Categories Menu

110 : The woman at the airport

Mais jusqu’où va-t-elle aller ???

Ne vous méprenez pas. Oui, j’ai tenté une sortie, constaté que tous les magasins qui m’intéressaient étaient fermés, suis rentrée et ai décidé que finalement, j’étais bien mieux chez moi. En cette journée, j’ai tout de même réussi trois exploits :

1) Ai vidé le lave-vaisselle.
2) Ai nourri un enfant de neuf ans.
3) Ai descendu un sac poubelle de la taille d’une jeune mule.

J’ai donc LARGEMENT mérité de regarder cinq ou six épisodes de Bones… ou sept.

Et ce n’est pas comme si j’avais du travail.

(Pitié, du traaavaaaail ! )

Bon, mais revenons-en à nos amis. Ca s’arrange pas de leur côté, d’ailleurs.

J’en profite pour dire qu’il va falloir que Dave arrête ce genre de petit sourire narquois toutes les douzes secondes, parce que si ça continue, moi, je craque !

Il sait y faire, avec sa miss Brennan. Comment qu’en un tour de main, il l’extrait de son labo pour l’entraîner à Los Angeles enquêter sur la mort d’une prostituée.

Ce qui m’amène à cette scène formidable.

Bones : « You know, I’d like to drive sometime. »
Booth : « Look, our contact out here is Special Agent Tricia Finn. »
Bones : « I’m an excellent driver. »
Booth : « Ok, Rain Man. »
Bones : « I don’t know what that means. » ( )
Booth : « I???m always gonna drive, you know that, right ? Me behind the wheel and you over there on the grand Mustang. »
Brennan : « I???m not above telling Deputy Director Cullen what kind of car you rented. »

Le jour où ils arrêtent de s’envoyer des piques, moi, j’arrête de regarder la série !

Bon bref, comme d’hab, un squelette avec plein de petits bouts de barbaque ignobles, Bones qui se pourlèche les babines et Booth qui est au bord de rendre son petit goûter.

(Il est charmant, comme ça, en décontract’ !)

Hop, on en profite pour égratigner la mode de la chirurgie esthétique qui rend le corps de cette demoiselle bien difficile à identifier. D’autant que pour la très terre-à-terre Temperance, c’est une abomination. Malheureusement, il se trouve que l’enquête les emmène au cabinet d’un célèbre chirurgien. Et quand celui-ci commence à faire des commentaires sur la remarquable structure osseuse de Bones…

Booth : « You touch her, she’ll break your arm. »

Bon, puisqu’on parle de euh… physique… ahum ! Arrêtons-nous dix secondes sur le cas du mâle alpha, là. Alors, je suis perplexe. Non parce que là, il se passe un truc bizarre. Je suis en train de le trouver très bien. Pire que ça, je suis en train de le trouver EXTR??MEMENT YUMMY !

Que se passe-t-il, seigneur, pour que j’en arrive à ça, moi qui m’esclaffais aussitôt qu’Angel prennait son air sombre et vampirique à l’approche de sa Buffy d’amour ? Quelle est cette étrange maladie ??? Non parce que je jure que je le trouvais HIDEUX ! Le front bas, les yeux trop rapprochés avec une légère loucherie, la gueule qui court après le bifteck, bref, rien pour lui le pauvre garçon ! Alors je ne sais pas si c’est parce qu’il a abandonné le look ténébreux et quelques longueurs de balai bien placé pour un peu plus de rigolade et un peu moins de puppy-eyes, mais ça marche, nom d’une pipe, et j’en suis la première étonnée !

Bonjour !

Gniiii, il faut que cela cesse !

Enfin bref ! Ce qui m’a pas mal plu, dans cet épisode, c’est à quel point on se montre sévère avec Los Angeles et l’univers Hollywoodien et toute la superficialité qui l’entoure. Sachant que la série elle-même est tournée à Los Angeles, même si on ne le croirait pas, à première vue. Donc c’est assez courageux.

L’enquête en elle-même est sympatoche, en revanche, l’histoire de Riri, Fifi et Loulou et de leur homme des cavernes back au Jeffersonian m’a un peu gonflée. En fait, j’en ai un peu rien à battre et Hodgins commence à m’agacer au plus au point. Ce n’est pas parce qu’on est odieux qu’on est intéressant.

Tout ça pour dire que quand Bones et Booth partent en voyage, ça me plaît !

Posted by on Juin 4, 2007 in Bones | 5 comments

5 Comments

  1. Tu sais que tu commence a me donner envie de regarder?
    Quand ca passait sur M6, j’ai regarder 10 min et après j’ai racroché car ca passait vraiment pas, j’aurais peut etre du tenir le coup en peu plus longtemps….c’est peut etre l’effet VF, va falloir que je regarde ça ne vo, refaire un essai.

    J’suis un peu comme Booth, les trucs cracra c’est pas trop ça, mais sinon ca a l’air plutot bien ficellé, et moi qui ai toujours trouvé David trop craquant ….hum, a voir quand j’aurais fini tout le reste je crois.

  2. Angel, un balai dans le cul ??????? Non, tu ne l’as jamais vu danser lol ou vu ce cher Angelus miam miam Bon, sinon, c’est un peu vrai 🙂
    Et vu que tu commences à apprécier un peu David Boreanaz, que tu aimes bien Joss via Firefly, tu ne te sens toujours pas prête à massa… hum, regarder mon épisode d’Angel ? Allez ste plait, que je me marre à te lire, j’attends avec impatience tes délires lol

  3. Si si, je commence à être prête et même à être curieuse !

  4. Moi je suis tombé "amoureuse" symboliquement de DB dans la 1er scène ou je l’ai vu dans Buffy, et quand on voit sa transformation en Angelus, on se dit, en voilà un acteur du tonnerre ! Dans Angel il est génial, ce que j’aime chez lui c’est que c’est un espèce de grand pantin et on a l’impression qu’il n’est jamais à sa place et il a une sacrée aura.

    *Gniiii, il faut que cela cesse !*noooooooooooon ne t’arretes pas !!!!!!!!!!

  5. Non franchement, quand on voit Angel danser ou chanter au karaoké, la crise de rire. Je pense qu’il faut quand même un certain sens de l’autodérision à DB pour jouer de telles scènes. Mais question autodérision, ça ne vaut pas Alexis Denisoff lol
    Marli, t’as vu la scène coupée dans la saison 3, l’épisode du ballet, avec Wesley et Fred qui font des entrechats ? lol lol lol

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top