Categories Menu

207 : A nice day for a posh wedding

Ah ! Après l’épisode calamiteux auquel on a eu droit la semaine dernière, ça fait du bien de trancher bien profondément dans le lard ! Formidable épisode, donc. Il n’y a guère que le coup du mari de Christina que j’ai trouvé un peu superflu. C’est vrai, ça. Ignacio est naturalisé, Willie se marie, Betty vit dans le péché. Mais qu’est-ce qu’on en a à branler du mari de Christina, je vous le demande ???

Car oui, c’est le grand jour !

Alors, tiens, tant qu’on y est. Victoria Beckham, mais rentre chez toi, ma pauv’ fille !

La meuf, elle est tellement mauvaise actrice qu’elle n’arrive même PAS à jouer son propre rôle !

Tellement moche, mauvaise, et physiquement surnaturelle que c’est heureux qu’on ne la voie pas davantage à l’écran.
(Outre le fait que je me demande comment on peut avoir envie de coucher avec ça. No kidding.)

Atroce, donc. Mais tout à fait approprié à Ugly Betty, curieusement.

Après la scène désolante qui suit :

Iiik !

Passons donc à la noce. Ah ça, j’ai bien rigolé. Déjà, avec Marc qui de toute évidence est complètement tiraillé entre Cliff-le-moche-dont-personne-ne-veut (sauf lui, ce qui l’arrange) et Cliff-le-beau-mais-on-va-me-le-piquer.

Uh uh.

Ensuite, forcément, le côté mariage en grande pompe d’une Willie qui adore se mettre en scène même si au final, c’est juste pour palper Mode…

Et qui se la joue mariée rougissante dans l’allée de l’église…

Et puis, naturellement, l’entrée fracassante de Betty, titubante, jusqu’à l’autel, sur une musique tout à fait appropriée à sa grâce et à son élégance.

Ensuite, le superbe show d’Amanda (« sing, bitch !) qui divertit les invités pendant que ça gueule en coulisses…

Elle est juste mortelle.

Ensuite, ben on rigole moins, bizarrement. Elle est gentille, Betty, à vouloir sauver tout le monde, mais elle se grille grave auprès de Daniel qui découvre qu’elle savait pour Willie et son garde du corps depuis trois plombes. Et sur ce, il la vire.

Mais sniffeuh !

Et après une ultime mise en garde à son père qui pour le coup est en train d’épouser un vrai vampire, le pauvre Daniel doit encore s’avouer vaincu… Sauf qu’avant qu’il ait eu le temps de dire oui, vlà t’y pas que Bradford nous fait le coup de la crise cardiaque. Et vlan.

Evidemment, les cris de rage de Willie, veuve avant même d’avoir été mariée (pas de bol, pour le coup) résonnerons longtemps à nos oreilles. Et comme on nous ressert Jeff Buckley, j’imagine que c’en est définitivement terminé de Papa Meade. En même temps, le personnage n’était pas très sympathique. Et ça promet de grandes scènes au moment de toucher l’héritage.

Quand on pense que Betty ne sera même pas là pour soutenir Daniel…

Hé hé hé…

Vivement la suite, pour le coup !

Posted by on Nov 10, 2007 in Ugly Betty | 1 comment

1 Comment

  1. Iiiih je veux pas que papa Meade meuuurtt !!
    (Sinon, raaah que j’adore Becki Newton! <3)

    Mais j’avoue que mourrir aussi bien habillé, c’est la classe. LOL

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top