Categories Menu

[GAME OF THRONES] 204 : Garden of bones

Non, mes petits louveteaux/lionceaux/dragonnets/bambis. Je n’avais pas oublié que je vous devais encore sept reviews de GoT. Sept, autant que de couronnes comptées à Westeros. Eh ben v’là une !

A vrai dire, je redoutais un peu le moment de m’y remettre. Et pourtant, avec quelle facilité je me suis de nouveau glissée dans les intrigues de cette série ! Ah on peut dire qu’elle ne me quitte jamais vraiment, cette coquine !
Au point que je lui ai quand même sacrifié une heure de piscine, aujourd’hui ! (Et une soirée sirtaki, m’enfin bon, je ne vous cache pas que ça me faisait une bonne excuse pour échapper aux danses folkloriques, c’est pas que j’aime pas, mais hein?EUR? )

Alors, quoi de neuf chez nos adorables Westerosiens ? Oh ben on commence en douceur avec quelques gentilles blagues de caserne. C’est qu’il ne faudrait pas qu’on risque la foulure, hein !

Donc nos deux troufions qui devisent gentiment à la veillée se demandent bien qui est le plus redoutable chevalier actuel. (Question qui ne se pose même pas en ce qui me concerne mais bon… c’est peut-être pas le moment de faire sortir la groupie du Régicide que je suis. Ca viendra. Hé hé hé.)
Et l’un des deux d’évoquer le Chevalier des Fleurs.

Soldat : How good could it be ? He’s been stabbing Renly Baratheon for years and Renly ain’t dead !

Ah ah ah ! Dites donc, on dirait que c’est de notoriété publique, cette affaire. Quand je pense à tous les malheureux qui ont lu les bouquins sans jamais rien soupçonner, ils ont sacrément dû s’étrangler !

Bon, hélas pour nos deux farouches guerriers, cette bonne blague sera la dernière. Car nous sommes aux abord du campement Lannister. Et le Jeune Loup s’apprête à faire un gros casse dans la tanière du Lion.

King in the North ! (Ca rend débile, ce truc.)

Alors oui, c’est sûr que c’est un peu frustrant de ne pas voir de bataille. Mais vu ce qui nous attend d’ici peu, personnellement, je m’en suis bien vite remise.
D’autant que ce qui arrive vaut bien toutes les batailles. Tranquillou, devisant posément avec le Roi du Nord, qui voit-on paraître ?

Ah ! AH ! Roose Bolton !!! Le Seigneur Sangsue ! AAAAAAAHHHH !

Alors, mais qui est cette famille dont nous avons si peu entendu parler jusqu’à présent ? Eh bien c’est une petite famille du Nord, super guillerette et qui respire franchement la fraîcheur de vivre. D’ailleurs, c’est bien simple, le Sire Bolton crèche en sa charmante demeure de Fort-Terreur (ça ne s’invente pas, vous avouerez), et son petit passe-temps à lui qu’il a, c’est… non, pas le macramé ou tresser des couronnes de fleurs, bien mieux que ça : écorcher des gens. Est-ce qu’on n’a pas envie d’aller passer les vacances de Noël à Fort-Terreur, là tout de suite ? Est-ce que Roose Bolton n’a pas l’air d’un bon gros Père-Noël prodigue et rigolard ? Si.

Roose Bolton : In my family, we say : « A naked man knows few secrets, a flayed man none. »

Voilà, voilà. Et d’ailleurs, oh, quelles jolies armoiries vous avez là, Seigneur Bolton ! Un homme écorché, c’est super mignon, ça ! Quelle bonne idée ! Voilà qui donne bien envie d’aller pique-niquer en votre compagnie pour faire plus ample connaissance !
En attendant, étant donné le caractère hyper posé du Seigneur Sangsue (chou comme petit surnom, vous ne trouvez pas ?), c’est sûr que c’est un allié de choix pour le jeune Robb. Pis ce qu’il y a de bien, c’est que contrairement à Robb, passer tout le monde par les armes ne lui pose aucun souci !
Dès lors, on ne s’étonne pas que le différend qui oppose Bolton et Robb, ce soit la torture.

En tout cas, il est pas mal, ce Bolton, avec sa zen-attitude et ses yeux perçants. Limite un peu trop bien, même. Brrrr.

Bon, par contre, on va passer au truc qui m’a bien gavée dans cette saison. Enfin, un des deux trucs, dirons-nous. Cette histoire de fille de Volantis, là, atterrie on ne sait comment sur le champ de bataille et dont le Jeune Loup s’amourache pendant qu’elle est en train de scier le pied d’un gars. Non mais n’importe quoi !

Super approprié, Robb, bravo, pas à dire !

Je veux bien que ça doit commencer à le démanger, le môme, et que ça ne lui ferait pas de mal de culbuter une drôlesse ou deux. Mais c’est quoi CE MACHIN ???

Pis d’abord, faut juste qu’elle arrête de courir après mes mecs, elle ! D’abord Watson puis le Roi du Nord. Oh ! On se calme, madame !

Ah, et puis ce côté moi je suis la fille qui scie les membres des gens et toi d’abord, qui es-tu petit insecte qui a tout juste deux sous de jugeote, va chier steuplé, je suis tellement au-dessus de ça, mais quand même t’es bien mignon alors je ne te quitte pas des yeux après t’avoir cloué le bec. GOD ! Cette intrigue à deux balles pourrait-elle être plus téléphonée ?

Je vais vous dire, moi, ce que je pense : que Jeyne Ouestrelin aurait parfaitement fait l’affaire et je ne vois vraiment pas pourquoi on l’a dégagée au profit de cette bûcheronne. D’ailleurs, même mon petit Richard Madden en devient presque mauvais, bouhouhouh.
Après, je ne dis pas… c’est toujours mignon de découvrir que Robb n’a aucune idée de ce qui se passera après sa victoire sur les Lannister. Et donc qu’il n’est qu’un idiot de Stark de plus. Fils de ton père, va !

Robb : I have no desire to sit on the Iron Throne.
Talisa : So who will ?
Robb : I don’t know.

Ah oué.

Oh, mon petit Robb, tu es tellement tout neuf ! Pas une ombre de stratégie politique, le gamin. Tout ce qu’il veut, c’est venger Papa, récupérer les gamines et retourner à Winterfell. Genre. Mais tout a changé, mon mignon, il serait temps de commencer à jouer le jeu des trônes, non ? Bébé, va. Comment veux-tu t’en sortir seul dans ce panier de serpents ?

Et à propos de serpent, la petite vipère qui a actuellement son cul posé sur le fameux trône est en train de nous montrer toute l’étendue de son répertoire. C’est sans fin, son truc !

(Nan mais les FRINGUES qu’il se tape, J’HALLUCINE, cette splendeur !!!)

Bon, et Sophie Turner, oh my, oh my. Cette gosse est prodigieuse.

Joffrey : Leave her face. I like her pretty.

Quel fiancé prévenant ! Ca fait rêver, hein les filles ?

Belle et bonne actrice. A 15 piges.
J’ai quand même presque envie de dire qu’on reste soft par rapport au bouquin. C’est sûr qu’on n’allait pas mettre la gosse à oilp non plus. Mais quand même, ça restait une des scènes que je redoutais le plus en pensant à la saison 2. Sansa rouée de coups par ces gros abrutis de la Garde Royale. Fuck you, Ser Meryn. Encore une fois, fuck you very much.

Bon, ça fait un peu chier que Médor reste sans rien faire, quand même.
Heureusement…

Gnnn. La cape. LA CAPE-EUH !!!

Et Jake Gleeson, quel boulot de fou il fait. Oh, la tronche de petit merdeux frustré à qui on enlève son jouet !

C’est fou comme on l’adore, cette histoire qui n’en est pas une entre Tyrion et Sansa. Non ? Improbable, impossible, et pourtant…

Tyrion : Tell me the truth : do you want and end to this engagement ?
Sansa : I am loyal to King Joffrey, my one true love.
Tyrion : Lady Stark… you may survive us yet.

Du coup, sur les conseils de Bronn, croyant bien faire, Tyrion décide d’envoyer à notre bon roi Joffrey deux dames de petite vertu histoire de l’amuser un peu et de détourner son attention de Sansa. Riche idée !

Car vexé comme un pou et sans doute terrifié à l’idée d’avoir l’air faible, que fait-il, ce petit vicieux ? Ben ce qu’il sait faire de mieux, à savoir détruire.

Alors bon. Cette scène n’existe pas dans le bouquin et honnêtement elle m’a flanquée super mal à l’aise. En plus, c’est hyper long et j’estime qu’on a déjà largement fait le tour de l’affreuse personnalité de notre cher souverain. (Et des culs féminins de Port-Royal.)
C’est donc un gros soulagement de ne pas retourner à la capitale du reste de l’épisode. Si ce n’est pour un peu de comic-relief que nous procure ce brave Tyrion aux dépens du cousin Lancel. Sapristi, il est vraiment à moitié débile, ce garçon !!

« Mais non, mais mon bon cousin, je vous jure que ce n’est pas de ma faute si mon kiki s’est malencontreusement égaré à l’intérieur de la Reine votre soeur ! Sur la vie de ma mère, j’ai pas fait exprès ! »

Mais bien sûr. Allez, file jouer les espions et promis j’empêche le roi Joffrey de te couper les noix.

On va dire que pour l’instant, ça se passe plutôt pas mal pour Tyrion, le jeu des trônes.
Allez, pour nous rafraîchir les idées et rigoler un bon coup, direction le camp de Renly Baratheon. Au moins, Bambi sait s’amuser, lui !
Il reçoit d’ailleurs la visite d’un Littlefinger tout en courbettes à qui il rit tranquillement à la gueule en mangeant des fruits. (Je ne sais pas pourquoi, ça ne me semble pas une très bonne idée).

Renly, ceci n’est pas une pêche.

Le tout sous le regard bienveillant de Brieeeeeenne.

Dans la foulée, Littlefinger tente d’utiliser Margaery mais décidément, ce n’est pas son jour parce qu’il s’y casse bien vite ses petites dents de lapin.

Sa dernière visite est pour Catelyn Stark. Et là, pas de moule, en plus de se manger un râteau à ajouter à sa grande collection, il manque de se prendre une dague dans la tronche dites donc ! Tout ça à cause d’une petite déclaration d’amour pas du tout inappropriée, voyons. Non mais la politesse, de nos jours !

Malgré ça, le Petit Doigt a de la ressource.

Littlefinger : Do you want to see your girls again ? Sansa, more beautiful than ever, and Arya, just as wild as ever ?

Troquer Jaime contre les filles, bien sûr, Robb est contre.
Je sais bien qu’il faut faire avancer l’intrigue, mais quel dommage de réduire Catelyn à une mère larmoyante, elle qui gère tout l’aspect politique de la campagne du Nord. Toutefois, je trouve pas mal de faire se recroiser Littlefinger et Catelyn. Il me semble bien que ce n’est pas lui qui rapporte à la veuve les cendres de Ned.

Ben j’avoue, je n’ai pas vu venir cette scène. Mon Dieu que j’avais pleuré en lisant ce passage dans le bouquin. Je ne m’attendais pas à repleurer ainsi la mort de Ned, ça paraissait alors tellement loin…
La scène de la série est loin d’approcher en intensité celle du livre, il faut dire qu’on la lit du point de vue de Catelyn et voir ainsi ses pensées, ses douleurs étalées, c’était insoutenable de tristesse. J’ai eu peur qu’on nous impose la vision des ossements, mais non. Dans l’oeuvre écrite, on ne nous épargne rien de ce spectacle. Tenez, j’ai retrouvé le fameux extrait :

« Bones, Catelyn thought. This is not Ned, this is not the man I loved, the father of my children. His hands were clasped together over his chest, skeletal fingers curled about the hilt of some longsword, but they were not Ned?EUR(TM)s hands, so strong and full of life. They had dressed the bones in Ned?EUR(TM)s surcoat, the fine white velvet with the direwolf badge over the heart, but nothing remained of the warm flesh that had pillowed her head so many nights, the arms that had held her. The head had been rejoined to the body with fine silver wire, but one skull looks much like another, and in those empty hollows she found no trace of her lord?EUR(TM)s dark grey eyes, eyes that could be soft as a fog or hard as sone. They gave his eyes to crows, she remembered. She gazed down at the bones that were all that remained of her lord and love. « Now leave me, all of you. I would be alone with Ned tonight. » »

Snif.

Enfin, ce qu’il y a de bien, c’est qu’on peut s’égayer de la rencontre entre les deux frères ennemis, Renly et Stannis Baratheon.

Et honnêtement, outre la mise en scène que je trouve grandiose, je dois vous avouer que J’ADORE ce Stannis ! Je le trouve classe. Bien trop pour être Stannis, d’ailleurs.

L’occasion pour notre jeune faon de rire au nez de son frangin en lui balançant quelques « mais personne t’aime, mon pauvre Stannis ! ».

Et c’est quand même là qu’on se dit qu’il est bien gentil, Renly, mais pareil, la clairvoyance, c’est pas son truc. Je ne sais pas mais bon, Melisandre me regarderait comme ça en me lançant un vieux « the night is dark and full of terrors », je ne me sentirais pas super bien.

Et de fait, la bougresse qui est cintrée jusqu’aux oreilles suite à l’épisode de la salle des cartes est en train de préparer une sacrée entourloupe. Stannis peut vraiment compter sur un sacré atout avec elle.

Et pour l’accompagner, il mandate évidemment son Chevalier Oignon préféré, qui lui est voué corps et âme. Bon sang, que ce personnage est exceptionnel et que la relation qui le lie à Stannis est forte, étrange et magnifique.

Enfin on nous raconte l’histoire des doigts de Davos, ancien contrebandier (spécialisé dans les oignons, pas très sexy mais quand les gens crèvent de faim, ils sont bien contents de pouvoir en bouffer, des oignons) puni par Stannis l’implacable avant que ce dernier n’en fasse un chevalier et son bras droit, chose qu’il ne pouvait faire sans punir au préalable les activités clandestines et néanmoins héroïques de Davos. Et cette sanction, Ser Davos la vénère. Il la trimballe tout le temps avec lui puisque le petit sac en cuir qu’il porte autour du cou en permanence contient ses cinq premières phalanges coupées par la main de Stannis lui-même. Voilà qui est Davos. Et voilà qui est Stannis. Leurs personnalités respectives ne peuvent pas être mieux décrites que par cette sanglante anecdote.

Dès lors, on comprend pourquoi Davos accepte aveuglément d’escorter Melisandre d’Asshaï pour une mission qui ne peut qu’être terrifiante.

Et de fait… par Zeus, cette scène est aussi fidèle au bouquin qu’elle peut l’être et pourtant j’ai été scotchée d’horreur. C’est d’un cru, d’un flippant. Voir l’ombre ramper d’entre les cuisses de la Femme Rouge et s’agripper à ses chevilles sous les yeux incrédules de Davos…

Je vous avoue que j’étais littéralement accrochée à mon écran. Et quoi ? L’épisode s’arrête là-dessus ??? Mais…

Il ne manque pas… une toute petite chose, après cet heureux évènement, hein ? Je ne sais pas… trois fois rien mais tout de même !
Voilà comment on joue avec les nerfs des initiés, mes chers petits lecteurs. Voilà comment on fait pour que sept jours plus tard, vous soyez tous devant votre télé pour ne pas rater le baptême de la charmante petite chose qui vient de naître.

Bon mais je n’en ai pas tout à fait terminé avec cet épisode, moi. Comme j’ai voulu garder le meilleur pour la fin, avant d’en arriver là, parlons un peu tourisme. Oui, le tourisme vu par Daenerys Targaryen, youpiiiii !

Oui, honnêtement, toute l’histoire de Daenerys m’a prodigieusement gonflée, cette saison, et jusqu’à la toute fin. Je sais qu’il faut faire en sorte que le public ne l’oublie pas et surtout, la bibiche a des fans qui ne sauraient suivre une saison où elle n’apparaîtrait quasi pas, mais sérieux… c’est gâché. Heureusement qu’Emilia est toujours aussi choute et que le Casse-Croûte ne la lâche pas d’une semelle parce qu’autrement c’eût été avance rapide pendant tous ces passages.

Alors voilà-t’y pas qu’on a trouvé une ville. Pas trop loin. Et qui pourrait recevoir le khalasar miteux de la Mère des Dragons.

Mais avant toute chose, demandons de plus amples informations à notre guide préféré, j’ai nommé le Casse-Croûte.

Ser Jorah : The desert around their walls is called the garden of bones. Everytime the Qarthian shut their gates on a traveler, the garden grows.

C’est un gros marrant, ser Jorah, que voulez-vous.
Bref, ces gens ont l’air charmants. Allons donc faire un tour chez eux !

Arrivés là, eh bien le comité d’accueil se montre un peu tatillon sur plein de trucs.

(Ce qui m’a fait m’esclaffer, entre nous.)

Ce qui fait que Danerys, qui a tendance à être légèrement soupe-au-lait quand on la cherche, se met à s’exciter comme une guedin.

Du coup, un des représentants de cette belle cité décide de la prendre sous son aile, contre l’avis général.

Il semblerait que ce brave homme se voie bien beau-père des dragons, un de ces quatre. En attendant, les portes de Qarth s’ouvrent et je peux enfin émerger de ma sieste éclair.

Et donc, le meilleur pour la fin.

Harrenhal, wouhouhouh, le super châtal de la mort que quand on te le refile tu peux te faire de GROS soucis ! « Alors, Lord Machin, vous êtes un gros arriviste et vous n’êtes même pas né noble, mais laissez-moi vous faire un super cadeau pour fêter votre avancement. Une de nos plus illustres forteresses : Harrenhal. Non, ne nous remerciez pas, mon brave. Félicitations et tous nos voeux de bonheur ! »

A vrai dire, Harrenhal se traîne une grosse réputation de lose. Même qu’on dit la forteresse maudite depuis qu’Aegon le Conquérant et ses dragons lui ont foutu la misère il y a des siècles de cela. D’où le piteux état de cet édifice jadis gigantesque et le fait qu’il change régulièrement de propriétaire.
Plus récemment, figurez-vous que c’est précisément au tournoi de Harrenhal que ça a commencé à virer au vinaigre entre Rhaegar et certains Robert Baratheon et Eddard Stark, en raison de l’inclination du prince pour une certaine Lyanna. C’est à ce tournoi aussi qu’un certain Jaime Lannister a commencé à faire parler de lui et intègre la Garde Royale. Le tout avec les sanglantes conclusions qu’on connaît. (Enfin, qu’on aimerait mieux connaître, mais bon.)
Et il y a encore peu, souvenez-vous que c’est Janos Slynt qui a provisoirement hérité de Harrenhal. Oh, pas pour très longtemps ! Finalement, c’est Lord Baelish qui se retrouve à la tête de cette seigneurerie. Quelque chose me dit qu’on ne va pas l’y voir souvent !

En attendant, c’est Lord Tywin qui occupe Harrenhal d’où il déploie ses troupes pour ravager le Conflans. Et c’est ici qu’atterrissent les prisonniers raflés sur les routes… dont Gendry, Tourte-Chaude et Arya Stark. Une Arya Stark très en forme.

Gendry : What kind of fire melts stone ?
Arya : Dragon fire.

Trop la teufé, non ?

Tourte : What’s that smell ?
Arya : Dead people.

Ok, donc voilà. Youhouh !
Et vous l’aurez compris, Arya ne fera pas de grande carrière dans l’animation touristique !

A Harrenhal, c’est donc cotillons et confettis en veux-tu en voilà.

Vieille : He’s dead. He was my son.

Youpiiii, qu’est-ce qu’on s’marre à Harrenhal, wouhouh !

Toutefois, excusez-moi pendant que je m’évanouis vingt-cinq fois à la seconde devant la magnificence qu’est devenu Joe Dempsie. Oh my God !

J’adore ces regards dépourvus de tous commentaires, cette proximité forcée mais endurée de bonne grâce et le fait que où que dorme Arya, son plus proche voisin est toujours Gendry.

Et cette prière.

Arya : Joffrey. Cersei. Ilyn Payne. The Hound. Joffrey. Cersei. Ilyn Payne. The Hound.

Puis il y a le Titilleur.

Le Titilleur, tranquille, qui mange son casse-croûte en faisant bouloter des mecs aux rats. Cool, le gus.

J’adore le petit détail des dents du bonheur du bourreau. C’est ravissant.
Non, décidément, pour Harrenhal, ils se sont fait plaisir. On sent bien quelle ardeur ils ont mise à repousser toutes les limites de l’horreur. Jusqu’au moment où c’est Gendry qu’on désigne pour la question.

(Purée, je crois que je ne pourrais pas shipper plus fort.)

C’est quand même délirant qu’il doive son salut à… Papou Lannister.

Attendez, c’est vrai. On ne va pas gâcher de la bonne main d’oeuvre comme ça, dites.
Maintenant, je reste très réservée sur l’ébauche de relation qui se noue entre Lord Tywin et la gosse. Aurait-il pu l’avoir reconnue ? Je ne pense pas. Nous en reparlerons. Mais quel coup d’oeil pour avoir reconnu qu’elle est fille et non gars.

Et quelle ironie du sort que de toutes et tous, ce soit elle qu’il choisit pour échanson.

Alors dans le livre, c’est Roose Bolton qu’Arya se met à servir, et non Lord Tywin. Mais après tout pourquoi pas ?

Bon, that’s all for tonight, guys. J’ai fait HYPER court, comme d’hab !
Que voulez-vous, il y a tant à dire… vivement la suite !

Posted by on Mai 15, 2012 in Game of Thrones | 21 comments

21 Comments

  1. Super review! Quand j’ai vu que tu avais posté une review de GoT je me suis dit "ouh ça va être dur de se replonger comme ça dedans" et en fait, dès les premières lignes et captures, c’est fini, je suis prête à y retourner!xD

    Bref, merci. Oh, et "Et vous l’aurez compris, Arya ne fera pas de grande carrière dans l’animation touristique !", fou rire du soir, bonsoir! 😉

  2. La relation Tywin/Arys a été mon cou de c? »ur de cette saison 2 perso.

  3. ah Game Of Thrones. La série qui peut largement faire concurrence aux bisounours ou autre petits poney. Et quel délice de replonger dans ce monde merveilleux et tendre au travers de tes reviews. Premier point: je suis bien contente que le personnage de Talisa machin chose pose problème à d’autres personnes que moi. Ma grosse deception de cette saison. Je voulais voir Robb à Falaise, blessé, perdu, inconsolable. Au lieu de çà, nous avons droit à un remake de docteur quinn. Même si grâce à elle nous avons droit à de charmants sourires de notre Richard Madden, je dis non.

    deuxième point: Jake Gleeson est certainement le meilleur jeune acteur jouant à la perfection les parfaites têtes à claques. On n’aurait pas pu trouver mieux pour interpréter cette enflure de Joffrey. Meme Drago Malefoy peut aller se rhabiller face à lui. Et les scènes avec Sansa sont justes magistrales. Je tire mon chapeau à ces deux jeunes et excellents acteurs.

    Et pour finir, bien qu’il y a encore pleins de choses à dire mais je vais faire court, je suis tout à fait d’accord sur la bogossitude de Joe Dempsie. Quand je dis à certains qu’il s’agit de Chris de Skins, la plupart me demande si je blague.

    Bref, véritable plaisir de lire tes reviews sur la série, et quelle joie de penser qu’à travers elles, nous pourrons revivre encore six épisodes comme au premier visionnage 🙂

  4. yay GoT!
    D’abord bravo Sorcière pour la review, un vrai bonheur à lire! Quand je reverrais la saison 2, je sais déjà que je relirais les reviews après chaque épisode.

    Arya & Gendry, je les apprécie énormément également, bien que cela soit risqué pour connaissant les tendances sadiques de GRR Martin.
    De même, j’adore le Stannis de la série, qui est très supérieur à celui du bouquin, je suis d’accord. Au point qu’entre lui & Mélisandre, je vais finir par me convertir au maître de la lumière!

    La grognasse de Volantis m’a agacé tout autant que Ouestrelin dans les bouquins, alors bon..

    & pour ceux que ça intéresse une autre review dans un autre genre 🙂
    kindraccoon.blogspot.fr/2…

  5. roooooooooooooo ouiiiiiiiiiiiiiiiiii une review deGOT
    oh joie , alegresse, que dire? , ça m’a manqué
    ben dis donc , encore une episode qui respire la joie de vivre et la poilade générale.
    joffrey, hin hin hin , comment que j’ai eu envie de lui claquer le museau au merdeux, a croire que sa mere lui a pas appris la politesse. en deuxieme position sur le podium de la movaiseté cette semaine , j’ai nommée: melisandre , on la sent moyen sympa la rouge non?
    le stannis , je sais pas comment le prendre, ça lui ecorcherait la gueule un sourire ?
    nan mais c’est vrai quoi, ça revendique le trone de fer et c’est pas fouttu de seduire la populasse par une risette,t’es pas rendu a port réal mon gars , regardes renly , il y croit lui , il mange des fruits , il est joyeux , gai meme, ptet meme trop dailleurs
    ma pov dany ou est ce que tu es encore allée te fourrer?ça sent un peu le pourri nan?
    et qui c’est qu’a decroché la queue du mickey cette semaine ? ben c’est arya , pov gosse , elle a pas fini d’en chier , bref que des joyeusetées a venir , on en reprendrait presque une louche, gourmands qu’on est,

    bref que des joiyeuseteés a venir

  6. Fectivement Dany dans le désert et Dany à Qarth, c’est d’un chiant… On en reparlera plus tard!
    Pareil pour le Jeune Loup et sa greluche. Et pas parce que c’est le Jeune Loup, hein!
    Jake Gleeson je le hais mais sa manière de porter sa couronne me fait beaucoup rire.
    Pour Sansa j’ai un vraiment problème parce que je la shippe avec deux gars différents…. Et je n’arrive pas à me décider, j’espère juste que GRRM ne va pas choisir pour moi en liquidant un des trois…
    Arya à Harrenhal, je dois avouer que j’ai passé le passage avec Titilleur. Peux pas. Par contre, j’aime bien ce qu’ils ont fait de la relation Tywin/Arya. Je ne pense pas qu’il sache qui elle est, vu le personnage il en aurait fait autre chose, mais il sent bien qu’elle lui cache qq chose.
    En gros donc, deux mauvais points à cette saison pour Dany et Robb/Miss Volantis, mais aussi des bons points pour Tywin/Arya, et la lumière jetée sur Margeary (qu’elle toupie grandiose!!!!).

  7. Ahrgh -glllups- (s’étrangle et meurt de bonheur.) Merci Sorcièèère!!!
    ? » joie! Une review de Game of Thrones! Mon c? »ur a littéralement cogné dans ma poitrine quand j’ai vu la review apparaître sur la page d’accueil du blog, je n’osais même plus l’espérer. Quel bonheur!
    Bon, alors, j’avais prévu et rédigé un commentaire parfaitement construit, mais là je ne suis pas sur mon ordi personnel, je n’ai pas le document à disposition. Je vais donc me contenter de quelques remarques, et j’y reviendrai (ou pas) plus tard: je crois que nous sommes tous d’accord sur à peu près tout, les scènes à Harrenal sont géniales d’horreur (et que dire du décor! Aussi démesuré et stupéfiant qu’on pouvait l’imaginer à la lecture), la scène de passage à tabac de Sansa et le moment où le limier la couvre de son Blanc Manteau (et ça pour moi ça veut tout dire!) est extraordinaire et l’interprétation est au top, et l’accouchement de Melisandre est aussi horrible et stupéfiant qu’on pouvait l’espérer; mais à l’inverse la scène de Joffrey avec les catins est insoutenable et inutile, le concours de qui-qu’a-la-plus-longue entre Daenerys et les notables Qarthiens n’a aucun sens et la rencontre entre Robb et la s? »ur du silence est un véritable moment de WTF ("Oh madame, madame, chuis le Roi du Nord, T’y’as vu, alors on nique?" "J’crois pas, nooon, j’aime pas trop les brutes…" "Oh vas-y, là, t’y’as vu comment tu m’as parlé? J’suis le Roi du Nord, t’y’as vu!?") et surtout, ces deux dernières intrigues sont une véritable trahison du roman dont, en plus, on ne voit pas où elles pourraient mener ni comment ils pourraient les raccorder à la suite…
    Et le plus grave, c’est que l’épisode suivant m’a encore plus déçue et énervée…
    Du coup, j’attends tes prochaines reviews avec intérêt.
    Désolée, j’ai été très longue…

  8. Tout d’abord :
    HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII AAAAAAAAAAAAAAH Yahouhouuuuuuuuuuuuuuuu Ouéééééééééé La sorcière nous revient sur GoT!!!!!!!!!!!! (fallait que ça sorte)

    Bien, ensuite, ce jardin des ossements… Franchement, cet épisode m’a fait grave flipper, je me suis dit s’ils continuent à aller plus loin dans l’horreur, je vais devoir arrêter de regarder cette série. La scène avec les jeunes dames de petite vertu et notre bon roi Jeoff m’a mis ultra mal à l’aise. Puis Cat et les ossements de Ned. Et juste quand je commençais à refaire surface, le DreadFort et le Titilleur, le seau les rats etc. J’avoue j’ai avance-rapidé le passage. Le regard vde de la pauv dame qui dit "he was my son" m’a arraché les tripes. Bref. Un épisode dur dur dur.

    Mais :
    * des acteurs au top. Qui joue le ptit merdeux qui prend des ailes et des hormones ados mieux que Jack Gleeson? Qui joue la fille qui s’en prend plein la gueule mais s’accroche et fait ses premiers pas dans le jeu des trônes que Sophie Turner? Qui encaisse, encaisse et encaisse mieux que notre formidable Maisie Williams?

    *Un échiquier qui se met en place, les rois qui papotent qui se jaugent sous couvert de plaisanteries plus ou moins civiles… Que ça promet tout ça…

    *Une Margaery Tyrell qui décalque, plus arriviste que je ne l’avais perçue dans les bouquins. Pour moi elle était juste naturellement bien armée, étant la petite fille d’on sait qui et venant d’une famille très politique, pour survivre à la cour. Apparemment, elle a les épines qui rayent le plancher. Ok, j’accepte parce qu’elle fait très bien la toupie (copyrighht Eridani) 😀

    Même déception que beaucoup concernant Docteur Quinn et Danny-Girl? A laquelle je rajouterais une certaine frustration quand au traitement du Petit Doigt. Qu’il ramène les cendres de Ned à Cat, ok. Mais qu’il lui déclare son amour derechef, c’est un aller direct pour rateau-ville, n’importe quel cro-magnon pourrait s’en douter. Alors que notre maître des intrigues, qui se tire la bourre sans arrêt avec l’araignée pour savoir qui le plus fin, se plante comme ça, ça m’agace.

    Enfin pour Tywin/Arya, on aura largement l’occasion d’en reparler je pense 🙂

    A bientôt Sorci! (tout cet amour des fans, ça valait bien une heure de sirtaki, non?)

  9. Tiens, puisqu’on parle de Tywin, l’une des choses que j’aurais pu ajouter c’est à quel point je vénère Charles Dance. Ce mec a quand même un charisme fou, vous ne trouvez pas? Rien que sa voix grave suffit à me clouer sur place! (c’est lui le professeur de voix des frères Winchester? 😀 )

  10. Sérieux, tu crois que la greluche c’est une s? »ur du silence? Elles sont pas sensées être voilées et tout?
    Charles Dance il est extra! Dans Merlin il faisait très très peur en inquisiteur. Il est aussi grandiose en Vétérini/Vetinari dans l’adpatation de Timbré/Going postal de Pratchett. Glacial, intriguant, roublard, menaçant, mais juste et pince-sans-rire en même temps, bref le dictateur éclairé parfait.
    En plus j’adore le personnage de Vétérini, on en sait jamais assez sur lui!! Cette devise: Si non confectus, non reficiat et ce blason noir (sable, quel mot anglais formidable) que l’on ne voit pas sur son carrosse noir, c’est d’une classe. A part peut être Alan Rickman, je n’imagine personne d’autre pour incarner ce personnage!

  11. Et pendant que j’y suis, est-ce que je suis la seule à trouver la bannière de Renly parfaitement ridicule et très BD-esque? Sérieux, on direct le Concombre masqué déguisé en cerf!!

  12. Mais complètement, ça fait super cartoon, on s’attend à voir débarquer Bip Bip et le Coyote !!

  13. Ah d’accord, vous me rassurez, je pensais être la seule à avoir cette impression, mais ça me paraissait tellement déplacé que je ne l’ai même pas mentionné…
    Quant à Talisa, je l’ai (peut-être un peu vite) assimilée à une s? »ur du silence tout bêtement parce que celles qu’on a déjà vues portaient la même bannière que celle qu’on voit les infirmières transporter sur le champ de bataille dans cet épisode; infirmière ou médecin légiste, je me suis dit, surtout au moyen-âge, kif-kif, non?

  14. Moi, rien ne me parait déplacé!! ;)))
    Tu as peut être raison, Camille, mais alors ça m’énerve d’autant plus cette histoire naze!

  15. Pour rajouter mon grain de sel, je ne pense pas que Machine soit une silent sister., elle a pas l’éventail au-dessus du dos comme les autres, je pense juste que c’est une docteur quinn engagée qui suit les silent sisters pour guérir la folie meurtrière du monde, one foot at a time. Et si jamais elle pouvait se trouver un mec au cours de l’aventure (comme on dit dans les émissions de tv réalité) alors elle aurait tout gagné.

  16. Et le plus dommage, c’est que le personnage ne m’est même pas antipathique et que j’ai trouvé Oona Chaplin très bien… 🙁

  17. J’avoue que je ne comprends pas du tout leur choix. Elle aurait été très bien en Jeyne, et franchement que ****edit sorry, c’est pour plus tard tout ca***. Mais là, je ne comprends pas. En plus, ça n’aurait pas été tellement plus compliqué d’introduire le vrai personnage!

  18. Oups, merci d’avoir édité Sorcière!

  19. Oui!
    Voilà!!
    Toùtafé!!! (Vous avez déjà tout dit, me reste plus qu’à approuver! )

    Y’a quand même un truc qui me laisse perplexe (en plus de La Traversée de L’Ennui côté Targaryen/ du charisme d’endive de shiny Renly/ et de la relation P’tite Maison dans la Prairie version trash pour Robb…) c’est… Xaro Xhoan Daxos. Peut-être que je me fourvoie complètement, mais physiquement parlant n’est-il pas censé être le parfait opposé de l’interprète pourtant choisi au casting? C’est pas tant que ça me chiffonne outre mesure, c’est simplement une question… me souvenais pas (du tout!) de lui comme ça… si?!

  20. Ah ouais, je me souviens de cet épisode, j’ai un peu eu la gerbe après l’avoir regardé.
    C’est vrai que les bannières de Renly et de Stannis sont vraiment bizarre. C’est peut-être un style graphique médiéval trop peu connu.
    Le trio Stannis/Mélisandre/Davos est vraiment mon coup de coeur de cette saison, je ne pensais pas les apprécier autant à l’écran.
    Et Charles Dance, quelle classe ce mec. Je me souviens que dans cet épisode il a une mimique, un mouvement de tête qui fait vraiment penser à Nikolaj Coster-Waldau (et même Lena Headey). C’est là qu’on se rend compte à quel point ce cast est fabuleux…

  21. merci d’avoir édité Sorcière!

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top