Categories Menu

711 : Internal displacement

(J’essaye de mettre le turbo, ce serait bien que j’arrive à finir de reviewer cette série dans moins de trois mois, quand même. Je compte revoir le double épisode des élections et peut-être les derniers, donc je m’attarderais davantage sur ceux-là… )

Mmmmh… sympa, le cas du jour. Pour résumer : que faire quand on est Chief of Staff du président américain, qu’on apprend par des voies détournées que le gendre dudit président, accessoirement candidat à la députation et qui demande le soutien de beau-papa, se taperait discrètement la nounou de ses enfants ? Hein ? Vous feriez quoi, vous ? Ben c’est exactement la question que se pose CJ dans cet épisode.

Dans le même temps, CJ, elle aimerait bien avoir une vie privée, aussi. Dans une autre vie, éventuellement. Ouais, on n’y croyait plus, mais c’est ZE retour du Danny. Il a la peau dure, ce Danny. Se faire envoyer bouler douze fois ne lui a pas suffi. Donc il se fait envoyer bouler une treizième et une quatorzième fois. Le pire, c’est qu’on sait très bien que la quinzième sera la bonne. Ben oui, souvenons-nous comment démarre la saison 7. Trois ans plus tard. Danny et CJ maqués mit descendance, sivouplé. Sacré Danny.

Dommage qu’on suive toute l’affaire en baillant légèrement puisqu’on sait que de toute façon, tout finira très bien entre eux.

A part cela, ça sent la fin, pour CJ. Je me demande encore ce qu’elle fait là tant certains aspects de son nouveau job semblent l’épuiser, voire la dégoûter. Non qu’elle les fasse de mauvaise grâce, ni qu’elle les fasse mal, mais chacune de ses scènes semble crier : « Il y a quelque chose de pourri au royaume de la Maison Blanche ! »
Et il est vrai que si des dossiers brûlants sont toujours sur le feu, mine de rien, l’ère Bartlet touche à sa fin, et cela se sent.

Mais comme pour nous montrer qu’il y a encore du pain sur la planche, voilà qu’ils nous font le coup de l’accident nucléaire en Californie. Si j’ai pris le truc avec une pointe de lassitude (les élections, bordel !!!), j’admets volontiers que c’est un rebondissement qui va peser très lourd sur la tournure que va prendre la campagne. Hé hé hé.

Posted by on Jan 17, 2008 in The West Wing | 8 comments

8 Comments

  1. Doucement !!! j’arrive pas à commenter ( suis au travail, qoui !!! )

  2. Lol ! Ben quoi, moi aussi ! :-p

  3. Je ne crois pas te l’avoir déjà dit mais je suis super contente que tu reviews cette série parce que depuis que France 2 a arrêté la diffusion, je suis en manque. J’ai bien trouvé quelques épisodes mais pas tous. Alors tes reviews, c’est un vrai bonheur pour moi (enfin plus que d’habitude lol) Et surtout, n’aies pas peur de les faire très détaillées.
    Et merci pour le temps que tu y passes !!!!!!

  4. Ah cool, tant mieux. T’inquiète, encore une review pas trop détaillée, et puis après, les autres vont archi-détaillées. Gnignigni.

  5. J’crois cet épisode a été écrit par Bradley Whitford himself y é pas trop fort

    Eh Oui le 713, 716, 717, 718 et 719 moult-détaille please 😉 Paskeu Ship oblige

  6. Yes, yes, et il y en a encore un autre, je crois… Sinon, yes, yes encore, j’affûte mon grand couteau pour le massacre du 713 et je prépare la scie circulaire pour Election Day. Irf irf irf. Je vais me ré-ga-ler ! LOL

  7. By the way comme ils disent la Californie, elle a vraiment pas de chance avec le nucléaire .
    Dans 24 Saison 6 c’est carrément un explosion nucléaire qui se produit à L.A.

    Eh oui à chacun ces vices J’ADOOOORE Jack Bauer et ses rocambolesques pérégrinations journalières.

    ? ! ?

  8. Tiens ils n’avaient pas réussi a faire péter la bombe dans la saison 2…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top