Categories Menu

Episodes 7 à 10 (Burke et Cristina)

On peut pas dire, ça devient agréable quand on s’attache aux personnages fussent-ils autant à baffer les uns que les autres…

Commençons par mon bon ami Burke (rhâââââ ! ).

Clairement, ce mec, aussi inflexible soit-il, est dingue amoureux de sa Cristina. Et j’avoue que dans ces trois épisodes, leur histoire m’a valu quelques éclats de rire bien sympas…

Notamment leur première « sortie » officielle.

Extrêmement drôle de les voir complètement paumés, limite guindés, et visiblement soulagés de voir un mec s’effondrer à la table à côté…

Forcément, une fois au bloc, les regards de velours reprennent. Vraiment très drôle. Et très mignon.

Bref, j’aime beaucoup. Ce sont vraiment mes préférés…

Et Burke marque encore des points au dîner de Thanksgiving… qu’il sauve de sa présence, d’ailleurs. Il est d’une gentillesse et d’une patience de ouf avec Izzie (la pauvre, je n’aimerais pas me retrouver dans une cuisine avec un de mes chefs, ahum), et en plus, il SAIT cuisiner…

Et histoire d’enfoncer le clou, même avec un tablier à rayures, il est fabuleux…

(Et ce qui est formidable, c’est que je peux m’extasier tant que je veux car mon chéri ne lit pas cette rubrique, mouhahahaha, je détiens la force toute puissaaaaante !)

Bref…

Tant qu’on y est, enchaînons donc sur le choc de cette pauvre Cristina quand elle découvre ceci…

Forcément je suis partie d’un éclat de rire maléfique devant la gueule décomposée de la miss.

Forcément, l’appart de Burke s’apparente à un bloc opératoire. Celui de Cristina, c’est plutôt le mien, en fait… en pire, c’est dire…

(Oui, moi je fais la lessive… c’est ça la différence, en fait.)

Ce qui finalement n’effarouche pas tant que ça le bellâtre. Rhââââââ !

Je suis certaine que Cristina va finir par venir vivre avec lui…

Qui pourrait résister. Et il est tellement drôle avec son regard à la fois sévère et amusé et son économie des mots que franchement, qui résisterait ?

Et la fossette ? Hein ? La fossette ? Elle est pas géniale, la fossette ?

Bref, ceux-là me plaisent beaucoup. S’ils n’étaient pas là, je pense que je regarderais la série avec beaucoup moins d’intérêt et d’amusement.

Posted by on Sep 17, 2006 in Grey's Anatomy | 3 comments

3 Comments

  1. Autant j’accroche un max avec Cristina que je trouve vraiment exceptionnelle. Autant Burke… il me laisse totalement de glace. Je sais pas. Avec moi, y’a rien.

    Par contre, y’a un truc où j’étais mais pliée en deux, c’est quand Cris téléphone à Meredith pour lui dire où elle est, avec la scène du : "Mon dieu, il range ses livres par ordre alphabétique !" et l’autre qui lui dit de s’enfuir ! lol

  2. Moi c’est quand Cristina raconte "j’ai eu une femme de ménage mais elle est partie en pleurant" que je me suis vachement identifiée, ah ah ah !

    Burke : love love love

  3. Moi qui aime les beaux blacks taillés dans la masse et qui adorent les asiatiques à la coiffure en folie, autant dire que j’adore le couple !

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top