Categories Menu

718 : Requiem

Mine de rien, ça commence à sentir sérieusement la fin.
Notre nouveau président est donc élu, et l’enterrement de Leo, c’est un peu aussi celui du double mandat Bartlet.
Nous avons donc là l’indispensable épisode hommage à Leo. Drôle de redescente sur Terre après les montagnes russes du double épisode précédent.

??videmment, ce n’est pas un moment qu’on peut qualifier de gai, mais c’est indispensable. La première séquence, très douce, avec tous les personnages qui se préparent à aller rendre hommage à leur ami, est tout bonnement magnifique.

Et puis, c’est aussi l’occasion de revoir de nombreux visages que nous avons croisés au fil de la série. Même si l’un des plus importants manque à l’appel. Je ne vais pas m’appesantir sur l’absence de Sam, mais elle m’a choquée. Sam absent à l’enterrement de Leo, cela me paraît totalement inconcevable. J’imagine que Rob Lowe n’étais pas disponible au moment du tournage, que sa venue n’était pas prévue à ce moment-là de la série, mais tout de même.

Enfin, on peut saluer la présence entre autres des trois princesses Bartlet…

… de Bingo Bob…

(Dont la conversation avec Will sur fond de « Ouais, 58 balais, ça fait peur. Moi, je m’en vais passer un ECG et une coloscopie, on sait jamais » m’a filé la gerbe.)

John Hoynes, aussi…

Mallory McGarry, évidemment…

Le président élu…

Même Joey Lucas…

Et puis les assistantes…

Même le paria de l’équipe a fait le déplacement ; discrètement, il s’est glissé avec l’ex Madame Ziegler.

Et puis outre ceux qui mouillent leur petit mouchoir, il y a eu la douleur de certains. Celle de C.J., résignée…

Celle de Jed, terrible…

Celle d’Abbey qui souffre sûrement de voir souffrir son mari, car je ne pense pas qu’elle était si proche de Léo auquel elle reprochait déjà beaucoup de choses, et à qui, telle une sombre Cassandre, elle avait demandé au cours de la saison cinq s’il avait fait un électrocardiogramme récemment.
Et puis bien sûr, il y a l’immense tristesse de Josh. Décidément, celui-là, je n’aime pas quand il est triste. Il a ce côté sombre des gens qui ont déjà vu passer trop de choses et qui semblent sur le point de se briser s’ils en perdent encore davantage.

J’ai beaucoup admiré le vieux président dans cet épisode. Son chagrin semble incommensurable, à peine répond-il à sa femme lorsque celle-ci lui adresse la parole dans la voiture. Il semble à des années-lumière de là.

Et pourtant, lorsqu’il va s’agir de remonter le moral des troupes pourtant bien bas, il n’aura pas son pareil. Embrassant Margaret comme du bon pain, et lui glissant à quel point Leo l’aimait, racontant blagues sur blague au sujet de Leo…

Mais avant d’évoquer les blagues, il y a la réception qui fait suite aux obsèques. Comment pourrais-je zapper l’énième retour du poison violent Amy Garner ? Décidément, celle-ci ne semble pas fatiguée de jouer son rôle de mystérieuse intrigante. Et vas-y que je pousse ma candidate préférée au poste de vice-président, et vas-y que je roule des épaules de préférence devant le futur secrétaire général (ça tombe bien, c’est son ex, ça peut servir), et vas-y tant qu’on y est que j’essaye de caser une bonne copine dans son plumard. Non mais de quoi je me mêle ? Et puis surtout, il serait de bon ton de cacher la tristesse immense que lui cause la disparition Leo McGarry.

Je ne parle meme pas de ses réflexions concernant la recherche d’un vice-président.

Amy : You’re looking for Leo MccGarry, Josh, and he’s not available.

Bravo, vingt sur vingt côté politesse et compréhension, la pintade.
Enfin, il me semble que je ne serai plus obligée de revenir sur le cas Amy Garner d’ici à la fin de la série. Vive les vacances !

Et pour clôturer donc cette affaire, j’avoue que j’ai bien rigolé en voyant d’abord la tête de Josh lorsqu’il tombe nez à nez avec Morticia.

Sans compter celle de Donna qui surveille de loin son amant…

… puisqu’il est de notoriété publique (du moins pour nous) que la petite aventure de l’élection semble se prolonger. Enfin, Josh semble tout à fait partant pour la prolonger encore un peu plus, de préférence chez lui, mais Donna, elle, a décidé de crécher chez C.J., ce qui n’arrange pas celle-ci puisqu’elle pensait rejoindre discrètement Danny en fin de soirée.

Mauvaise soirée décidément pour Josh et Danny qui ne se doutent pas que ce soir, c’est ceinture pour tout le monde !

Arf.

Et donc, la partie marrante de cet épisode c’est quand même lorsqu’en petit comité, nos héros évoquent leurs petites anecdotes concernant Leo. Et il y en a de sacrées. ?? vrai dire, on ne connaissait pas Leo sous cet angle, mais eux oui. J’en ai ri de bon coeur, et ça fait plaisir de les voir tous se marrer en parlant de lui.

C’est sans doute la dernière fois qu’on les voit tous réunis et mon Dieu, que cela fait de la peine que Toby ne soit pas présent. Et puis c’est l’heure des au revoir.

Et d’un passage de témoin tout en douceur, d’une conversation qui était nécessaire d’autant que Leo n’est plus là pour l’avoir avec son fils spirituel.

Jed : He loved you like a son, you know it, don’t you ? Leo and I are the past. You’re the future. It’s up to you now. We’re counting on you.

Une chose que l’on ne peut pas retirer à Jed Bartlet, c’est sa finesse. Je ne suis pas sûre que Santos le vaille dans ce domaine.

Et en parlant de Matt Santos, il semblerait que Josh mesure enfin la difficulté de la mission qui l’attend : tempérer un nouveau président qui n’a qu’une hâte, mettre son nez partout, surtout là où il n’est pas supposé le mettre !

Je pense que la collaboration entre les deux hommes s’annonce respectueuse, efficace et probablement amicale, mais également explosive, autant qu’elle l’a parfois été durant la campagne. Quel dommage que nous ne soyons pas là pour le voir. Car là où Leo était un homme de diplomatie, Josh, c’est quand même tout feu tout flamme. Et quand quelque chose ne lui plaît pas, il ne se donne pas la peine de le cacher.

Enfin, à la fin de cet épisode, Josh quitte la Maison Blanche en se retournant une dernière fois comme pour regarder la page de sa vie qui vient de se fermer.

La prochaine fois qu’il y viendra, ce sera en tant que le secrétaire général. D’ici là, il lui reste encore au moins 2 milliards de choses à organiser. ??a fait beaucoup pour Josh Lyman. Comme nous le verrons dans le prochain épisode. Hé hé hé.

Posted by on Jan 23, 2008 in The West Wing | 1 comment

1 Comment

  1. J’avais beau être préparé cette épisode m’a arraché des larmes !!!! (excés de sensibilité)

    J’ai gouté à sa juste valeur la petite réunion commémorative privée. Mais plus qu’un adieu à Léo je crois que Jed rendait un dernier salut à ses grognards (except Tobey en disgrace et Sam !!!);

    Morticia ? donc.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top