Categories Menu

116 : My Heavy Meddle

(Par pekA)

Annonce : pour des commodités de compréhension des gags, cette review aura exceptionnellement des extraits en français. Mersi de votre bienveillance (c???est pas que vous êtes tous nuls en anglais, mais???).

Cet épisode c???est celui de l???après rupture de JD et Elliot. Et forcément, vu la manière dont leur couple a tourné, cet après rupture ce n???est pas le genre « on reste amis et on se voit un de ces soirs ». Non, c???est le genre on se rentre dedans, on s???insulte et on évite de se trouver dans la même pièce au même moment.

Sauf que nos loulous n???arrêtent pas de se recroiser !

Certains s???amusent de la situation, comme Janitor qui ne rate jamais une occasion de se moquer de JD.

Janitor : Problème de gonzesse ?
JD : Comment vous le savez ?
Janitor : vous avez l???air d???avoir des problèmes. Vous êtes une gonzesse. Deux et deux font quatre, faites gaffe aux ongles.

Avant de rabattre violemment le battant du comptoir à côté de sa main ! 😀

Ou encore Cox, fidèle à lui-même :

JD : Dr. Cox, je me demandais???
Dr. Cox : Je dirais que tu fais un bon 95B… ouais.
Janitor : C???est déjà une bonne taille !

Cet épisode, c???est celui du pétage de plomb de Cox. Et un GROS pétage de plombs.
Tout commence quand il avise une chambre vide dans un bordel monstre. Accompagné de Charlene, il se rend au labo d???analyse et ne trouve??? personne.

Dr. Cox : Et bien sûr le type du labo est introuvable, donc je n???aurai pas les résultats d???analyse dont j???ai besoin. Si on lui laissait un petit mot gentil, hein qu???est ce que tu en dis ? « Très chère et incompétente??? figure de fesse. »

Avant de tout péter dans le labo.

Dans la soirée Cox passe chez JD, mais pas pour dire un petit bonjour.

Cox : Ecoute bien petit cochon, tu ouvres la porte dans les trois secondes ou je te promets que je vais souffler, souffler???

Et il embarque aussitôt JD -en grenouillère- dans le bar du coin pour noyer sa tristesse et draguer deux nénettes. Sauf que l???une d???elles est un peu trop bavarde au goût de JD.

Quand JD décide de partir, il se rend compte de la détresse morale de son mentor.

Cox : pourquoi tu crois qu???on traîne encore à deux heures du matin dans ce bar. Tu t???imagines que c???est pour aller dans l???urinoir pisser sur les glaçons ?
JD : J???adore faire fondre mes glaçons !
Cox : On est encore là parce que si je fous le camp et je rentre chez moi, la seule et unique chose à laquelle je vais penser sous ma couette c???est que je vais devoir me lever demain matin et repartir dans ce cauchemar, et tu veux savoir un truc bizut ? Je suis vide. J???ai plus rien à donner, je suis vide. J???ai plus la foi.

Quand JD rapporte cette soirée aux autres, ils ne partagent pas vraiment son inquiétude.

JD : Ecoute c???est différent cette fois ci, il s???est pointé chez moi???
Carla : Il s???est pointé chez moi l???année dernière.
Laverne : Il s???est pointé chez ma maman le jour de la fête des mères.
Ted : Il a gâché ma nuit de noce !

Mais JD n???en démord pas. Sauf que quand Cox arrive à l???hôpital, c???est plus enjoué que jamais ! Alors comme ça le bougre a l???habitude de faire sa crise de nerfs tous les ans, et d???entraîner avec lui d???autres innocents ? t t t t t t t t t??? Perry, ça ne va pas du tout ! (Comme si on ne le savais pas déjà remarquez).

Il va même faire ses excuses à la figure de fesses du labo.

Ho ! Un Hiro ! Flying man !

(Comment ça « on le sait déjà » ?? Aujourd???hui c???est moi le patron je fais ce que je veux, na !)

Toujours du genre à remuer le couteau et à ne pas lâcher, JD veut aider Cox à mieux gérer ses sentiments pour ne plus se laisser aller de cette manière.
Et quand Cox demande à JD de se laisser aller, qu???est ce que le bonhomme imagine ? Lui mettre un gros coup de boule tout en lui jetant un « T???as pris ton pied ma vieille ? »

Sauf que comme dirait l???autre, ce pauvre petit a une poutre dans l?????il. Ce que Cox lui met dans la figure en mentionnant ses propres réactions : le matin, lorsque JD a appris la mort de son professeur préféré, sa réaction a été??? de faire de l???humour noir.
Joli retour de volée que se prend JD le moralisateur, mais c???est aussi une étape dans son initiation au métier de docteur. Soigner des patients est gratifiant, mais il y a des répercussions sur le plan émotionnel et psychologique. Et avec le but avoué de vouloir ressembler professionnellement à Cox, JD a beau de ne pas vouloir être aussi ravagé que lui, c???est ce qu???il risque tout de même ! Alors autant écouter ses conseils au lieu de lui chercher à lui en donner. D???une manière générale, JD n???aura jamais le dernier mot avec Cox, même quand il croit avoir le dessus, il retombe toujours douloureusement. Heureusement que notre grincheux de service sait être pédagogue dans ces moments là, parce que ce sont incontestablement les plus formateurs pour le bizut, aussi moralisateurs soient ils.

Carla quant à elle essaye désespérément de faire respecter les dernières volontés d???un de ses patients dans le coma. N???eut été le fait que Kelso ???comme a son habitude- n???en a strictement rien à faire et tente de se débarrasser de cette corvée. Surtout quand Carla insiste sur la diffusion quotidienne de « Talk dirty to me » du groupe de hard rock les Poison.

Kelso : Ca commence toujours ainsi. On autorise qu???une petite chanson mais ensuite avant que vous ayez eu le temps de dire « ouf » la moitié de l???hôpital en délire court se faire percer l???organe génital et fornique sur les tables d???opération.

Ca sent le vécu ! Ah que les années 70 devaient être agréables à vivre???

Mais Carla n???est pas du genre à renoncer facilement, elle se précipite voir Ted pour qu???il l???aide en retrouvant un parent de son patient, et obtient son soutien à grand renfort de petits mots gentils. C???est là que Ted commence à s???éprendre d???elle. Soulignons d???ailleurs la bravoure légendaire de ce brave Ted qui parvient à s???évanouir tout en restant debout quand il s???agit d???affronter Kelso.
Après avoir été fusillée par le grand patron pour avoir tout de même diffusé la musique dans chambre du patient, Carla et Ted entonnent superbement ladite chanson sur un tempo beaucoup moins énervé que l???original.

Et Ted de conclure : « Je vous aime » sans que Carla ne l???entende.
Officiellement Carla a perdu face à Kelso, mais elle a gagné sa petite victoire personnelle sans sacrifier à son sens du dévouement.

Du côté des internes, Turk et Elliot ont un rapport d???études à faire pour l???hôpital et décident de le faire ensemble. Quand on connaît la paresse de Turk et la maniaquerie maladive d???Eliott, on se demande ce qu???ils font ensemble. D???ailleurs JD plaint son pote, selon lui il n???aurait pas pu choisir plus mauvais partenaire pour co-écrire son rapport. Quoique???

  • flash*

(Oui, je fais aussi le bruit de quand JD imagine un de ses délires personnels que lui seul peut voir).

  • flash* donc

😀

Et évidemment, Elliot se démène tandis que Turk tire au flanc??? sous les moqueries de Todd qui taxe Elliot de « project geek » ! Elle se rend alors compte qu???il l???a choisie pour faire tout le boulot à sa place.
Elle lui pardonne, bien évidemment. Et c???est là que ça devient mignon : Turk décide de prendre la petite Elliot sous son aile et l???initie à la « coolitude ». Il leur confectionne même une de ses petites danses rien que pour eux deux !

Au lieu de bosser, il l???entraîne même dans le visionnage du navet culte Red Dawn ! (J???adore la culture geek-confidentielle américano-américaine que cette série peut avoir.)
Et quand JD rentre et se désole une fois encore de trouver Elliot chez lui, la blonde sort de ses gonds. Sauf qu???aujourd???hui Turk est d???humeur philosophe :

Turk : En fait je t???aime beaucoup tu sais, je trouve que tu es une super gonzesse.
Elliot : Mais qu???est ce que ça peut te faire ce qui se passe entre moi et JD ? On peut toujours se fréquenter.
Turk : Non, c???est impossible et tu le sais. C???est mon meilleur ami. Alors il faut que les choses s???arrangent entre vous, sinon???

Très mignon la manière dont il arrive à aider ses deux amis à panser leurs blessures de c??ur.
A la toute fin, JD s???ouvre à Elliot en lui parlant de ses sentiments suite à la mort de son prof. Ces deux là ont trouvé la meilleure manière de surmonter leur rupture : devenir amis.
Elle lui propose de se défouler en bazardant des machins du haut du toit.

Cet épisode est l???un des nombreux à aborder la gestion de la pression du métier de médecin : se détacher émotionnellement des patients, rire des morts pour ne pas se flinguer d???avoir à être confronté perpétuellement à la mort??? En général ce sont parmi les meilleurs épisodes.

Celui-ci était original dans le sens où il a nous amené à voir des couples inhabituels : Turk et Elliot, Carla et Ted, et une relation différente entre Cox et JD.

Posted by on Déc 16, 2007 in Scrubs | 11 comments

11 Comments

  1. Oups, y a des coquilles… et voilà c’est pô bien d’oublier de se relire, ça m’apprendra 😀
    (vous m’excuserez).

  2. J’ai laissé, hein, m’en veux pas, je n’ai pas eu le temps de les corriger… et puis moi aussi, j’en laisse… 😉

  3. Bah, ya pas de mal !
    En tous cas comme review c’est bien long mais bien rempli, faudrait que t’en fasse quelques unes sur ton blog !
    Même si je suppose que l’idée t’a déjà effleuré l’esprit …

  4. Oui j’ai mis des tartines, je ne voulais pas passer sous silence des éléments de l’épisode. Et puis c’est un peu exceptionnel pour moi cet exercice, alors j’ai mis le paquet 😀

    Si encore je regardais des séries que personne ne connait, oui pourquoi pas faire des reviews. Mais comme en général je ne fais que suivre les conseils des autres (Sorcière, tu auras ma peau), pourquoi est-ce-que j’essayerais de faire une pâle copie de ce que certains font déjà superbement ?

  5. C’est vrai, d’ailleurs, moi aussi, je devrais arrêter. Rgnirgnirgni. La seule chose que je regrette, c’est que mon pauvre Dark Side, toujours désinternetisé, ait raté cette pekAjournée. Ca lui aurait bien plu de le vivre en live, je crois…

  6. ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin!!!!
    Pourquoi vous m’avez fait ça alors que j’ai plus internet le week end!!! Han c’est abusé …
    *boude*

  7. Ben on a d’abord fait ça en fonction de nos emplois du temps respectifs, et ce n’était pas évident.

  8. *re-boude*

  9. Rappelle-moi pourquoi vous n’avez plus le net, déjà ?

  10. Parce que M. Alton refuse d’avoir les gens de chez Orange au téléphone sans les insulter. C’est une espèce de mission sacrée qu’il s’est imposée, une croisade anti-"gens qui m’emmerdent".
    ça marche assez bien, on n’a toujours personne qui est venu réparer…

  11. lol. Plus qu’à attendre le miracle dit de la ligne téléphonique de chez Free. Chez moi, ça a marché…

Répondre à Marge Alton Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top