Categories Menu

Podcast episode 110, the hand of god

Je profite de ma pause « dîner » au taf pour faire un petit podcast. Ipod powa !

Ronald nous parle de cet épisode comme d’un Big Mac… Le genre d’épisode qu’on adore bouffer en s’en mettant partout. D’autant que comme il le dit, il n’était pas question de faire un épisode de combat spatial toutes les semaines… Déjà économiquement, s’pas possible. Et on sait que M. Ron ne prend pas non plus son pied à écrire des scènes de bataille. De toute façon, comme le dit si justement Big Boss, comment envisager de se fighter toutes les semaines avec les grille-pain… et de les vaincre ?

Le terme tylium (le carburant de la flotte) vient directement de l’ancienne série. Ronnie n’avait pas envie de faire un truc matière/anti-matière comme dans star trek pour propulser ses vaisseaux. Et puis ça n’aurait pas collé avec le reste de la série…

lol, c’est trop mignon parce qu’il parle de son expérience sur DS9 et sur Star Trek en général et il parle des borgs ! J’adorais les borgs, moi !! Et il dit qu’en fait ces gus-là étaient tellement cools qu’on en parlait hyper souvent et qu’au bout du compte, ils ont perdu cette aura hyper menaçante qu’ils avaient au début. Oh la la, je me souviens quand ils ont pécho Picard, moi j’ai manqué de faire dans ma culotte !! Donc Ronnie ne voulait pas que ce soit comme ça avec les grille-pain.

Ron parle aussi de l’élargissement de la mythologie de BSG qui commence dans ce zode en fait… Avec les serpents je crois. Ca vient bien sûr aussi de la vieille série. D’ailleurs Duboss a préféré taire cette partie de l’intrigue dans la minisérie, pour lui il était plus important d’asseoir les personnages. Tu parles, Charles !

Ron avoue être fan de la fameuse phrase : « This has already happened before and will happen again », la fameuse sortie par Leochou dans Flesh and Bone. lol !!! Ron dit que ça doit être la phrase qui ouvre Peter Pan version Disney !! *essuie ses larmes de rire* Très long blablabla sur le fameux tableau sur lequel ils préparent le plan d’attaque de la raffinerie. Coûts, technique, etc etc… En résumé : c’est pas facile.

Choupinet nous rappelle le background de Kara : pyramid player, elle s’est pété le genou et du coup elle a rejoint l’académie de la flotte coloniale grâce à une bourse sportive, of course. Et lorsqu’elle est montée dans un cockpit, bam, elle a compris que c’était là son vrai truc… Rapport à la scène où Bopapa lui fait comprendre que non, ma fille, tu ne voleras pas pour cette mission. Ron a l’air d’aimer cette scène à la folie. Il ne voulait pas que ses personnages soient blessés et se relèvent tout de suite tels des héros intouchables. Il voulait de la continuité (et de la cohérence, YES, j’aime la cohérence !).

Lol « which give us that lovely scene between Starbuck and Apollo ». Fuck, ce type est amoureux de ses personnages ! Je suis sûre que madame Ron est jalouse ! Il dit qu’il ne voulait pas que ce soit juste une scène de camaraderie comme ça aurait probablement été le cas dans n’importe quelle autre série. Il voulait qu’ils se prennent un peu le chou…

lol, il nous murmure à l’oreille le fameux « Adama is a cylon » de Leoben ! Brrr, ça fait tout bizarre !!!!!

Ron parle de la relation père/fils de Lee et Bopapa qui a beaucoup évolué « for those who have seen the miniseries and I’M SURE ALL OF YOU HAVE !! », genre si c’est pas le cas vous me copierez 200 fois : « je suis un cylon-bâté ».

Et bien sûr, il parle du fait que Lee se rend compte qu’autour de lui, son père, sa meilleure potesse, finalement tout le monde pense qu’il n’est pas capable d’aller jusqu’au bout. Franchement, y a de quoi devenir maboul, je trouve. Et c’est un poids que Lee porte avec lui. Et c’est sa détermination et sa ténacité qui font qu’on l’admire. Ron dit que finalement, beaucoup de gens sous-estiment le personnage, alors qu’il n’abandonne jamais. En tout cas dans l’action !

Ron s’amuse comme un petit fou du fait qu’on ne sache pas que Kara a prévu de planquer des vipers sous le vaisseau qui sert d’appât. Connard, je te déteste ! Moi aussi j’ai crié quand j’ai vu ça !!!

lol, un hélicoptère est en train de passer en boucle au-dessus de sa baraque à L.A (tranquille, Basile !) et Ron se pique un délire « ça y est ils viennent me chercher, je suis cerné ! »

Ok, comme tout le monde s’en doutait, moi la première, Lee et son viper dans le couloir, c’est évidemment un hommage à Star Wars ! D’ailleurs, Lee, il a un peu de Luke Skywalker… aussi benêt, en tout cas… Hé hé hé, justement, ils voulaient que Lee fasse quelque chose de fou, genre non, je ne suis pas un lycéen frustré et coincé, moi aussi j’ai mes moments de folie. Oui bon, là j’en rajoute un peu sur le côté frustré et coincé, mais le Lee de la première saison, oh my fraking god !! Ils voulaient qu’il fasse quelque chose que Kara ferait. Bien vu !

lol, ça l’émeut de revoir Laura et Kara se faire un hug… Pervers !

Arf et notre ami Ronald finit ce podcast sur un gigantesque éclat de rire face au « I’m the instrument of god de Baltar ». « You’ve GOT to LOVE that !! »

Il est génial, ce Ron !

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top