Categories Menu

304 : Sateda

Oh ptain les mecs c’était trop bien ! Pour la première fois cette saison, je suis enthousiasmée, et pas parce qu’il y a un acteur que j’adore ou parce qu’on voit le caleçon de Sheppi. Et le premier qui me dit que humour/drama/action c’est pas possible dans Stargate se prend mon balai en travers de la trombine.

Bon, maintenant qu’on s’est mis à l’aise, c’est parti.

J’ai failli râler quand Rodney se prend une flèche dans le cul. Ben oui, bien sûr, qui d’autre pouvait se prendre une flèche dans le cul ? Hein ?

Y a pas à dire, John s’évanouit divinement bien…

Une fois passé l’inévitable stage chez les bouseux…

(Le docteur Quinn ne doit pas être bien loin, au pire, si Ronon décide de s’égorger en live… )

… ma foi, ça part très très fort.

C’est rare d’entendre Ronon beugler d’aussi bon coeur…

Je dois reconnaître à mon plus grand plaisir que c’est très très bien filmé ; la musique est excellente et sort des chantiers battus, pour une fois. Quand Ronon est téléchargé sur Sateda avec son premier poursuivant, j’ai tout de suite pensé à Terminator, en fait…

Il y a donc bien eu une Madame Ronon…

Je suis un peu déçue, d’ailleurs. C’est quoi ce machin fade et bouclé ? Je voyais quelque chose de beaucoup plus piquant, moi, dans la vie de Ronon…

Le Ronon de jadis est quand même super classe…


(Et très beau… )

Les flashbacks sont super raccord avec ceux de Runner, ça c’est un très très bon point…

Tiens, les wraiths ont une vision nocturne ?

Sapristi !

Oh, la scène entre Rodney et Sheppi est trop mignonne. Et pour une fois, Rodney est tout mignon quand il remet John à sa place… C’est chou…

Momoa a une classe folle dans les scènes d’action. Dans son genre Shep est également excellent mais la carrure, la silhouette et la félinité de Jason sont vachement bien exploités et en imposent un max. J’ai cru que la scène de l’entrepôt allait m’emmerder, mais finalement, c’est classe… Ca me rappelle que j’aimerais bien qu’on revoie de l’action pure aussi avec sheppi, qu’il fasse travailler ses neurones et qu’il nous refasse un petit coup de Defiant One… On sait qu’il est fainéant, mais ce serait bien.

Le grand Wraith en chef est vraiment affreux. Il fait très vampire made in Sunnydale, d’ailleurs…

Ouhlolo ! Pas de géant pour Shep ! Dites donc, c’est bien la première fois qu’on le voit un peu à poil, le loustic. Merci Teyla pour ce grand moment de Sheppiness ! Terrible at expressing feelings ? Sans blague ! Bad social skills ? Si peu !

Oh my god, c’est trop mignon. C’est trooop mignon ! Roh ! Sheppi qui ferait anything pour any of you ! Hiii… Snirfl…

Ptain, deux saisons et des patates et JAMAIS on avait vu Shep comme ça ! Même quand Ford se fait la malle ! Du moins ça fait du bien de l’entendre plutôt que d’avoir à le DEVINER, quoi ! Rah, je suis CONTENTE !

Je suppose qu’après avoir maladroitement tapoté la main de Teyla, il s’en va sangloter dans sa chambre, ce grand nunuchon ! Heureusement qu’elle était là pour finir ses phrases, d’ailleurs. Je pense qu’il n’aurait jamais été capable ne serait-ce que de les commencer face à Elizabeth. Il fallait une camarade de « jeux » qui se traîne en rangers avec lui dans les forêts, pour ça… (D’ailleurs, pas mal les uniformes noirs… le cuir sied divinement bien à Sheppichou… Et le décolleté de Teyla est beaucoup plus sexy comme ça ! Vive les cols en V ! )

En tous cas, ça confirme bien une chose, c’est que Shep est vraiment seul au monde… Volontairement ou pas.

Non mais ils vont réussir à me faire chialer ces gros cons ! Rodney, maintenant ! Et ouais, ben mine de rien, il lui cloue le bec, à Carson, et il a bien raison. Faut pas sortir de Saint Cyr pour comprendre que McKay, il fait le malin, mais il est très attaché à tout ce petit monde. Y compris à Ronon avec lequel il a vécu de … hum… grandes choses, récemment ! Non mais sérieux, n’empêche, c’est vraiment tous des handicapés sentimentaux, hein… Enfin mignon encore d’entendre McKay dire qu’il s’inquiète pour Ronon et que c’est son « buddy »… « Unspoken bond », c’est trop chou…

Oh nooon, mais qu’est-ce que c’est que ce pauvre caleçon, Rodney ? Mais comment veux-tu choper de la belette avec ce genre d’horreur ?

Le « haaaan » de soulagement quand Shep débarque ! Il m’a valu un « bom bom bom » d’un voisin du dessus qui visiblement n’a pas compris l’enjeu de cet épisode ! Béotien !

Et le pauvre Ronon qui s’écroule par terre. Allons bon, Chewie fait sa forte tête. Ptain, garçon ! Debout, là ! Allez, zou, fada…

M’enfin… Sheppi ne mérite pas ça, surtout après les si belles choses qu’il n’a pas dites ! Je suis partisane des coups de pied au cul quand c’est mérité, mais là tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice !

Tu dépasses les bornes des limites, Ronon…

N’empêche, Shep est très classe de ne pas descendre le Wraith alors qu’il aurait tout loisir de le faire, de choper son Ronon et de le ligoter jusqu’à ce qu’il revienne à des considérations plus amènes. Et ça doit sacrément lui tordre les boyaux de regarder son pote se faire défoncer la gueule par le grand blanc.

Parce que la pâtée que se prend Ronon, c’est pas du Gourmet trois étoiles…

Et j’y crois PAS que pendant ce temps, Carson qui n’a sans doute jamais tiré avec un attirail pareil et Rodney qui vient de se faire extraire une flèche du fondement sont en train de se disputer pour savoir lequel va aller faire sa fête au Wraith !

Heureusement qu’ils décident de s’y prendre autrement, les deux foudres de guerre…

Alors là, je suis sur le cul ! Du coup, c’est Carson qui descend la bête depuis le jumper, et…

« Thanks doc. »

Je suppose qu’à force de brailler parce que les personnages font du sur place, ils ont décidé de rattraper le retard accumulé. Non parce que là, c’est quand même énoooooorme !!!

Enfin bref, en tous cas, purée que ça fait du bien de voir un peu de « team ». Ca c’est du pur Stargate. Et je regrette de le dire, mais JAMAIS dans Atlantis on n’avait eu un épisode de ce genre, qui fait la part belle à l’amitié qui unit les personnages. Dans SG1, jadis, on avait de fréquentes piqûres de rappel, des épisodes entiers dédiés à la recherche d’un membre perdu, des moments de désespoir… Dans Atlantis, tous les personnages principaux ont rarement été réunis pour ça. Je regrette qu’on ne voie pas plus Elizabeth, mais je dois avouer que malgré son absence, l’épisode n’en est pas moins super. On sait de toute façon qu’Elizabeth souffre énormément de ce genre de situation. Limite c’est pas plus mal de focaliser sur les autres. Ca aurait presque été une faute de goût d’en rajouter encore plus. On voit qu’elle est là, qu’elle tient à retrouver Ronon, elle renvoie immédiatement Shep et Teyla alors qu’elle doit déjà être super soulagée de les voir revenir. Bref, pourquoi dépenser plus ?

Enfin voilà, je suis très contente. Et je comprends pourquoi ils ont changé l’ordre des épisodes. C’est pas con… Sateda aurait peut-être souffert d’être diffusé juste après les deux premiers épisodes. Alors que là, il prend tout son sens après la bouse de la semaine dernière.

Bref, Sorcière n’a contente et n’a bien réveillée !

Posted by on Août 5, 2006 in Stargate Atlantis | 14 comments

14 Comments

  1. hé ben il s’en sort bien pour un zode vachement prévisible, huum?^^

    par "bouse", tu désigne Pegasus Project (épisode de SG-1 pour rappel) ou Irresistible?

    je suis content pour toi. par contre, ta blague sur SG-Fusion m’a déclenché un infarctus!

  2. au fait, tout Fusion salue l’action dans cet épisode^^

  3. Je parlais d’Irresistible… J’exagère un peu, mais par comparaison, clair que c’est une bouse… 😉 Et contente que mon commentaire de fusion ait fait son effet ! :p Comme quoi, et ça le confirme bien : sur le papier, ça ne veut rien dire. La réalisation peut transformer un épisode apparemment prévisible en truc grandiose et un scénar prometteur en infâme boulet… Malgré tout le respect que j’ai pour les réals… 😉

  4. Beaucoup de plaisir également… très très bien joué… Carson bien plus efficace que la semaine dernière… un des meilleurs épisodes… un seul reproche, le parallèle entre Cam’ et Shep… d’un côté ramener le plus de Ba’al posible, de l’autre tuer le plus de Wraith possible… j’sais bien que ce sont tous els deux des gamins, mais c’est pas la peine d’en faire deux jumeaux.

  5. j’espère que tu ne sortira pas toute déçue du SG-1 "Insiders"…

    au fait, j’étais explosé de rire avec ton "Ben oui, qui d’autre pourrait se prendre une flêche dans le cul?"^^

    je peux avoir une caps du nouveau décolleté de Teyla?

  6. Comme toujours, moi aussi j’ai pensé à la comparaison des deux loustics, Tequila, tout comme toi…

    Mat, non je ne suis pas déçue… Je vais voir ce que je peux faire pour le décolleté… 😉

  7. moi je dis que mossieur Robert C. Cooper devrait prendre la caméra plus souvent… parce que sans le générique de SGA, j’avais cru être devant un épisode de Battlestar Galactica…

    Bref de l’excellent boulot de la part de Cooper, qui a réussi à donner du rythme à un épisode prévisible.

  8. Perso j’ai trouvé cet épisode très cliché… J’attendais un bon développement du background de Ronon afin qu’on voit d’autres facettes du personnage que le bon gros guerrier, presque super-héros, qui arrive presque à lui tout seul à vaincre une armée. Bon d’accord c’est pas mal, mais j’ai trouvé que c’était pas le moment. Les dialogues et les scènes de Sateda pareil, ultra-cliché, utra-simpliste.

    Bref, aucune surprise, aucune innovation, aucune idée qui sorte un peu des sentiers battus et rebattus. Bref, les scénaristes se sont pas foulés…

    Et puis le chef Wraith…. Une brute épaisse, le bon gros cliché du méchant guerrier alien… *lève les yeux au ciel*
    Des méchants comme ça j’en ai tellement vu que j’en suis blasé… J’attendais un peu plus de finesse, un peu plus d’intelligence.

    Autant j’avais a-do-ré tous les épisodes de la saison 2 (ces épisodes je les ai vu tous au moins une bonne dizaine ou quinzaine de fois), autant là je suis franchement déçu.

    Deux épisodes mauvais de suite, ça fait beaucoup…

  9. Vraiment je ne crois pas que cet épisode soit mauvais. S’il était « mauvais », je ne serais pas restée scotchée devant… Au contraire, on ne nous montre pas Ronon comme un titan mais comme un loser, qui a tout perdu. Et sa rage est légitime… A mon avis il était prêt à mourir pour avoir l’impression d’avoir tout donné dans la lutte. Faire de Ronon un guerrier quasi-suicidaire, je trouve ça formidable, moi. Ce n’est plus le gros boeuf au front bas qui suit les autres en grognant. Il a gagné une âme dans cet épisode. Je pense que c’est une question de point de vue. Et au niveau des relations entre l’équipe, merde, on fait un pas de géant, là ! Rien que pour ça, l’épisode a une dimension immense !

  10. vivement le 15 que je rentre chez moi pr dl ces zodes *gros soupir*

  11. Ben dis donc, y’a pas que Robbie qui se surpasse… Je dois avouer que c’est un de tes meilleurs commentaires à ce jour… L’enthousiasme doit certainement avoir un rôle à jouer dedans…

    Sheppi à poil, enfin… Dommage qu’on l’aie attendu de pied ferme pendant deux ans… Maintenant, la prochaine fois on aimerait bien savoir ce qui le pousse à se retrancher dans sa solitude s’il vous plaît… With a cherry on the top…

    En tout cas, les shippeurs Shep/Teyla vont apprécier… Même si moi je vois plutôt du brother/sister…

  12. Oh merci, Maiky, c’est gentil, dis donc, pourtant je l’ai écrit tard hier soir, mais oui, l’enthousiasme joue, je pense… 😉 Moi aussi j’y vois plus du brother/sister, et ça n’en est pas moins beau et émouvant, en fait. J’arrive pas à comprendre pourquoi Shep fait un tel blocage au niveau des sentiments… ça contraste tellement avec le Shep de l’épisode-qui-n’existe-pas, notamment… Ca donne envie d’en savoir plus sur lui… Et ce dévouement absolu envers ses amis est vraiment génial. Ca, c’est John Sheppard… Mais alors, lui faire sortir tout ça, ça revient à essayer d’extraire de l’eau d’une brique… Pauvre biquounet…

  13. Je crois que ce zode restera dans les annales rien que pour la scène où Rodney comprend où se situe son Gluteus Maximus ! LOL

  14. Ben en ce qui me concerne je partais avec un gros gros apriori qui s’appelle Ronon va nous la jouer des scènes de snipes et je vais trouver ça léger… Ben en fait pas du tout… Non seulement le Ronon suicidaire est parfait, la scène de Sheppi face à ses feelings est d’anthologie, Mc Kay qui cloue le bec à Carson (pour une fois). Je tiens également à souligner l’humour omniprésent (sheppi qui veut de toute manière avoir tué plus de wraiths que sa copine Teyla)… Enfin bref que de bonnes surprises, Ah comme quoi quand ils veulent ils peuvent nous donner de l’ampleur aux personnages grâce à quelques données persos sans pour autant tomber dans le gnangnan

Post a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top