Categories Menu

402 : Breaking and entering

Burp ! Oh, moi, j’ai du mal à digérer le mexicain de ce midi !

Bon, alors lançons les paris ! A votre avis, jusqu’où peut encore aller Prison Break dans le mauvais goût ? C’est vrai, prenons T-Bag, à tout hasard. Le lascar, pédophile présumé (mais BIEN présumé), complètement azimuté, manchot vaguement recollé (je suis la seule à trouver insupportable la vue de sa patte jaunâtre qui n’a l’air d’avoir qu’une envie, celle de retomber ?) qui se retrouve dans le désert à dévorer les pages d’un livre dont j’ai mal compris l’utilité avec un sidekick… qu’il finit par bouffer au barbeuc’ !

POUAH !

La question, c’est : mais qu’est-ce qu’ils peuvent bien lui faire faire de plus, maintenant ???

La réponse : mettre fin à ses souffrances aussi vite que possible, j’en suis gênée pour Robert Knepper que je trouve un acteur très décent.
Mobilisons-nous pour sa libération, qu’il rejoigne Peter Stormare dans le clan des acteurs pas tout à fait grillés par Prison Break. Vite !

Donc ça, ridicule.

Par contre, tout à fait jouissif de voir les tensions qui règnent dans le petit groupe de bras cassés dirigé par Scoffield. Ah là là, je sens qu’on va avoir droit à notre lot de croche-pattes et autres lits en portefeuille si on en juge par les regards en biais que se lancent tous ces braves gens, si ravis de bosser ensemble. Pensez un peu. C’est qu’ils s’en sont fait, des crasses, en trois saisons !

Je me demande combien de temps il faudra à nos boy-scouts pour se retourner les uns contre les autres.
Avec ça qu’on leur colle un geek (asiatique, le geek, bien sûr) parce que vous comprenez, les nouvelles technologies, c’est pas trop leur rayon. Et puis on a la caution intellectuelle en la personne de Sara, il faut bien qu’elle serve à quelque chose. Notre schtroumphette à lunettes enragée étant la seule, visiblement, à voir un jour mis le nez dans son Odyssée. C’est sûr qu’on ne compte pas sur Lincoln pour nous mettre au jus de tous les détails de l’oeuvre d’Homère.

Dans l’histoire, je me suis relativement amusée à les regarder s’escrimer à rentrer dans la baraque du monsieur détenant Scylla. Ironie du sort quand on sait qu’une saison sur deux, le but du jeu, c’est de sortir d’une autre grande maison avec des barreaux.
Néanmoins, il vaut mieux ne pas repenser aux plans sur-tarabiscotés du Scoffield de la saison 1 parce que ça donne trop envie de pleurer tellement ce qui se passe ici paraît bateau à côté. Genre la nana qui bosse dans la maison du bonhomme, jamais elle pose son énorme sac à main quand elle arrive au boulot. Non, non, elle se trimballe avec dans toute la baraque. C’est c’laaaaa, oui !

Du coup, ravie que leur arnaque ne fonctionne pas. C’est un peu dommage pour Sara qui s’était bien débrouillée pour mettre le téléphone aspirateur de données dans le sac de la dame et pour Bellick et Mahone qui devraient envisager de monter un numéro à deux tellement ils sont bons en pickpocket et gentil défenseur des dames dévalisées.

Et donc bonne nouvelle ! Il n’y a pas UNE carte de données, mais SIX cartes de données ! Scylla, monstre à six têtes. Ah ça, c’était pas mal, il faut bien l’admettre.

Sinon, voilà que Scoffield nous fait le coup de pisser le sang.

Pour sûr, c’est le fait de s’être détatoué les deux tiers de la couenne qui lui a filé le cancer des naseaux.

Posted by on Sep 8, 2008 in Prison Break | 22 comments

22 Comments

  1. J’ai pourtant défendu sur plein de forums Prison Break saisons 2 et 3, en disant que d’accord c’était crétin, mais au moins c’était marrant.

    Mais là, même moi je peux plus… j’abandonne…

    Au début de l’ép.1, Whistler vole une carte, en fait une copie, donne la copie à la brune, et refile l’originale à un type. Ensuite, on ne sait comment, il récupère cette originale pour la montrer à Scofield, se fait buter par un type qui récupère l’originale… pour la redonner au même type !!! WTF !!!

    Quant à T-Bag cannibale… pfff…. j’arrête.

  2. Regarde Fringe, c’est rafraîchissant dans le genre nawak… 😉

  3. Je ne veux pas défendre, loin de là, croyez le bien mais je pense qu’on voit l’autre enclume se planter dans son dos quand Scofield arrive dans la pièce et que ouais, cet imbécile refile la copie à ses commanditaires et pas l’inverse.

    Enfin bon, c’est vraiment trop à chier. Même le crâne rasé des frangins ne me motive pas et même Mahone chéri là, son rebondissement à lui, c’était trop gros.

  4. Ben, faut dire qu’ils n’ont pas de très beaux crânes, hein, on a vu mieux. *camisole*

  5. T-Bag cannibale ? Non mais les scénaristes ne savent vraiment plus quoi inventer… Ce serait comique si ce n’était pas si désespérant.

  6. Dans PB, je crois que je vais me concentrer uniquement sur Mahone pendant encore qq épisodes. Si vraiment, ça ne décolle pas, alors je lâche. Ceci dit, le premier épisode m’avait plus atterrée que celui-là.

  7. De même… Cet épisode se laisse regarder au contraire du premier qui pue le cliché. En tout cas, je n’éprouve pas de honte à dire que j’ai aimé l’épisode et que j’attends de voir le troisième.

  8. Je l’ai trouvé beaucoup plus divertissant que le premier. Normal, il se passe des choses ! 😀

  9. J’étais un gros fan de Prison Break, dès les premiers épisodes. Pour plusieurs raisons, une mise en scène pas mal du tout, le scénario valait le coup, dans certains épisodes (saison 1 et 2) y avait même des plans énormes pour une série.

    PB m’a donné l’occasion de découvrir des acteurs superbes (Kellerman) ou d’en redécouvrir (William Fichtner dans le rôle de Mahone est énorme, pourtant souvent résolu aux second rôles au cinéma). Sans parler de Robert Knepper dans le rôle de T-Bag.

    Mais la je dois avouer que si la saison 3 partait légèrement en vrille, la saison 4 devient vraiment n’importe quoi. Les valeurs principales qui faisaient ce qu’elle valait au début ne sont plus présentes dans PB. Evasion, plan et préparation, et tatouage ! n’existent même plus.
    Genre le mec il arrive à enlever en une seule fois tout son tatouage, les pros de l’évasion qui se font choper par un flic, se soumettent en 2 temps 3 mouvements sans broncher. Déjà Lincoln a été acquitté, alors pourquoi l’arrêter? Les autres à la rigueur, et même pour Michaël, il a été prouvé que son frère était innocent, et lui aussi.
    Rien que les deux premiers épisodes, c’est nimp. Et dans le 3e, c’est limite pire, surtout quand ***

    Franchement désolé pour ceux qui espèrent toujours que PB se relèvera, mais pour moi, PB est devenu le cliché même des séries qui valaient le coup au début, mais qui, emmenée par le syndrome du capitaliste, devient une série seulement pour faire de l’audience.
    Seulement deux saisons étaient prévues à l’origine, et voilà la 4e qui s’annonce, pour moi, catastrophique.La preuve même que quand les producteurs rentrent dans la partie, la partie est belle et bien finie.

    Prison Beurk, ou l’art de couler une série en 2 épisodes.

  10. <= La Sorcière : La question, c’est : mais qu’est-ce qu’ils peuvent bien lui faire faire de plus, maintenant ??? =>
    Le faire jouer dans LE TRANSPORTEUR 3 ? 😉

  11. Kurty, j’ai édité ton comm pour les spoilers du troisième épisode…

  12. Bon alors là c’est sur, ton commentaire m’a bien dissuadé de commencer la saison 4 ! J’attendrais la diffusion sur M6, y a d’autres choses plus intéressantes à regarder. J’espère juste que Yvan Attal a changé d’avis, le pauvre jouer là-dedans quand même…

  13. Le coup du tatouage, c’est que l’acteur en avait eu marre d’avoir dû passer toute la saison 3 en manches longues.
    Mais ça reste n’importe quoi…

  14. Wai désolé pour les "spoilers" sorcière. C’est pas gros non plus, mais c’est sûr ^^.

    Audrey, désolé si je t’ai dissuadé, mais je t’avoue moi qui j’abandonne très rarement une série, surtout quand elle me plaisait, là je suis vraiment déçu. En tout cas, j’espère tout comme toi que Yvan Attal aura autre chose à faire que de s’enterrer là-dedans.

  15. @kurty : je ne parlais pas du tien ^^ de toute façon ça aurait été pareil vu qu’ils descendent tous la série LOL

  16. ben je comprend qu il en ait marre du tatouage, de toute maniere, a la fin de la saison 2 le tatouage il servait deja plus. Mais tu t enleves pas un tatouage aussi grand en une nuit, et pas aussi facilement. Les scénaristes ont totalement déconné là-dessus. Ils auraient pu affiner la chose. C’est dommage.

  17. "Le coup du tatouage, c’est que l’acteur en avait eu marre d’avoir dû passer toute la saison 3 en manches longues."
    > On ne le voit pas une seule fois en manches courtes dans les 3 premiers épisodes :S

  18. Non mais, pour le tatouage, vous z’avez pas compris, c’était pas un vrai! C’était un lavable à l’eau, comme les tatoo malabars… Tsss… Vraiment incultes!!!!

    Hum, oui, je sais, je sors…

    Je vais pas répéter une enième fois que seule la S1 valait le coup… ça fait pas avancer le schmilblik… 😉

  19. Bon, alors finalement qui pourrait faire un remontage de la série o on ne voit que Mahone ? 😀 Je ne vois plus que ça comme solution ! 😉

    Au fait, quelqu’un sait pourquoi les deux bourrins portent encore le crâne rasé ? Ou bien c’est par pure habitude que dans leurs multiples fuites ils n’oublient jamais leur tondeuse de poche ?

  20. Bon bah moi, j’ai définitivement (enfin, je crois) abandonné ! Je me suis dit que si je ne regardais que pour me marrer devant l’énormité du scénario, autant venir lire les reviews que tu en fais, c’est aussi drôle, parfois même plus, et ça prend moins de temps.
    Selon Julien (qui a décidé que, pour se venger de Doctor Who ou Supernatural, ce serait ça, « sa » série qu’il regarde sans moi), cet épisode enfonce le clou en ressuscitant Gretchen?EUR? il s’est foutu de moi, hein ?

  21. Moi je sais pas, j’ai plus rien compris…

  22. g b cd

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top