Categories Menu

300 : The runaway bride

Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins. J’ai regardé cet épisode spécial bien trop vite. Alors que je pleurais encore la « mort » de Rose. Littéralement avec du mascara jusque sous le menton. Histoire d’exorciser, soi-disant.
Exorciser, mon cul.
J’ai été révoltée. Révoltée de la rapidité avec laquelle on oublie MA Rose pour s’intéresser au problème de cette mariée gironde et hurlante matérialisée à bord du Tardis.
La voir malmener mon pauvre Ten en plein deuil, ça m’a mise en rage. Le voir rentrer dans son jeu, ça m’a désespérée.
Même si au fond je sais que c’est la malédiction du Time Lord, qu’il vaut mieux qu’il reprenne le cours de sa vie immortelle le plus rapidement possible puisque de toute façon, c’est comme ça et pas autrement, et puis aussi que quelque part, ce n’est peut-être pas plus mal pour lui de faire un petit transfert temporaire sur une autre personne. Après tout, c’est comme ça que ça marche, parfois.

Mais même en gardant ça en tête, c’est un peu énervant de le voir se démener autant pour sauver cette rousse donzelle. D’autant qu’au final, elle ne manquerait pas à grand monde.

Enfin, passées les premières vocalises de cette dame, on nous rappelle quand même qu’il y a quelques heures encore, Rose était ici chez elle. Je ne sais pas si la Prima Donna imagine être tombée chez un pervers ou dans un réseau de traite des blanches, mais le volume sonore monte encore d’un cran quand elle découvre le petit gilet de Rose, posé là, négligemment, comme si elle allait débouler sans prévenir.

Pauvre Docteur, alors… qui n’a pas très envie de parler de ce qui vient juste de se passer dans sa vie…

Evidemment, quelques minutes plus tard, on a droit à l’inévitable et indémodable scène : « It’s bigger on the inside than on the outside ».

Et histoire de ne pas être trop dépaysés, on a aussi la traditionnelle attaque de Pères Noël tueurs.

S’ensuit un truc que je n’aurais jamais cru voir et qui m’a laissée coite un grand moment : une course poursuite avec le Tardis sur l’autoroute. Non, vous ne rêvez pas. *se pince furieusement*

The Doctor : Whatever that thing is, it needs you. And whatever it needs you for, it’s not good. Now come on !
Donna : I’m in my wedding dress !
The Doctor : Yes, you look lovely. Come on !

Allez, saute, patate !

Par dessus ça, le Docteur et Donna échangent leurs voeux cosmiques, ce qui est très mignon, très énervant, certes, mais également très drôle.

The Doctor : With this ring I thee biodamp.

En même temps, le pauvre chat a l’air tellement amoché que je regrette presque de l’avoir maudit.

Enfin, le preux chevalier parvient à ramener la mariée à son mariage, enfin, du moins à la fiesta qui a suivi ce non-mariage, où nous découvrons d’ailleurs sa charmante famille (tous des blaireaux avinés) et son futur époux. Et pendant que ça danse, le Docteur nous fait une méchante fixation sur tout ce qui est blond.

Pauvre biquet chéri…

Bon, malheureusement, les Pères Noël tueurs (j’adore ce concept) en ont vraiment après la pauvre Donna, et de toute évidence le Docteur a décidé qu’il fallait la sauver histoire de se changer un peu les idées.

Au cours de l’enquête de notre valeureux inspecteur galactique, on découvre donc une délicieuse madame dite Impératrice de Racnoss, mère de famille nombreuse, et bien décidée à faire en sorte que ses rejetons envahissent la Terre.

Charmante.

Et puis il s’avère que Donna est en quelque sorte sa « clé » pour parvenir à ses sombres desseins, « clé » bien nourrie de particules spéciales par son gentil fiancé qui était dans le coup, l’enfoiré.

(On se disait bien aussi qu’il y avait un petit décalage louche, dans l’histoire.)

Joli moment de gêne, d’ailleurs, où Donna ne semble pas vouloir comprendre qu’elle s’est fait entuber, alors que le Docteur, lui, a très bien compris.

Donna : But I love you.
Lance : That’s what made it easy. It’s like you said, Doctor. The big picture. What’s the point of it all if the human race is nothing ? That’s what the Empress can give me. The chance to… to go out there, to see it, the size of it all. I think you understand that, don’t you, Doctor ?

Entre nous, ça ne lui portera pas bonheur, à cet enfoiré.
On conviendra quand même que Londres n’a pas de bol, une invasion supplémentaire alors que les Daleks et les Cybermen viennent juste de foutre le camp… Tout est relatif, naturellement.

Décidément, depuis que le Docteur a décidé de venir traîner dans le coin, y a du business.

Au final, parce qu’on ne va pas y passer la nuit, le Docteur azimute la maman, assèche la Tamise (joliii !) et ramène la lourdingue chez elle. Et là, il m’a sciée, ce fumier-là. Vlà-t-y pas qu’il lui propose de venir avec !

La braillarde a le bon goût (ou l’insigne bêtise) de décliner l’offre, ce qui m’a comblé d’aise. Même si je sais qu’au fond, si Ten s’intéresse dix secondes à elle, c’est tout simplement parce qu’il a besoin de sauver quelqu’un, de rebondir, de reprendre le contrôle de quelque chose. Il n’y a rien de plus humain que ce genre de réaction. Mais ça fait mal au bide.

Au revoir Donna, donc… probablement bien plus intelligente qu’elle n’en a l’air…

Donna : Promise me one thing. Find someone.
The Doctor : I don’t need anyone. (Tais-toi, crétin.)
Donna : Yes, you do. ‘Cause sometimes I think you need someone to stop you.

Ouaip.

Au plaisir, ma bonne dame.

Je vais vous dire : dix jours après, elle m’est beaucoup plus sympathique, cette Donna. Faut être con, quand même.
Allez. Suivante. Hmph.

Posted by on Fév 14, 2008 in Doctor Who Episodes | 22 comments

22 Comments

  1. C’est Catherine Tate tout de même!!!!!!!!!
    La course poursuite avec la cabine m’a bien fait rire en tout cas 😀

  2. Je n’en avais jamais entendu parler avant de la voir ici. Pardonne mon immense inculture qui doit vraiment être impardonnable étant donné le nombre de points d’exclamation.

  3. Oué. Faut pas le voir direct après la fin de saison, c’est certain. Surtout que Donna, c’est le coup de pied au cul qui ramène direct à la réalité alors que Ten a à peine eu le temps de faire son deuil (ou pas). Faut voir ce que son nom signifie en latin aussi ! 😀
    Mais situation Rose mise à part, elle a bien grandi dans ce seul épisode la Donna…

  4. En même temps, elle en avait grave besoin…

  5. Indeed . C’était bien marrant quand même, ça doit bien les détendre à nowail les rozbiffs, c’est quand même plus sympa que les enfants de la télé en prime ou je ne sais quoi !
    Par contre je crois que tout le monde est d’accord pour dire que Donna crie beaucoup trop . Elle est sympa mais ça va 5 minutes quoi …

  6. c’est pas l’épisode de Noel que j’ai préféré, Donna elle est marrante mais on a envie de la trucider tellement elle nous bousille les tympans…

  7. moi elle me plait quand elle gueule. elle malmene pas le docteur
    " I’am not… I’am not a martian!"

    et le passage ou elle raconte comment son mec l’a soi-disant demandé en mariage: hilarante

    elle m’a beaucoup plu cette fofolle en robe de marié et touché aussi quand son fiancé lui deballle ses quatre verité franchement je me suis sentie proche d’elle et elle joue bien

    mais par contre à la fin j’étais soulagé qu’elle refuse son invitation.
    catherine tate est pas mal mais seulement le temps d’un episode comme celui ci sinon je prefere largement martha

  8. AH nan catherine Tate est excellente ! j’aurais adoré qu’elle accepte tout de suite d’être sa coéquipière à la place de MArtha ! Martha est si ennuyeuse et produit un jeu vraiment sans saveur! *****

  9. Putain, mais vous pouvez pas juste arrêter de répéter ça, j’ai déjà édité un paquet de comms ! Respectez un peu ceux qui ne savent pas ce qui se passe dans la saison 4, bon sang !

  10. Tiens, c’est rigolo, j’aurais pourtant parié que tu aurais fait une belle cap’ du Doctor, froid et terriblement meurtrier quand il fait tout cramer.

    Sans doute parce que je suis Popocentrée que j’attendais ça très fort, mais ce qui m’a le plus marquée dans cet épisode et du coup, la réplique :
    Donna : Yes, you do. ‘Cause sometimes I think you need someone to stop you.
    prend une saveur différente, presque prophétique sur ce que pourrait devenir le Docteur. J’en avais tout froid dans le dos (mais c’était ptêtre la grippe).

  11. En fait, je voulais la mettre, mais elle est pas très belle, je l’ai enlevée au dernier moment… *se cache*

  12. Ah ben voilà, tout s’explique ! Ca m’étonnait vraiment ! 🙂

  13. Ben ouais, j’ai zappé tout le speech autour en même temps. C’est vrai que c’est un défaut que j’ai, je fais tout en Witchcentré. Du moment que je me comprends, ça va. LOL

  14. J’avais bien aimé la grosse rousse qui braille… Euh je veux dire la demoiselle future mariée qui euh… s’est faite avoir par son fiancée.. la pauvre. Avec ce Docteur, ca fait des étincelles…
    MAis diantre .. que représente Catherine Tate pour un rosbeef ?

  15. Bah moi, je dois avoir attendu pile poile le bon délai, parce que si, évidemment, je pense encore à Rose, j’ai pas du tout été énervée contre Donna (alors que lorsqu’on la voit apparaître dans le Tardis, à la dernière minute de l’épisode précédent, j’en aurais pleuré de rage?EUR? si je n’avais pas déjà été en larmes ^^).
    Enfin je veux dire, oui, bien sûr, elle est pénible, à gueuler tout le temps, mais en même temps, elle lui fait du bien au docteur, elle lui permet de ne pas trop cogiter sur la perte de Rose et ça c’est chouette. Et comme tu dis, vu que c’est inévitable, pour lui, de perdre ses compagnes, autant qu’il s’en remette rapidement !

    Bon, et sinon, entre tes caps récentes que je n’ai pas pu m’empêcher de survoler, et les commentaires ci dessus, j’ai l’impression qu’on ne lui a pas dit au revoir pour de bon, à Donna?EUR?

    Me voilà donc repartie pour une saison. Je me demande bien à qui on va devoir dire adieu, à la fin de celle ci 😀

  16. Mgnihihi ! 🙂 Dépêche-toi de nous rejoindre pour vivre avec nous la fin de la saison 4 ! Ca va être énormissime !

  17. "D’autant qu’au final, elle ne manquerait pas à grand monde."

    …même pas vrai…tu regrettes, hein, dis?

    En revisionnant cet épisode, le final de la saison 4 en est plus douloureux encore…

  18. Sauf que je ne parlais pas de moi, mais de ses proches qui ont un peu tous l’air de s’en taper, de sa gueule, du moins ici. Entre un futur mari qui la berne et une mère complètement à la ramasse, elle est bien seule au monde. Mais sinon, oui, les avis évoluent, rien n’est gravé dans la pierre. Je ne m’en suis jamais cachée, ici. 😉

  19. Hu bon moi c’est limite si je bug pas dix minutes a chaque allusion à Rose! C’est grave docteur? (d’accordla vanne est pourrie) Franchement je ne sais pas ce que donne la demoiselle qui suivra mais bon j’ai un peu de mal hein ^^’

    Nais est en grave bug televisuel oui, oui, oui!

    Et pour le coup oui, c’est vraiment pauvre petit chat! ça m’a fait sourire dans la review, mais c’ets tout à fait ça, avec la bouille qu’il nous tire!

  20. ça m’a bien amusé de lire ta review. Je ne connaissais pas ton blog à l’époque et comme je me refait les premières saisons de DW, je me suis dit "je vais voir ce qu’en a dit la sorcière".

    on sent bien que tu es encore sous le choc du départ de Rose/Billie. Un peu comme notre Ten, qui la voit un peu partout le pauvre bichon. Toutes les référence au précédents christmas special et à Torchwood nous la rappelle. Même sa veste posée sur la rambarde : le détail qui tue.
    Moi je l’ai adoré direct Donna. J’avais fait mon deuil de Rose depuis plusieurs mois et cette tornade rousse était la bien venue. Elle ne se laisse pas faire, elle a du coeur et elle est plus intelligente qu’elle en a l’air. Tellement que j’aurais voulut qu’elle accepte de monter dans le TARDIS 😉 encore plus après avoir découvert Martha XD

    En revoyant l?EUR(TM)épisode on se rend compte que tout est là pour faire de Donna une compagne idéale. Le fou rire qu’il se prennent sur les "moyens de transport", j’adore

    Je me demande qu’elle review de l’épisode tu pourrais faire aujourd’hui

  21. Je n’ose même pas me relire ! 😀

  22. Oh moi je l’aime Donna ! M’enfin bon, Faut avouer quand même que j’ai eu EXACTEMENT la même réaction que Ten quand elle a débarqué, et comme après ça je ne l’ai pas trouvé en VO, j’ai pas voulu m’écorcher les oreilles sur les voix françaises (je sais que parfois c’est bien fait, mais celles de DW me font juste trop mal au coeur xD).

    Du coup je n’ai enfin pu le voir qu’aujourd’hui pour la première fois, et comme j’ai le bagage saison 4 derrière moi, je l’ai trouvé carrément trop cooooule la Catherine Tate (dont j’ai trouvé le moyen de devenir fan entre temps xD), mais c’est vrai que sur le coup, j’aurais sans doute eu plus de mal à l’accepter…

    N’empêche que même sans la connaître elle avait l’air bien drôle quand même =)
    Puis j’adore Tennant en sortant sa télécommande : "Do you know what I got ? Pockets !" "How did you fit that in ? (ou quelque chose d’approchant >_<)" "They’re bigger on the inside !" … Morte de rire xD

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top