Categories Menu

Le défi de Marge : La petite maison dans la prairie (La fête au village)

(En léger différé, car je l’ai rédigé hier soir, ce billet. Ben oui, c’est pas parce que pour une fois j’ai le temps que je vais tout vous donner d’un coup, bande de gloutons !)

Merci, Marge ! Vraiment, merci !

Merci de m’avoir causé le plus beau fou rire de la journée. Il n’aura pas fallu attendre longtemps :

Explosée de rire dès les premières secondes du générique !

Regardez-moi ces mines saines et réjouies !

Je vous défie de ne pas ricaner devant ceci !

Nan sérieux, c’est vraiment le truc inscrit dans la mémoire collective, quoi. Enfin bon, bref, j’ai ri comme une folle devant ce générique.

Eh ben ça n’a pas duré. Pourquoi ? Parce que dès les premières secondes de l’épisode, il m’a pris une furieuse envie d’éplucher des patates !
Non mais vous vous rendez compte de l’effet pervers de cette série, qui m’a amenée, MOI, à éplucher des patates ???
Franchement, je vous conseille de vous méfier, parce que si moi j’épluche des patates, alors quel peut-être l’effet sur une personne normale, ça je l’ignore. En tout cas, faites gaffe, hein ? Déconnez pas, les gars.

Bref, revenons-en à la fête au village, tout ça tout ça. Ouéééé, les gamines sont contentes, c’est la fête au village, elles vont mettre la pâtée à Nelly Oleson et à son débile de frangin Willy et après elles iront cracher sur leurs tombes, à ces ptits bourges de merde…
Ah non, pardon, je me suis trompée de série.

Donc voilà, elles aimeraient bien foutre la pâtée à cette connasse de Nelly et à son demeuré de frère, mais maman et papa ont dit que le plus important, c’était de participer, ou alors elles vont dormir dans le placard.
Merde, c’est pas ça non plus.

M’enfin ils sont bien gentils, papa et maman, mais papa aimerait quand même bien humilier son vieux collègue au jeu du meilleur bûcheron, et maman ne cracherait pas sur une petite victoire de la meilleure tarte de sa race face à la vieille Oleson. D’ailleurs, ça commence très fort à la quincaille où Harriet et Caro s’envoient des politesses, oh, grandes comme ça !

Une fois rentrée, le soir, dans la petite maison…

… alors que les lardons roupillent, bien coiffés de leurs bonnets ridicules…

… vla-t-y pas qu’on nous déballe la scène la plus chaude de toute la série !

Avec ça qu’elle aurait bien voulu le menotter aux montants du lit, malheureusement, Carlos doit s’économiser pour le lendemain. Ben crotte, alors.

Résultat des courses : Caro et la vieille perdent toutes les deux au concours de tartes. Arf arf arf.

(Ca leur apprendra à faire de l’espionnage industriel, à ces deux radasses !)

Caro fout quand même la misère à la vieille Oleson et à sa peste de fille à la course à trois pieds…

Carlos se fait une petite beauté dans la flaque de boue après s’être fait battre par papa Oleson au concours de la corde.

Laura se fait humilier au cerceau par la petite bourge et Mary à la corde par son débile léger de frangin.

Et enfin, le père Ingalls laisse gagner son vieux collègue parce que sinon, il va faire la gueule. Chose que Laura trouve éhontée, mais bon, c’est son père alors elle le garde, à tous les coups, il peut encore servir, notamment à lui payer un orthodontiste digne de ce nom, parce que ça devient urgent, là.

Mais bon, il lui a quand même bien foutu la tehon.
Ptain, la loose, les darons Ingalls. Même pas fichus de gagner un pauv’ concours de tartes ou de casser un pauv’ tronc d’arbre !

Enfin, c’est pas grave parce qu’ils s’aiment tous, et même s’ils vivent dans une baraque où qu’y a pas le wifi, ben ils sont bien contents.

La morale de l’histoire ? Faut pas contrarier les vieux qui se la pètent, sinon ils reviennent te hanter.

Ou bien… ?

Posted by on Août 5, 2007 in Fourre-tout | 14 comments

14 Comments

  1. Je te trouve un peu cynique sur ce coup là… Il y avait quand même des tas de bonnes choses dans cette série !…
    Mais bon, c’est sûr que ça peut faire rigoler.

    Dans le genre de cette époque, moi je viens de terminer l’intégrale de Racines !… Kunta Kinte, tout ça… Eh bien c’est tout simplement géant !… A part le tout début du premier épisode qui a un peu vieilli (l’Afrique comme paradis du bon sauvage…), tout le reste est aussi fort qu’il y a 30 ans !…

  2. Mais voyons, je pousse la caricature, bien entendu. Moi aussi, je trouve qu’il y a de bons trucs, dans cette série, ne serait-ce que le fait de montrer des femmes de poigne (parce que Caro, elle est peut-être nulle en tarte, mais quand il faut faire tourner la boutique toute seule, ben elle y va ! Et ses mouflettes aussi !). Là, c’est vrai que c’est un épisode un peu tarte (ah ah ah) mais il y en a eu d’autres qui m’ont bien retourné la gueule, et je la ramènerais pas s’il fallait que je les revoie. Et puis il y a les bouquins qui sont super forts, aussi, et qui racontent comme aucun autre la vie des pionniers de l’ouest américain. Là, si je ne peux pas me lâcher un peu sur la Petite Maison dans la Prairie, autant que je raccroche ma souris, hein ? Tssss…

  3. Brillant ! 😀

  4. Merci ! 🙂 Me suis bien amusée.

  5. " il peut encore servir, notamment à lui payer un orthodontiste digne de ce nom, parce que ça devient urgent, là."

    Il l’a bien compris d’ailleurs, au bout d’un moment, il finit par lui payer l’ortho !

    (ça me va bien de me moquer, moi j’étais pas mieux à l’âge de Laura lol)

  6. Il faut reconnaître qu’elle a de petits yeux trop mimis, en tout cas.

  7. Et puis c’est la future femme de John Sheridan, alors on lui pardonne… (surtout après l’avoir vue se faire bouffer le téton par son chien, en bonne zoophile qu’elle est, dans Nip/Tuck)

  8. Uuuuurgh ! Not sure I wanted to know that !

  9. Désolé dans ce cas 😀
    Mais faut avouer qu’ayant "subit" la petite maison dans mon enfance, ça a été jouissif de la voir avec le téton arraché, dans ce rôle de zoophile 😀

    Courageuse comme tu es, tu nous regarderas bien un autre petit épisode pour qu’on rigole? 😀

  10. Rien n’est moins sûr, même si la gorette m’a laissé DEUX coffrets au cas où…

  11. 2 coffrets! mais quelle horreur!
    Je ne suis pas sure que ce soit autorisé par la convention de Genève…

  12. l’histoire de la zoophilie c’était sordide eurk ! en plus venir en guest pr avoir un rôle pareil tssss…

  13. Tu veux dire que Marge n’a pas gagné le droit de te faire reviewer toute une saison de LPMDLP ? Dommage !!!!! lol
    Et sinon ta review était très drôle, beaucoup plus que l’épisode lui-même, sans doute. Mais j’ai eu un coup au coeur quand j’ai vu que tu parlais d’une scène chaude. Je ne me souviens pas d’une seule scène comme ça dans la série mdr J’ai cru que je l’avais loupé !!!!!!!!

  14. Je me souviens très bien d’une scène ou p’pa voudrait bien mais où m’man est trop fatiguée ! 😀

    (Sans blague, hé, elle trime toute la journée ! Les gamins, la bouffe, le jardin, la mère Oleson à se coltiner chaque fois qu’elle va lui vendre ses oeufs. Elle a le droit d’être fatiguée, m’man !)

Répondre à Nightwing Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top