Categories Menu

210 : Victory and loss

Ah, mon pauvre Antonius… Quelle raclée tu t’es mangée à Actium, hein ? Quelle déroute…

Forcément, dès lors qu’on le voit comme ça, le gars Antoine, on sait bien que c’est le tombeau ou rien du tout. Mais bon… Ca fait de la peine. Je commençais à bien l’aimer…

Et loin, bien loin, à Rome, Atia a l’air partie…

Ca fait vraiment bizarre de la voir comme ça. Qui aurait cru que perdre son amant la rendrait aussi éteinte ?

Pfff, il aurait mieux fait de se casser une patte, Antoine, le jour où il a mis les pieds à Alexandrie…

La Suite

Posted by on Mar 27, 2007 in Rome | 19 comments

Teaser…

J’ai vu le dernier épisode, et j’en suis restée sur le derche.

Je n’avais pas du tout prévu que je pourrais rester sur ma faim.

Remboursez !

(Et le premier qui spoile les morts pour les petits copains, c’est direct la guillotine… )

La Suite

Posted by on Mar 27, 2007 in Rome | 7 comments

209 : Deus impeditio esuritori nullus (No god can stop a hungry man)

Je vais vous dire un truc : je commence à craindre pour nos deux loustics, Pullo et Vorenus. Parce que je sens que chacun de son côté, ils plongent. Pour Vorenus, c’est le cas depuis le début de la saison. Pour Pullo, c’est plus récent. Mais j’ai juste l’impression qu’ils ne parviendront pas à finir cette série en s’en tirant avec un happy end. Et en même temps, ce sont deux soldats. Comment le pourraient-ils ?

Donc, en voyant Vorenus se réveiller au côté de sa belle Niobe, ça m’a fait un gros pincement au coeur…

La Suite

Posted by on Mar 20, 2007 in Rome | 7 comments

:wub:

(Cette classe, ce regard de miel, gniii… Jules !)

(Marrant, mais l’acteur en lui-même ne fait pas du tout le même effet. J’en conclus qu’il joue de façon magistrale.)

La Suite

Posted by on Mar 14, 2007 in Rome | 8 comments

208 : A necessary fiction

Mais comment ils font, dites ? Sérieusement, comment ils font pour me faire tomber à la renverse à chaque fois ? Ah on la sentait monter, la pression, ces derniers épisodes. Cette fois, ce sont des putains de scènes familiales gran-dioses ! Du drama à faire pâlir tous les RDM de la création ! Du Shakespeare ! (Quoique la mort de Servilia dans le dernier épisode était extrêmement shakespearienne.)

Et pour commencer, ce discours vibrant d’Octave, en hommage aux femmes de Rome, si courageuses et vertueuses, sans lesquelles les Romains ne seraient rien.

La Suite

Posted by on Mar 13, 2007 in Rome | 18 comments

Page 1 sur 712345Dernière page »
FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top