Categories Menu

112 : Omega

Hé bé.

Ca, c’était du final très très dense ! Tellement dense qu’il y a un peu des gros trous qui traînent de-ci, de-là, mais bon. Disons qu’avec une deuxième saison en gestation, il y a moyen qu’on ait des réponses aux questions restées en suspens. Y a même plutôt intérêt.

Et d’abord… wow… le début de cet épisode, sans mentir, c’est l’un des trucs les plus troublants et les plus écoeurants que j’aie vus à la téloche. Le calvaire du pauvre gars chopé par le pré-Alpha et sa dinde… nandidiousse ! On voudrait détourner les yeux, mais on peut pas, on est trop horriblement fascinés.

Hop, Amy Acker, donc. Que je sentais tout doucement devenir Doll depuis le dernier épisode. Confirmation. Et… ma qué bonnasse, dites-moi !

Quel dommage que ce ne soit pas elle, le personnage principal !

Tout le retour sur l’histoire d’Alpha, sur la manière dont le personnage d’origine parvient à reprendre le dessus sur les lavages de cerveau, c’était passionnant. Des flashbacks très très bien menés qui permettent d’y voir nettement plus clair dans le fonctionnement de la Dollhouse et de ses Actives.

En vrac, on découvre donc que le Dr Saunders était un gentil médecin qui donnait des sucettes à ses petites poupées.

Et qu’une fois Whiskey, l’Active number one de la DH, amochée par Alpha et le docteur original zigouillé par le même, on a tout simplement donné la personnalité de ce bon praticien à la balafrée. Ca, c’est méga super troublant aussi.
Et je me demande vraiment quel est le lien entre Whiskey et Topher, parce que c’est très chelou, son truc, au geek. Elle est là, sa première faille.

Quand Claire réalise qu’elle est une Doll, qu’elle a été quelqu’un d’autre, elle ne cherche pas à savoir qui elle était (entre nous, vaut mieux pas), elle se demande seulement pourquoi Topher a fait en sorte qu’elle le déteste.
Je suis convaincue que cette haine n’était pas présente chez le brave Dr Saunders et qu’il l’a ajoutée au passage. Pourquoi ? Aucune idée. Mais ce regard-là, il veut dire quelque chose.

Et ça me rappelle trop certaines scènes entre eux. Je me demande si au passage, Topher n’est pas tombé un petit amoureux d’elle, tout comme Adelle est tombée amoureuse de Victor (enfin, si on veut). Bien compliquée, la vie d’employé de la Dollhouse.
C’est ballot, n’empêche, parce que s’il voulait, il n’aurait qu’à se baisser pour ramasser Ivy qui a l’air d’en pincer sévèrement pour lui.

Bref ! En attendant, le pauvre Victor est totalement défiguré, et je me demande bien ce qu’ils vont faire de lui, maintenant.

Du côté des flashbacks, donc, on assiste à l’arrivée de Carolaïne qui fait décidément un effet boeuf sur tous les garçons intéressants de ce côté-ci du Mississipi.

Alpha, tout vide qu’il est, nous fait d’emblée une méchante fixette sur la Carolaïne, et quand je dis méchante, c’est pas l’inoffensif Victor contant fleurette à Sierra, hein ? Nenni, Alpha, lui, il a vite fait de passer directement à la vitesse supérieure. Mignonnement, mais tout de même.

Allez, j’avoue que la Dushku était très bien, dans cette scène, niaise à souhait, juste ce qu’il faut !

Quand elle arrête d’écarquiller les yeux, elle est très mimi.
Mais bon, y a pas trop le droit de lutiner la gueuse, dans le coin, donc Alpha se fait taper sur les mimines.
Et comme les employés sont méga-top discrets et que visiblement, ils ne comprendront jamais qu’il vaut mieux éviter de faire comme si les Actives ne pouvaient pas les entendre, paf, les compliments fusent sur Whiskey qui a décidément un succès fou chez les clients. Et là…

Alpha : Whiskey ? Let Echo be number one.

D’où la gueule balafrée. Le pire, c’est que ça a super bien marché, son truc, puisque Echo est désormais bien la number one.
Bien. Et en voulant effacer Alpha, voilà que ça chie et que Topher lui balance accidentellement toutes les personnalités qui lui ont été implantées jusqu’alors.

Ca n’arrange pas son cas déjà pas très très clair, au garçon. Il nous fait un carnage maison là-dedans, et se fait la malle. La suite de l’histoire, on la connaît, et c’est là qu’on va reprendre.

Alpha est donc reparti avec Echo sous le bras et lui a implanté la personnalité de sa semi-débile de cops qui est depuis devenue Whiskey puis Claire Saunders. Faut suivre.
Il a également pécho le disque dur de Carolaïne. Et commodément flingué le backup.

Et qu’est-ce que ce dérangé veut faire ? Créer une version féminine d’Alpha, c’est-à-dire refiler à Echo toutes les personnalités qui ont été les siennes (d’où l’intérêt des épisodes d’exposition qui ont constitué la première partie de la saison), la voir péter un câble et se flinguer, le tout sous les yeux de Carolaïne qu’il case dans un autre corps. Fiou !

Pour moi, c’est un peu là que ça pèche. Parce que si Alan Tudyk est plus que brillant dans le rôle du gars qui a 48 personnalités différentes qui se débattent dans sa tête, dirigées par sa personnalité d’origine qui était déjà complètement ravagée, ben la Dushku, elle nous fait péniblement une énième vague déclinaison de Faith-la-Tueuse, distribue quelques pains et roule ma poule.

Donc un peu dommage. Néanmoins, c’est super intéressant de constater que si Alpha était cuit d’avance rapport à ce qu’il était avant de devenir Active, ben Carolaïne, à la base, c’est une brave fille. Moralité, Omega, la version « enhanced » d’Echo, ne part pas en saucisse comme le prévoyait Alpha. Et décide même de sauver Carolaïne et sa pauvre hôtesse.

(Expliquez-moi comment j’ai pu reconnaître la petite soeur frisée de Mike Seaver de Quoi de neuf Docteur s’il vous plaît. C’était genre y a 25 ans, j’étais même pas née !)

A part ça, j’ai halluciné tout debout en voyant l’aisance de ce bougre de Paulo dans la Dollhouse. Nan mais il est comme chez lui, le gars, là ! Evidemment, il tire un peu le nez en voyant November se faire dolliser, mais bon.

Roh, la réplique sur les meubles de November est fabuleuse, au passage. Avec Sierra qui entreprend le beau gosse d’entrée de jeu, c’était très très bon, cela.

N’empêche, heureusement qu’il est là pour empêcher… c’est quoi son nom, déjà… Tanaka ? Oui, Tanaka de venir fouiner plus avant.

(Et c’est là que j’ai compris ce que Mark Sheppard voulait dire au sujet de ses problèmes de torticolis.)

Pour la petite anecdote, à Bonn, un fan a demandé c’est quoi ce nom de Jap’ pour un type qui n’est pas Jap’ du tout. Ben en fait, au début, il devait être Jap’, et finalement, Mark a été casté. Mais il a gardé le nom. Donc, on va dire qu’il a été adopté par un couple de Japonais.

Alors, concernant notre Paulo, je me suis bien marrée en constatant qu’en fait, il parvient bel et bien à sauver Carolaïne, dans la mesure où c’est lui qui réceptionne le disque dur de sa belle flanqué par dessus bord par Alpha.

Echo/Omega : You saved her.

Voilà, tout de suite, ça va beaucoup mieux.
Malheureusement, et je trouve ça relativement impardonnable, il manque trop d’éléments. Quid de la mission de Sierra et November ? On ne les reverra pas de l’épisode, ou presque !

On passe direct à Paulo qui accepte de bosser pour la Dollhouse en échange de la liberté de Mellie/November/Madeline !

Je veux bien que ce soit tout à fait le genre du bonhomme, mais il manque quand même un ou deux trucs pour faire la transition.
On se doute également que s’il fait ça, c’est pour être auprès de sa Carolaïne bien sagement rentrée au bercail, et histoire, sans doute, de l’emporter sur son blanc destrier aussitôt qu’il en aura l’occasion. Tout de même. C’est un peu rapide.
J’ai également dans l’idée que ni Adelle ni Langton ne sont dupes, mais ils jouent magnifiquement le jeu et ça les arrange, pour l’instant, d’avoir Paulo dans leur camp. On repart donc pour des faux-semblants de ouf, et c’est plutôt rigolu.

J’ai beaucoup aimé le départ de Madeline qui a l’air de beaucoup apprécier notre Paulo.

Eh ouais.

C’est chouette de voir ça, de constater l’attachement d’Adele pour ses Actives, quelque part…

Et puis en parallèle, il y a ceci de très joli.

Et ça.

Très jolie fin.
Et pour le petit WTF…

Echo : Caroline…

Eh oui, tout comme Madeline a de vagues réminiscences de ses nuits torrides avec un beau pilote de raptor, Echo n’a pas totalement oublié ses récentes aventures…
En tout cas, on peut se rassurer : elle ne tournera pas comme Alpha, de nouveau dans la nature, entre parenthèses.
Mais n’empêche que cette nouvelle constellation est assez prometteuse et que je suis pressée de voir le Paulo à l’oeuvre ! (Je regretterai quand même Miracle Laurie. Snif… )

Hop, Schluss pour Dollhouse ! Je vais maintenant m’atteler aux Wives !

Posted by on Juin 6, 2009 in Dollhouse | 10 comments

10 Comments

  1. Moi je me demande si on reverra Amy Acker, étant donné qu’elle a été casté dans une autre série. Et vu que Whedon va surement devoir virer du monde dans le cast à cause des réductions budgétaires, snif…J’aimerais bien avoir la suite de son histoire mais bon…

  2. J’aime beaucoup amy également ^^

    Rahhh je venais juste de quitter un forum anglais de DW et je tombe sur ce titre : OMEGA
    là c’est du harcélement le doctor me suis partout où je vais MDR

    Omega et l’un des 2 créateur de la race des time lord ( avec Rassilon ) Les 2 sont presque considéré comme des dieux .

  3. AAAAAAAAAAAmyyyyyyyyyyyyy. je l’aime trop, elle est magnifique ! c’est clair que si ça avait été elle l’actrice principale… elle, au moins, sait jouer ! Et je la préfère largement à Summer, donc je suis contente que ce soit Amy qui soit dans la série…

  4. Amy Acker était le plus gros point fort dans Angel ( dans le rôle de fred et ensuite d’illyria )
    tout le temps super mimi ^^

  5. J’ai adoré qu’on ait plus d’Amy Acker et j’espère qu’elle aura au moins un peu le temps de passer pour la saison 2.
    Par contre, j’ai pas trop aimé la motivation d’Alpha avec sa Carolaïne lui aussi, mais qu’est-ce qu’ils ont tous avec elle !! Incroyable ce truc ! Mais, c’était pas mal de montrer que ttes les dolls n’agissent pas de manière aussi mignonne que Viktor/Sierra.
    Et pis Alpha qui vise pile la fille Wendy/Caroline dans le cou et après il raterait une vache dans un couloir et pour finir, il s’en va super facilement et on en parle plus…
    Et toute cette saison Echo aura oublié de débrancher la fonction Faith, on y a eu le droit presque à chaque fois, à la baston !

    Sinon, la scène finale avec la musique était chouette et Topher est touchant malgré tout. C’était pas gagné au début !
    Pour November, je suis dans le déni ! J’espère toujours qu’ils ne l’ont pas vraiment libérée et laissée partir aussi facilement… ^^’

  6. En fait, on peut se demander aussi s’ils vont garder l’acteur au nom compliqué qui joue le rôle de Victor, parce qu’il ne sert plus à grand-chose, maintenant.

    Adelle pourrait choisir de le garder tout à elle. LOL

  7. En fait c’était pas le dernier épisode de la saison y’en a encore un dernier "Epitaph One" (le titre en dit beaucoup sur le contenu de l’épisode).

  8. Paraît que la saison 2 se déroulerait entre le s01e12 et "Epitaph One". Vu que ce dernier a été tourné avant l’annonce d’une saison 2, je préfère attendre avant de le regarder.

    Sinon, le s02e01 accueillera Jamie Bamber, et le s02e02 accueillera Michael Hogan. Grumpf.

  9. Bon j’ai enfin regardé la série et j’adore!
    Par contre j’ai pas du tout compris la même chose que toi consernant Claire, Alpha et la scène de torture au début de l’épisode.

    "Alpha est donc reparti avec Echo sous le bras et lui a implanté la personnalité de sa semi-débile de cops qui est depuis devenue Whiskey puis Claire Saunders. Faut suivre."

    Au début de l’épisode ce n’est pas pré-Alpha de son vrai nom Carl qu’on voit torturer un pauvre type, c’est un pauvre type qui s’est payé de Dolls pour se faire croire qu’il était enlevé. Les deux dolls étant Alpha et Whiskey implantés des personnalités de Bobby et sa copine débile. Maintenant, je crois que la fille n’a rien à voir avec la vrai personnalité de Whiskey, d’ailleurs dès qu’on lui propose son traitement elle accepte tout gentiment alors que Alpha résiste, probablement parce que Bobby fait écho à la vrai personnalité de Carl et c’est surement pour ça qu’il est partit en live pour cette mission. J’imagine aussi que c’est pour ça que c’est la personnalité de Bobby qui prend le dessus parmi les 48 de Alpha et que c’est pour ça qu’il implante la personnalité de sa copine dans Echo pour commencer.

    Quand on voit que Alpha dès qu’il peut réagis comme l’aurait Carl, ça éclaire assez sur Echo. Sachant que Caroline était du genre à vouloir sauver les animaux et déjouer à elle seule des complots mondiaux, on comprend mieux pourquoi sa version doll passe son temps à vouloir sauver la veuve et l’orphelin en dépit des ordres.

  10. Ah merde, c’est couillon, il suffit d’une réplique ratée ou d’une mouche qui passe et on comprend tout de travers… il faudra que je revoie ça, un de ces quatre…

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top