Categories Menu

Alors, sachez, bon lecteur anonyme, que la Sorcière a bien atterri sur Mars et qu’elle y a passé quelques nuits blanches.
Elle a dû interrompre ses reviews car elle n’avait pas grand-chose à en dire sur le moment, mais maintenant qu’elle a vu la fin, elle compte bien compléter la rubrique « LOM » tôt ou tard, en toute connaissance de cause, ce qui lui évitera d’avoir l’air d’une parfaite quiche. Mais pour l’instant, elle a bien trop à faire pour être à jour en septembre avec le retour des séries au long cours.

(Et puis finir SPN, merdeuh.)

La Suite

Posted by on Août 1, 2008 in Life on Mars | 8 comments

Harvey Keitel ?

HARVEY KEITEL ???

LE HARVEY KEITEL ? DANS LE R? »LE DE GENE HUNT ?

Mais c’est complètement incrédible, ce Life on Mars version US ! C’est pire que Dynasty, leur truc !!!

En tout cas, avec tous les changements annoncés récemment, ils vont peut-être réussir à en faire quelque chose. Seule question : est-ce que pendant qu’ils y sont, ils ne devraient pas changer le titre ? Parce que euh, bon…

(Et de me dire que je n’aimerais vraiment pas m’appeler Colm Meaney, ces jours-ci… )

La Suite

Posted by on Juil 25, 2008 in Life on Mars | 5 comments

This is so WRONG !

Je reconnais que c’est peut-être lié au fait que je termine à peine la série originale. M’enfin… c’est atroce !!!


J’aime po.

Pour rappel, il s’agit donc de la bande-annonce du remake amerloque de Life on Mars made in David E. Kelley (qui depuis a demandé à se désengager de la chose). Cette fois, Sam Tyler atterrit en 1972. Dites-moi juste qu’ils ne vont pas surnommer Colm Meaney « Guv » parce que alors là, je crois que je n’y survivrais pas.

La Suite

Posted by on Mai 14, 2008 in Life on Mars | 18 comments

Quelqu’un sait-il pourquoi…

… David E. Kelley s’est senti obligé de faire un remake américain de Life on Mars ? C’est l’odeur de fish and chips qui incommode le pays de l’oncle Sam, ou quoi ? Pffff… c’est moisi du fion. Je suis bien contente que John Simm et Philip Glenister aient dit non.
Le pire, c’est qu’il caste des acteurs brit’ pour sa série. Je trouve ça complètement idiot. Si encore c’était pour explorer l’Amérique des années 70…

(Humeur charmante, la Sorcière, aujourd’hui.)

La Suite

Posted by on Mai 3, 2008 in Life on Mars | 13 comments

107 : Wrongful death

Je me pose un paquet de questions au sujet de Sam Tyler, ces derniers jours. Jusqu’à présent, il ne m’avait que peu effleuré qu’il puisse être question d’autre chose que d’un coma. Et puis avec les deux derniers épisodes de la saison 1, je me dis que si ça se trouve, il est bel et bien devenu fou, pas d’une folie incurable ou de celle qui vous envoie définitivement à l’asile, mais voilà… peut-être que tout gentil et équilibré qu’il soit, il traverse une phase totalement démente mais indispensable… et que pour en sortir, il n’a d’autre solution que trouver des réponses à toutes les questions qu’il se pose inconsciemment. Ca a l’air con et je ne l’exprime peut-être pas correctement, mais il me semble que chacun d’entre nous passe à un moment donné par là, et l’aventure de Sam en 1973 pourrait très bien n’être qu’une énorme métaphore de cette phase de transition qu’on traverse parfois et durant laquelle on se pose mille questions existentielles, notamment qui suis-je, qu’est-ce que je fous là, qu’est-ce que je veux vraiment, et plein d’autres que je ne nommerai pas car en tant que trentenaire légèrement azimutée, ce sont aussi un peu les miennes.
J’ai un peu l’impression que c’est à ce genre de question que Sam essaye de répondre. Et qu’elles deviennent de plus en plus cruciales et profondes à chaque épisode. Que chaque enquête dévoile un pan de sa personnalité dont il n’est peut-être pas conscient, que ses choix pointent tous vers une chose : la personne qu’il est vraiment.
Je me dis qu’en fait, le coma pourrait très bien être une métaphore à l’intérieur de la métaphore.
Au fond, d’ailleurs, ça ne change pas grand-chose. J’ai simplement l’impression que si Sam ne parvient pas à rentrer chez lui pour l’instant, c’est qu’il ne le veut pas. Ou qu’il n’a pas encore les vraies réponses qui lui sont nécessaires. Un peu comme Alice qui un coup n’a pas la bonne clé et un coup n’a pas la bonne taille. Une fois que Sam aura les deux, il pourra rentrer chez lui. Qu’il rentre chez lui en sortant du coma ou d’une crise de folie passagère, finalement, c’est pareil.

La Suite

Posted by on Avr 22, 2008 in Life on Mars | 6 comments

106 : The deadline

Oh là là, ça ne s’arrange pas du tout pour Sam Tyler. Non seulement il se retrouve dans une époque qui n’est pas la sienne (ce qui ne l’empêche pas de vouloir nettoyer sa ville de tous les coyotes qui l’infestent), mais en plus, le voilà menacé de tous côtés…

Car en 2006, on désespère. Les médecins, ne notant aucune activité de son cerveau, ont décidé de débrancher Sam. A 14h ce même jour. L’épisode débute donc par les premières notes très floues de « What a wonderful world » (une de mes chansons préférées, hiii) alors que Sam arrive au boulot pour trouver un vrai champ de bataille, désert. On a fêté l’anniversaire de ce gros péteux de Ray (je m’interroge sur son rôle, à celui-là, sûrement pas un hasard si on débranche Sam juste après la fiesta de ce bâtard), et sans lui.

La Suite

Posted by on Avr 19, 2008 in Life on Mars | 7 comments

Page 1 sur 212
FacebookTumblrTwitterEmailRSS
Top