Categories Menu

Ah oui…

… et je ne vous ai pas dit non plus mais par curiosité j’ai regardé le final d’Ugly Betty juste pour voir, ça faisait genre deux ans que je ne regardais plus la série et j’ai trouvé ça absolument consternant !

(Au point que j’étais presque pressée d’aller trier mon courrier et régler mes factures.)

C’est fou, c’était bon, avant, ce truc, non ?

La Suite

Posted by on Oct 16, 2010 in Ugly Betty | 3 comments

209 : Giving up the ghost

Roooh, ce que c’est bien foutu, quand même. Quand je pense que cette série avait tout pour ressembler à une bluette ridicule et bourrée de clichés… et qu’ils arrivent à la fois à nous faire marrer et à nous émouvoir de semaine en semaine, c’est quand même admirable. Quel exercice difficile, quand on est Ugly Betty, de ne pas tomber dans la facilité et le pathétique.
Pour ça, ils ont vraiment trouvé la recette au poil. Ajoutez une pincée d’humour gras et on verse dans le mauvais goût populeux. Ajoutez un zeste de mélo et paf, nous vlà dans la soupière avec Le destin de Lisa. Bref, un vrai boulot d’équilibriste.

La Suite

Posted by on Nov 23, 2007 in Ugly Betty | 6 comments

208 : I see me, I.C.U.

Wow. J’imagine que les scénaristes doivent bien s’amuser à nous balancer ce genre de petits « gotcha! » dans certains épisodes.

On croyait Bradford passé de vie à trépas ? Point du tout, le voilà qui se réveille. On le voit déjà tiré d’affaire ? Nenni, le voilà qui rend son dernier soupir. On râle parce que chaque saison ils nous font le coup de Betty qui remballe son lapin rose ? Fi donc, elle est déjà de retour chez Mode. Bref, c’est un sacré ballet, là-dedans.

Avec ça une Whilelmina plus veuve noire que jamais et en parallèle une Claire Meade formidable de drôlerie et d’émotion. Rien à redire, ces deux grandes dames sont magnifiques.

La Suite

Posted by on Nov 16, 2007 in Ugly Betty | 5 comments

207 : A nice day for a posh wedding

Ah ! Après l’épisode calamiteux auquel on a eu droit la semaine dernière, ça fait du bien de trancher bien profondément dans le lard ! Formidable épisode, donc. Il n’y a guère que le coup du mari de Christina que j’ai trouvé un peu superflu. C’est vrai, ça. Ignacio est naturalisé, Willie se marie, Betty vit dans le péché. Mais qu’est-ce qu’on en a à branler du mari de Christina, je vous le demande ???

Car oui, c’est le grand jour !

Alors, tiens, tant qu’on y est. Victoria Beckham, mais rentre chez toi, ma pauv’ fille !

La Suite

Posted by on Nov 10, 2007 in Ugly Betty | 1 comment

Page 1 sur 812345Dernière page »
FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top