Categories Menu

209 : Deus impeditio esuritori nullus (No god can stop a hungry man)

Je vais vous dire un truc : je commence à craindre pour nos deux loustics, Pullo et Vorenus. Parce que je sens que chacun de son côté, ils plongent. Pour Vorenus, c’est le cas depuis le début de la saison. Pour Pullo, c’est plus récent. Mais j’ai juste l’impression qu’ils ne parviendront pas à finir cette série en s’en tirant avec un happy end. Et en même temps, ce sont deux soldats. Comment le pourraient-ils ?

Donc, en voyant Vorenus se réveiller au côté de sa belle Niobe, ça m’a fait un gros pincement au coeur…

Pauvre garçon. Il ne s’en remettra jamais… Surtout quand on se rend compte plus tard que ça fait bien quatre ans qu’il a quitté Rome… Et qu’en fait, Vorenus se réveille sous les insultes d’une prostituée égyptienne chauve. Brrrrr…

Alexandrie, donc…

Eh bien il y en a un autre, qui me fait de la peine. Ce pauvre Marc Antoine, complètement sous la coupe de sa prostituée égyptienne à lui, qui est reine, en passant.

Et à laquelle il a fait deux marmots.

Quel désoeuvrement et quel déchéance. Ca commence à sentir la fin, pour lui aussi.

Et cette pauvre Atia m’a bien fait de la peine, aussi. Grimpée sur les toits à attendre quoi ?

Il faut croire qu’elle s’est bien ramollie depuis le départ d’Antoine. Au point d’être super girlie avec sa petite fille Antonia.

Pauvre Octavie, aussi, sur le point de se dessécher sur pied…

… et manipulée comme pas deux par son sans-coeur de frère…

Parce qu’Octave, dans cet épisode, c’est gratiné. Franchement, ça ne devrait pas m’étonner outre mesure, mais avec les femmes, il a un gros gros souci, ce garçon. Déjà, la manière qu’il a de gérer sa mère et sa fille, c’est bien limite, mais alors… ses secrets d’alcôve, moi, je m’en serais bien passée… Brrrrr… Ca, on ne peut pas dire, mais ils se sont bien trouvés, avec Livie. Ah il lui avait dit qu’il risquerait de la battre parce que ça le faisait bander, eh bien nenni ! C’est elle qui le frappe !

Non, sincèrement, cette scène, j’aurais pu m’en passer. Je l’aimais bien, Octave, mais là, je le trouve ultra-flippant. Sa manière d’administrer Rome n’est pas mauvaise, mais c’est le personnage que je trouve glaçant à souhait.

Et sinon, qu’est-ce qu’ils l’ont bien choisi, le jeune Césarion. Waouh. Je n’ai pas du tout envie de douter qu’il s’agisse du fils de César.

Et pourtant, qu’est-ce que ce serait beau de se dire que Vorenus, est peut-être en train de veiller en toute connaissance de cause sur le fils de son meilleur ami Pullo, pendant que celui-ci s’occupe de ses propres enfants.

Vraiment beau, ce gamin.

Bon, pour en revenir à Antoine… méprisable, sur ce coup-là. Laisser sa femme et sa maîtresse/belle-mère étouffer de chaleur dehors pendant qu’il se bat/s’envoie en l’air avec sa pute de Cléo, non mais franchement… Quel gros connard manipulé.

Et envoyer Vorenus prendre les claques d’Atia à sa place…

Non mais vous vous rendez compte qu’on en vient à la plaindre ???

Eh ben… tout ce petit monde est en train de glisser au fond du trou à une vitesse vertigineuse. Atia, à mon avis, y en a plus pour longtemps.

Et dites-moi… VOUS NE CROYEZ PAS QUE CETTE CONNASSE DE GAIA AURAIT PU SE BOUCLER SA GRANDE GUEULE EN CREVANT ? Au lieu de briser le coeur de Pullo une seconde fois ?

Mais naaaaan, naaaan. Faut qu’elle vide son sac, qu’elle soulage sa conscience avant de clamser, quitte à laisser derrière elle un mec dévasté.

Et qu’elle finisse étranglée et jetée dans les égoûts, BIEN FAIT ! Jamais pu la blairer, de toute façon. Encore heureux qu’elle crève en lui sauvant la vie… et encore.

Pauvre Pullo… 🙁

Fiou. C’était lourd, tout ça. Un mort à chaque épisode, décidément. Qui sera le prochain ?

Posted by on Mar 20, 2007 in Rome | 7 comments

7 Comments

  1. Pour une fois j’ai vu l’épisode sans attendre les sous-titres, agacé de ne pas pouvoir lire tes commentaires avant dimanche (ou presque). Enfin une des raisons…
    Episode très sombre pour Pullo, je commence à me demander s’il va bien finir aussi… Moi je serais trop triste que cette série se termine par la mort de ces deux hommes. Mais bon heureusement qu’il sait la vérité sur la mort de sa femme ça m’aurait trop fait chier qu’il pleure cette s****, même si finalement on la prend un peu en pitié. Ma seule note d’espoir pour lui c’est qu’il s’occupe bien des enfants de Vorenus et donc il y a une chose qui peut le faire rester en vie. Ce qui n’est pas le cas de Vorenus… à moins qu’il y ait un changement de la part de sa fille (who knows?) mais ça m’étonnerait fort.

    Cléo est toujours aussi belle ^^ , Octave beau aussi dans sa monstruosité (dans mes souvenirs d’histoire, c’est une grand empereur, faisant régner une grande pax romana mais cel doit venir plus tard sans doute).
    Rhhaaaaa j’adooooooore cette série, dommage qu’il n’y ait que deux saisons (en même temps on est donc sûr que la qualité est là et que le nibeau ne baissera pas).

  2. Je pense que la Pax Romana, c’est quand Octave devient Auguste…

  3. Ben là vu la rapidité des évènements, ça ne saurait tarder ou bien la saison se termine là-dessus…

  4. Très sympathique finalement Cléopatre 😀 !!!
    Et la scène où Césarion demande à Vorenus de lui parler de son "père" est excellente

  5. épisode vraiment très fort encore une fois!!!
    les scènes en Egypte sont anthologiques (et magnifiquement reproduit, d’ailleurs) avec une cléopatre manipulatrice à souhait!! et Marc Antoine qui comprend très vite le stratagème d’Octave!
    le petit Cesarion, j’aime bien aussi!! même yeux noirs que Cesar ou Pullo! je pense en effet que c’est plus qu’un clin d’oeil que Vorenus s’en occupe (il doit se douter aussi que Pullo pourrait très bien être son père…)

    et à Rome, on a le droit à un festival d’Octave!! avec sa famille puis avec sa femme (très space, quand même! j’adore quand elle lui rappelle la blague qu’il a faite…)
    et la scène avec Pullo, tant au sénat que chez lui, sont très bien faite, on sent qu’il a toujours apprécié Pullo, pour sa franchise et son amitié!

    le pauvre Pullo, sérieux, la métamorphose de son visage est impressionante!! la rage qu’on lit sur son visage! j’étais impressioné!

  6. Encore un épisode de folie, décidément cette série me laisse sur le derrière à chaque fois !
    A propos de Césarion, vous avez remarqué la tête que tire Pullo quand Octave lui dit qu’il devra mourir ? 🙁 Mais bon, Obélix il obéit, hein.
    J’étais verte que Gaïa soit devenue l’officielle de Pullo, bien fait pour elle de mourir comme ça ! A bas Gaïa ! 😀 (non mais sérieusement, c’est vrai qu’ils allaient bien ensemble, mais bon, pas de cette manière, quoi).
    Octave il me fiche de plus en plus les jetons, il est vraiment flippant ! 😀 Bon, lui aussi aura eu sa grande scène de cul, je les trouve de plus en plus explicites, aussi, non ? Ils se lâchent, les réalisateurs, dans cette série ! Et Marco et Cléo qui baisent comme des fous pendant que l’officielle et l’officieuse attendent à la porte sous le cagnard, c’était EX-CEL-LENT !!! 😀 (ça ne lui réussit pas, d’ailleurs, à Marco, la vie de château, comme dit Cléo) C’est devenu carrément burlesque quand Jocasta et Posca sont apparus à la porte, j’étais bidonnée ! 😀 Et leur évasion, à ces deux-là, qui n’en peuvent plus de la vie chez Cléopâtre ! 😀
    Bon, Vorena est devenue prêtresse comme sa tante alors ? Pourquoi pas, en effet, vu son passé, c’est une situation pas mauvaise, vu que Posca est déjà pris (arf).

    Je sens venir bientôt la rencontre d’Astérix et Obélix sur le champ de bataille, snif 🙁

Répondre à Maiky Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top