Categories Menu

409 : The shape of things to come

Rah, c’est agaçant, à la fin ! Trop trop trop de questions, maintenant ! On sent que les enjeux sont immmmmmenses ! Qu’il y a un truc monstrueux derrière toute cette histoire (et que décidément, les rescapés du vol 815 sont de tout pitis machins dans un gigantesque engrenage), mais QUOI ???
Qu’est-ce qui justifie que Benjamin Linus regarde sa fille adoptive se faire descendre sous ses propres yeux sans même envisager un instant de se bouger un tout petit peu le cul ?

Ben : She’s not my daughter. I stole her as a baby from an insane woman. She’s a pawn, nothing more. She means nothing to me. I’m not coming out of this house. So if you want to kill her, go ahead and do it…

Atroce. Quand on pense que les dernières paroles qu’aura entendues Alex, ce sera celles-là, ça fiche encore plus les nerfs.

Chose intéressante (tout de même), Ben décide de lâcher le Pet Noir sur Zipacna et ses copains histoire de montrer qui c’est le chef, nom d’un chien. La chose est donc contrôlable d’une manière ou d’une autre. Ca rappelle de très bons souvenirs, d’ailleurs.

Scronch scronch dans les sous-bois. Exquis.

Ce qu’il y a de bien avec Ben Linus, c’est qu’on ne sait jamais sur quel pied danser. C’est rare d’avoir à faire à un personnage aussi intelligent, cinglé, déterminé, flippant, complexe et parfois émouvant. C’est que je l’aurais presque cru quand il dit qu’Alex ne compte pas pour lui. Alors quand il va lui dire au revoir, forcément, limite ça vous tirerait une larmiche.

Et sa douleur est bien celle d’un père.

Mais au nom de quoi a-t-il laissé faire une telle horreur ? Au nom de quoi sacrifie-t-on un enfant qu’on a élevé et aimé, bordel ?! Ca, je ne comprends pas. Ca me dépasse. Je veux savoir.

Sinon, évidemment, Michael Emerson est grandiose, c’est pas nouveau. Il a un petit côté acteur old-school qui fait qu’il aurait presque été à sa place dans un Hitchcock. Sa manière de bouger sans bouger, ses attitudes. Je le trouve fascinant. Outre que comme dit Widmore, il a des yeux « horribles ». Je ne sais pas comment il fait, mais ces pupilles grosses comme une tête d’épingle au milieu de ces iris d’un bleu laiteux, ça fait un effet monstre.

Toujours est-il qu’à l’occasion d’un flash-forward, on le découvre se réveillant en plein désert. Et là, on se demande quand même d’où (de quand ?) il arrive…

D’autant que quelques minutes plus tard (après avoir tué quelques types comme on prendrait son petit dej’), il demande à une dame si on est bien en 2005. Hem.

Après ça, on découvre que Sayid a retrouvé sa Nadia, qu’il l’a épousée, et que malheureusement, elle s’est fait descendre aux States.

Voilà comment ce gros malin de Ben Linus parvient à manipuler Sayid et en fait son homme de main number one. En lui vendant le meurtrier de Nadia. Bien lancé, y a plus qu’à.

Pauvre Sayid. Il n’aura pas été heureux longtemps avec l’amour de sa vie…

Sur la plage, on a des envies de meurtre.

(Non, Sorcière, pas la hache… )

Elle va pas rigoler longtemps, la Mal-Peignée, parce que son toubib il a quand même un petit mal au ventre un peu louche. Ahahahah, d’ici à ce qu’il faille l’opérer de l’appendicite avec un couvercle de boîte de conserves rouillée, qu’est-ce qu’on se marrerait !

En attendant, il s’agace proprement parce que le petit Faraday qui a pourtant l’air gentil comme tout le mène un tout petit en bateau (voire en hélico). Tic tic tic en morse. Z’inquiétez pas, tout va bien, ils arrivent demain ! Ah ah ah, c’était sans compter que ce vieux Bernardo comprend très bien le morse et qu’il nous confond le maroufle dans la demi-seconde.

Uh oh !

Jack : Were you ever gonna take us off this island ?
Daniel : No.

(Vous êtes bien sûrs que ce garçon est neurochirurgien, parce que des fois, il accuse quand même quelques lenteurs… )

Maintenant, on peut aussi se demander comment il se fait qu’un cadavre qui atterrit sur l’Ile semble être encore bien frais sur Not-Penny’s-Boat, mais bon, comme on en a déjà à peu près trois mille de questions de ce genre, on va pas s’attarder.

Du côté de l’atelier rando, mort de rire. D’abord, Sawyer m’a fait pousser moult « aaaaaaw » de tendresse en le voyant prendre sous son aile, tel une vieille mère poule, Claire et son lardon. Puis prétendant regagner l’atelier châteaux de sable avec sa couvée et son gros Hurley…

(« Hugo il vient dans mon équipe ou je te fais la peau, Kojak ! »)

Oui mais non, car Hurley est soi-disant le seul à pouvoir trouver la Cabane à Roulettes (©Diz’) de Jacob. Gné nouveau, gna ?

Sawyer : You harm so much as one hair on his curly head, I’ll KILL you.

Roh, c’tromignon.

En attendant, direction la plage. Ne pas rire, ne pas rire.

*imagine quand même la mine réjouie de Jack en voyant débarquer son meilleur copain*

*rit*

Et enfin, dernière scène qui tchue et qui nous permet enfin de situer définitivement les deux camps : Ben qui rend visite à Widmore. En vieux copain. Venant lui annoncer que comme il a tué sa fille, ben il va lui tuer la sienne. Euh, ui, mais non, c’est Penny, elle est gentille.

Widmore : Don?EUR(TM)t stand there, looking at me with those horrible eyes of yours and lay the blame for the death of that poor girl on me, when we both know very well I didn?EUR(TM)t murder her at all, Benjamin. You did.

Ben : No, that?EUR(TM)s not true.
Widmore : Yes, Benjamin, it is. You creep into my bedroom in the dead of night, like a rat, and have the audacity to pretend that you?EUR(TM)re the victim ? I know who you are, boy. What you are. I know that everything you have you took from me. So?EUR? Once again I ask you : why are you here ?
Ben : I?EUR(TM)m here, Charles, to tell you that I?EUR(TM)m going to kill your daughter. Penelope, is it ? And once she?EUR(TM)s gone?EUR? once she?EUR(TM)s dead?EUR? then you?EUR(TM)ll understand how I feel. And you?EUR(TM)ll wish you hadn?EUR(TM)t changed the rules.
Widmore : You?EUR(TM)ll never find her.
Widmore : That island?EUR(TM)s mine, Benjamin. It always was. It will be again. (Mgné ?)
Ben : But you?EUR(TM)ll never find it.
Widmore : Then I suppose the hunt is on for both of us.
Ben : I suppose it is. Sleep tight, Charles.

Rwoaaaah, les deux psychopathes qui se font des politesses !
C’est quand même juste un tout petit peu énorme !

Pour le reste : que voulez-vous que je vous dise ? Ben rien, encore une fois. Pas assez d’éléments… si ce n’est que je serais curieuse de savoir comment Ben se déplace. Vous êtes sûrs qu’il n’a pas appris à transplaner, quelque part ?

Posted by on Juin 3, 2008 in Lost | 17 comments

17 Comments

  1. Et si tu passais directement aux 12, 13 et 14 ? Là, t’aurais enfin un truc correct, chouette et (oui, j’ose) des réponses (mais pas beaucoup, faut pas exagérer : même les scénaristes sont lost dans leur histoire).

  2. Ceci n’est pas un spoiler, c’est une théorie qui ne se base sur aucun élément vu ultérieurement dans la saison :

    Comme mr Linus est un manipulateur… n’a t’il pas fait tuer nadia pour se mettre Sayid dans la poche ? Après tout il n’apporte aucune preuve de ce qu’il avance sur la mort de Nadia.

  3. Jean : c’est pas du tout mon genre, toi qui es une habituée, tu devrais savoir que soit je fais, soit je ne fais pas, mais je ne fais pas à moitié. 😉 Mickey : honnêtement, tout est possible…

  4. la scène finale est jouissive, avec ces deux acteurs fabuleux que sont Alan Dale et Michael Emerson…il devrait y en avoir plus souvent !
    En tout cas vraiment dégoutée pour Alex, la pauvre était innocente, elle a vu se faire descendre son mec et sa mère en quelques secondes (injuste, on aura jamais notre flash back sur Rousseau), et son père la rejette totalement…n’empêche le rambo du pauvre, c’est pas un rigolo…

  5. Ben le personnage le plus génial de cette série, rien que la scène de fight au début est génial, on a tellement l’habitude que se soit lui qui se face frapper.
    Mais le truc qui m’as le plus tiquer de cette épisode c’est ( je suis plus très sur, j’ai vu l’épisode y a longtemps) la discutions entre Ben et Widmore, je l’ai peut être mal comprise, mais Widmore dit qu’il ne peut pas être tuer, je crois ? Est-il comme Michel ?

  6. Pour Jean Grey c’est clair que le 12/13/14 ça s’enfile d’une traite.

    d’accord avec audrey pour Alex/Rousseau :'(

  7. Au passage, didiouu il est PARTOUT en ce moment Alan Dale (cf. Indy 4)

    "Ben décide de lâcher le Pet Noir sur Zipacna et ses copains" J’adore ! LOL
    ( J’aimerais beaucoup en savoir plus sur la salle où il est allé pour dégazer, d’ailleurs )

    Mine de rien, le shmilblick a l’air d’avancer là.. Le nouveau format des saisons est beaucoup plus agréable, non?

  8. @ Sorcière : Je sais, je sais. C’était juste pour appuyer sur le fait qu’il n’y a rien d’ici là : tu as vu les deux épisodes les plus intéressants de la saison… avant le final, mais je te laisse tout loisir pour le découvrir toi-même 😉

  9. Ben merci, mais bon, c’est pas très cool de savoir avant même de regarder qu’on va se faire chier la lune pendant encore deux ou trois épisodes, quoi… :-/

  10. On va pas se faire chier non plus, t’en fais pas !

  11. Ben faut savoir, tu me suggères de les sauter !!! 😀

  12. C’est pour ton bien : tu donnerais trop de claques aux acteurs si tu les regardais. 🙂

  13. Me priver d’un de mes plaisirs les plus réjouissants, tssss… 😉 Et c’est trop tard, j’ai déjà vu le suivant. Ik ik ik !

  14. Ne saute pas d’épisodes, tu va avoir à critiquer, notamment dans le suivant 😀 !
    Je ne suis pas maso mais j’aime bien tes analyses , tu as beaucoup d’humour !

    Bon, pour Rousseau et Alex, c’est juste.. nul. Parce que mine de rien, Rousseau, on s’y attache, elle aura attendu 15 ans pour retrouver sa fille et mourir. Merci JJ. J’aurais aimé un flash back avec elle. Alex, c’est l’innocente victime (même si niveau coiffure, y ‘a un truc avec Kate)un peu comme Libby (que je pleure toujours).

    Emerson est grandiose. Le pire, c’est qu’on en redemande !

  15. Moi aussi j’aurais bien aimé un flashback de Rousseau. C’est la roue de la fortune de la laïfe, rien à faire… (Est-ce que Mira Furlan avait conduit bourrée ???)

  16. Pas de suite ? Tu t’arrête là ?

  17. Non, c’est juste que je suis en plein dans Supernatural… mais j’ai vu la fin de la saison, ça viendra…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top