Categories Menu

314 : Insensitive

Ben moi, j’ai adoré cet épisode. House est un grand malade. Et finalement, je pense que c’est cet épisode qui aurait dû nous mettre la puce à l’oreille sur sa folie de l’épisode suivant. On en recausera.

En tout cas, alors que je passais en revue mes fichiers de la saison 3, j’ai vu le titre, et je me suis dit : « ohoh ! »

Ohoh, en effet.

Patiente du jour, Hannah, ado victime d’un accident de voiture avec sa mère.

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, et alors que la gosse fait tout pour le cacher, oeil de lynx a remarqué un truc sympa.

En fait, elle est atteinte depuis toujours d’une insensibilité congénitale à la douleur. Ah, Foreman en doute ? Et vlan, un grand coup de canne dans le genou ; elle ne bronche même pas.

Voilà qui fait d’emblée rêver notre martyr à patte raide.

Qui ne va plus avoir qu’un mot à la bouche : « spinal nerve biopsy ». Des fois qu’il pourrait s’en greffer un bout !

C’est vrai que c’est très joli de comparer l’angoisse d’une jeune fille qui se voit comme un monstre parce qu’elle ne peut ressentir aucune douleur, et ce vieux machin aigri qui vendrait probablement sa mère pour faire cesser sa douleur. Cela nous vaut une conversation d’anthologie entre les deux personnages.

Hannah : Every morning I have to check my eyes to make sure I didn’t scratch a cornea in my sleep.
House : Oh God, stop. I’m in a pool of tears here.
Hannah : I can’t cry.
House : Neither can I. Every morning I check my eyes for jaundice in case the Vicodin’s finally shot my liver.
Hannah : I can’t run anywhere without examining all my toes for swelling.
House : I can’t run.
Hannah : Boys can’t hold me for too long because I can overheat.
House : Girls can’t hold me for too long because I only pay for an hour.

Hannah : I need an alarm on my watch to remind me to go to the bathroom. You know how many humiliating experiences before I thought of that.
House : The bathroom’s 50 feet from my office. Every drink of water I weigh the pros and cons.
Hannah : After everything I do, I self-check : mouth, tongue, gums for cuts. Count teeth, check temperature. Fingers, toes and joints for swelling, skin for bruises.
House : I got shot.
Hannah : I sat on the stove when I was three. Want to see the coil marks ?
House : Yeah.
Hannah : You think I’m lying ?

Et vlan, piquouze dans les fesses. Ta gueule, maintenant.

Bon, c’est vrai, sa reum est au bloc dans un état désespéré, et elle pète un câble, la gosse. Mais si elle voulait bien se tenir tranquille cinq minutes qu’on vérifie si tout va bien, ce serait cool.

Et pendant ce temps-là, s’il vous plaît, devinez qui a un blind-date ?

Et devinez qui a tout deviné dès le début ?

J’adore, juste J’ADORE quand il se penche à son oreille et qu’il crie : « He seems a lot nicer than that one from Wicca needs a daddy figure .com ! »

Franchement… il est ignoble… mais il est tellement drôle ! Je ne peux pas résister.

Et la deuxième scène du genre est encore meilleure (presque aussi bonne que celle où il lui pelote le derche dans l’épisode suivant !).

House : Oh my God. You’re not wearing a bra.

J’en suis explosée de rire rien que d’y repenser !

Cuddy : It’s not thyroid storm.
House : You just met him !
Cuddy : I like him ! And I like sex ! Do I need to stitch a letter onto my tops ?
House : No. But it might be worth taking out an ad on the local papers.

Cuddy : Do you like me, House ?

Superbe ! C’était exactement comme cela qu’il fallait faire pour s’en débarrasser.

Cuddy : There are only two reasons anyone would want to screw with me tonight. Either they’re an altruistic, decent person who’s worried about my well-being. Or… they want me for themself.
House : You left out the third option. Evil bastard who just wants to mess with other people’s happiness.

Alors, à mon très humble avis, c’est un peu les deux. C’est un peu le même principe que quand il fait le coup à Wilson. Mais le « do you like me », ça a eu le mérite de le décontenancer dix secondes.

Intéressant aussi de découvrir (enfin !) que l’une des spécialités de Cuddy, c’est l’endocrinologie.

Par contre, clairement, les rendez-vous galants, c’est pas du tout sa spécialité. Moi, je serais elle, je me ferais une raison et j’attendrais un miracle. Ah, ben c’est ce que je fais déjà, en fait !
Donc, la pauvre Cuddy se fait larguer par son prince charmant qui a tout entendu, et qui est très gentil, mais qui aimerait bien sortir avec la vraie Cuddy, pas celle à laquelle il a eu affaire ce soir.

Cuddy : I can get her on the phone…

Mission 100% réussie pour House. Selfish bastard.

Bon, revenons-en à notre petite malade. C’est vrai, c’est pas évident de diagnostiquer quelqu’un qui ne peut pas dire « j’ai mal là ». Du coup, sur une idée de Chase, les Kids vont tenter d’accentuer la douleur. De la torture, quoi. Chouette ! Malheureusement, elle n’y met pas franchement du sien, l’insensible, elle fait croire qu’elle a mal pour se faire la malle et se flanquer, un peu malgré elle, du haut du deuxième étage.

Sympa, très impressionnant. Surtout de la voir tenter de se relever comme si de rien n’était. Ah, mais ma chère enfant, tu es un peu toute cassée, maintenant.

Pendant ce temps-là, Wilson, notre traducteur, qui dans un premier temps aurait bien cancané peinard à propos d’infirmières transsexuelles (je vous dis, c’est un vicelard, c’est pour ça qu’il traîne avec House, ça le fait fantasmer), nous permet d’avoir une idée plus claire de ce qui se passe dans le cerveau malade du sick bastard.

Wilson : The nurse used to be a man.
House : She’s not any more ?
Wilson : But we can’t talk about that.
House : I thought we were.
Wilson : We were supposed to talk about that. I came here to talk about that. But on the way up I ran into Cameron. You’ve got a CIPA patient.
House : Tranny nurse is more interesting.
Wilson : Oh it’s way more interesting but instead I’ve got to be your damned conscience. I’m tired of being your conscience. I don’t enjoy being your conscience.

Ca m’éclate que maintenant, il le dise ouvertement. C’est quelque chose qu’on a capté dès les premiers épisodes, mais le fait qu’il le formule et qu’il dise à quel point cela le gonfle, c’est très amusant.

Petite explication scientifique à présent sur l’intérêt que House porte à ce cas.

Wilson : Did you know they recently found a protein that speeds up nerve growth ? Fascinating stuff. If you put that protein with the insulation from a spinal nerve, you could grow your own little garden. If that spinal nerve…
House : Yeah, yeah, yeah, yeah. If it happened to come from a person with CIPA I could grow pain-free nerves and graft them into my own leg. What an evil plan.
Wilson : You’d have to be on immunosupressors for life. Risk of infection. Shorter life span…
House : Shorter, but normal.
Wilson : Usually jealousy expresses itself by trying to destroy what someone has. You’re more ambitious. You actually want to change medical fact to get this thing you…
House : Medical fact changes all the time.
Wilson : You’re risking your patient’s life.
House : That’s how medical fact changes. A doctor risks…
Wilson : To serve their patient health, not their own.
House : This is medically justified.
Wilson : Are you sure? Are you sure that you’re the right one to be making this call.

Ouais, mais non, House ne le fera pas, bien sûr. Il peut trouver bien plus tordu, pour supprimer sa douleur !

Chose amusante, une fois de plus, c’est dans l’assiette de Wilson qu’il trouve la réponse à son énigme.

Personnellement, j’ai a-do-ré ! Yummy !

Et il est beau !

Forcément, quand on n’a pas mal, un beau ver solitaire comme ça, difficile de le sentir.

Au final, alors que Foreman largue son amie infirmière…

(étonnés ?)

… la conversation qu’il a eu avec Cameron sur l’engagement semble avoir fait chboum là-dedans. Et en sortant de l’hosto, elle propose tranquillement à Chase un plan cul !

Cameron : So I’m thinking we should have sex.
Chase : That makes sense.
Cameron : Despite the wisdom of pop songs there’s no point in putting our lives on hold until love comes along. We’re both healthy and busy people, and we work together so it’s convenient.
Chase : Like microwave pizza ?
Cameron : And of all the people I work with you’re the one I’m least likely to fall in love with.
Chase : Like microwave pizza.

Alors là, c’est clair qu’on va BIEN rigoler ! Combien de jours Chase va-t-il tenir comme ça sans commencer à faire son jaloux ? Sûrement pas des masses. Ca va être la merde, j’ai hâte de voir ça ! Et de voir House les surprendre ensemble, naturellement.

Posted by on Oct 12, 2007 in House M.D. | 5 comments

5 Comments

  1. Tu as bien vu les épisodes suivants ? Et tu as bien écrit la fin de ton commentaire avant de les avoir vus ? (la partie sur Chase et Cameron)
    Et bien, je suis toujours épatée par tes intuitions. Je sais que tout est logique et d’ailleurs, après les épisodes, c’est ce que je me dis souvent et je réalise qu’il ne pouvait rien se passer d’autre. Mais toi, tu le réalises toujours avant et ça m’épate lol

  2. Quand je disais qu’elle changeait, cette chaudasse ! ^^

  3. Syra : c’est ce que je me suis dit avant de voir les autres. Mais effectivement, avec Marge, on a vu les deux suivants, depuis. 😉 Chase en a toujours un peu pincé pour Cameron, c’est une évidence depuis le tout début. Et l’intérêt de les faire se peloter en douce, c’est bien entendu de voir la réaction de House et à quelle vitesse il va le découvrir. 😀

  4. De toute façon, moi, j’ai tout à fait arrêté de m’interroger après les ep de House. J’avale les ep en état constant d’admiration pour les acteurs, les scénaristes et les showrunners de cette série.

  5. Pareil 😉
    Même si là, c’est évident qu’on n’attend plus qu’une chose : que House découvre qu’ils fricottent ensemble, sinon, aucun intérêt 😉 Mais alors, la décontraction avec laquelle elle lui propose ça, et la tronche qu’il fait (comme d’hab ? oui, comme d’hab en fait), c’était EXCELLENT ! 😀

    J’étais pliée aussi dans la salle d’op, quand ils lancent l’ouverture du bide sans anesthésie au grand dam des chirurgiens présents, et que la gamine se met à hurler 😀

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top