Categories Menu

107 : Behind the walls

J’ai ADORE cet épisode. Quelle tension, quelle intensité. On a lâché toubibesse (oui je vais l’appeler Sara, maintenant) pas dans une situation très enviable. D’ailleurs, elle commence à sérieusement donner de la voix, enfermée dans sa petite infirmerie, aux prises avec des gros lourdingues complètement surexcités.

Lâchez-la, bande de salauds !!!

De son côté Michael a aperçu sur les moniteurs sa douce amie en danger. Le voilà parti se balader sur le toit grâce à son passage secret…

Rah, le moment où sa main se pose sur l’épaule de Sara… Aaaaaah ! *chpomf* *S’évanouit de bonheur…*

Hop, c’est parti pour une course-poursuite dans les canalisations… Hé hé hé…

J’ai bien aimé la scène où Michael tend les mains pour qu’elle saute… Je sais pas pourquoi. C’est trois secondes, mais c’est… Ah je saurais pas dire… C’est peut-être juste parce qu’il a de chouettes mains…

Et c’est peut-être parce qu’elle aussi, ça la trouble.

Ouarf, j’adore sa tête, j’adore comme elle mate sa bouche… ouais, girl, il a vraiment une petite bouche d’amour qu’on lui mordrait bien sa petite lèvre inférieure, hein ?

Oh putain, comment elle lui massacre le genou au rouquin pendant que Fish se coltine le gros black !!! Ouais, c’est ça, va pleurer ta mère, gros naze !

Gniiiii, attention, ça devient sérieux : « Michael I can’t leave you here ! » « No choice, I’m one of the bad guys, remember ? »

Oh my fucking gooood !!!!

Mais c’est pas eux qu’il faut descendre, crétins !

Gniii, gniiii !!

Généralement ça fout bien les jetons quand un téléphone public se met à sonner on sait pas pourquoi… N’est-ce pas Vero ?

Bingo… « As for now, both of you are dead. »

Sympaaaa !

Alors franchement, on a encore la preuve que T-Bag est un grand grand malade. Et c’est le pauvre Bob, le gardien, qui en fait les frais. Brrrr…

Pendant qu’un duo assez improbable est en train de percer des trous dans un mur avec un truc à battre les oeufs ! J’étais morte de rire !

Putaaaaain ! T-Bag qui tue le pauvre gars !

Et Michael qui est dégoûté !! Il lui avait dit de pas le tuer ! Argh !!

Super émouvantes aussi les retrouvailles entre les deux frangins. Linc’ était tellement inquiet pour Michael, il l’a cherché pendant tout le truc… C’est rare de voir Michael comme ça…

Mesdames et messieurs, Cupidon a frappé à Fox River…

Sûr que Michael a besoin de Sara… Elle est plutôt conciliante, elle est au courant de son secret, enfin du moins que Lincoln est son frère. Elle est même prête à les faire se croiser de temps en temps. Maintenant, Michael lui a raconté des histoires sur les raisons qui font qu’il connaît aussi bien les petits coins sombres de la prison. Et ça, forcément, elle le découvre. Dans l’épisode suivant. Je me pose quand même des questions sur elle. Je me dis qu’elle a forcément craqué pour lui (qui ne craquerait pas, hein ?), mais en même temps… dans l’épisode suivant elle se rencarde tellement sur lui que ça m’étonne un peu… Enfin on verra ! Pfiou, en tous cas, génialissime ce double épisode ! Waouh !

Posted by on Mai 31, 2006 in Prison Break | 6 comments

6 Comments

  1. C’est terrible ! Je deviens complètement répétitive…

    à chaque fois que je lis tes résumés PB, j’ai une banane jusqu’aux zoreilles :

    1/ parce que ça me rappelle ce qu’il s’est passé
    2/ parce que je suis contente de t’avoir entrainé dans ce tourbillon
    3/ parce que j’adore ta manière de relater les faits et d’en parler

    Puis ma banane se transforme en héhéhé (j’avais raison… et tu risques de l’entendre encore longtemps ! LOL )

  2. *tape sur la tête à Roro* J’ai le 110 qui m’attend mais d’abord faut que je parle du 108 et du 109 !!!

  3. Hahah tu es tellement accros now que tu regardes les zodes plus vite que tu postes tes commentaires/résumés 😀

    souvenir :
    hey , hey take care there’s a pipe gaze behind the wall
    pipe gaz?!!
    😀

    j’avais eu peur pour Sucre à ce moment là, quand il se retrouve seul avec le mafiozi, je cragnais que celui ci ne le bute par démence ou pour limiter le nombre de personnes et ce dès qu’ils auraient péter le mur :p

    je trouvais la première moitié plus exicitante perso

  4. Ah non, moi j’attendais tellement de savoir comment Fish allait tirer Sara de son bocal, j’avoue que ça a été un PUR moment de jubilation. J’ai même crié, je crois !! :))

  5. Ah oui ! j’adorais comment Abbruzzi en parfais spécialiste du perçage lui montre comment faire. Très bon moment !
    la peur du Diable de Soucré, en train de réciter des litanies et autres incantations anti-malin en perçant, très drôle.

  6. Ah tous les deux ils m’ont vraiment fait rigoler… Super scène !

Répondre à PoMverte Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top