emporté tout de suite par un bon pilote. Et assez rare pour être souligné.

  4. Vrai qu(il n’ya pas de règle, la mienne a plutôt été ces derniers temps de suivre le travail d’acteurs qu j’aime dans de nouvelles séries:

    Courtney Cox pour Dirt et Cougar Town
    Rachell Griffith pour Brothers & Sisters
    Michael C. Hall pour Dexter
    Katey Sagal pour 8 Rules… ("se cache de honte) et SOA
    Bryan Cranston pour Breaking Bad

    and so on….

  5. Je n’avais pas fait le rapprochement avec Claudia, mais après le 1.03, tu as raison, Thérèse ! (Et je comprend pourquoi maintenant, vu qu’elle a fréquenté Don Draper auparavant dans ma timeline !)

    Bref, beaucoup de gueules, j’aime bien. Y’a Charlie Utter en plus, et le pas-terroriste geek de la S1 de Veronica Mars aussi que j’ai trop replacé illico ! 😀

  6. OMG que c’est bon! Rien à redire à ta review, j’aime aussi déjà Gemma (cette histoire de journal que son fils ressort des cartons de son père, c’est clair qu’elle va tout faire pour le retrouver pour qu’il ne le lise pas, *mais ouiii fait la sortir avant de partir*, raah!). Tara me disait grave quelque chose, elle jouait dans Mad men! Et bon je ne parle pas de Jax 😀 pour l’instant il joue le jeu devant ses potes, j’ai hâte de voir comment tout ça va évoluer…

  7. Oui, c’est très très bien, ça ! ??a s’installe tranquillement, Stupido gère ses petites affaires avec maestria, mais on sent que plein de choses se mettent en place pour se refermer sur eux le moment venu, c’est très prometteur !
    Et Skinner, il fait peur ! (oué, d’accord, surtout depuis que je l’ai vu avec des yeux jaunes) (mais quand même, en tatoué, il fait peur aussi)

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top