Categories Menu

109 : Insomnia

La beauté poussièreuse de cette série n’a d’égale que la misère et le sordide qu’elle dégage…

De mieux en mieux… ce coup-ci on entre vraiment dans le vif du sujet. Ca pue la frustration sexuelle à mille lieues…

Bon, déjà, on a un PtiBen dont les cauchemars sont de plus en plus atroces… Brrr, celui où il se réveille amputé de trois membres… Du coup, notre loulou, il a du mal à dormir. A vrai dire, il ne dort plus du tout…

Et ça a l’air de fâcher Lodz qui visiblement n’arrive pas à avoir « accès » à lui quand il ne rêve pas. Mais qu’est-ce que Lodz lui veut, à ce pauvre gamin, à la fin ???

Au petit dej, y a des regards en coin qui en disent long…

Je crois que le pauvre Felix aurait mieux fait de se casser une patte plutôt que d’envisager d’amener Jonesy comme client à Rita Sue… M’est avis que ça va faire le souk, cette histoire…

Et comme par hasard, c’est le moment que Sofie choisit pour proposer à Jones d’aller se balader avec lui… mmmh…

Faut dire que dans l’épisode précédent, avant de se le taper, Rita Sue a secoué Sofie parce qu’elle ne se rend pas compte la chance qu’elle a d’avoir un mec qui l’aime bien comme ass… Ouais c’est clair…

Du coup, Rita Sue et Jonesy, ben c’était que pour une fois, on est bien d’accord…

Oui oui… mais non. Eh bé… on en voit pas souvent à la téloches des meufs comme Rita Sue. Ca, Jones, il en a plein les paluches, c’est bien mignon, d’ailleurs. Ahum ! Bref…

(Ca doit être un bon coup, le père Clayton Jones pour qu’elle se le garde sous le coude… et qu’elle dise à son Felix qu’elle est fatiguée quand il décide de faire son grand retour… uhuhuh…)

Dans cet épisode, aussi, on se rend compte que Samson est lui aussi assez intéressé par le cas Ben Hawkins. Il lui file un objet qui a appartenu à son père, Henry Scudder. On commence à avoir l’impression que Samson se détache de la Direction et que Lodz, en revanche s’en rapproche de plus en plus. Du coup, entre les deux, ça commence à salement puer…

Lodz, donc, c’est le mentaliste de l’équipe. On lui file un objet et il dit d’où il vient, à qui il appartient. Ca impressionne toujours les badauds. Là, en douce, Samson lui refile la chaine de Henry Scudder… Et à peine la touche-t-il qu’il se met à avoir des convulsions…

Impressionnant…

De son côté, PtiBen est de plus en plus fasciné par Ruthie, la charmeuse de serpents. M’est avis que tout cela ne peut finir que d’une manière…

De celle-là…

Ouch, c’est qu’il joue les effarouchés, le PtiBen. Ben mon gars, si j’étais toi, j’en profiterais. Rien de tel pour bien dormir… Moralité…

Toujours les yeux grands ouverts pour notre gaillard…

Du côté de Brother Justin… c’est assez impressionnant ce qu’il arrive maintenant à faire avec ses pouvoirs… Faire taire tout une armée d’aliénés, pousser un mec à se taper la tête contre un mur jusqu’à ce que… oui très impressionnant… Brrrr…

Cette série est incroyable… Et impitoyable. ‘Reusement que je suis blindée… J’arrive toujours pas à savoir si c’est beau ou laid… L’image est sublime, le contenu est infâme… C’est fou de réussir à sublimer ainsi des images où règnent la crasse, la poussière, la misère, la sueur, le bizarre… Vrai tour de force. Vraiment, ça m’éclate…

Posted by on Juil 15, 2006 in Carnivàle | 0 comments

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top