Categories Menu

103 : Air

Ladies and gentlemen… nous avons un héros !
Il est grand, il est beau (nan, franchement, il est beau, quand même), il a des longues papattes, l’uniforme de terrain lui va à la perfection, les indispensables lunettes de soleil et la casquette aussi. Oui, le lieutenant « Minus » a passé haut la main son très difficile examen de passage sorciéresque.

(Ca m’éclate parce que dans les lunettes de soleil, on voit toujours les caméras et tout le saint-frusquin.)

Rah. Il me fallait un héros, à moi. D’urgence. Justement, je faisais mentalement le tour des séries que je regarde en ce moment, et à part Dean Winchester (qui pleure quand même un peu beaucoup pour un héros), ben ça manque vraiment de gentils, de princes charmants, de héros à l’ancienne, quoi. Le type taillé comme un dieu grec que quand on le regarde, on se dit : « Tout va bien se passer, de toute façon, notre héros est là. » De John Crichton, quoi.

C’est vrai, en ce moment, c’est la mode des SOB, des inadaptés, des cinglés dans leur tête. On les adore, je ne dis pas, mais de temps en temps, ça fait du bien de rêver un peu.

Et c’est là que débarque le lieutenant Scott. Que de loin, on pourrait presque confondre avec un Jack O’Neill qui aurait 30 ans de moins. (Au bas mot.) Il me fait aussi penser à Trip. En moins con, il faut bien le dire.

De surcroît, il roule très bien dans le sable, et ça, si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que c’est un argument en béton. J’aime les héros qu’on roule dans les dunes. Beaucoup. Beaucoup, beaucoup.

Je me demande bien où ils ont pu tourner ça, d’ailleurs. C’est une question que je me posais peu du temps de SG1, mais là, j’avoue que ce désert blanc m’a interpelée.

(Sympathique poporte, également.)

One Ring to rule them all…

Mais entre nous, heureusement qu’il est là, le jeune homme, et heureusement qu’il y a un très chouette suspense à la fin, parce qu’il y a encore pas mal de déchets.

(Non, pas ceux-là.)

Notamment le contact avec la Terre. M’enfin, mais faut arrêter ça tout de suite, les gens ! C’est de la triche !!! Et on s’en fout, de la Terre ! C’est vrai, et bientôt quoi ? Des vivres, des armes, des putes, comme sur Atlantis ? Et le petit dej’ au lit, aussi ? Les six semaines de congés payés ? Allez hop, rompez-moi ce contact de merde et que ça saute ! Vous n’allez quand même pas me dire qu’ils vont faire d’emblée la même connerie que dans SGA, envoyer la cavalerie pour leur donner la main et les relier au monde civilisé ? Mais personne n’a lu l’Odyssée, dans cette contrée ? Personne ne comprend que c’est justement le fait d’être perdu (et par là j’entends TOTALEMENT perdu) dans un monde inconnu qui fait tout le charme de la chose ? Mais si on peut aller faire la bise à Pénélope et à Télémaque avant de partir et qu’on peut laisser ses instructions au royaume, quel est l’intérêt ???

Bref, j’ai trouvé ça du dernier ridicule. Le pire, c’est qu’on va sûrement avoir droit à tout un tas de scènes d’adieux déchirants aussi mal joués et mal mis en scène que celles de Chloe et sa mère.

J’ai hurlé de rire. C’était affligeant, ça ne m’a pas émue une seule seconde. Et quand est-ce qu’elle dégage sa robe hideuse, la fille de ?

En plus, si on peut avoir les conseils de Jack O’Neill, ben c’est bon, hein, pourquoi pas des provisions de PQ aussi pendant qu’on y est ?

Jack : I think the bottom line is… none of us are qualified.

(Ok, je ressors mes DVD de SG1, là.)

Pour en revenir à notre équipe… j’avoue que je les aime bien. Presque. C’est mignon, ces petits jeunes. Ils sont vraiment très très jeunes. Très. Bien plus jeunes que toutes les équipes qu’on a eues avant. La Trinité Scott/Greer/Wallace s’annonce assez grandiose. La tête, les jambes… et les poings.

Eli qui prend une belle couleur de tomate bien mûre à mesure que les minutes passent me plaît vraiment beaucoup.

Ca nous change du McKay qui râle en permanence et qui est d’une couardise à pleurer. Oh, non, Eli n’est pas comme ça. D’entrée de jeu, on lui confie le commandement d’une équipe, et si côté autorité naturelle, il y a encore du chemin à faire, eh bien son courage m’a vraiment plu.
Le coup du bras pour empêcher la porte de se refermer, c’était énorme, pauvre bichou. C’est lui qui sauve tout le monde, une fois de plus.

Le coup du flingue était trop mignon aussi.

Eli : I have a gun !

Non, vraiment, j’aime bien, ces petits jeunes… ça fait vraiment la petite classe de quatrième en sortie verte, non, j’aime bien.
J’aime un peu moins l’excité de service qui distribue les bourre-pifs, qui tire sur tout ce qui bouge et qui laisse les petits camarades crever de soif pour qu’ils se la ferment, mais bon. Il faut bien qu’il y en ait un désagréable dans le lot.

J’ai toujours un peu de mal à accrocher au Docteur. Le rôle n’est pas facile et… je ne sais pas, j’ai du mal. En même temps, son côté jusque-boutiste a un certain charme, mais pour l’instant, je peine à le comprendre. Je le sens un peu comme un danger en puissance, le genre à ne pas prendre en compte l’aspect humain du problème qui est quand même assez important, là.

Néanmoins, sur la fin, le voir en plein stress, c’était tout à fait bienvenu. Là, on dirait presque qu’il est humain.

(Il n’est pas à exclure que Robert Carlyle soit juste trop bon pour cette série et trop bon pour tout le reste du cast. Je me pose la question.)

Au passage, on dit au revoir à Playa, la journaliste de BSG qui est donc le maillon faible du jour. Au revoir, Playa, tu ne reviens pas en troisième semaine. Dommage, tu faisais très couleur locale.

Ah oui, et même s’il n’y avait pas de chemise rouge dans l’équipe, c’était trop drôle de voir tout de suite qui n’allait pas rentrer. Toi, là, le trouf’ qui ne sert à rien… babaille !
Je n’ai pas très bien compris pourquoi le mignon lieutenant ne mettait pas le petit énervé dans l’autre équipe, d’ailleurs, mais bon, en même temps, c’est pas comme si j’avais pris option « stratégie en conditions de crise » à la fac.

Bien apprécié aussi le concept du vaisseau qui cherche ce dont il a besoin. Comme on n’a pas forcément affaire à des rapides, ça peut aider.

Par contre, ras le cul des chansons à la cong ! En ce moment, c’est le festival ! Dans FlashForward, c’est insupportable, j’avais déjà grave saturé dans la saison 5 de House, c’est encore le cas dans une série dont j’ai regardé le pilote hier et paf, là, la fin, autant les paroles sont marrantes, autant c’est naaaaaze, ces séquences musicales pour souligner que ah, c’est triste, vous comprenez ?

Au passage, j’imagine qu’on va tenter de nous faire rapprocher le petit lieutenant saute-au-paf avec la donzelle à z’yeux bleus. Soupiiiir.

(On attend la contre-attaque de sa copine toute en cuisses, là.)

La fin était plutôt mignonne et c’était sympa de découvrir un peu le background de ce personnage central, orphelin de père et de mère (un classique), élevé par un curé alcoolique et un peu trop porté sur la bagatelle pour être honnête. (Ouh, mettre une jeune fille de 16 ans enceinte, comme c’est laid !)

Alors je les attends au tournant, avec ça. Parce que je sais très bien qu’ils sont capables de me bousiller ce frais petit jeune homme et d’en faire un sous-Kirk de supermarché en moins de deux. C’est d’ailleurs déjà presque limite. Ca va bien qu’il a eu une enfance très difficile, hein.
Il leur a fallu une demi-saison de SGA pour flinguer John Sheppard, pas plus, alors que ça partait très bien. J’espère vraiment qu’ils ne feront pas la même erreur. Rien de pire qu’un héros qu’on se met à mépriser.

Matt : I think my point is : there’s just some things you never get over. That’s just the way it is.

(My point too.)

Hé bé n’empêche. Il sait drôlement bien s’y prendre. Je suis pas étonnée qu’il se retrouve à les culbuter dans les petits coins sombres, s’il manoeuvre comme ça à chaque fois.

Par contre… ça vous fait bizarre, à vous aussi, l’absence de générique ? Moi, là, ça m’a fait bizarre, j’avoue.

Enfin bref, je n’ai pas passé un moment désagréable, je me suis laissé emmener et je sens qu’il y a moyen que je m’installe bon gré mal gré à bord de ce vaisseau un peu bizarre et beaucoup très laid.

Je dirais même que j’ai presque hâte de voir la suite. C’est bon signe, non ? En fait, je crois que j’étais vraiment en manque de SF !

Posted by on Oct 10, 2009 in Stargate Universe | 32 comments

32 Comments

  1. Wahou, super synchronisation Sorcière, je viens juste de finir mon épi !

    Brefouille, ça continue de se regarder tranquillement, même si j’ai jeté deux trois coup d’oeil à ma montre…
    Je suis contente de voir que le p’tit lieutenant sur lequel j’avais parié dans les deux premiers épi est définitivement un bon numéro (*toute contente*) il est chou, courageux, un grand sens de l’honneur, bref, un énorme potentiel, et tu as raison, quand je le voyais courir dans les dunes et tout, je pensais à Jack *soupirs* dans sa jeunesse, avant le SGC (oui enfin, j’imagine ^^’)
    A part ça, certains membres du cast passent mieux, d’autres beaucoup moins (la "fille de" là…je peux pas je peux pas je peux pas), certains qui ne savent pas jouer (scene des adieux mère/fille…atroce) et..oh bé dis donc, tu as raison, on a même pas le droit à un vrai générique ? ils ont bouffé tout le pognon dans les effets spéciaux ? ou c’est la tendance minimaliste ?
    (bon,sinon, je noterai que j’ai adoré la musique qui illustre les grands passages dans les dunes…bluffée !!)

    Par contre, y’a quelques ptis trucs que j’ai pas bien compris, si quelqu’un pouvait éclairer ma lanterne…
    La communication terre/vaisseau à l’aide du matos Ancien là… j’ai RIEN encadré ! depuis quand on peut faire ça ? j’ai loupé quelque chose ? C’était présenté dans le premier épi ? ou ailleurs ?(pour infos, j’ai arrêté stargate à la fin de la 8 et j’ai pas regardé atlantis, c’était peut-être dedans ?)
    Désolée de jouer l’inculte, mais ça me perturbe grave (en outre que la mère a l’air traumatisée en voyant sa fille… je veux dire…elle est un peu palotte – et mal fagotée – c’est vrai, mais heu c’est peut-être pas la peine de la rejeter comme ça O_o)
    Oh, et puis la capsule à la fin, c’est quoi ?
    *ok, j’vais peut être aller revoir lépi moi parce que là c’est grave…*

  2. J’avoue que ce n’est pas tant la SF qui m’a manqué (parce que les vaisseaux terriens et téléports, ça a pas mal joué pour tuer les séries), mais justement le retour aux sources, les galipettes dans les dunes et le Gate comme seul moyen de transport. Ca j’aime.
    Et c’est au Nouveau-Mexique, si je ne m’abuse !

    Si le Lt Minus est sympa, il faudra lever le pied sur le Sgt Furax. On dirait un Ronon en pire. Et en plus lui c’est même pas un vrai sauvage !
    Je crois que je dois être un des seuls à aimer le Dr. Cortex, justement parce qu’on est pas sensés l’aimer ! 😀 Quoiqu’il soit peut-être un peu trop dense déjà, wait and see…
    Par contre, moi j’aime bien la Punkette fille à papa, je la vois déjà offworld avec son flingue et botter des fesses. Pas comme la Chignasse blonde soporifique…
    Last but not least, j’espère vraiment qu’ils ne vont pas nous trucider le Col. Badass, je l’aime bien moi déjà…
    Donc oui, j’ai déjà trouvé un surnom à tout le monde ! LOL

    (Et c’est vrai que le Destiny ressemble à un gros phallus… Sacrés Zanciens !)

  3. Bon alors j’ai lu la review sans avoir regardé l’épi (nan j’ai pas du tout oublié qu’il était passé ahem *va se cacher* lol)

    Bref, je vais probablement regardé juste à cause la review qui m’a inspiré confiance. Si c’est pas carrément du travail d’orfèvre ça, Sorcière….C’est fou, quand même XD

  4. Bee, en fait, Rush dit dans le premier épisode qu’il peut communiquer grâce à ces hum… pierres. Et quand Chloe débarque chez sa mère, c’est dans le corps de la gonzesse qui se balade sur le Destiny. C’est super mal foutu, on ne comprend pas, le seul indice c’est qu’elles ont échangé leur fringues, en fait… seulement en fait, elles ont échangé leurs corps… J’aime beaucoup tes surnoms, Maiky, tu mes les prêtes ? LOL

  5. Avec plaisir ! Servez-vous ! 🙂

  6. Oooooooohhh !! *tout s’éclaire*
    Merci Sorcière pour la précision. Non pas que je trouve quand même le procédé complètement limite, et utilisé bien trop simplement… un moment c’est la grosse dèche sur un vaisseau perdu dans l’espace, et la seconde plus tard on se retrouve à Washington à se faire conduire pour dire au revoir à maman…un peu space quoi…ça a pas l’air de les perturber pourtant ce type de transfert O_O…
    (allez tiens, si je faisais un petit aller-retour dans les fringues de Jack moi ? qu’on me donne ces fameuses pierres !)

  7. Je disais dans les commentaires du premier épisode que j’aimais le "petit groupe perdu dans l’espace à bord d’un gros vaisseau inconnu".
    Le truc des pierres, ça fait perdre 80 % de son sens au mot "perdu". Il peut en découler quelques situations sympa, mais au final je n’aime pas du tout l’idée d’avoir un lien avec la Terre. J’avais envie de zapper les scènes sur Terre après à peine 10 secondes : moi qui pensait retrouver la situation aux débuts d’Atlantis, même pas. Vivement qu’ils les cassent ou qu’ils les perdent ces cailloux.

    Les personnages c’est pas encore ça : Eli et Rush ça ne s’améliore pas et Greer me donne de plus en plus l’impression d’être un handicapé mental. Juste Scott qui en effet commence à sortir du lot.
    Les décors du vaisseau (très moche d’extérieur, surtout l’arrière à la Star Trek) me font penser aux formes d’Atlantis avec les couleurs de Moya et c’est de très mauvais goût.
    On notera aussi l’absence manifeste de DHD : le jour où leur PSP/iPhone tombera en panne ou qu’il n’aura plus de pile on va bien rigoler.
    Dans les abonnés absents il y a aussi le générique… ils ont dû se dire que le meilleur moyen pour eux d’éviter les critiques des fans pour un générique de 10 secondes comme il y a eu avec SG-1, c’était de le mettre dès le début.

    Pour ce qui est de l’épisode bah… une planète recouverte entièrement de sable, avec uniquement une forme de vie bizarre qui vous fait voir des personnes du passé, hmmmm… stargate.wikia.com/wiki/C… ?

    Mais sinon, j’ai quand même moi aussi envie de voir la suite.

  8. Le générique, je le préfère comme ça. Une minute de plus pour le reste, et 1 minute de musique pompeuse de J. Goldsmith en moins.

  9. Tu n’aime pas ce vaisseau parce que ce n’est pas un battlestar ? :p

  10. Ah ben voilà, en voyant ta review cachée, ma curiosité a été excitée et j’ai regardé l’épisode, alors que je comptais suivre qu’à moitié !
    Globalement, j’aime bien aussi, le coup du bras dans la porte c’était assez énorme, pauvre Eli… Scott est très sympatoche, Rush toujours aussi asocial, par contre j’aime pas Greer et j’aime pas Chloe (la scène avec môman était incroyablement naze).

    Sinon pour les pierres, c’est bien les mêmes que dans les 9×01-02-03 de SG1 na ?

  11. Et bien, voilà beaucoup de Stargate d’un coup par ici. ??a fait tout bizarre …
    J’ai pas encore vu cet épisode mais quand tu dis qu’il y a encore beaucoup de déchet, je me dis que la série part peut être mieux que SGA finalement. SGA c’était plein les yeux dès le 1er épisode, là peut être qu’ils vont monter en puissance au fur et à mesure ? Enfin j’espère … 🙂

  12. Et personne ne tique au shuttle qui part du vaisseau à la fin ????

  13. Si, mais je me suis dit que j’avais peut-être mal vu ou rien compris. (Et j’aime pas le vaisseau parce que j’aime PAS LES ANCIENS ! Ca fait cinq ans que je le répète ! LOL )

  14. Sauf qu’à mon avis malheureusement, c’est important … Ca et le truc qui a aidé à découvrir le sable !

  15. Honnêtement, niveau scénar, je trouve ça pour l’instant trop faible. Si je base mes reviews dessus, je vais écrire trois ligne et basta. Je préfère m’intéresser à d’autres éléments, ce n’est pas nouveau, il me semble.

  16. Le shuttle, c’est pas juste le vaisseau qui largue une nouvelle porte vers une planète des alentours ? Ou alors j’ai rien compris nan plus…

  17. le truc dans le sable ça m’a fait penser à un ancien qui aurait fait son ascension (et meeeerde !). C’est moi ou ils ne disent pas où est passé l’équipage ? Moi si j’arrive sur un vaisseau tout pourri et ou il n’y a personne, je me pose des questions ! Peut-être que le vaisseau qui part à la fin y est pour quelque chose !

    Pour les pierres, le colonel a l’air de penser que ça marchera plus à partir d’une certaine limite : j’espère. j’aimais bien Atlantis avant qu’ils soient à nouveau relié à la Terre. Sinon, dans SGA elles sont mieux utilisées. Il y a cet épisode où Vala est dans le corps de Daniel qui est très bien fait. Le personnage est joué par les deux acteurs. On les voit aussi dans Atlantis, c’est d’ailleurs l’épisode dans lequel joue 6 (les cylons sont partout !)

    Je pense aussi que Carlyle est un trop bon acteur par rapport au reste du lot. En fait il est trop crédible. Il y a la petit Chen de Urgence (l’asiatique) pour l’instant elle ne fait pas grand chose, mais je préférerais la voir elle à miss Fille de ou la blonde. Sinon je préfère McKay à Eli et de loin. Il était peut-être chiant et lâche mais il me faisait délirer. Et puis c’est un des rares perso de SG qui a une évolution intéressante.

    la franchise SG, c’est quand même des gens qui on faillit m’empêcher de regarder Farscape !?! Oui, oui. Quand j’ai vu Ben Browder au générique j’ai freiné des 4 fers. Parce que le colonel Mitchell merci mais non merci ! Mais il y a avait aussi Claudia Black (ma Vala) alors j’ai tenté le truc. Comment ils ont pu faire jouer Mitchell à quelqu’un qui a été John Crichton !?!

  18. McKay une évolution ??? A part partager de temps en temps ses barres chocolatées et donner une petite tape maladroite genre on est potes à des mecs avec lesquels il vit, bouffe, bosse depuis des années, je ne vois pas très bien ! Ou alors il a énormément changé dans les deux dernières saisons ! LOL Je trouve que ça fait du bien, enfin un vrai gentil, personnellement. Je m’étonne moi-même, d’ailleurs. Sinon, dans le pilote, ils comprennent que c’est un vaisseau sans équipage, non ?

  19. Pour le générique, en principe, il devrait être présent pour le prochain épisode. Le pilote Air était divisé en trois parties.
    Les scènes sur la planète ont été filmées au Nouveau-Mexique. Il paraît qu’ils ont fait des efforts pour qu’on voie plus sur chaque nouvelle planète les jolies forêts de pins de Vancouver. 🙂

  20. t’as pas regardé les dernières saisons d’atlantis ? parce que oui à la fin il se calme (un peu) je le trouve plus agréable en tout cas. Et puis il m’amuse avec sa petite docteur ^^ Je le trouve plus pote avec Sheppard aussi. J’ai adoré les deux épisodes avec sa soeur. Surtout le second. L’acteur y est génial ^^ Quand même entre le premier épisode où il apparait dan SG1 et le dernier d’atlantis il n’y a pas photo.

    tiens ça me fait penser, encore une actrice sous employée dans la franchise SG : Jewel State, la jolie mécano de Firefly.

    tu as raison, Rush pense que les anciens ont fait l’ascension avant de rejoindre le vaisseau maintenant que tu le dis

  21. Je viens de voir que Mallozzi a dit qu’il y aurait pas de générique pour SGU :
    "Nope, sadly no open credit sequence like SG-1 or Atlantis. As for the lack of onscreen episode titles, it was a creative decision."

  22. "the lack of onscreen episode titles" c’est con, c’est ce qui fait que je connais énormément de titres d’épisodes de Stargate et très peu de titres des autres séries. Généralement je récupère (sans le nom), je regarde et je supprime : je ne vois pas le titre de l’épisode passer.

  23. Je ne comprends plus, là, on parle de titre ou de générique ?

  24. "Maiky: Le générique, je le préfère comme ça. Une minute de plus pour le reste, et 1 minute de musique pompeuse de J. Goldsmith en moins."

    Copaing! Bien que Goldsmith se soit éloigné de son style "Star Wars" (je n’ai rien contre, c’est juste trop utilisé dans la sf) pour un mélange intéressant de musiques à la Firefly/DW/Farscape/28DaysLater, le problème réside dans le fait qu’il utilise encore son "Bontempi" par moments à défaut de vrai orchestre mais il n’a pas le talent de Vangelis. J’aurais préféré que la prod fasse appel à un nouveau compositeur (pas forcément Bear parce qu’on aurait assisté à un suicide massif des fanboys de SGA, ils ont été déjà assez choqué par 5 secondes de sesque…).

    Sinon je ne comprends pas tous ces commentaires négatifs envers SGU (pas forcément ici mais sur d’autres sites comme GW). Franchement pour une fois que les persos baisent, chialent, préparent des sales coups, ça fait quand même du bien de voir que les scénaristes ne prennent plus autant leur public pour des idiots. Après seulement 3 épisodes, j’ai l’impression d’en savoir plus sur ces personnages qu’en 5 saisons de SGA! J’espère juste une chose : qu’ils réduisent le nombre de blagues qui viennent plomber un moment très sérieux.

    Si ces mêmes gens arrivent à me faire oublier les 4 saisons honteuses d’Atlantis, alors je dis voui ! En plus ils ont un très bon cast (Robert Carlyle et Louis Ferreira sont ceux qui se démarquent le plus) et d’excellents décors : admettez que le décor du Destiny est beaucoup plus réaliste que les tons pastels d’une cité toute propre supposée engloutie depuis des milliers d’années et puis ils ont une Porte qui déchire (la vapeur qui s’échappe quand le votex disparait, c’est con mais c’est classe 🙂 ).

  25. honnêtement je ne suis pas déçue par SGU comme je le suis par d’autres pilotes de septembre et du printemps dernier. En fait de la part de la franchise SG, je m’attendais à pire. A part "la fille de" et la blonde qui me fait penser à Charlize Theron, il y a du potentiel. J’espère qu’il vont pas trop rester dans le militaire, because le non-couple Jack/Carter c’était soulant. Qu’ils batifolent donc ces petits ;p

    Moi j’aimais la ville Atlantis (restée en bon état grace au graaaaaaaand savoir des anciens :/). ça en jeté les scènes d’extérieurs de la cité au lieu de la base militaire. Et ils trouvaient toujours des coins inexplorés. C’était plus sympa que les découvertes de planètes et les gueguerres avec les races.

  26. Dites, je me demande si cette scène toute pourrie avec la mère de la petite en manteau rose n’avait pas pour but d’introduire un énorme rebondissement, à savoir, la révélation au grand public terrien de l’existence des stargates.
    Parce que sinon, un truc comme çà, on coupe au montage. Et puis pourquoi se sont-ils embêtés avec un sénateur sinon?
    C’est une théorie, mais pourquoi pas? S’ils veulent mettre un coup de jeune dans la franchise, çà peut être un moyen.

  27. L’ennui c’est que… on s’en tape de ce qui se passe sur Terre ! Pour moi, cette scène n’avait qu’un objectif : essayer de nous donner du bifteck sur Chloe, la faire exister ! Et accessoirement la rapprocher du Lieutenant Minus. Franchement, s’ils continuent à faire « Allô maman bobo » à chaque épisode, ça va très vite me gaver.

  28. Le désert, des dizaines de plans par hélico….
    J’avais l’impression de voir un plagiat du film ‘The Doors’ lorsque Jim Morrison part en quête d’identité dans le désert ou alors plutôt Wayne (surtout à cause de Wallace, j’aime pas Wallace) qui part dans le désert à la rencontre de Jim Morrison, ou je sais plus…ou un peu des deux.
    Ou alors une référence à un épisode presque potable de ‘Voyager’ ou le silice devient humain (mais là il clone Janeway et l’équipage)
    Au moins Wallace fait une référence à la Planète des Singes, c’est déjà ça vu qu’il a oublié Xur et Ko-Dan dans le pilote, comme tu l’as si bien fait remarquer

    Bref, épisode low cost budgétaire (après le pilote) et donc qui dit low-cost devrait dire ‘un peu plus d’imagination’…mais je reste cisconspect

    Pour le générique ‘court’ cité plus haut, c’est ce qui se fait à Hollywood. C’est pas moi qui le dit, c’est Martin Lloyd (épisode 200).

    Il est clair que Robert Carlyle est 1000 années lumières au dessus du lot, j’aurais un peu moins de mal à le voir dans SGU si les autres acteurs tenaient la distance.
    Pour moi cette impression est un peu atténuée car j’ai eu mon premier vrai choc Carlyle-on-tvshow en tant que meilleur pote de Bauer dans 24 Redemption et ça fait tout bizarre.
    Même si son interprétation est toute en subtilité ‘regard hagard, mal rasé’ , malheureusement on sent que le scénar ainsi que les dialogues gros-gras des ‘autres’ nous hurlent ‘eh ce type a beaucoup de cotés obscurs’: ‘ce type est méchant on en a bavé sur l’autre planète pile-atomique’, ‘beuh il cache quelque chose’, ‘ptet qu’il est déjà venu ici’ avec ma grande crainte intérieure de voir ‘le vaisseau l’aider à rejoindre sa femme ou faire l’ascension?’
    …ou alors ils vont trouver des anciens ‘zombies’ et il va devoir fuir pour une 3ème fois?

    "Je suis la fille du sénateur"
    Une gentille fille doit s’appeler Chloé (parce que Lana, c’est nul) mais pourquoi me fait-elle penser à Summer Glau? Encore un truc pondu lors de la recherche des caractères types pour faire plaisir à un large public et nous préparer au futur couple de l’année?
    Ca me fait repenser à ce cast SGU étendu d’environ 80 personnes, dont 10 plus ou moins connues, un peu comme Lost quoi. On se permettra de perdre quelques seconds roles en route histoire d’alimenter la(es) saison(s)…c’est utile les seconds rôles, surtout lorsqu’on en bousille deux par épisode. Solde: 78

    Pour revenir à Summer, euh, Chloé et sa rencontre avec maman, c’est vrai que le truc des pierres (que les fans de SG connaissent bien) est totalement mal filmé et mal expliqué.
    Et la scène de la fille du miroir qui dit à sa mère que papa s’est sacrifié, c’est vraiment mal monté et surtout très mal interprété.
    Face au ‘je le dirai à la terre entière’ avec toute cette fausse rage, je m’attendais à une téléportation immédiate sur le USS Georges Hammond en face d’un RDA au col trop serré.
    Mais non, un lien avec la terre? une vérité à révéler au monde? Syndrome Heroes?

    Notez que la référence à Hammond est vraiment cool, c’est un hommage à Don S. Davis décédé l’an dernier.

    Les pierres, c’est un peu le Peter Petrelli de SGU, le truc hyper casse-gueule ultime tout pouvoirs, qui permettra de faire venir n’importe qui n’importe quand dans le vaisseau, le chirurgien pour sauver les vies, le super-savant-geek pour réparer la console en 3 minutes (qui qu’ils sont pas foutu de faire pour survivre ici), la conjointe…oulala on a déjà eu une scène chaude pour nous mettre conditions, oseront-ils par corps interposés? RDA en footing, Woolsey pour faire ‘voyager’?
    Bref, les pierres sont les portes ouvertes à toutes les fenêtres et ça pourrait tourner au méga-n’importe-quoi, mieux vaut vite les désactiver et les utiliser comme pendentifs.

    Et Ming-Na dans tout ça? (celle qui a perdu son Wen depuis Urgences), elle est quand même pas là uniquement pour faire figuration, elle a un book plutôt complet, pas autant que Carlyle mais quand même.
    Ne jugeons pas sur 3 épisodes, mais espérons qu’ils mettent un vrai fond dans l’histoire et que ça prenne de l’ampleur
    On verra ça au prochain épisode (et oui, quand on est en manque de SF on adapte son niveau de lecture)

    Rien à voir, mais vivement le film ‘Moon’

  29. Il y a un truc qui me chiffone ici, le huis-clos va vite devenir soulant s’il n’y a pas un méchant ou d’autres êtres qui viennent foutre le bordel 😀 un peu d’actions que diable !

  30. Je trouve justement très bien qu’on ne nous introduise pas le ou les méchants d’entrée de jeu comme les Wraiths dans Atlantis. Ca laisse le temps de faire le tour du propriétaire et de poser les problématiques.

  31. Et surtout comment garder un ennemi récurrent quand on saute de galaxies en galaxies à chaque zode ?

  32. Il suffit simplement que l’ennemi soit déjà dans le vaisseau ou puisse y accéder, si vous voyez ou je veux en venir.
    De plus:
    – l’attaque du début doit encore être éclaircie
    – les dégats du vaisseau (combat?) doivent aussi être expliqués
    – et on a plein de gens paumés dans un vaisseau = plein de possibilités

    Attention tout de même, au dessus d’Universe plane quand même l’ombre de son pire ennemi: Le mauvais scénariste:
    – Celui qui pourrait reprendre les fichiers archivés de SG1 et SGA (et d’autres séries) pour les remettre à la mode (on a déjà les pierres).
    – Ou l’autre flemmard qui pense qu’il faut faire plaisir à certains en glissant des clichés gluants et complètement hors de propos, ou alors tenter l’humour de manière totalement maladroite.

    SGU n’en est qu’à ses débuts, c’est pas gagné.
    Sinon, j’ai trouvé ce ‘petit truc quivabien’ dans les épisodes suivants de FlashForward et je sens que je commence à crocher.

Répondre à poloneill Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top