Categories Menu

103 : Let the games begin

Eh ben voilà, on continue sur notre lancée, à deux cents à l’heure, et on continue à exploiter la recette efficace : action, mystère, révélation, suspense. Et ça marche, ma foi.

Le seul truc, c’est que je ne suis pas très concentrée sur ce que je regarde, en ce moment, étant donné la manière dont je suis prise des sinus, je pense qu’environ la moitié de mon cerveau est déjà parti dans mes kleenex. Du coup, je percute trois heures après… quand je percute. Du coup, je regarde ça comme un âne… Du coup, mes reviews sont à chier et je m’en excuse humblement.

Enfin bon, il n’empêche que plus ça va, et plus ma théorie du complot se vérifie. Plus il semble que chaque personnage doit accomplir quelque chose, en particulier Alex. Il semble que chaque fois, chacun doive, en plus de conduire comme un ouf sur une autoroute commodément blindée (ou déserte, d’ailleurs), surmonter quelques épreuves d’ordre individuel, aidé ou pas par des petits anges (qui n’hésitent pas à mettre des patates assez impressionnantes à leur client).

Témoin le pauvre Alex, arrêté comme un malpropre pour on ne sait quelle raison, interrogé pendant trois plombes au poste de police (pendant que nous on se ronge les sangs en regardant l’heure tourner, parce que bordel, il a une course à gagner, le héros, là), qui en fait, n’en est pas un, de poste de police. Surpriiiiise, sortez Marcel Béliveau de sa cachette, c’était pour la téléééé ! Non, je déconne, pas pour la télé, mais juste pour s’assurer qu’il sait ce qu’il veut, le loustic. Ou pour une autre raison obscure qui a échappé à ma cervelle ramollie.

J’en veux pour preuve aussi ce petit couple finalement bien mignon aussi, et qui conduit dans sa bagnole tunée, lui ignorant que ce n’est pas pour le fric mais pour sa vie, qu’il court, et elle tout à fait au courant mais qui ne peut le lui avouer. Sans compter donc, les épreuves semées ici et là, aujourd’hui, un reportage télévisé sur l’Irak avec bien en évidence un de ses potes GI’s, au jeunot, tombé au champ d’honneur… que dalle, oui, probablement zigouillé par la Course.

Et petite nouveauté très efficace, le cliff de la mort.

Nos pilotes arrivés au second check point se retrouvent face à un drive-inn et on leur demande d’ouvrir bien grands leurs yeux. Et là, à suivre.

Sympaaaaaaaaaaabouhouhouh !

Posted by on Avr 19, 2007 in Drive | 3 comments

3 Comments

  1. Moi non plus j’ai pas tout compris, tiens… Comme le délire avec la nouvelle voiture d’Alex (d’après ce que j’ai pigé, c’était son "premier amour" mais il s’en ait débarrasser pour sa femme, la vraie ? J’avoue que j’ai pas tout suivi avec le discours de sa soeur…).

    Quoi qu’il en soit, quand il reprend les choses en main, ça tue. Je sais pas pour toi, mais moi je le trouve de plus en plus inquiétant (tain le couteau qu’il planque dans sa boîte à gants, je doute que ça soit pour la chasse au raton laveur, hem), mais j’adore ça ! J’aime beaucoup le regard qu’il a quand il double tous les autres sur l’autoroute, ne leur laissant aucune chance avec son bolide (ça c’est de la bagnole, quand même, pas comme son affreux pick-up qui tombait toujours en panne). Entre nous, ça fait pas vraiment fermier de l’Arkansas…

    Dès le début je l’ai trouvé pas net (quand il soulève le nabot qui "gère" les courses, ça calme quand même). Mais c’est ça qui est génial !

    Sinon, le couple, là, moi j’ai du mal (ça vient de la fille, je peux pas me la saquer avec son sourire niaiseux et son gloss toujours parfait… c’est physique, j’y peux rien).

  2. … impression mitigée pour l’instant.

    Au final, on se retrouve avec 5 voitures à suivre… tous au générique, sauf le père mourant et on peut donc supposer que tous ceux là ne seront pas éliminés.

    Alors visiblement, Alex Tully n’est pas qu’un paysagiste. Visiblement il a un passé et un passif, mais il avait tourné la page. Est-il derrière le braquage? Mystère.

    La grande bringue blonde qui l’accompagne, elle, veut se venger des organisateurs. Pourquoi pas plutôt des concurrents qui ont jeté ses parents dans le ravin? Spontanément, c’est plutôt à ceux-là que je m’en prendrais.

    Le petit couple avec le brave militaire est bien mignon…

    La blonde et la jeune accouchée… pourquoi les avoir réunies? j’avoue avoir aimé quand la blonde explique à ses ex-associées, qu’une femme prête à tuer pour gagner, c’est l’associée qu’il lui faut. Pourquoi filer un flingue s’il suffit de lui faire changer de voiture? Test? Qu’est-ce que la blonde a à gagner?

    Père et fille… séquence longuette sur les mensonges. J’ai un peu de mal avec eux. Je ne vois pas vraiment ce que l’argent peut apporter au père, et j’imagine mal que gagner la course lui permette de guèrir. Sauf s’il n’était pas vraiment malade.

    Les deux frangins… le jeune a le bras long, et j’ai eu du mal à admettre le coup de l’hélicoptère. Le sorti de taule est… extrèmement séduisant. J’aime assez leur intrigue, d’ailleurs.

    Et les questions… quel gage attendait le dernier équipage à chacune des deux dernières épreuves? que deviennent les éliminés? tous les équipages ont-ils d’aussi grandes menaces au-dessus de leur tête?peut-il y avoir un "happy end"?

    Quant à la course en elle-même… à 90mph… j’suis pas enthousiasmée par les séquences. je regarde p’têt trop de F1 à la télé…

  3. En fait, je pense que la blonde veut se venger de la Course parce que ce ne sont pas des concurrents qui ont jeté ses parents dans le ravin. A mon avis, ce sont des chauffards à la solde la Course. Par contre, le quatrième épisode m’emballe peu… J’en ai regardé un bout… oué…

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top