Categories Menu

Ahum… *sifflote*

Bon euh… hé hé hé… *regarde ses chaussures*

Comment vous expliquer… N’y voyez pas d’insulte, hein ? Mais je regarde actuellement Grey’s… Et pour tout dire j’ai plutôt bien avancé. Genre jusqu’au septième épisode de la saison 2… *galope*

Par contre, j’avoue que je n’ai pas grand-chose à en dire. Si ce n’est que c’est un bonheur à regarder quand on a envie de glander, genre de se la couler douce façon retraitée, avec le plaid à carreaux, la tasse de thé et le chat sur les genoux. Sauf que j’ai pas de chat. *aaaaatchaaaa*

Snirfl, chuis allergique.

Bon, clairement, les histoires de coucherie m’indiffèrent quelque peu. Surtout encore et toujours celle de Meredith et McDreamy, même si je comprends. Et par sympathie féminine, je me range totalement du côté de la gourdasse : déjà McDreamy la saute une fois. Ok, c’est son boss, il la poursuit de ses assiduités pendant une bonne saison, elle finit par céder. Et là, débarque madame McDreamy (ptain, quelle magnifique garce !) et voilà mon McDreamy, pourtant trompé et visiblement bien heureux avec sa nouvelle copine qui commence à tortiller du cul et patati et patata ! Mais va te faire foutre, mon pauvre ami ! Tu la veux, tu la veux plus, tu sais pas, tu fais tes yeux de cocker, mais rentre chez toi, espèce de rebus d’excrément de hanneton ! Tssss…

Bref, même Meredith mérite mieux que ça…

Par contre, j’avoue que Burke/Yang m’a relativement tenue en haleine. Les deux plus mauvais caractères de l’hosto (après Bailey, sans doute, surprenante et terrifiante) qui n’arrivent pas à se dire qu’ils sont fous l’un de l’autre, j’ai trouvé ça à la fois très drôle et pathétique. En plus ce sont sans doute mes personnages préférés. Malheureusement, je n’ai pas vu l’épisode où Cristina se retrouve dans les choux… Mais je vais essayer d’y remédier. En tous cas, avec eux, pas de gnangnan. Sauf que j’ai quand même a-do-ré le big craquage de Cristina…

… qui appelait tellement ceci… bouhouhouh, c’tromeugnon !

Car j’ai beau bien aimer Izzie, je la trouve quand même un peu coconne, des fois.

George m’a valu quelques bons fou-rires, notamment avec sa syphillis, son bouquin sur la nouille…

… et sa piqûre toutes fesses à l’air devant les trois filles hilares et attendries.

Et puis son histoire nous a valu un cours de capote-banane du meilleur effet.

A des chirurgiens, c’est quand même un comble. Enfin, ne nous attardons pas sur ces pénibles (et très incohérents) détails.

Voilà, j’espère que tous ceux qui pensaient que j’allais « passer à côté de quelque chose » sont contents. Moi oui, c’est pas la série du siècle mais ça se laisse gentiment regarder. Et pas besoin de tapoter pendant des heures sur mon clavier pour en parler. Clairement, ça me fait des ouacances ! 😉

Posted by on Sep 15, 2006 in Grey's Anatomy | 1 comment

1 Comment

  1. Un style différent quoi ;o)
    Moi j’ai fini la S2 et je bouffe mes doigts en attendant. Moins que pour d’autres séries mais…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top