Categories Menu

301 : Mr Ruggiero’s neighborhood

A première vue, cet épisode était très chiant. Pas d’intro sur de la musique de folie, pas de grande envolée chez Melfi, pas de mort, pas de coups de feu… « Mais c’est quoi ce season premiere à la mords-moi-l’noeud ! », qu’on a envie de s’écrier. « Remboursez ! »

C’est justement là tout le génie des Soprano. Après avoir passé deux saisons le nez collé à leur petite vie, voilà que d’un coup de genou bien placé, on nous met en position d’observateurs de loin, forcés d’assister au train-train plutôt pépère de la famille « Bing » vu à travers les jumelles des fédéraux qui tentent de mettre la maison sur écoute, et qui pour cela, surveillent les allées et venues de toute la famiglia de très près.

La Suite

Posted by on Sep 26, 2007 in The Sopranos | 6 comments

213 : Funhouse

Oh, ben ça va pas trop fort, notre Tony…

Ca va même pas fort du tout !

Evidemment, une fin de saison qui se déroule à moitié dans les rêves de notre héros, ça ne peut que me plaire. J’aurais presque aimé qu’il y en ait plus. Par contre, pas super sexy, hein ? Forcément, quand c’est chez les médecins grincheux que ça arrive, c’est tout de suite plus glam’. Un peu.

En attendant, j’ai quand même affuté mon sixième sens spécial séries pour cet épisode. Et bien sûr, difficile de ne pas noter toute la métaphore marine qui accompagne Tony. Et qui louche fréquemment vers Brando et Pacino.

La Suite

Posted by on Sep 17, 2007 in The Sopranos | 6 comments

212 : The knight in white satin

Holy fucking shit !

Alors ok, je trouve la série toujours aussi bonne, mais ces derniers temps, j’en avais un peu ma claque des Soprano. Je me dis que si les saisons ne comptent que douze épisodes, ce n’est pas un hasard, que parfois, il faut peut-être lever un peu le pied, que ça fait peut-être un peu beaucoup d’un coup. Alors je m’étais dit qu’après la fin de la saison 2, j’allais peut-être faire une pause. On verra.

Toujours est-il que nom d’un chien !!! C’est vraiment des GRANDS MALADES, ces gens-là !!!

La Suite

Posted by on Août 13, 2007 in The Sopranos | 6 comments

211 : House arrest

Même si cet épisode m’a paru un peu morne, je dois reconnaître que l’inéluctabilité qu’il dégage est assez prodigieuse. On a là trois personnages qui suivent un chemin sur lequel ils n’ont aucune prise.

Que ce soit l’oncle Junior qui décline à toute vitesse, coincé chez lui par son assignation à domicile, et entouré, il faut bien le dire, de purs larbins… Notamment ce branleur de Richie Aprile et ce grand crétin de Bacala… Pas très motivant, tout cela, même si en cours de route, il renoue avec une bonne amie à lui.

La Suite

Posted by on Août 9, 2007 in The Sopranos | 2 comments

Page 1 sur 812345Dernière page »
FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top